Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Psychologue familiale : thérapie familiale, problèmes familiaux

Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Shandrile » 06 Mai 2012, 09:19

En ce qui me concerne j'ai détesté voir haïe ma génitrice dès l'âge de 6 ans et ce jusqu'à sa mort le 11 novembre 1995 et ce sentiment de haine perdure encore aujourd'hui à mes 32 ans....Cette haine ne s'exprimait pas par des mots face à elle , non car sinon je ne serais plus là pour vous en parler mais petite je me souviens prier le bon dieu ou n'importe quelle force afin qu'il la fasse mourir car je ne supportais plus le fait de vivre avec elle....tous les soirs alors qu'en sortant de l'école j'allais chez sa marraine et son parrain que j'ai toujours appelé "papi" et "mamie" je me sentais bien mais voilà dès que 19h arrivait , heure à laquelle ce papi me ramenait chez moi , j'hurlais ne voulant pas m'habiller , je m'accrochais à la porte de l'ascenseur désespérement car je ne voulais pas rentrer et la retrouver ; d'ailleurs j'ai toujours appelé l'appartement où vivait ces faux grand-parents le Paradis et la maison où vivait ma génitrice et sa mère "la maison des clochards".

Mais pourquoi cette haine me direz vous ? Et bien tout d'abord parce que c'était une femme avec un caractère qu'il ne fallait surtout pas contrarier sinon je m'en prenais une que se soit gifle ou fessée , si une chose qui a vos yeux et aux yeux de tous le monde était blanche mais que pour elle c'était noir et que vous aviez le malheure de dire "bah non c'est blanc" BIM ! Ensuite lors de ses moments de folies car je ne vois pas comment appeler ça autrement , dans la salle de bain , elle me demandait de me mettre à genoux pour lui demander pardon sur un ton !!!! Avec en même temps les yeux exorbités et l'écume au coin des lèvres...on aurait dit qu'elle avait la rage.D'ailleurs souvent ma vrais grand-mère maternelle cette fois qui vivait avec nous lui fesait la remarque : arrête tu lui fais peur ! Mais non....l'enfer continuait.
En plus de ça j'avais honte d'elle , honte de son âge (elle m'a eu en 1980 à l'âge de 36 ans ce qui pour l'époque était très vieux surtout pour un premier et unique enfant) , honte de son physique (je l'ai toujours trouvé très moche) , honte de sa manière d'être et de vivre (à 36 ans alors qu'on a plutôt un bon emplois , vivre encore avec sa maman...pourquoi ? Pour pas cuisiner , repasser etc...sérieux ça fait pitier; d'ailleurs je ne l'ai jamais vu faire à manger , la lessive ou le repassage...bah nan y avait bobonne).

En 1990 je me suis dis ça y est je vais bientôt être libre car on lui a décelé le cancer du sein avec tous ce qui s'ensuit et notament la fameuse chimio qui fait perdre les cheveux....vous pouvez deviner que si déjà avec ses cheveux sur la tête elle me fesait peur et que je la trouvais moche...sans...cétait pire ! Un soir alors que je fesais tranquillement mes devoirs dans la salle à manger et que je ne la regardais pas , elle s'est mise en colère ...m'a prise la tête entre ses mains et m'a coller son crâne chauve sous les yeux en me disant en colère "Ahhhh tu veux pas me regarder et ben tu vas le faire quand même , tient regarde !!!*
Autre "anecdote" , une fois alors que j'avais 14 ans et que j'avais écris à une radio libre,j'ai reçu une enveloppe contenant différentes choses comme cadeaux dont des préservatifs...et bien voici ce qu'elle a trouvé à me dire "Ahhh et bien tu vas faire la pute avec ça".

Ma haine n'a fait que croître au cours des années mais ce que je pensais sur le coup être la délivrence est arrivée le 11 novembre 1995 début d'après midi....Coup de téléphone de ma vrais grand-mère alors que j'étais chez "papi" ,"mamie" car la veille durant la nuit l'ambulance était venue pour emmener ma génitrice à Villejuif car elle n'allait pas bien , pour annoncer qu'elle était morte durant la nuit ....Quel soulagement ! J'en ai pleuréde joie me disant que le cauchemar était finis,que je n'aurais plus à la supporter , à la voir et lorsque se fût son enterrement et bien tout simplement j'ai refusé d'y aller.Mon seul regret maintenant est que jamais je ne pourrais lui déverser ce que j'ai sur le coeur et ça continue à me ronger de l'intérieur,la haine est toujours présente et toujours aussi forte et je ne sais pas comment m'en débarraser pour aller mieux car en même temps j'en veux également à ma grand-mère maternelle qui malgrés le fait qu'elle vivait avec nous n'a jamais rien fait pour me protéger (c'est sa fille , elle l'élève comme elle veut) car sa fille c'était quasiment dieu sur terre (et toujours maintenant).

J'aimerais donc savoir si elle avait un problème mentale ou autre pour me traiter de la sorte car pour moi non il n'y a rien à faire , personne n'arrivera à me faire croire qu'elle m'aimait et pour moi elle ne m'a eu que dans un but : faire comme les autres notament ses collègues de boulot,pourquoi elle n'a jamais coupé le cordon (en dehors du fait qu'elle avait une bonne à la maison),pourquoi cette obscession d'un polonais ou sinon rien (car nous avons des origines polonaise de par ma grand-mère et elle ne voulait qu'un homme de cette origine là);je voudrais comprendre aussi pourquoi ma grand-mère n'a jamais pris ma défense (c'est sa fille , elle l'éduque comme elle veut...certe mais lorsqu'on voit que l'enfant est terrorisé par sa mère on se bouge,on fait quelque chose) et pourquoi elle continues malgrésce que je lui ai dis de prendre la défense de sa fille et de dire que tous est de ma faute , que je l'avais surement mérité , que c'est la maladie qui la rendu comme ça (oui c'est sûre tous les cancéreux maltraitent leurs enfants c'est bien connu....nan mais franchement) car malgrés les années qui ont passé je ressens toujours une haine aussi vivace envers cette génitrice et j'en éprouve aussi pour ma grand-mère qui à mes yeux ne m'a pas protégé et ça me bouffe , ça me ronge de l'intérieur.
Shandrile
 
Message(s) : 39
Inscription : 06 Mai 2012, 02:26

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Nadia_BORDAS » 06 Mai 2012, 23:02

le meilleur moyen de sortir de cette spirale de haine qui vous ronge, c'est d'essayer de comprendre le pourquoi de ces attitudes: celle de votre grand mère, de votre mère, la votre, etc. Il faut donc entreprendre un grand flash back et remonter bien avant votre naissance pour saisir tout les éléments qui se sont imbriqués et qui ont fini par crée la situation que vous avez connu. C'est un travail qui se fait avec un psy et qui a mon avis sera nécessaire dans votre cas
www.hypnosebourgoin.com
Avatar de l’utilisateur
Nadia_BORDAS
Psy praticien
 
Message(s) : 1733
Inscription : 10 Avr 2012, 11:52
Localisation : Lyon et Bourgoin Jallieu

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Flo_07 » 09 Mai 2012, 13:02

Bonjour Shandrile,
deja bravo pour avoir exprimé ouvretement votre histoire sur ce forum.
je vis aussi une relation complexe avec ma mere et c'est en cherchant des experiences similaires que je suis tombé sur votre post. je vais essayer de vous apporter un regard extérieure et neutre qui je l'espère pourra vous aider.
***
Tout d'abord en lisant vos propos ce qui me semble certain est que votre mere avait une souffrance intérieure énorme. Il faut deja que vous ayez conscience que ses comportements n'ont rien a voir avec vous mais avec elle, et plus particulièrement je pense, à cause de sa relation avec sa propre mère (comme vous le dites pour qu'à 36 ans elle n'ai pas coupé le cordon avec sa mere c'est deja révélateur)... Vous sentez vous coupable de ses agissements ou juste victime ?
Ensuite qu'en est il de votre relation avec les autres menbres de votre famille ? En l'occurence votre papa ? vos grands parents ? les personnes qui vous ont gardé dans votre enfance ?
Aussi, avez vous réussi a vous construire un vie de famille ?
***
Ensuite il est tres important de ne pas vous dévaloriser, il faut éviter de vivre avec ce sentiment de haine. Une mère aime toujours sa fille, c'est la loi de la nature, malhaureusement certaines meres ne savent pas l'exprimer et font le contraire. Il faut impérativement vous défaire de cette impression de "haine" qu'avait votre mere envers vous, vu d'extérieure, il est évident qu'elle vous a fait subir des choses extremement douloureuses mais cela venait de sa propre souffrance et non pas de l'amour qu'elle vous portait.
Toute personne porte de l'amour en elle mais le plus difficile est de savoir l'exprimer de manière juste... La haine en est un moyen d'expression mais certes, il fait des ravages psychologiquement et c'est a vous d'avoir ce discernement et d'aller de l'avant pour rétablir quelque chose de sain en vous.
Des que ce travail serait fait, je pense que vous serez prete a en parler ouvertement avec votre famille et comme vous le conseille Canopee, il serait fort bénéfique pour vous d'aller a leur rencontre, creuser dans votre histoire familiale pour enfin comprendre et mettre des raisons sur le comportement destructeur de votre mère.

Je vous souhaite plein de courage et ne doutez pas du bonheur que procure ces épreuves, vous en sortirez fier et libérée :)
"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupery
Flo_07
 
Message(s) : 16
Inscription : 09 Mai 2012, 12:43
Localisation : Vaucluse

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Shandrile » 16 Mai 2012, 02:06

Tout d'abord merci à vous deux pour vos réponses...

Pour Canopee , j'y pense mais j'ai déjà fort à faire avec mon couple niveau thérapie que nous allons bientôt commencer;j'y viendrais surmeent une fois ce problème-ci résolue ne serait-ce que du point de vue pécunier.

Pour Flo_07 , ma grand-mère un jour a voulu s'acheter un appartement pour elle seule car elle partait du principe que ma mère travaillant elle pouvait subvenir elle même à ses besoins et lorsqu'elle lui en a parlé ma mère n'a jamais voulu ; du coup ma grand-mère a été obligé de s'acheter son petit appartement en cachette mais pareil quand ma mère l'a su elle a piqué une crise et du coup bah ma grand-mère n'a jamais pu déménager et vivre chez elle seule...Remarque je n'imagine pas ma mère vivant seule...en effet je ne l'ai jamais vu cuisiner,ni faire le ménage , ni la lessive ou le repassage car c'était ma grand-mère qui fesait tous (comme elle disait à ses collègues de boulot : Oh moi quand je rentre le midi j'ai plus qu'à mettre les pieds sous la table,tout est déjà prêt.) et ce même quand elle a vécu en collocation avec ma marraine (fille de la soeur de mon père) elle ne fesait rien comme je le disais dans mon précédant message.Ensuite je ne lui ai jamais connu d'amies , elle ne sortait jamais et quand elle sortait c'était pour faire les courses ou aller en ville mais TOUJOURS avec sa mère (mon grand-père étant décédé depuis belle lurette , d'ailleurs je ne l'ai jamais connu , il avait 25 ans je crois de différence avec ma grand-mère et est mort bien avant ma naissance mais quand je ne saurais vous le dire , je ne m'en rappel plus).Ensuite de ce que je sais de son comportement étant enfant et bien d'après ma grand-mère elle n'avait pas le caractère facile , fesait souvent des colères mais par contre était très caline avec sa mère ; ensuite je n'ai aucun souvenir de disputes entre elles deux .

En ce qui concerne mon père je ne l'ai jamais connu et n'ai jamais voulu le connaître vu que c'était un alcoolique..pour moi la question était tranchée définitivement.L'histoire avec ma mère est assez rocambolesque d'ailleurs...ma mère s'est entichée de lui vu que tout d'abord il était polonais (comme je le disais dans mon précédant message pour ma mère c'était ça : un polonais ou rien) mais il était marrié ; ma grand-mère lui a interdit de le fréquenter puisqu'il buvait et qu'il tapait sur sa femme avec qui je crois à l'époque il était en pleine séparation en lui disant que c'était donc pas un homme a fréquenter (là sur ce point et pour une fois je suis entièrmeent d'accord avec ma grand-mère) , ma mère a accepté mais au bout de 6 mois il a débarqué chez elles, complètement ivre , et a fait sa petite histoire avec ma mère (la seule fois d'ailleurs) et quand cette dernière a appris par la suite qu'elle était enceinte et qu'elle lui a dit , il lui a répondu "Mère c'est sûre mais père peut-être" du coup ma mère a vu rouge et lui a rétorqué qu'elle lui interdisait de me reconnaître et de me voir et quand on allait chez ma tante elle envoyait ma grand-mère en éclaireur voir s'il était là et si oui elle ne descendait pas de la voiture ni moi ; pour mon baptême elle a interdit que le frère de ma grand-mère et sa femme (la soeur de mon père) viennent pour pas qu'ils racontent à mon père ce qu'il s'était passé et ma grand-mère n'a rien dit.
C'est quand j'avais 7 ans je crois qu'elle m'en a parlé et donc qu'elle m'a dit que c'était un alcoolique et d'ailleurs mon père n'a jamais cherché à prendre contact et lorsqu'en 2203 il était sur le point de mourir ma grand-mère m'a proposé d'aller le voir pour au moins le connaître avant sa mort et se fît de ma part un non catégorique vu sa vie d'alcoolique , pour moi il ne méritait aucun intérêt de ma part (oui j'ai un avis très tranché sur la chose).

Mes grand-parents paternels : jamais connu car décédés et même s'ils avaient été en vie bah j'aurais pas pu les connaître.

Ma famille : j'en apprécie aucun et la seule personne que j'aimais étant petite (fils de ma tante) s'est suicidé il y a de nombreuses années et eux non plus ne m'aiment pas (deux d'entre eux me l'ont dit d'ailleurs quand aux autres trop lâches) et puis pour eux je suis une honte : bah oui je n'ai pas été à l'enterrement de ma mère...mon dieu quelle horreur !!! Bref ils m'ont tous jugé sans connaître les causes et moi des gens comme ça c'est bien simple ils n'existent plus pour moi (j'ai tendance à faire le ménage très vite autour de moi).

Papi / mamie (les deux personnes qui me gardaient donc quand j'étais petite) : et bien malheureusement pépé est décédé en 2002 dans sa 93e année et mémé quand a elle est toujours en vie à 91 ans (d'ailleurs c'est chez elle que je vais quand je me dispute avec mon conjoint ou justement pour éviter une dispute ^^) mais pour ma vraie grand-mère et pour ma famille se sont eux qui m'ont monté la tête contre ma mère et bla bla bla , tout un tas de conneries comme si je n'étais pas capable moi même de me faire ma propre opinion...je ne suis pas stupide !

Et donc pour vous répondre , je m'estime être une victime d'une femme qui a voulu pondre un enfant pour montrer aux autres qu'elle aussi pouvait en avoir un , qui à mes 1 an a déjà fait son testament ou je n'avais droit à rien et qui me l'a bien dit quand j'avais 7 ans "toute façon quand je serais morte , tu n'auras droit à rien" donc pas de surprises de mon côté à l'ouverture du testament fin 1995 vu que je le savais déjà (tout est revenue à sa mère) et qui m'avait ouvert un compte en banque avec une procuration car comme elle l'a dit à papi / mamie "si ça va pas avec elle plus tard , je lui prends tous" (du coup papi / mamie m'ont ouvert un compte en cachette et elle n'en a jamais rien su , ni ma grand-mère jusqu'à ce que pour cette dernière je commence à m'en servir).Pour moi il est clair et net qu'elle n'était pas dutout faite pour avoir un enfant et là où je ne suis pas d'accord avec vous Flo c'est que pour moi l'amour d'une mère n'est pas une chose innée , ça s'apprend , donc il y a bien des mères (ou des pères) qui pour moi n'aiment pas leurs enfants à différents degrés certe mais c'est celon moi une chose qui existe.
Shandrile
 
Message(s) : 39
Inscription : 06 Mai 2012, 02:26

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Anna22 » 23 Mai 2012, 16:02

Bonjour, j'ai peut-être une idée qui vous soulagerais.

Vous écrivez une lettre (à votre mère), vous y marquez TOUS ce que vous avez sur le cœur, et vous enterrez cette lettre près du cimetière où votre mère est ou bien vous l'enterrez dans un endroit symbolique. Vous allez sortir de votre esprit tous ce qu'il y a de plus noir et de plus sombre en vous et vous essayerez de ne plus y penser par la suite, parce que ce sera sorti. Essayez, on ne sait jamais ? :)

Avez-vous demandez à votre "mamie" des renseignements sur votre mère ? Et pourquoi ne pas essayer de jouer un jeu avec votre vraie Grand-mère pour avoir le plus d'informations possibles sur votre mère ?

Je pense que vous avez raison, elle a toujours vécue comme une princesse, elle a toujours tous eu, et elle n'a pas compris l'enjeu que c'était d'être mère. Apparemment sa mère l'a éduqué comme une reine alors pas étonnant qu'à 36 elle s'est dit "tiens il est peut-être tant que je fasse ma vie aussi", seulement elle n'a pas voulu et ne s'est pas sentie capable de vous éduquer comme sa mère l'a fait. Et je ne pense pas que l'élever comme cela lui a vraiment rendu service (vous voyez ce que je veux dire). Elle a voulu mener sa vie trop tard, et elle a culpabilisé toute sa vie peut-être.

Je ne pense pas que ce sois si difficile que ça à décrypter comme histoire...
Vous êtes le fruit de quelqu'un qui est égoïste, qui ne s'est jamais pris en main, qui n'a jamais aidé les autres, qui s'est fait servir toute sa vie ! Ce n'est donc pas étonnant qu'elle est culpabilisé sur vous toutes ces années et qu'elle n'est pas su s'occuper de vous comme les autres mères !

Elle ne s'est aussi jamais senti à la hauteur toutes ces années avec vous parce que sa mère ne lui a pas appris à mener sa vie, une vie de famille... On ne lui a rien appris, aucune base..

Bon courage :)
Anna22
 
Message(s) : 14
Inscription : 11 Mars 2012, 18:55

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Nadia_BORDAS » 24 Mai 2012, 10:59

Shandrile a écrit :Pour Canopee , j'y pense mais j'ai déjà fort à faire avec mon couple niveau thérapie que nous allons bientôt commencer;j'y viendrais surmeent une fois ce problème-ci résolue ne serait-ce que du point de vue pécunier.


Peut être pouvez vous faire d'une pierre deux coups, il n'est pas impossible que ces deux problèmes soient liés quelque part....

Connaissez vous l'enfance de votre grand mère maternelle.... je pense qu'il serait interessant de savoir ce qui a fait que cette femme se soit pliée ainsi aux exigeances sans bornes de sa fille?
www.hypnosebourgoin.com
Avatar de l’utilisateur
Nadia_BORDAS
Psy praticien
 
Message(s) : 1733
Inscription : 10 Avr 2012, 11:52
Localisation : Lyon et Bourgoin Jallieu

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Shandrile » 02 Juin 2012, 10:03

Bonjours! Alors tout d'abord pour Anna32 lorsque ma grand-mère comme il me semble l'avoir déjà dis à voulu couper le cordon en s'achetant un petit appartement (que j'occupe actuellement),il a fallu qu'elle le fasse en cachette et quand elle a mis ma mère aix pieds du mur en lui disant,celle-ci n'a jamais voulu malgré les remarques de ma grand-mère ( tu as un travail plutôt bien payé,tu as ton chez toi donc laisse moi habiter là)) edonc s'est retrouvée condamnée à pas pouvoir partir dans son appartement.Donc c'est plutôt ma mère qui n'a pas voulu couper le cordon...quand à savoir pourquoi ma grand-mère s'est laissée faire...mystère car lorsqu'il m'est arrivée de lui poser la question je n'ai eu comme réponse que des "ah bah oui,mais elle se mettait en colère" et puis sincèrement je ne l'imagine pas avoir été capable de se débrouiller seule...déjà plus jeune en colocation avec ma marraine c'est cette dernière qui fesait tous et plus tard alors que j'étais bébé et qu'il y avait des travaux dans la maison où nous habitions et que ma mère et moi nous sommes retrouvées dans l'appart,se fût une catastrophe d'après la marraine de ma mère (ménage pas fait,ni la vaiselle et moi par terre au milieux de la poussière donc).

En dehors de ça,sa marraine (mami/mémé) m'a toujours dit que ma mère rendait toujours des services et qu'elle était très serviable.

Quand à sa relation aux homme et bien en dehors de mon père elle a connu quelques hommes que d'après mémé elle trouvait dans les petites annonces des quotidiens et ma grand-mère cherchait avec elle.Donc les braves fesaient des petits travaux et une fois terminé : tchao...y en a eu peut-être 5 comme ça dont un qui m'adorait paraît-il (toujours d'après mémé) et là c'est ma grand-mère qui me l'a raconté:ma mère avait un collègue plutôt bien placé sui était intéressé par elle et quand ma grand-mère lui a dit "mais pourquoi tu ne fais pas plus ample connaissance? Il a une bonne situation , vous pourrez avoir vos vacances ensembles et il est beau garçon et présente bien'' , elle a eu comme réponse un non.

Pour Canoppé,ma grand-mère est la fille d'immigrés polonais qui travaillaient en Allemagne et qui donc ont quitté la Pologne en 1919 pour rejoindre la France (ma grand-mère est née durant le trajet en Allemagne),elle avait une soeur aînée décédée lors de son trajet pour partir travailler le matin,écrasée par un camion alors qu'elle était en vélo (je ne sais plus quand mais je ne l'ai jamais connue) et un frère aîné aussi si je ne me trompe pas décédé lui aussi d'un cancer de la langue avant 1995.Son enfance,je n'en sais rien à vrais dire mais il me semble qu'elle a été plutôt heureuse,elle s'entendait bien avec son frère et sa soeur;elle a eu quelques ennuis de santé au niveau des ovaires après son accouchement si je ne me trompe pas assez importants mais c'est tout
Shandrile
 
Message(s) : 39
Inscription : 06 Mai 2012, 02:26

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Nadia_BORDAS » 03 Juin 2012, 18:12

votre grand mère a peur de votre mère .... il faut essayer de comprendre de quoi a t'elle peur exactement.....ce sent elle redevable de quelque chose vis à vis de sa fille, a t'elle souffert d'avoir vue sa propre mère pleurer sa soeur décédée et craignait elle de perdre sa propre fille d'une façon ou d'une autre?
www.hypnosebourgoin.com
Avatar de l’utilisateur
Nadia_BORDAS
Psy praticien
 
Message(s) : 1733
Inscription : 10 Avr 2012, 11:52
Localisation : Lyon et Bourgoin Jallieu

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par comtessemma » 04 Juin 2012, 12:56

La chose la plus urgente pour que tu ailles bien et que tu puisses enfin oublier ton calvaire et vivre sereinement, c'est de courir chez un psy te débarrasser de ta culpabilité inconsciente envers cette haine que tu ressens toujours pour ta mère. Tu étais en droit de souhaiter une mère aimante et digne. Elle t'a tellement " mal aimée " que tu lui en a voulu d'être ce qu'elle était. Mais au fond tu sais que ce n'est pas la haine qui te travaille, mais l'amour. Et ta culpabilité de la détester pour avoir si ardemment attendu quelque chose qui n'est pas venu. Comme si tu ne le méritait pas. C'est à toi que tu en veux. Elle, elle n'est plus dans le coup !
comtessemma
 
Message(s) : 170
Inscription : 19 Mai 2012, 16:01

Re: Relation mère/fille très dure à surmonter 16 ans après

Message par Shandrile » 08 Juin 2012, 02:27

Hum , je ne pense pas que ma grand-mère ai eu peur de ma mère,c'est juste qu'elle lui cédait tout même une fois adulte...Je me souviens (d'ailleurs je crois l'avoir déjà écris dans mon 1er post) une fois ma grand-mère m'a repporché de ne jamais me faire à manger et qu'elle était obligée de me servir,mêem chose pour le linge , quand je lui ai fais la remarque que ma mère n'en fesait pas plus et qu'elle se vantait au boulot de cette situation ma grand-mère m'a rétorqué "oui mais elle,elle travaillait" , je lui ai alors répondus "mais tu crois que toutes les femmes qui travaillent vont voir leurs mères pour qu'elles les torchent ?" et elle n'a trouvé rien de mieux que me répondre "oui mais ça me fesait plaisir de lui faire tout ça"....L'hallu totale ! En ce qui concerne mes arrières-grand-parents ils étaient déjà décédés quand la soeur de ma grand-mère est morte.Ce qui est étonnant c'est que lorsque ma mère était ptite fille et qu'elle fesait des colère ma grand-mère la réprimandait en l'enfermant dans la cave jusqu'à ce qu'elle soit redevenue sage ou bien lui donnait la fessée ou des coups de martinet...alors pourquoi ce virage à 180°...mystère.

Pour Comtessemma : Je te rassure je ne ressens aucune culpabilité de ne pas aimer ma mère....d'ailleurs combien de fois je ne me suis pas privée de l'insulter face à ma grand-mère quand entre nous deux ça tournait au vinaigre lorsqu'elle osait me dire que ma mère m'aimait (ne jamais me dire ça ou alors ça deviens Docteur Jeckyll et Mr Hyde" , il n'y a pas mieux pour me transformer en véritable furie et d'ailleurs je n'emploie le mot "mère" qu'ici sur ce forum sinon c'est "l'autre" ou "ma génitrice" plus d'autres termes qui sont trop mal polis pour être écrit ici.Je ne sais pas si tu as tous lu (vu la longueur de mes romans ^^) mais quand un enfant dès l'âge de 7 ans souhaite ardemment la mort de sa mère (et je savais parfaitement à cet âge ce que ça voulait dire : plus la voir entérrée sous une tombe etc...) on ne peut pas dire qu'il y ai de l'amour là dessous et d'ailleurs l'un de mes plus grands regrets c'est qu'elle soit morte dans son sommeil..tranquille...alors que j'aurais voulu qu'elle souffre le martyre...Donc non non aucun regret ni aucune culpabilité de la détester...d'ailleurs je suis quelqu'un qui éprouve peu de regrets en général et je lui en veux de toujours me pourir la vie encore maintenant alors que ça fait belle lurette qu'ele n'est plus là...comme si elle me hantait pour continuer à me rendre malheureuse.Alors celà vient -il aussi du fait que je suis une personne extrèmement rancunière et qui se réjouie quand il arrive quelque chose de mal à quelqu'un qui m'a fait du mal,surement.
Shandrile
 
Message(s) : 39
Inscription : 06 Mai 2012, 02:26

Suivant

  • Sujets similaires
    Réponse(s)
    Consulté
    Dernier message

Retour vers Psychologue famille

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)