rien ne va plus....

Forum crise existentielle, mal de vivre
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12093
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: rien ne va plus....

Messagepar Dubreuil » 11 août 2018, 23:31

Vous avez du sans doute déjà consulter le site " DYS " sur internet, il est très bien agencé.

Votre fillette a-t-elle eu un bilan Psychomoteur, et un bilan Orthoptique ?
Avec le bilan Psy, ce sont les 3 bilans qui orientent sans faille le diagnostic sur certains troubles des apprentissages.
Si vous ne l'avez fait, lisez : Orthoptie et troubles des apprentissages sur internet. C'est très simple et vous pourrez déjà en comprendre l'utilité.

En considération de ce que vous venez de m'expliquer, je pense que vous ne serez pas inquiétés plus que vous ne l'êtes en ce moment. Une fois à la MDPH, tout rentrera dans l'ordre, car les " placements " ne relèvent pas d'un trouble du caractère déjà pris en charge par les services sociaux.

Il faudrait alors qu'une plainte déposée contre vous pour mauvais traitements, ou négligence des traitements ( rendez-vous fixés par MDPH par ex ) soit vérifiée et établie ! Ce qui n'est pas le cas.

Je ne pensais pas que votre fillette avait des troubles de l'apprentissage, je n'ai pas été assez vigilante dans ma première lecture !!!
C'était justement pour vous éviter de rentrer dans l'engrenage de la MDPH SANS JUSTIFICATIONS ETABLIES, que je tentais de vous mettre en garde.
Renseignements : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
* Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: rien ne va plus....

Messagepar perdue78 » 11 août 2018, 23:45

Dubreuil a écrit :Vous avez du sans doute déjà consulter le site " DYS " sur internet, il est très bien agencé.

Oui. J'en avais parlé au neuropédiatre, mais, RAS pour lui.
Je suis également tombée sur un article qui me fait penser à ma fille, sur les "troubles des fonctions executives".


Votre fillette a-t-elle eu un bilan Psychomoteur, et un bilan Orthoptique ?
Non juste des séances d'orthophonie.

Avec le bilan Psy, ce sont les 3 bilans qui orientent sans faille le diagnostic sur certains troubles des apprentissages.
J'imagine que c'est la raison pour laquelle la psy préfère que je poursuive avec le CMPP.

Si vous ne l'avez fait, lisez : Orthoptie et troubles des apprentissages sur internet. C'est très simple et vous pourrez déjà en comprendre l'utilité.
Merci

En considération de ce que vous venez de m'expliquer, je pense que vous ne serez pas inquiétés plus que vous ne l'êtes en ce moment. Une fois à la MDPH, tout rentrera dans l'ordre, car les " placements " ne relèvent pas d'un trouble du caractère déjà pris en charge par les services sociaux.
L'une des assistantes sociales qui nous suit est en arret maladie donc, le RV pour lecture du rapport de fin d'évaluation est en stand by.
Devons nous leur parler de ces nouveaux éléments ?


Il faudrait alors qu'une plainte déposée contre vous pour mauvais traitements, ou négligence des traitements ( rendez-vous fixés par MDPH par ex ) soit vérifiée et établie ! Ce qui n'est pas le cas.
Je suppose donc que nous devons impérativement nous plier au CMPP, même si je ne suis pas convaincue que leur aide soit bénéfique. Vu le nombre de séances déjà effectuées chez eux, nous n'avons aucun retour et aucun bilan de fait ...

Quelles sont les conséquences d'une demande à la MDPH pour notre fille ? Si on fait la demande sera t'elle automatiquement transférée en SEGPA ?


Je ne pensais pas que votre fillette avait des troubles de l'apprentissage, je n'ai pas été assez vigilante dans ma première lecture !!! Je n'ai pas été claire non plus, d'ailleurs, nous avons tous été absorbés par les faits de harcèlement, la pression du directeur, et l'arrivée des informations préoccupantes...
C'était justement pour vous éviter de rentrer dans l'engrenage de la MDPH SANS JUSTIFICATIONS ETABLIES, que je tentais de vous mettre en garde.


Un grand merci pour le temps consacré à mon cas...

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12093
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: rien ne va plus....

Messagepar Dubreuil » 11 août 2018, 23:56

Je suppose donc que nous devons impérativement nous plier au CMPP, même si je ne suis pas convaincue que leur aide soit bénéfique. Vu le nombre de séances déjà effectuées chez eux, nous n'avons aucun retour et aucun bilan de fait ...
*** Leur aide sera en effet insignifiante comme pour la plupart des enfants ! Mais vous aurez droit à la MDPH pour les remboursements de soins. Et SURTOUT, maintenant que vous y êtes, il n'y a plus grand chose à faire.

Gardez une psy " indépendante " pour votre petite fille, cela évitera " un abus de pouvoir " de la part d'une éventuelle enquête sociale.

Vous pourriez faire le bilan orthoptique et le bilan psychomoteur, ils vous seront démandéspour " étoffer " le dossier MDPH, car il peut être refusé si il manque d'éléments importants ! C'est le QI ( quotient intellectuel ) de votre fillette qui va déterminer sa prise en charge ! Il ne doit pas dépasser un certain quota démontrant que l'enfant a besoin d'aide.

Vous avez tout à fait le droit de demander une scolarité " normale " pour votre enfant avec une une AVS ( aide à la vie scolaire ). Normalement, ce sont les parents qui ont " le dernier mot " !
Renseignements : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
* Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: rien ne va plus....

Messagepar perdue78 » 18 août 2018, 15:20

Bonjour Madame,
j'ai vu la psy ce jour, pour remise du bilan. Elle relève donc :
- léger retard mental avec QI homogène
- dyspraxie
- troubles attentionnels/concentration
- immaturité affective
- angoisses difficiles à canaliser
- difficultés parfois d'adaptation aux exigences sociales, de communication, de responsabilité individuelle

Elle indique également qu'il est nécessaire "d'approfondir" ce bilan afin d'adapter au mieux sa scolarité.

Elle ne comprend vraiment pas comment ma fille a pu aller jusqu'en CM2 sans que les professeurs ne s'apercoivent de cette réalité. Elle ne comprend pas non plus que la psy scolaire n'ai rien relevé.

Si les assistantes sociales lisent ce bilan elles vont considérer que ma fille est en danger... J'ai déjà la trouille de le donner au CMPP.. La psy a noté sur le bilan un refus de grandir de la part de ma fille afin de garder le lien avec moi. Rien que cela, serait interprété par eux de manière négative, du genre mère trop fusionnelle qui empêche l'autonomie de son enfant...

j'ai pris RV avec orthophoniste pour bilan. Je vais revoir le médecin généraliste cette semaine pour avis et demander une ordonnance pour bilan orthoptiste et psychomoteur. Disons qu'au CMPP, on avait demandé si un bilan psychomoteur était possible, à la psychiatre, mais stand by car l'équipe du CMPP doit se réunir pour discuter du protocole thérapeutique je ne sais pas quand.

La rentrée arrive à grand pas et j'ai l'impression de jeter ma fille dans la cage aux lions et pour le coup de la mettre "en danger" d'autant qu'au niveau MDPH ce n'est pas pour tout de suite (attente de tous les bilans, construction du dossier, avis de la MDPH pour validation ou non etc) et donc la seule possibilité à l'heure actuelle c'est la 6eme classique dans ce collège. La psy me dit qu'elle risque d'avoir des difficultés à s'adapter en plus de ses difficultés scolaires etc car il va falloir qu'elle intègre de nouveaux codes qu'elle n'est pas toujours forcément apte à comprendre et assimiler.

En fait l'avenir de ma fille et son bien être dépendront aussi de la façon dont l'équipe pédagogique abordera la situation donc il faut qu'avec son papa on arrive à élaborer un plan d'action efficace pour que l'école soit compréhensive et nous aide. Mais c'est pas gagné je pense...

Bien à vous

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12093
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: rien ne va plus....

Messagepar Dubreuil » 18 août 2018, 19:57

Bonjour Madame,
j'ai vu la psy ce jour, pour remise du bilan. Elle relève donc :
- léger retard mental avec QI homogène
- dyspraxie
- troubles attentionnels/concentration
- immaturité affective
- angoisses difficiles à canaliser
- difficultés parfois d'adaptation aux exigences sociales, de communication, de responsabilité individuelle
*** C'est le dossier très adapté à la demande MDPH.

Si les assistantes sociales lisent ce bilan elles vont considérer que ma fille est en danger...
Vous écrivez :
" Elle ne comprend vraiment pas comment ma fille a pu aller jusqu'en CM2 sans que les professeurs ne s'apercoivent de cette réalité. Elle ne comprend pas non plus que la psy scolaire n'ai rien relevé."
*** C'est cela qu'il faut leur répondre, en disant que vous faisiez une entière confiance aux professeurs et à la psy scolaire, sinon vous auriez immédiatement fait le nécessaire ! Y compris lui éviter d'être agressive avec son petit camarade.

J'ai déjà la trouille de le donner au CMPP.. La psy a noté sur le bilan un refus de grandir de la part de ma fille afin de garder le lien avec moi.
*** L'immaturité affective va avec les autres symptômes de votre enfant.
Vous direz que le papa et vous même vous étiez rendus compte de ce comportement et que c'est pour cela que vous avez toujours fait en sorte de la rendre le plus possible autonome.

j'ai pris RV avec orthophoniste pour bilan. Je vais revoir le médecin généraliste cette semaine pour avis et demander une ordonnance pour bilan orthoptiste et psychomoteur.
*** Dans l'immédiat, privilégiez les séances d'orthoptie, elle sont indispensables pour les troubles dys. Vous verrez les résultats sont souvent très vite bluffants.
La psychomotricité ira de pair.

La rentrée arrive à grand pas et j'ai l'impression de jeter ma fille dans la cage aux lions et pour le coup de la mettre "en danger" d'autant qu'au niveau MDPH ce n'est pas pour tout de suite (attente de tous les bilans, construction du dossier, avis de la MDPH pour validation ou non etc) et donc la seule possibilité à l'heure actuelle c'est la 6eme classique dans ce collège. La psy me dit qu'elle risque d'avoir des difficultés à s'adapter en plus de ses difficultés scolaires etc car il va falloir qu'elle intègre de nouveaux codes qu'elle n'est pas toujours forcément apte à comprendre et assimiler.
*** Demandez de suite une AVS ( aide à la vie scolaire ) pour la rentrée.

En fait l'avenir de ma fille et son bien être dépendront aussi de la façon dont l'équipe pédagogique abordera la situation donc il faut qu'avec son papa on arrive à élaborer un plan d'action efficace pour que l'école soit compréhensive et nous aide. Mais c'est pas gagné je pense...
*** Faites savoir que vous êtes reconnaissants de l'implication de l'équipe pédagigique ( hum... plus faillot, il n'y a pas plus !!! ) pour avoir la paix. Et suivez la ligne de conduite qui vous semble la meilleure pour l'enfant !
Le principal, c'est que l'équipe voit les parents concernés.
Renseignements : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
* Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: rien ne va plus....

Messagepar perdue78 » 23 août 2018, 13:27

Bonjour madame,

J'essaie de "digérer" le diagnostic de la psy libérale concernant ma fille. Je suis très embrouillée...

J'ai pris rv avec un pédopsy qui m'a été conseillé, il a bonne réputation et exerce depuis longtemps.

Ce que je ne comprends pas, comme la psy d'ailleurs, c'est le fait que personne n'ai détecté tous ces problèmes d'apprentissage+attention+ retard léger.
Si tout cela est grave au point de faire une demande MDPH et de la diriger vers une scolarité dans le médico social, pourquoi personne n'a alerté ?
Effectivement, je ne nie pas que ma fille présente des problèmes, mais jusqu'à présent elle a suivi une scolarité normale même si elle n'a pas les facilités de manière innée, en étant cadrée à l'école et à la maison et en travaillant un peu, elle y arrivait . Le problème étant l'année de CM2 où elle n'a rien fait en classe car son maitre était trop pris par ses activités annexes et pro de la pédagogie freinet , donc, livrée à elle même, et nous parents, en difficultés pour suivre le programme ne sachant pas tout son contenu. Donc bien évidemment elle a pris du retard. De plus, cette année a été traumatisante pour elle.

Aussi, je ne sais pas si c'est parce que je suis dans le déni, négative, et parano, mais, j'ai le sentiment que ma fille est capable de continuer une 6eme classique, avec aides. Or, j'ai l'impression que la psy (la seule "intervenante" au courant pour le moment) veut absolument la mettre en SESSAD juste parce que ses tests ont décrété un léger retard mental. J'ai peur que si je suis son avis, basé sur des "normes", ma fille soit condamnée au SESSAD voir IME et je trouve cela dingue parce qu'elle a des capacités et je crains que dans cet environnement elle régresse, surtout qu'elle le vivrait mal en se sentant mise à l'écart. Et le fait dans l'absolu qu'elle se maintienne en cursus classique remettrait en cause le résultat du test psy et reviendrait à remettre en cause le bilan de la psy (même si des difficultés existent bien entendu).

J'ai lu que pour les SEGPA, par exemple, les enfants avec un retard mental léger ne pouvaient y accéder donc d'office, l'enfant doit être dirigé vers SESSAD, IME, ITEP... et cela me fait bondir car tout est normaté, peu importe les capacités réelles et les progrès possibles.

La remplaçante de mon généraliste me conseille de ne rien dire pour l'instant, ni à l'école, ni au CMPP, et de voir ce que ça donne en 6eme afin de ne pas la stigmatiser, car, avec ce bilan en mains, leur jugement sera de fait influencé et ne ils ne chercheront pas plus loin, réorientation dans le médico social et donc suivre séances orthophonie et orthopsie dans un premier temps.
Or, je pense néanmoins qu'une AVS (mais à priori c'est le parcours du combattant pour l'obtenir, d'autant plus si pas MDPH) serait impérative pour ma fille, et pour cela, l'école doit être avisée de ses problèmes.

Pour le coup je suis perdue, avec toujours cette épée de damoclès au dessus de la tête (= les assistantes sociales/signalement).

Qu'en pensez vous ?

Pour info, enfant, ma maitresse de cp voulait m'orienter dabs une école spécialisée, car elle trouvait que j'étais particulièrement inhibée et maladroite, avec concentration compliquée, et les mathématiques ont toujours été incompréhensibles pour moi. Ma mère a refusé, et j'ai un bac+2.
Aussi cela me conforte dans cette idée, même si chaque enfant est différent, et que ma vie n'a rien à voir avec celle de ma fille.

Bien à vous

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: rien ne va plus....

Messagepar perdue78 » 10 sept. 2018, 22:05

Bonsoir Madame Dubreuil : des nouvelles.
Les assistantes sociales ont classé l'IP sans suite; c'est donc un immense soulagement. Le contenu du rapport colle bien à la réalité et à mes dires et aux dires du papa, donc nous sommes tombés sur des travailleurs sociaux sérieux. Nous avons même pu assister ensemble au rendez vous.
Quant à la rentrée tout s'est bien passé et ma fille a commencé à prendre seule le bus ce matin. Elle a bien compris son emploi du temps et comment faire son sac tous les soirs. Avec le site de l'école pronot, je peux vérifier le contenu des cours et les devoirs à faire, et pour l'instant tout est ok. Le seul hic semble être les interclasses où elle met un peu plus de temps à ranger ses affaires et sortir que les autres.
Nous avons rv avec un pédo psy qui a bonne réputation et exerce depuis très longtemps, nous continuons la psy libérale et j'ai trouvé un orthoptiste et un orthophoniste mais il faut patienter un peu. J'ai alerté la CPE sur les difficultés passées de harcèlement que ma fille a subi et ai expliqué que des investigations étaient en cours sans rentrer dans les détails. Il y aura bientôt une réunion parents profs j'en saurais plus sur le comportement général de ma fille.
Je vous remercie pour votre écoute et vos conseils et vous souhaite bonne continuation.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum crise existentielle »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités