MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Forum sur la sexualité du couple. Aide gratuite de sexologue en ligne.

MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par ondine » 14 Mai 2011, 14:07

je suis nouvelle sur ce forum et je découvre avec étonnement le nombre de messages de femmes se plaignant du manque de désir, voir d'absence totale de relations sexuelles avec leur partenaires masculins. je suis également concernée.

j'ai l'impression d'un phènomène de société, qu'en pensez vous. C'est un problème qui n'était pas aussi courant dans les décennies passées, on entendait surtout les hommes se plaindrent du manque de désir, et de disponibilité sexuelle des femmes !!!
je crois bien que l'accès à la pornographie est le drame des couples d'aujourd'hui !!! pourquoi est il si facile de se connecter gratuitement à ces sites ! ne faut il pas réagir, et interdire officiellement la facilité de cet accès. Il y a de très bon conseils sur ce site mais pour ma part cela n'est pas suffisant, je ne crois pas qu'un homme consommateur pourra se sevrer et définitivement soigner son addiction.

pour ma part cela a gâché 9 ans de ma vie, j'ai un tendresse infinie pour mon compagnon , nous sommes en harmonie, nous étions si heureux , mais pourtant sa cyberpornodépendance à détruit notre relation, et j'envisage notre séparation tellement je pense qu'il n'y a plus de retour en arrière possible, les dégâts sont là, il me dit qu'il est malade , qu'il vaut mieux que je le quitte pour être enfin heureuse, il est conscient de ma souffrance mais parle comme s'il ne pouvait rien y faire, il me dit qu'il est bien avec moi, il est déprimé quand je pars, mais il ne me touche jamais , j'ai trop attendu, trop souffert, trop douté de moi et de lui, trop pleuré...

tant de gachis, tant de couples détruits, est ce une fatalité ?
ondine
 
Message(s) : 5
Inscription : 12 Mai 2011, 13:55

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par ptiteblonde » 16 Mai 2011, 09:30

bien sûr que l'on peu se sevrer , il faut juste le vouloir vraiement et comprendre pourquoi on en est arrivé là, voir un sexologue....
il y a des controles parentale gratuit pour pc.
De plus il faut que lui le veuille.
mon homme a 29 ans et depuis ces 13 ans a ce problème et il veut s'en sortir et s'en donne les moyens
Avatar de l’utilisateur
ptiteblonde
 
Message(s) : 110
Inscription : 28 Jan 2011, 11:06
Localisation : languedoc roussillon

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par Jeannette » 16 Mai 2011, 10:01

> je suis nouvelle sur ce forum et je découvre avec étonnement le nombre de messages de femmes se plaignant du manque de désir, voir d'absence totale de relations sexuelles avec leur partenaires masculins.
> C'est un problème qui n'était pas aussi courant dans les décennies passées, on entendait surtout les hommes se plaindrent du manque de désir, et de disponibilité sexuelle des femmes !!!

Autre façon de voir les choses, autrefois les femmes n'osaient pas revendiquer le droit au plaisir, et se contentaient de faire grêve ;)
Autrement dit, est-ce une évolution dans les faits, ou juste dans la façon de l'exprimer ?

Peu importe, mais tu demandais ce que l'on en pensait, alors voilà ma réponse :)

J.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
L’acte d’apprendre n’a de valeur que s’il ouvre sur l’acte d’enseigner. P. Bottero - Ellana ~ La prophétie
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
 
Message(s) : 5988
Inscription : 19 Nov 2010, 11:21
Localisation : Au 3ème étage, dernière porte à gauche.

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par Antony » 16 Mai 2011, 22:21

Il y a quelque chose à creuser dans ce que nous raconte Ondine : le lien entre absence de désir et pornodépendance.
Dans le cas d’absence de désir pour sa partenaire, l'homme est confrontée à une femme et une sexualité réelle, dans le cas de la cyberporno-addiction l'homme n'est pas confronté à la réalité mais une réalité virtuelle qui le dispense de la vraie réalité.
Ce n'est pas un hasard, cette faille a une histoire qui remonte loin dans le temps, c'est cela qu'il faut rechercher ......
Antony
Sexologue à la retraite (plus de cabinet et donc de consultation), mais envie de faire des ateliers féminins (sujets ouverts) en Ile de France. Merci de m'écrire si vous êtes susceptible d'être intéressée sur mon adresse courriel : antony.sxlg@gmail.com
Antony
Sexologue à la retraite
 
Message(s) : 1761
Inscription : 03 Août 2010, 11:56
Localisation : 91700 Ste Geneviève des Bois

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par halford » 04 Juin 2011, 02:47

@ondine

J'ignore si l'on peut parler d'une "évolution" de la société car l'évolution est tout de même synonyme de progrès, or je ne suis pas convaincu que la société progresse, mais en tout cas la société a changé. Je dis ça même sans aller jusqu'à parler de "cyberpornodépendance".

Je ne peux m'empêcher de penser que la sexualité, auparavant le terrain de la gente masculine, est désormais de plus en plus dictée par les femmes. Ce qui est un réel problème pour bien des hommes car pour nous la chose est simple est immédiate: une envie = un acte. Avec une femme tout est scénarisé, fantasmé, intellectualisé même. Il faut que son homme franchisse une série d'étapes successives pour amener chez elle l'envie, qui mènera aux préliminaires, qui après tout ces efforts permettront enfin l'acte.

C'est d'autant plus vrai chez les couples ayant déjà un minimum de parcours, car au début de la relation les choses se font en général naturellement, simplement. C'est petit à petit, sournoisement, que les fameuses étapes commencent à s'ajouter les unes aux autres. D'abord l'ambiance, des caresses plus longues, puis plus longues encore, puis s'ajoutent les massages etc. etc. etc. Pour beaucoup d'entre-nous tout ça est véritablement rédhibitoire et Ô combien castrateur. Finalement avoir un rapport sexuel avec sa femme semble tellement compliqué et stratifié que l'on en arrive à une simple question: pourquoi se donner tout ce mal alors que le porno est là ? Il est là à tout moment, gratuitement, sans effort, autorise tout et va droit au but. Une fois de temps en temps dans le réel suffira largement, parfois ce ne sera même plus nécessaire.

Évidemment après madame ou mademoiselle viendra sur ce genre de forum pour se plaindre du manque d'enthousiasme de son époux ou conjoint. Pas une seconde l'idée de se remettre en question ne lui viendrait à l'esprit, peut-être en demande-t-elle beaucoup trop, peut-être pourrait-elle aussi faire un effort à l'occasion. Je ne dis pas que c'est systématiquement le cas évidemment, mais... Mais le fait est qu'elle se retrouve en concurrence face à de la pornographie, l'homme préférant in fine la masturbation sinistrement solitaire devant son écran à sa femme pourtant disponible et même demandeuse, il faut être bien désabusé pour en arriver là et il n'est pas rare que ladite femme ait sa part de responsabilité.

Le problème à mon sens n'est pas la pornographie, comme toute chose elle n'est mauvaise que dans l'excès. En l'interdisant comme vous le préconisiez, ce qui est de toute façon impossible à mettre en oeuvre, vous supprimez la conséquence et non la cause. Pourquoi ce besoin de pornographie ?
halford
 
Message(s) : 75
Inscription : 04 Juin 2011, 01:24

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par Jeannette » 04 Juin 2011, 07:43

> J'ignore si l'on peut parler d'une "évolution" de la société car l'évolution est tout de même synonyme de progrès

Evolution signifie "transformation", "changement". Le progrès n'est pas forcément au rendez-vous...

> pourquoi se donner tout ce mal alors que le porno est là ?

Peut être parce que tu aimes ta femme et que, indépendamment de ton désir/besoin de sexe, tu ressens le besoin de la caresser et de lui montrer ce que tu ressens pour elle ?
Les hommes aussi ont droit à la sensualité et à la tendresse. Il suffit qu'ils se l'autorisent. Le tantrisme n'a pas été créé par des femmes.

Le problème dont tu parles, de la façon dont la femme demande de plus en plus de préliminaires lorsque son couple est "installé" est peut être bien là... Dans le fait que Monsieur s'installe dans ses habitudes, ne ressent plus le besoin d'exprimer ce qui lui semble aller de soi, alors que Madame continue à le souhaiter, et le réclame donc dans ces moments là puisqu'elle ne l'a pas par ailleurs. On fait l'amour comme on aime.

La remise en question peut se faire chez les 2 membres du couple.

J.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
L’acte d’apprendre n’a de valeur que s’il ouvre sur l’acte d’enseigner. P. Bottero - Ellana ~ La prophétie
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
 
Message(s) : 5988
Inscription : 19 Nov 2010, 11:21
Localisation : Au 3ème étage, dernière porte à gauche.

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par halford » 04 Juin 2011, 08:25

Jeannette a écrit :> J'ignore si l'on peut parler d'une "évolution" de la société car l'évolution est tout de même synonyme de progrès

Evolution signifie "transformation", "changement". Le progrès n'est pas forcément au rendez-vous...

> pourquoi se donner tout ce mal alors que le porno est là ?

Peut être parce que tu aimes ta femme et que, indépendamment de ton désir/besoin de sexe, tu ressens le besoin de la caresser et de lui montrer ce que tu ressens pour elle ?
Les hommes aussi ont droit à la sensualité et à la tendresse. Il suffit qu'ils se l'autorisent. Le tantrisme n'a pas été créé par des femmes.

La remise en question peut se faire chez les 2 membres du couple.

J.


J'apporte ma réflexion sur l'omniprésence de la pornographie dans notre société, donc par rapport aux consommateurs dont les femmes en sont finalement victimes. D'une manière générale je suis d'accord avec vous sinon.

Pour moi la sexualité d'un couple fonctionne sur la base d'une écoute, d'un respect mutuel, d'une capacité que l'on a à matérialiser les désirs de l'autre car on est sur la même longueur d'onde. Mais pour ça il faut être deux à le vouloir et j'ai l'impression que si les hommes essayent de plus en plus, c'est de moins en moins le cas en face.

Si j'en crois certaines expériences passées et les copains candidats au divorce qui abondent autour de moi, les pulsions masculines sont de plus en plus rejetées. Tout n'est pas que tendresse et tantrisme justement, au risque de paraître un peu trivial il n'est pas désagréable pour un homme de recevoir une "gâterie" comme ça, sans l'avoir interminablement méritée, parce qu'on aime ça. Avec tous les efforts qu'il nous faut déployer le reste du temps, ça ne semble pas excessif. Beaucoup, je vous assure, le vivent où l'ont vécu comme une véritable frustration ; la libido chute rapidement et nul besoin de s'étonner lorsque les sites pornos commencent à apparaître dans les favoris du navigateur. J'ai connu ce problème jadis et des hommes qui connaissent (ou ont connu) cette frustration je pourrais vous en présenter un nombre pléthorique.

C'est pourquoi je pense que l'une des sources de la consommation massive de documents pornographiques dans notre société est en partie reliée à la négation grandissante des pulsions masculines.
halford
 
Message(s) : 75
Inscription : 04 Juin 2011, 01:24

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par Jeannette » 04 Juin 2011, 08:33

A moins que, une fois de plus, la sexualité du couple ne soit que la partie émergée de l'Iceberg et qu'il y ait eu un réel problème de communication beaucoup plus général dans les couples que vous citez. La frustration, focalisée sur cet aspect, est peut être beaucoup plus générale.
Une femme aimante fait l'amour par amour, mais a elle aussi des "pulsions", qui peuvent tout à fait rejoindre celles de son conjoint. Il suffit, pour cela, qu'elle aime et se sente aimée dans tous les gestes de la vie, et pas uniquement dans ces instants là.

Autrement dit : lié à la société et à son évolution ou pas, je reste persuadée que la problématique initiale et essentielle est la communication, et le fait de ressentir et exprimer. Encore faut-il que les couples se soient constitués par amour, dans une volonté de partage, et pas pour satisfaire d'autres besoins et insatisfactions.

J.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
L’acte d’apprendre n’a de valeur que s’il ouvre sur l’acte d’enseigner. P. Bottero - Ellana ~ La prophétie
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
 
Message(s) : 5988
Inscription : 19 Nov 2010, 11:21
Localisation : Au 3ème étage, dernière porte à gauche.

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par halford » 05 Juin 2011, 03:42

Jeannette a écrit :A moins que, une fois de plus, la sexualité du couple ne soit que la partie émergée de l'Iceberg et qu'il y ait eu un réel problème de communication beaucoup plus général dans les couples que vous citez. La frustration, focalisée sur cet aspect, est peut être beaucoup plus générale.
Une femme aimante fait l'amour par amour, mais a elle aussi des "pulsions", qui peuvent tout à fait rejoindre celles de son conjoint. Il suffit, pour cela, qu'elle aime et se sente aimée dans tous les gestes de la vie, et pas uniquement dans ces instants là.
J.


Au début oui, les premiers mois, les meilleurs moments. Ensuite elle commence à rationaliser sa libido, bientôt un mode d'emploi devra être appris par coeur, avec les préférences, les interdits, ce qui est possible ou impossible dans tel ou tel contexte, ce qui ne sera envisageable qu'après avoir rempli des conditions X et Y etc. etc. etc. etc. etc. etc. etc. Une bible qui peut facilement filer la migraine aux plus endurcis d'entre-nous. Ça nous coupe de plus en plus l'envie, ce qui crée des tensions dans le couple, on est soupçonné d'être infidèle ou de ne plus l'aimer "car au début il avait tout le temps envie". Oui mais au début...

En général c'est là qu'arrive la très célèbre phrase: "elle me prend la tête".

Jeannette a écrit :
Autrement dit : lié à la société et à son évolution ou pas, je reste persuadée que la problématique initiale et essentielle est la communication, et le fait de ressentir et exprimer. Encore faut-il que les couples se soient constitués par amour, dans une volonté de partage, et pas pour satisfaire d'autres besoins et insatisfactions.


Je vous seconde sur l'importance cruciale de la communication. C'est souvent difficile pour nous de comprendre qu'une médiation s'impose entre nos pulsions et ses demandes, d'amener le sujet sans risquer l'incident diplomatique qui n'aboutirait à rien ou qui nous ferait sortir perdant. Car l'homme dans l'histoire n'a que des choses à perdre, si tout pouvait être aussi simples qu'au début pour nous ce serait bien souvent parfait. Mais faut communiquer, je ne remets pas ça en question, simplement cette communication est redoutée pour ce qu'elle nous imposera ensuite.

Encore faut-il que les couples se soient constitués par amour, dans une volonté de partage, et pas pour satisfaire d'autres besoins et insatisfactions.


J'aimerais vous croire, mais quand j'observe la société je me dis que le couple est souvent une porte de sortie, pour échapper justement à diverses insatisfactions (solitude, abstinence) et pour permettre la satisfaction de certains besoins (parentalité, sexualité, réconfort). Ce qui ne me rends pas optimiste sur l'amour et le partage.
halford
 
Message(s) : 75
Inscription : 04 Juin 2011, 01:24

Re: MANQUE DE DESIR DANS LE COUPLE : PHENOMENE DE SOCIETE

Message par Jeannette » 05 Juin 2011, 10:06

> Au début oui, les premiers mois, les meilleurs moments. Ensuite elle commence à rationaliser sa libido, bientôt un mode d'emploi devra être appris par coeur, avec les préférences, les interdits, ce qui est possible ou impossible dans tel ou tel contexte, ce qui ne sera envisageable qu'après avoir rempli des conditions X et Y etc. etc. etc. etc. etc. etc. etc.

Pas d'accord. Cela n'est vrai que lorsqu'il n'y a pas de partage. C'est à dire pas d'amour. Le partage va au contraire en sens inverse. Etre curieux de l'autre et aller vers lui (elle), vers ce qu'il est et ce qu'il aime. Dans la sexualité comme dans le reste, et dans les 2 sens.

Ce que vous décrivez, c'est lorsque l'on a cru trouver quelque chose dans l'autre, mais que l'on s'est trompé. Et que, plus l'erreur devient évidente, plus on est insatisfait parce que le besoin réel n'est pas comblé, plus on réclame cette satisfaction sans jamais pouvoir l'obtenir. Il n'y a pas de couple dans ces cas là. Il n'y a que 2 vampires frustrés.

J.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
L’acte d’apprendre n’a de valeur que s’il ouvre sur l’acte d’enseigner. P. Bottero - Ellana ~ La prophétie
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
 
Message(s) : 5988
Inscription : 19 Nov 2010, 11:21
Localisation : Au 3ème étage, dernière porte à gauche.

Suivant

  • Sujets similaires
    Réponse(s)
    Consulté
    Dernier message

Retour vers Sexologue couple

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)