Urgent aide psychologique pour ma mère

Forum parents
Smix
Messages : 2
Inscription : 15 août 2018, 23:04

Urgent aide psychologique pour ma mère

Messagepar Smix » 18 août 2018, 01:23

Bonjour,
J'ai 15 ans 1/2 et cela fait presque 8 ans que mes parents sont séparés (rien de très tragique jusqu'à présent).
Avant la séparation, ma mère avait un travail difficile elle travaillait énormément, malheureusement l'entreprise à fermé juste au moment où elle aurait pu obtenir une prime. Chômage pour elle. Burn-out.
Ma mère a commencé à avoir des réactions étranges à la maison, elle chantait constamment des chansons du Christ, disait qu'elle a vu la vierge Marie, elle m'a interdit de partir en vacance etc..
Mon père ne comprenait pas ce qui lui arrivait et lui disait d'aller voir un psychiatre.
C'est ce qu'elle a donc fait.. je ne suis pas certaine mais je pense que celui-ci à profiter de sa situation, il a dû lui raconter pleins de mensonges : comme qu'il sera la pour elle, qu'il l'aime, que son mari ne la mérite pas ainsi que d'autres choses sur sa mère.
étant donné que mon père n'était pas là pour elle, qu'elle était à bout, elle l'a donc cru et a alors trompé mon père.
Ma mère a avoué cela à mon père qui celui-ci lui a immédiatement dit de partir.
Elle m'a prise avec elle, j'ai donc changé d'école et de maison, j'ai dû quitter mon frère et mon père du jour au lendemain.
On a vécu dans un appartement a Strasbourg qui appartenait au psychiatre (on habitait pas avec lui c'est juste qu'il nous le louait). Ma mère le voyait souvent, un jour elle m'a emmené pour aller le voir dans son cabinet psychiatrique. Evidemment ça s'est mal passé (c'était habituel pour moi), elle s'est engueulée avec le client dont le psychiatre s'occupait, je l'ai alors vue pour la première fois, en pleine dispute entre ma mère et le client, il m'a souris et je l'ai fusillé du regard.
Ma mère ne savait pas grand chose sur lui, elle savait pas ou il habitait, s'il avait une femme ou des enfants.. Du haut de mes 7 ans, je l'avais donc prévenue que je sentais que ce n'était pas quelqu'un de bien.
Je ne m'entendais absolument pas avec elle, elle m'interdisait tous, me criait très souvent dessus..
Un jour ma mère m'a dit qu'elle voulait se suicider, qu'elle en avait marre, et qu'elle me prendrait avec en sautant. J'étais donc très effrayée et j'ai appelé ma grand mère ainsi que mon père pour leur demander de l'aide.
Le jour d'après, mes grands parents l'ont emmené à l'hôpital, ils sont alors venus me chercher et j'ai passé une semaine chez eux, le temps pour que ma mère sorte. Les médecins ont dit qu'elle n'avait rien.. car elle a fait comme si tout allait bien..
Au bout de deux ans, (ma mère étant toujours au chômage) elle ne pouvait plus payer le loyer.
On est alors allées habiter chez mes grands parents (séparation d'elle et de son psychiatre). Années très difficiles, ma mère ne s'entendait absolument pas avec ma grand mère et son mari. Beaucoup d'engueulades à table, elle pensait qu'ils l'agressaient, qu'ils étaient contre elle, qu'ils lui en voulaient de pas trouver de travail et d'autres choses..
Après 1 ans, elle trouva un appartement à louer, très petit, pas de salon. Je ne m'entendais toujours pas avec elle,mais ça avait l'air d'aller mieux avec sa mère. Le couloir était remplis de lot de nourriture, de conserves, dont les trois quarts étaient périmés, elle en achetait trop et ne jetait pas. Elle commença a faire de la boulimie, elle a beaucoup grossi d'un coup et je l'entendais chaque soir vomir dans la salle de bain.
Deux ans passèrent puis les pires années de ma vie arrivèrent. Deux années, deux horribles années vont commencer.
Elle acheta un autre appartement qui est notre appartement actuel donc elle est propriétaire, plus de stresse pour payer un loyer. Cette fois il y a un salon et j'ai une chambre qui était avant un dressing (donc vraiment petite).
Mais son état s'aggravait de jours en jours.
Première horrible année: les matins pour m'emmener au collège elle me criait dessus dans la voiture pour me dire que ma grand mère est folle, qu'elle est perverse et pleins d'autres horribles choses à m'en faire pleurer chaque matins avant d'arriver.
Ma mère ne trouvait toujours pas de travail, elle a passé beaucoup de concours (juriste je crois) tout au long de ces années, elle réussissait à chaque fois l'écrit mais jamais l'oral. Jamais l'oral car à mon avis elle fait comme à la maison c'est à dire qu'elle répète 3 à 4 fois la même phrase sans s'en rendre compte, elle est toujours persuadée d'avoir raison.
La table de la cuisine était remplie de boîtes vides, de plats terminés, on avait presque plus de place pour manger sur la table. Elle garde aussi un
réfrigérateur (de sa première maison avant le divorce) qui ne marche plus, une poubelle encore emballée et pleins de sacs remplis dans la cuisine ce qui nous laisse presque plus de place pour passer. Ainsi qu'une armoire vide, des tableaux laissés dans le couloir, mes affaires d'enfance dont je n'utilise plus du tout et pleins d'autres choses sont gardés inutilement. En conclusion, elle arrive plus a se séparer des choses, elle a peur que si elle fait ça elle perdra tout.
Elle commençait à parler seule devant la télé ou dans sa chambre, je n'arrivais pas vraiment à comprendre ce qu'elle disait. Dès fois elle criait même mais c'était rare.
Avec sa mère, ses deux soeurs, son fils et toute sa famille c'était la guerre entre eux. Surtout après un essai, elle a été invité a noel en famille, ça a été un vrai désastre.. horrible souvenir.
Passons à cette année, celle que je vis en ce moment, de loin la pire de toute.
Cette année j'ai pris la décision d'aller vivre chez mon père pour ma sécurité, pour que je puisse réussir à continuer à travailler et pour ma santé.. bien que cela me détruit de me dire que je vais laisser ma mère toute seule..
A la maison, les cries se sont empirés au fil des mois, elle crie toute seule que ça soit devant la télé, dans sa chambre ou dans la cuisine. Elle crie à s'en casser la voix. Elle a du avoir la voix cassée une dizaine de fois cette année.
Elle parle beaucoup de propos obscènes, de sexualités et énormément d'insultes que ça soit contre moi ou contre sa mère.
Elle a écrit sur une trentaine de feuilles recto verso pleins de phrases, de mots, elle se réécrit par dessus ce qui rend tout ça presque illisible. Dessus elle parle surtout de tromper sa femme ou son mari, de coucher, j'ai vue quelque fois des noms de présidents et plusieurs insultes.
La cuisine, encore et toujours remplie de boîtes vides, pleins de choses périmées, elle ne jette plus les poubelles, elle a très souvent été infestée par les moucherons, une atroce odeur de pourriture, le frigo pleins de pots de confitures vides ou de bouteilles de lait..
Elle ne sort absolument pas, elle n'a plus aucun amis, plus personne ne lui parle. Elle appelle très souvent ma grand mère pour lui demander ce qu'elle doit faire sur des décisions vraiment très simple comme si elle doit sortir les poubelles, si elle peut envoyer un mail etc mais chaque appel se termine quand ma mère crie sur ma grand mère pour aucune raison.
Elle est devenue complètement insensible, aucune réaction à mes pleurs, comme si elle a perdue son intelligence émotionnelle.
Ma mère pense que je fais exprès de "pointer" mon couteau vers elle, que je l'agresse, ce qui est totalement faux je suis pas une psychopathe non plus. Et puis elle dit que je fais beaucoup de gestes et d'allusion obscène, comme quand je lui demande si "c'est bon?" dans le sens si elle a terminé et je vous passe tous le reste (les crises chez le docteur ou chez le dentiste..). Elle raconte beaucoup de choses très insensées comme que sois disant mon père m'aurait fait croire que je suis sa femme, qu'il y a un complot mené contre elle, qu'elle connaît le "mal" et que c'est une personne connue. Ces jours-ci elle répète sans cesse quand elle parle toute seule qu'on "doit arrêter de lui parler par télépathie". Elle a même répété, sans exagéré, plus d'une centaine de fois la même phrase "vous ne comprenez pas".
Une enquête sociale à été menée pour vérifier mes conditions de vie et l'enquêteur social à bien compris qu'elle a une maladie.
Désolée j'ai du forcement oublier des choses.
Mais s'il vous plaît dites moi qu'il y a un moyen qu'elle guérisse. Je veux juste récupérer ma mère, je veux pouvoir ressentir ce que c'est que l'amour maternelle, elle me manque plus que tout au monde.
Je pourrais faire n'importe quoi pour ça.
Je vous ai passé les trois quarts de mes conditions de vie durant ces années, même si ça m'a pas mal affectée mais le plus important c'est ma mère.
Devrai-je quand même parler de moi ? Je risque aussi quelque chose ?
Enfin j'ai surtout besoins qu'on me comprenne, qu'on me rassure, qu'on me dise que tout ira mieux.
J'espère que ce n'était pas trop long et que vous trouverez quoi faire.

Merci pour votre temps et pour votre réponse.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12658
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Urgent aide psychologique pour ma mère

Messagepar Dubreuil » 18 août 2018, 10:38

Devrai-je quand même parler de moi ? Je risque aussi quelque chose ?
*** Je ne comprends pas cette question ?

Enfin j'ai surtout besoins qu'on me comprenne, qu'on me rassure, qu'on me dise que tout ira mieux.

Concernant votre maman, et au vu de ce que vous écrivez elle présente une psychose avérée,et cela ne se guérit pas.
Un traitement psychiatrique à vie doit lui être administré pour qu'elle ne finisse pas internée, soit jugée dangereuse, ou susceptible d'attenter à sa vie,ou celle d'autrui.

Je crois que vous devriez à la fois voir une assistant sociale pour qu'elle voit comment aider votre maman financièrement, si ce n'est déjà fait. Un psychiatre pour son traitement psychiatrique. Et pour vous un psychologue clinicien pour vous aider à reprendre la compréhension de votre vie, vous " consoler " et vous " réparer " de tout ce qui vous a manqué de sa part, à ne pas souffrir de sa maladie, et à ne pas gâcher votre propre vie.

Je suis désolée pour vous. Allez vraiment chercher de l'aide, de visu, chez des ami(e)s, et des professionnels de votre région. Courage...
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Smix
Messages : 2
Inscription : 15 août 2018, 23:04

Re: Urgent aide psychologique pour ma mère

Messagepar Smix » 18 août 2018, 13:10

Devrai-je quand même parler de moi ? Je risque aussi quelque chose ?
*** Je ne comprends pas cette question ?

-->Non désolée, sur le coup de l'émotion de tout sortir je me suis un peu embrouillée. J'ai pensé que de vivre ça toutes ces années aurait pu me traumatiser ou que cela aurai des conséquences sur mon comportement. Mais je sais que je suis pas comme elle, je ne tomberais pas la dedans.

Je crois que vous devriez à la fois voir une assistant sociale pour qu'elle voit comment aider votre maman financièrement, si ce n'est déjà fait. Un psychiatre pour son traitement psychiatrique.

--> Avec ma grand-mère on s'était déjà renseignées et si ma mère n'accepte pas d'être soignée alors on ne peut rien faire. Comment faire alors?
Si je peux, c'est moi qui doit aller voir un psychiatre pour lui expliquer ou elle ? Car si c'est elle, c'est déjà foutu, pour elle tout va bien.

Merci beaucoup pour votre réponse.

Marisol
Messages : 144
Inscription : 29 déc. 2017, 20:20

Re: Urgent aide psychologique pour ma mère

Messagepar Marisol » 19 août 2018, 00:26

J'ai envie de te dire que tes premières années de vie sont essentielles et fondatrices de ta sécurité affective...C'est comme ta "base".

Tout ce bon que tu as reçu d'elle tout petit fait de toi le jeune homme debout qui ose prendre parole et s'exprimer face à la maladie de sa maman.
Même si elle ne peut plus en ce moment te donner la sécurité, l'affection, la cohérence dont tu as besoin, ta "base" restera toujours et sera ta force pour affronter les hauts et les bas de ta vie future...
Confiance à toi et essaie de trouver dans ton entourage un adulte à qui tu peux parler et qui peut te soutenir.

comment
Messages : 98
Inscription : 01 juil. 2017, 17:31

Re: Urgent aide psychologique pour ma mère

Messagepar comment » 23 août 2018, 10:30

Smix a écrit :Devrai-je quand même parler de moi ? Je risque aussi quelque chose ?
*** Je ne comprends pas cette question ?

-->Non désolée, sur le coup de l'émotion de tout sortir je me suis un peu embrouillée. J'ai pensé que de vivre ça toutes ces années aurait pu me traumatiser ou que cela aurai des conséquences sur mon comportement. Mais je sais que je suis pas comme elle, je ne tomberais pas la dedans.

Je crois que vous devriez à la fois voir une assistant sociale pour qu'elle voit comment aider votre maman financièrement, si ce n'est déjà fait. Un psychiatre pour son traitement psychiatrique.

--> Avec ma grand-mère on s'était déjà renseignées et si ma mère n'accepte pas d'être soignée alors on ne peut rien faire. Comment faire alors?
Si je peux, c'est moi qui doit aller voir un psychiatre pour lui expliquer ou elle ? Car si c'est elle, c'est déjà foutu, pour elle tout va bien.

Merci beaucoup pour votre réponse.



Si elle refuse de se soigner.
C'est logique puisque les symptômes décrit font penser à une psychose de type paranoïde et l'un des symptôme des psychoses est l'anosognosie ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Anosognosie ) qui fait que le sujet ne peut pas se rendre compte de sa pathologie.

Comme tu es mineur. Tu ne peux pas faire une demande pour des soins sans consentements. (Ce qui va suivre concerne le droit Français donc inapplicable si tu ne vis pas en France).
Par contre une personne majeur de ta famille peut faire une demande de SPDT (Soins psychiatriques à la demande d'un tiers).
Il y a aussi la SPPI (Soins psychiatriques en cas de péril imminent) où un seul certificat médical suffit au lieu de deux pour la SPDT.

Si elle menace la sécurité physique d'autrui.
Le maire peut ordonner une mesure de SPDRE (Soins psychiatriques sur décision du représentant de l'État) en cas d'urgence.
On est dans cette situation si par exemple elle se mettait à menacer des gens dans la rue avec un couteau.

Hors cas d'urgence dans le cas où elle est une menace pour autrui. Le préfet peut ordonner une SPDRE.

En cas d'internement en psychiatrie , il faudra être vigilant à cause des possibles maltraitances par l'équipe soignante dont elle pourrait être sujette.

Wikipédia te fera un bon résumé du droit de psychiatrie applicable sur le territoire Français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Soins_psy ... nent_(SPPI)


Si tu souhaites en savoir plus sur la législation et réglementation en vigueur au sujet des soins sans consentements.
Tu peux lire les articles L3211-1 à L3251-6 et les articles R3211-1 à R3225-1 du code de la santé publique (CSP).

Pour consulter le code de la santé publique : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo ... e=20180823


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum parents »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités