Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Forum psychologue boulimie et trouble du comportement alimentaire : Quels sont les causes de ces crises et comment se soigner?

Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par LNA » 24 Sep 2010, 20:20

Bonjour,

Je viens de subir une sleeve (réduction de 70% de l'estomac) puisque je suis obèse
Mon problème c'est que je mange tout le temps en ce moment je ne fais que ça
Je connais les causes de ces envies de grignoter sans cesse. Mais je n'ai trouvé aucune solutions à mes problèmes ce qui fait que je viens de rentrer dans un cercle vicieux et je ne vois pas de solution pour le briser.
Je ne trouve pas de soutiens psychologique ni de mon entourage ni des professionnels puisque pour un CMP il faut attendre trop longtemps et j'aurais aimé suivre une thérapie mais je n'ai pas de budget pour ( j'ai suivie une thérapie il y a 7 ans ce fut un soulagement pour moi ) . Je suis terrifiée car après avoir supporter cette douloureuse chirurgie.Je recommence à manger avec frénésie et Je crois qu'avec ce type d'opération c'est dangereux.

Je sais pourquoi je mange comme ça, mais je suis coincée par mes problèmes qui durent depuis trop longtemps, ce qui provoque aussi un manque de sommeil et qui accroît mes problèmes de santé.
LNA
 
Message(s) : 4
Inscription : 24 Sep 2010, 19:56

Re: Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par nicole dubreuil » 24 Sep 2010, 20:42

Vous dites savoir pourquoi vous agissez ainsi. Il me faudrait le savoir pour tenter de vous aider.
Vous pouvez m'écrire en MP ( message privé ) si cela vous gêne.
Bien à vous.
Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
 
Message(s) : 3087
Inscription : 07 Sep 2010, 11:20
Ville: La Clayette

Re: Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par LNA » 25 Sep 2010, 21:34

...
LNA
 
Message(s) : 4
Inscription : 24 Sep 2010, 19:56

Re: Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par LNA » 25 Sep 2010, 21:35

LNA a écrit :
nicole dubreuil a écrit :Vous dites savoir pourquoi vous agissez ainsi. Il me faudrait le savoir pour tenter de vous aider.
Vous pouvez m'écrire en MP ( message privé ) si cela vous gêne.
Bien à vous.
Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne


Bonsoir et merci d'avoir pris le temps de me répondre

Dés que je suis confrontée à des moments très douloureux je n'ai qu'une réponse c'est manger à tout moment pour me ''calmer'' Je suis asthmatique et j'ai un déséquilibre à la hanche ce qui m'a poussé à subir une chirurgie bariatrique il y a 6 mois A la sortie de l'opération ce fut un vrai calvaire que j'ai du surmonter tout seule
Dans un premier temps : Depuis toujours j'ai des pb de poids ajouté à l'asthme et aux allergies ce qui m'a profondément bouleversé durant toute mon adolescence et mon enfance je culpabilisé d'être malade et de provoquer des angoisses et des contraintes auprés de ma famille ajouté à la peur de mourrir d'une crise d'asthme Mais en fesant une thérapie il ya presque 7 ans j'ai réussi a comprendre tout ça et à le mettre en évidence et à moins en souffrir
Dans un deuxième temps j'ai été frappé d'un deuil en 2004 pour lequel j'ai beaucoup de mal à parler. Aprés ce deuil j'ai eu des grandes fluctuation de poids et j'ai eu un enfant en 2007 qui n'était pas désiré avec une personne pour qui j'avais aucun sentiment j'ai atteins 115 kilos aprés la naissance de mon enfant avec une grande difficultés a ne pas culpabilisé car j'avais un enfant non désiré et sans père. Aujourdhui mon enfant et la seule chose qui fait que j'ai de l'espoir et que j'ai pu tenir seule face à toutes mes difficultés. C'est mon rayon de soleil et pour rien au monde je voudrais faire demi tour d'ailleurs pas à un moment j'ai pensé à faire un IVG alors que son pére oui.

Dans un troisième temps : ma famille m'étouffe plus exactement mon père et ma mère et je culpabilise de devoir ne serait ce qu'écrire que mes parents sont insupportable car je sais qu'ils sont en souffrance mais c'est le cas c'est dur pour moi de penser ça de personnes qui m'ont élevé et qui ont tant fait pour moi mais mon état de santé et le fait que je ne travaille plus m'oblige à vivre chez eux et de ce fait supporter cette situation en me taisant de ce fait je mange car je me sens prisonnière d'une situation qui m'afflige.
C'est pour cela que je sais que j'ai besoin de parler même si je sais que ma situation et encore loin d'être résolu
LNA
 
Message(s) : 4
Inscription : 24 Sep 2010, 19:56

Re: Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par nicole dubreuil » 25 Sep 2010, 23:11

L'asthme est un trop plein de larmes qui ne peut se libérer.
C'est aussi " un trop plein d'air " dans les poumons et non le contraire. Il faut apprendre à " rejeter " l'air pour vivre. Rejeter avec le risque de perdre, l'amour de ceux qui nous " pompent " l'air, nous étouffent.
L'asthme c'est prendre sur soi.
Etre malade de désespoir et de terreur de perdre quelqu'un que l'on aime, d'être abandonné, de ne pas être comme on croit que les parents voudraient que l'on soit..
C'est à la fois vouloir taire son angoisse, souffrir tout seul, ne pas " déranger " et en même temps appeler, monopoliser par notre manque de souffle, celle ou celui qui nous fait mourir peu à peu, par incompréhension, inconséquence, agacement, indifférence, inquiétude, absence, etc..
l'asthme c'est aussi avoir parfois subi des attouchements, le souffle court, coupé dans la sidération d'acte in-intégrable pour le psychisme. C'est avoir trop de responsabilité pour son âge, être obligé de se conduire " comme " un adulte dans une enfance saccagée, méprisée ou oubliée, devenir parfois même enfant le parent d'un parent immature..
L'asthme, c'est une maladie d'amour, parfois mortelle.
Votre enfance a sans doute été très douloureuse. Ce n'est pas par hasard que plus tard, l'enfant que vous étiez et qui a grandit, a eu des " démêlés " avec son propre enfant, que ce soit à sa conception ou dans son identité.
Nul parent n'est tenu d'aimer son enfant, et nul enfant n'est tenu d'aimer son parent. Seul le respect est à la base de l'élaboration d'une nouvelle vie.
On a l'instinct maternel ou pas, on aime ou on aime pas nos géniteurs. On trouvera des substituts parentaux, et on s'en tirera quand même. Quelque fois mieux qu'avec sa vraie famille.

Il y a beaucoup d'éléments poignants, bouleversants dans votre message. Pour se soir je m'arrêterai là. Mais je reprendrai demain dès que j'aurai du temps.
Bien à vous.
Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
 
Message(s) : 3087
Inscription : 07 Sep 2010, 11:20
Ville: La Clayette

Re: Je mange avec frénésie aprés une sleeve

Message par LNA » 28 Sep 2010, 19:13

Bonjour et merci pour la qualité de votre réponse

Je me permet de continuer ma réponse sur Mp, merci de votre compréhension.
LNA
 
Message(s) : 4
Inscription : 24 Sep 2010, 19:56


  • Sujets similaires
    Réponse(s)
    Consulté
    Dernier message

Retour vers Psychologue boulimie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité