Solitude

Forum solitude, problème de relation, psychologie solitude
Quentin.N
Messages : 9
Inscription : 19 nov. 2018, 19:50

Solitude

Messagepar Quentin.N » 10 janv. 2019, 03:00

Bien le bonjour...
Je me sens seul. Pas seul au sens "je suis tout seul dans mon appartement, j'aimerais bien avoir une copine" ou seul "je suis loin de ma famille". Les deux sont vrais, mais ce n'est pas la vraie raison. Je me sens comme seul au monde. Je suis, par nature, assez timide, ce qui ne m'a jamais aidé dans les rapports humains. Très peu d'amis, aucun ami proche, et une prise de conscience très tôt de cet état de faits.
Je ne suis pas dans une crise passagère, existentielle, qui durerait un an ou deux avant de passer. Celà fait des années que je suis ainsi, et je le resterai longtemps, si ce n'est toujours.
Pourquoi seul au monde? Parce que j'ai l'impression d'être séparé du reste du monde. Je ne souhaite pas ce monde : j'ai trop de choses à dire dessus. Trop de choses qui ont probablement déjà été dites, je ne me targue pas d'être le premier à y penser.
Les gens, pour commencer. Je n'arrive pas à connecter avec eux : peut-être suis-je quelque peu intolérant, mais ils ne correspondent pas à l'image que j'ai d'un être humain normal. Une personne gentille, souriante, aimable et avec qui on puisse vivre sans problèmes. Quelqu'un qui ait un minimum de conversation. Je ne sais pas, mais beaucoup de gens m'insupportent. Trop bruyants, trop vulgaires, et tant de choses sur lesquels je n'arrive pas à placer de mots. Je n'arrive pas à "connecter" avec les gens, ils sont comme totalement coupés de ma réalité. J'ai bien quelques -très rares- amis. Seulement, à combien de milliers de personnes ai-je parlé pour trouver ces deux ou trois perles, qui ne vivent même pas en France? En plus de cela, je n'aime pas parler. Je ne parle pas du simple fait de prononcer des mots, mais du fait de devoir dire des choses, encore, et encore, bien que ce soit inintéressant, simplement pour rester en contact avec les gens. Je préfère, et de loin, être simplement avec la personne, à lire, regarder la télé, n'importe. Simplement être là et sentir sa présence.

********************
Interlude :
Je parle beaucoup n'est-ce pas? Pour au final ne pas dire grand-chose. Bravo à tout ceux qui auront eu la patience de lire jusqu'ici ^^
Pourquoi écrive-je ce post? Je n'en ai aucune idée. Il n'y a absolument aucun intérêt, car je n'attend pas d'aide. Ma solitude est un état, la façon dont je suis mentalement, et recevoir des messages d'inconnus ne m'aidera pas, aussi bien intentionnéeintentionnées que soient vos -éventuelles- réponses. Simplement, j'adore écrire (pas des livres, je n'en ai pas le talent) sans réfléchir, "au fil la plume". Alors voilà où je suis, à 2 heures du matin.
Bref, reprenons.

********************

Les gens donc. Mais ce n'est pas tout : la société également. Qu'est-ce donc que cette chose qu'on appelle société? Des gens qui luttent pour survivre, en se souciant le moins possible des autres, de manière égoïste, en ravageant un monde qui nous abrite. Je ne suis pas écolo, ou quelque chose de ce genre. Je dis juste que j'imagine le monde tel qu'il serait sans humain, et que cette planète Terre ressemblerait à un paradis. Des plaines immenses, des forêts sans fin, des champs sauvages, des animaux qui ne sont pas effrayés et oppressés par l'Homme, des savanes, des déserts, des mers... Tout ça sans route, sans béton, sans rien d'humain. Je dois dire également que je pense aimer les animaux plus que les humains. Chiens, chats, chevaux, oiseaux, poissons, chauve-souris, renard, loutre, ours, sue sais-je. Je pourrais passer une vie entière entouré d'animaux, quand un jour entier avec une personne quelconque m'horripile déjà. Les animaux sont sans arrière-pensée : ils t'aiment, ils viennent te voir. Ils ont faim, ils mangent. Ils sont heureux, ils le montrent. Ils sont en colère, ils le montrent également. Un humain? On ne peut jamais savoir. Me ment-il? Feint-il être heureux avec moi alors qu'il me déteste? Parle-t-il avec moi par pure politesse? Communiquer est bien trop compliqué.

Réellement, je n'ai qu'une envie : quitter ce monde. Je ne parle pas de suicide, ou quelque chose du même style. Tout le temps que je ne suis pas obligé de dédier à la société, je le passe à tenter de m'évader. J'ai toujours aimé lire, particulièrement les romans de science-fiction et d'heroic fantasy (magie, mondes parallèles, créatures fantastiques, etc...). À 6 ans je commençai à lire, à 7 ans j'étais déjà un rat de bibliothèque. Quoi de mieux pour d'évader? Complètement absorbé par ses lectures, on devient Ellana la Marchombre, Richard le sorcier de guerre, Rand al'Thor le Dragon Réincarné, et tant d'autres encore. On devient part de ce monde, tantôt fantastique, tantôt violent, toujours extraordinaire où se trouve tout ce qu'on ne peut pas avoir dans la vraie vie. Les films ne m'ont jamais vraiment attiré, contrairement aux animes.

Enfin, le sentiment de détachement. Les choses de ce monde me touchent peu. Combien de fois riez-vous ou pleurez-vous sincèrement? Je veux dire par là, en excluant les rires pour être social?
Moi très peu. Si l'on excepte mes 8 premières années, je pense rire moins d'une fois par mois, et pleurer une fois tous les deux ou trois ans peut-être. On m'a annoncé que ma grand-mère était morte : ma réaction a été assez normale en apparence, mais tout ce que ça m'a fait c'est "Ah, c'est dommage". Aucune larme, un peu de chagrin mais sans plus. Seules les situations extrêmes, ainsi que les livres et animes, peuvent me faire réagir.
Pareil pour l'attachement : ma famille pourrait mourir sans que cela m'affecte plus que ça : un peu triste évidemment, bien embêté, et voilà tout. Il n'y a qu'une seule personne à laquelle je tienne dans ce monde, en plus des animaux.

Mais bref, j'ai déjà beaucoup trop parlé :) déjà près d'une heure que j'écris toutes ces pensées sans queue ni tête, et sans but. Un post de plus d'un jeune adulte perturbé et solitaire, voilà qui n'est pas très original. Dans tous les cas, merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout, et bonne journée.

Quentin

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 14014
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Solitude

Messagepar Dubreuil » 11 janv. 2019, 11:37

Pourquoi écrive-je ce post? Je n'en ai aucune idée. Il n'y a absolument aucun intérêt, car je n'attend pas d'aide. Ma solitude est un état, la façon dont je suis mentalement, et recevoir des messages d'inconnus ne m'aidera pas, aussi bien…
( écrit-vis-je ) ma fois, si écrire vous faut vivre, c'est déjà pas mal !
*** ah, les grandes envolées existentialistes de l'adolescence... " toujours " pour vous ?
Ce ne sera pas très agréable plus tard... Boff, mais avec une impression de bonheur soudain, parfois.

A quand le vrai Quentin ?
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
Educatrice spécialisée - DE de psychomotricité - EMDR - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre le cancer et la maladie grave )
* Formatrice / Maîtresse de Stage / Conférencière.
* Auteure / Œuvres en écriture, et sculpture

Dylan
Messages : 3
Inscription : 19 janv. 2019, 06:23

Re: Solitude

Messagepar Dylan » 19 janv. 2019, 18:04

Salut Quentin, intéressant ton post, et je peux tout à fait m'y retrouver. Si tu l'as écrit c'est que tu avais envie de le faire, et d'être éventuellement lu, un peu comme un naufragé, seul au monde sur une île, jetterai une bouteille à la mer.
Sauf que ton message est arrivé sur une autre île, salut à toi; entre solitaires on peu se comprendre un minimum. Je ne prétends pas pouvoir aider ( mon épave est irrécupérable, fin de la métaphore ) juste partager ton ressenti, même abonder dans on sens.

Moi aussi je passe beaucoup, beaucoup (trop) de temps à m'évader, surtout dans les jeux vidéos et les films. Les jeux c'est sympa et trop addictif, et contrairement à la lecture, on en garde que très peu de souvenirs. Des livres m'ont marqué pour toujours, mais internet prends toute la place et je ne prends plus le temps de lire... J'ai fait 32 fois le tour du Soleil, et ça fait des années ans que je suis coupé du monde. Du coup m'évader vraiment, ce serait au contraire vivre réellement. Ironie ?

A propos de ce sentiment de détachement dont tu parlais, ouais je crois que je vois. C'est une forme de blindage, d'armure qu'on se forge avec le temps. Car on a peur de s'ouvrir et de décevoir ou d'être déçu. Par les autres, ou soi même. Et plus l'armure s'épaissit moins on parvient à s'en démunir.

Sinon t'as raison sur les animaux, et j'ai toujours aimé imaginer que si on pouvait inventer un truc ressemblant aux antennes des fourmis, pour les humains, ça changerait tout. On pourrait comprendre les autres en un instant. Mais c'est pas prêt d'arriver.

Je sais pas quoi dire d'autre, sinon courage naufragé, essaye de repérer un navire et fais des signaux de fumée, on sait jamais ! A+


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum solitude »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité