comment vivre son deuil

Forum psychologue deuil : Comment vivre, traverser son deuil avec la psychologie? Quelles sont les étapes?

comment vivre son deuil

Message par boni19 » 19 Mai 2009, 15:21

L'année 2009 commence très mal, une bien mauvaise année pour moi et mes enfants, car j'ai perdu on mari le 10 mars d'un cancer de la plèvre, après 3 ans de lutte , d'espoir et de désespoir. Mon mari était un homme fort et courageux, je ne pouvais pas croire que cette maladie le vaincrait,et pourtant....
Depuis son départ je cache à tous le monde mon désespoir, je voudrais le voir et lui dire tous ce que je n'ais pas pu lui dire pendant sa maladie, lui meme ne parlais pas de tout ce qu'il avait dans la tête ,je regrette tant de ne pas l'avoir laisser se confier. Nous avions tant de choses encore a vivre ensemble, il n'avait que 52 ans. J'ai des enfants et meme s'ils sont avec moi, ils ont leurs vies ,ils sortent beaucoup, pour ne pas trop penser à leur père je crois, mais ils n'en parlent presque pas et pourtant je sais qu'il leur manque terriblement. Comme moi ils ont du mal à vivres leur deuil.
Je sais, pour l'avoir lu sur un forum, que je ne suis pas la seule à connaitre ce malheur, mais ce soir j'avais besoin d'écrire ce que je ressentais.
boni19
 

Re: comment vivre mon deuil

Message par pinki39 » 25 Mai 2009, 18:04

Je suis vraiment désolée pour ton mari. C'est vrai qu'il n'est pas toujours évident d'en parler à son entourage. Je trouve que c'est bien que tu as mis un message ici car il est important d'en parler et souvent il est plus facile d'en parler à des "étrangers" qu'à des proches. Les mots me manquent pour t'aider, sache cependant que je suis de tout coeur avec toi et t'envoie tout mon soutien.
pinki39
 

Re: Comment vivres son deuils

Message par josé45 » 27 Mai 2009, 11:32

oui c'est bien une cruelle année qui vient de s'achever pour trop de personnes en deuil sur ce forum et ailleurs. Comme vous j'aimerai parler à ma disparue, la maladie étant présente nous avons pas vu défiler les derniers jours, pris dans cette spirale infernale nous ne pouvions pas parler de tout, j'ai bien cherché des écris que je n'ai pas trouvé, ma compagne et moi nous pensions vaincre ce mal. je trouve que le temps est passé trop vite. je vous souhaite une bien meilleure année à tous.
josé45
 

Re: comment vivre son deuil

Message par lois » 02 Juin 2009, 20:55

Bonsoir
moi aussi j'ai perdu mon mari en juin dernier d'un cancer du poumon. Il avait toujours mené une vie saine, il était sportif, il ne fumait pas et pourtant... Moi aussi j'essaie de mieux vovre mon deuil, on dit que je suis forte mais je ne sais pas si c'est vrai. Il me manque terriblement.
J'éprouve comme toi le regret de ne pas avoir abordé certains sujets avec lui, il ne se confiait pas facilement pendant la maladie et moi j'essayais d'apparaitre toujours confiante et optimiste devant lui.
Tu as bien fait d'ouvrir une file sur le forum, personnellement cela me fait beaucoup du bien de me confier ici car on se trouve tous face aux memes problèmes et on se sent compris.
Je dois partir pour quelques jours, j'espère te retrouver à mon retour.
Courage
lois
 

Re: comment vivre son deuil

Message par boni19 » 04 Juin 2009, 10:09

Bonjour ,
Je vous remerçie tous ,de votre écoute et de votre gentillesse , malheureusement je vois que nous sommes plusieurs à vivrent un deuil.
Mon mari ne fumait pas non plus, et ne faisait pas d'éxès, sauf de travail, et d'ailleurs il est décédé de maladie professionnelle, à cause de l'amiante.
En plus du chagrin, j'ai aussi la rage contre tout ceux :l'employeur et les pouvoirs publics qui ont laissé faire cet horreur.
J'ai du mal a croire que je vis sans mon mari depuis plus de 8 mois, les jours et les mois sont passés si vite. J'ai l'impression quelquefois qu'il va revenir, c'est fou.
boni19
 

Re: comment vivre son deuil

Message par chris83 » 27 Avr 2011, 16:20

bonjour tout le monde,
voilà, avant de vous raconter mon histoire, je voulais apporter toute ma compassion à boni19 (et à tous les autres, bien entendu). mon père travaille depuis plus de 10 ans pour la FNATH (Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés) qui s'est occupé le plus activement possible du dossier de l'amiante (entre autre la fameuse histoire de Jussieu). je ne sais pas si vous connaissez la Fnath, mais sachez qu'ils peuvent vous apporter un grand soutien qu'il soit moral ou autre.

mais si je me retrouve ici sur ce forum aujourd'hui c'est pour partager la douleur que la perte de mon grand frère à causé dans ma vie.
j'avais fêté mes 27 ans une semaine avant jour pour jour, notre grande soeur c'était mariée 4 jours plus tôt ( l'un des invités s'est tué en rentrant du mariage à 1 km de chez lui, il n'avait pas bu, il était pompier, se sont ses collègues qui l'ont découvert... ce qui avait déjà entaché le souvenir du mariage de ma soeur), et mon frère qui avait 36 ans est mort. nous ne savons pas (et ne saurons jamais...) si c'était un suicide, nous ne savons pas s'il a sauté, ou s'il est tombé du haut de ses 14 étages... son psy (oui, mon frère était malade, il avait fait de réguliers séjour en HP, et était sous traitement depuis 18 ans) dit que les cas de défenestration sont très rare, et qu'en général c'est à cause d'hallucination, hors mon frère n'en n'avait plus depuis son changement de traitement. de plus il y avait un dégât des eaux sur la terrasse du dessus... nous ne savons pas, connaissant mon frère il aurait effectivement pu se pencher pour voir les dégâts, seulement son traitement rendait ses geste moins vifs, et ses muscles se ramollissaient. il était pourtant un grand sportif, ski, basket, escalade... son psy et son infirmière n'avait rien remarqué d'inhabituel.

tout ceci s'est passé tout début novembre 2010. cela va faire 6 mois, je suis encore pleine de violence. dès que quelque chose me contrarient cela prend des proportions inattendues, dans mon travail j'ai du mal à contenir ma rage. quand quelqu'un s'adresse à moi en me manquant de respect, j'ai des images de violence incroyables qui me passe par la tête, et je dois faire appel à toute mon énergie pour ne pas passer à l'acte. j'en veux à la terre entière de ne pas savoir s'il s'est jeté par la fenêtre ou s'il est tombé.

de plus la dernière fois que je l'ai vu c'était dans mon appartenant dans un moment de recueillement pour cet invité qui s'est tué en rentrant du mariage, ce qui nous avait tous beaucoup choqué. j'ai envie de quitter cet appartement pour pouvoir tourner la page, mais ce n'est pas possible pour moi de déménager pour le moment.

je suis suivi par une psychologue depuis janvier, cela se passe bien, mais 3/4 d'heure par semaine, ce n'est pas assez, et je n'ai malheureusement pas le temps d'avoir plus de rdv...

je suis triste toujours un petit peu, même quand je ris. je suis quelqu'un de très jovial, avant, j'aimais les gens, je parlais à tout le monde dans les transport, je faisais toujours le clown pour amuser la galerie... tout cela m'a quittée avec mon frère...

ce qui me fait très mal aussi, c'est que, de tous les membres de la famille, je suis celle qui habitait le plus près de chez lui, 5min en voiture, 10 à pied, et de me dire que si c'est un suicide, il n'a pas tenter d'appeler au secours, moi sa petite chérie, dont il avait toujours pris soin, même encore parfois pendant sa maladie.

je suis triste triste triste triste... et le pire c'est quand je pense à ma mère qui après avoir soutenu son fils pendant 18 ans de maladie, l'a perdu, elle qui avait 4 enfant n'en a plus que 3, et moi qui avait 2 frères n'en ai plus qu'un...

Dans notre famille la mort n'est pas un tabou, j'ai reçu un énorme soutien de ma famille et de mes amis. je ne me suis jamais retrouvée seule, sauf à ma demande, mais aujourd'hui, ça me fait comme l'impression que "ça suffit là, on a compris que t'avais perdu ton frère et que c'était douloureux!" bien sûr personne ne m'a jamais dit ça, c'est comme si moi je me le disais, comme si ma souffrance n'était plus légitime au bout de 6 mois...


je vais m'arrêter là... je pleure trop devant mon ordi, mon clavier, ne va pas le supporter...
merci de m'avoir lu, ça fait du bien d'écrire ce qu'on ressent, et effectivement, à des inconnus, c'est presque plus facile...

bien à vous

Chris
chris83
 


  • Sujets similaires
    Réponse(s)
    Consulté
    Dernier message

Retour vers Psy deuil

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)