je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Forum parents
chloé2000
Messages : 1
Inscription : 02 janv. 2018, 14:56

je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Messagepar chloé2000 » 02 janv. 2018, 15:58

Alors voila, je m'appelle Chloé et j'ai 17 ans , ce que je vais vous raconter vous le prendrez surement pour un facteur de l'adolescence etc, mais je pense que c'est bien plus profond que cela.
je suis au lycée en terminale S, j'ai beaucoup de travail ce qui est déjà stressant et lourd pour moi qui suis une personne très sensible mais qui a pourtant du caractère et cela fait plusieurs mois , peut être un an je ne sais pas , que je ne supporte plus ma mère , alors il y a tellement de choses a dire que je suis totalement perdue aujourd'hui.... :cry:
Ma mère est une personne qui a un fort caractère, très très fort même et j'en ai moi même un fort , c'est certainement la souche du gros problème :
on ne s'entend plus, mais alors plus du tout , on se dispute tout les jours (sauf quand on ne se parle plus, comme en ce moment par exemple, depuis 4 jours mais sa peut durer beaucoup plus longtemps)
je ne la supporte plus, elle m'énerve, ces gestes sa voie ses paroles , tout m'énerve chez elle , ABSOLUMENT TOUT
Je la trouve extrêmement injuste avec moi, elle passe son temps a me faire des reproches, des reproches injustes, infondés, sur des choses tellement minimes a la base , elle agrandi, aggrave le fait toujours plus et c'est sa qui rend la chose injuste.
, mon père est la oui, mais la défend pour ne pas la perdre certainement et sa me fait tellement mal qu'il la défende , surtout que je suis toujours seule car je n'ai pas de frères ou de soeurs pour me consoler ou quoi que ce soit.
C'est déjà très difficile a supporter pour moi, comme je vous l'ai dit je suis très sensible et pleure facilement , pourtant aujourd'hui je suis blindée.
Blindée de méchancetés d'insultes qui font mal, tellement mal que j'en pleure en écrivant tout ce que j'ai sur le coeur car je n'en parle jamais , a personne et sa me ronge de l'intérieur.
Alors oui, j'ai certainement une part de responsabilité dans nos disputes , mais je ne cesse de me remettre en question et aujourd'hui lorsque nous nous disputons je ne dis rien, plus rien , je fait croire que je n'ai rien a dire, et de toute façon je n'ai le droit de rien dire
Je doit toujours tout garder pour m"disputes" qui n'en sont pas vraiment car elle est la seule a crier, En fait le seul mot pour qualifier ce serait qu'elle "pete un câble" Alors non je n'aime pas cette expression elle n'est tout simplement pas assez forte mais tampis , JE VAIS ESSAYER DE VOUS EXPLIQUER:
Par exemple, elle trouvera un reproche a me faire (les reproches qui me concernes sont souvent liés au fait que je ne l'aide pas , ou que je ne suis pas assez présente dans la famille MAIS sa j'en reparlerai plus bas , au faut je suis fille unique)
elle se sert de sa pour developper une sorte de bombe faite de paroles fausses ou amplifiée , de mots blessants , tellement blessant comme des insultes etc.
Je vais vous donner quelques exemples ( tu n'est plus ma fille, tu est qu'une conne, une bonne a rien , une grosse fainéante et j'en passe beaucoup)
Le plus dur est le fait que pendants ces longues minutes ou elle me balance au visage des choses qui me font mal , je n'ai pas le droit de parler ou de partir de la pièce et donc souvent je pleure , je vide toutes mes larmes qui auraient dues sortir en mots , mais je ne peux pas parler sinon elle me en viendrais au geste , une fois c'est arrivé oui
lors de ces moments, elle me vide en fait sa haine , alors que je ne le mérite pas, je ne suis pas la fille parfaite mais je on ne peux pas me faire des gros reproches: à l'école, je donne tout , ma chambre est toujours niquel, je suis une personne reconnaissante et je n'ai JAMAIS fait de grosses bêtises.`
Aujourd'hui j'ai mal, très mal , je n'ai plus aucunes confiance en moi , je suis vidée de toute motivation , j'ai l'impression de plus respirer et je m'en résout souvent a la nourriture , c'est un peu mon anti stress et j'en souffre;
j'ai qu'une envie c'est d'être tranquille , de partir le plus loin possible et de m'éloigner d'elle , de mes deux parents en fait
A force je me sens mal des que je suis dans la même pièce qu'elle , mais je suis bien obligée pour manger
Oui c'est triste a dire mais je sors de mal chambre que pour manger, c'est ma seule façon ce lui échapper , d'éviter qu'elle me détruise encore un peu plus`
Je ne supporte plus qu'elle me regarde et qu'elle me parle donc je l'évite et ne parle pas
Les repas sont long, très très long et deviennent inssuportable , personne ne parle et je n'ai qu'une envie c'est d'en sortir
Pendant les cours j'ai l'excuse de mes devoirs pour passer le moins de temps possible avec eux mais le pire c'est pendant les vacances , elle me reproche même de faire mes devoirs au lieu de les aider (les aider a ramasser des feuilles par exemple ou autre)
elle me reproche d'être égoïste car je passe tout mon temps libre a monter a cheval, c'est mon seul moyen de me détendre
Il y a aussi mes amies , et heureusement , en fait il n'y a que quand elle n'est pas la que je me sens bien , libérée et je redevient joyeuse , ouverte etc
Pour un seul point elle a raison , oui je ne suis jamais avec eux , mais elle ne peut s'en prendre qu' elle
En effet j'évite tout cela car je ne fais jamais les choses assez bien pour elle , donc j'ai arreté de les faire.
Et puis il y a la façon dont elle me le demande aussi , c'est toujours en me rappelant que je suis féneante et en repportant sa au fait que les jeunes d'aujourd'hui ne font plus rien :| et qu'avant elle faisait tout pour ses parents

C'est bien sa le problème , c'est que je sais qu'elle a eu une enfance vraiment difficile a cause de son père très sévère , et elle ne me l'a jamais jamais dit , et je ne lui en parlerait jamais mais je pense que c'est pour sa qu'elle est aussi méchante avec moi, elle reporte toute sa haine et sa frustration.
Je pense sérieusement qu'elle devrait aller voir un psychologue , non je ne rigole pas mais vraiment pas.
ce qui me fait le plus peur dans tout cela, c'est le fait de retenir toute cette haine gratuite et de faire pareil avec mes enfants plus tard, et sa je crois que sa serait la pire des choses.

Aujourd'hui j'ai plus que hâte d'avoir une vie a moi , d'en profiter , de construire ma propre vie et effacer toutes traces néfastes qui reviennent tout les jours en habitant sous le même toit
évidemment, j'ai 17 ans , en pleine adolescence balablabla.... mais je vous assure que cela n'a rien avoir
en tout cas je remercie ceux qui auront pris le temps de tout lire , et peut être même qui me comprendrons
j'ai ici livré tout ce que je ressentait car j'en avait extrêmement besoin , mais je n'espère pas de solution "miracles" ou non , qui resolveront sa car je sais que c'est impossible...
je m'en tient donc a attendre , attendre patiemment le moment ou je pourrait partir.

Gervais44
Messages : 1
Inscription : 16 janv. 2018, 13:08

Re: je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Messagepar Gervais44 » 19 janv. 2018, 07:55

Bonjour,
Je ne pense pas qu'elle pense à te détruire, je te conseil de prendre un peu de temps pour réfléchir à tout ça et chercher une solution pour que vous puissiez vous entendre. Une mère pense toujours que tu es son petit bébé et ne réalisé pas parfois que tu as grandi et que tu as besoin d'air pour souffler un peu. Je suis déjà passé par là, et j'ai dis des choses que j'ai regretté ensuite. Et une fois majeur je suis parti de chez moi, je croyais que ça ira mieux mais, maintenant, ma mère me manque, toutes ces critiques me manques, et je crois qu'elle a raison sur beaucoup de choses.

Piso
Messages : 13
Inscription : 20 janv. 2018, 18:23

Re: je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Messagepar Piso » 20 janv. 2018, 20:14

Bonjour,
Je comprend à peu près la situation. Et je pense que ce n'est pas tout perdu.
Je n'ai pas vu dans ton message si tu souhaite que les choses s'apaisent entre vous ou pas. En tout cas, mon conseil c'est d'essayer d'apaiser cette tension, comme tu dois encore vivre avec tes parents peut être un petits moments.
Te sens tu de choisir un moment, quand vous êtes détendues toutes les deux, FIXER UN RDV avec ta mère comme par ex: maman, je souhaite te parler, est ce que telle date telle heure tu es dispo?
Lui parler de ce que tu vis au fond de toi, ce que tu ressens et uniquement ce que cette situation te fait vivre. EVITER de lui parler de ce qu'elle "est" "fait" ce que tu suppose d'elle etc...
CAR je pense que en lui parlant de toi et tes ressentis, cela évite les explosions/disputes.

blopblop
Messages : 1
Inscription : 04 oct. 2018, 16:19

Re: je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Messagepar blopblop » 04 oct. 2018, 18:27

Bonjour l’auteur,
Je t’écris sans doute un peu tard mais ça peut servir à d’autres. Voilà, quand j’avais 17 ans, j’étais exactement dans la même situation que toi (aujourd’hui j’en ai 27), j’aurais pu écrire la même chose que toi tu vois. Il ne se passait pas un jour sans que ma mère crie. Elle aussi avait eu un père autoritaire. Elle me prenait littéralement pour son esclave à la maison, ce que je trouvais absolument injuste. Je me réfugiais dans ma chambre et évitais au maximum de croiser ma mère, je faisais de l’équitation aussi, enfin bref je ne vais pas réécrire l’histoire, mais plutôt raconter la suite.
Comme toi, à 17 ans, je préparais un bac S, j’ai beaucoup travaillé mais plutôt pour être reçue en prépa. C’était l’excuse parfaite pour sortir de prison. Avec les DS le samedi, impossible de rentrer le week-end. Et la prépa était dans un autre département ce qui m’obligeait à avoir mon propre logement. Tout ce que j’ai fait dans ma vie par la suite m’a éloigné de mes parents, je ne suis jamais rentrée vivre dans leur région, je suis même partie vivre 2 ans au Pérou.
Et puis finalement je suis rentrée en France, j’ai tentée de me rapprocher un peu de ma mère (l’eau avait coulé sous les ponts on va dire) mais j’ai dû admettre qu’elle n’avait pas changée. Elle ne m’apporte rien, est incapable de m’écouter (alors me comprendre oulàlà), je passe les détails.
Bref, tout ça pour dire, ma mère est toxique. C’est très difficile de se détacher d’une mère toxique parce qu’on l’aime et on se sent coupable de la laisser. La société nous dit des trucs bidons du style « tu n’as qu’une mère » « elle qui t’a mis au monde, tu devrais être reconnaissante ». On n’a pas choisi de naitre, ni notre mère, et non, on n’est pas obligé d’être reconnaissante. Nous n’avons pas de compte à rendre à nos parents, eux par contre oui. On n’a pas le superpouvoir de les changer, d’ailleurs ils ne changeront pas. Et s’ils nous rendent malheureux, alors ils ne remplissent pas leur fonction de parents, et par amour pour nous-même, nous devons partir, tout faire pour nous protéger.
Peut-être que j’ai eu tort, je vois que les autres commentaires te conseillent plutôt le dialogue. Honnêtement, quand j’ai fait ça, ma mère avait la manie de remettre la faute sur tout sauf elle, bref, elle est incapable de se remettre en question. Et face à des personnes « psy » tu ne peux pas grand-chose en fait. Le dialogue, ça marche avec des gens sains d’esprit, mais vu comme tu décris ta mère, je ne suis pas sûr que ce soit le cas.

Virginolwenn
Messages : 1
Inscription : 03 nov. 2018, 18:20

Re: je ne supporte plus ma mère, elle me détruit de l'intérieur

Messagepar Virginolwenn » 03 nov. 2018, 19:38

Bonjour Chloé,
Ou bonsoir selon,

Comme t’a répondu blopblop, c’est ça, tu ne décris pas le comportement d’une personne, une femme, une maman qui va être capable de entendre et tenter vraiment de te comprendre. J’en sais quelque chose. Elle va te reformater le truc à sa sauce, minimiser et te tourner en dérision. Elle est dans des principes, idées reçues et préconçues aux carcans bien imbriqués à elle, sa personnalité. J’ai maintes fois essayé. En vain. D’une sourde oreille et déformatrice au mieux à s’en frapper la tête contre les murs. C’est fatiguant. Tellement désespéré et cause perdue que moi je n’essaye plus que malgré moi, c’est ma nature, mon réflexe, mais ça fait toujours chou blanc. J’ai basculé avec son AVC, parce que niveau cérébral elle s’en sort super bien sauf que il y a quelque terminaisons nerveuses qui ont grillées, infimes mais je le vois et le comprends. J’ai réalisé toute l’ampleur de mon temps passé à m’échiner, être là comme je pouvais, malgré mes propres emmerdes. Mais à présent, j’ai l’impression que ma mission est quoi qu’il arrive de la laisser face à elle même. C’est une prison dorée, psychologique et dorée. Mais c’est des sables mouvants, tu ne peux t’en sortir que justement en fuyant le truc. Et contrairement à moi, tu as une carte à jouer, c’est moche pour lui, mais lui, pas toi, à choisir de vivre avec elle pour le meilleur et pour le pire. Moi, sous prétexte de m imposer un homme, elle est restée seule avec moi sa seule fille et ingrate, non compatissante... etc etc etc. Mais je tiens une piste de mot sur ce qu’elle est, vous accordant à vous 3 et tous qu’elle ne veut pas faire du mal et que c’est à son insu. Ça s’appelle une perverse narcissique. Et moi même, je ne conçois pas que une mère poule, une surprotectrice et ultra extra pour élever un enfant, enfin je crois, ou je croyais, puisse être ou être devenue cela. Car on ne naîtrait pas ainsi, sa vie, ses expériences malheureuses très malheureuses ont précipité une personnalité prédisposée.
J’ai 35 ans. Et si un jour j’arrive à faire place nette de tout ce que je me trimballe, déjà dans les affaires matérielles. Je reviens d’une personnalité très attachée aux choses limite et même sûre... matérialiste. Je me suis détachée de tellement de trucs et paragdimes. Tout son esprit étriqué et tout ce que je croyais jamais abandonner sont devenus des futilités. On n’a qu une vie. En tout cas, ici bas ça passe super vite et se pourrir la vie avec des gens qui répendent pas que du soleil autour d’eux, c’est ton énergie, ton temps et tellement plus que tu perds.
Tu la laisseras pas seule, ton papa est là. Et le temps passant, que chacune vive sa vie de son côté, sera ce qu’il fera que ça se passera peut être mieux dans un certain temps.
D’ailleurs peut être, depuis quelques mois, tu as fait le nécessaire. Les études, ta majorité... tu t’es laissée ou même tu as influencé activement de prendre des vraies distances. C’est tout ce que tu peux faire. Ne fais pas la même erreur que moi, de persister, insister et espérer, croire qu’elle a besoin de toi, t’accrocher... vis, bouge de là. Moi aussi j’ai cru au dialogue, à la patience et le temps... oui il a passé et j’ai rien vu. Je m’en mords les doigts. En tant que fille, unique (d’une maman formidable : qu’elle ingrate et inutile !!!) plus aucune crédibilité et la relation en soit est bien usuée, la corde très tirée et fatiguée... tout ce qui me pends au nez, si ce n’est déjà le cas, c’est la rupture totale. Au détriment des deux. Pour toi des trois, ça doit être difficile pour ton papa de assister à ces déchirements. Et comme il doit se rendre compte que tu souffres, même si il te dis rien !!!
Où en est tu ? Tu na pas répondu aux 4 autres. En privé. Dis moi stp, qu’as tu fais, quelle ligne as tu réussi à faire bouger. C’est tellement délicat. Courage.
Vois si il y a des situations, des choses, quelles distances pourrait être modifiées, sur quoi appuyer de passions, intérêts communs. Nous, il y a les animaux par exemple. Passion des chats. On aime (quand elle est pas en mode discussion à l’esprit obtus) se faire des restos. Elle peut plus bouger de lappart alors c’est moi qui y suffoque et supporte plus d’y rester.
Donne moi des nouvelles stp, bonnes ou mauvaises. Et puis si on peux en discuter vraiment ensemble, j’ai bien retourné tout le truc d’ensemble dans tous les sens, je sais mes erreurs, je lui jette pas vraiment la pierre, c’est juste que elle peux être tellement ulcérante parfois.
De tout cœur avec toi. :idea: :roll:
Ginie ;) ;) ;)


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum parents »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités