Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Forum inceste, forum viol incestueux
Dimanod
Messages : 5
Inscription : 16 mai 2016, 18:49

Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Messagepar Dimanod » 16 mai 2016, 21:48

Bonjour,
Je me presente, J'ai 46 ans,Je suis marié et ai trois enfants adultes qui vont tres bien et que j'adore, et je suis marié a la meme femme que j'aime depuis bientot 22 ans. J'oscille souvent entre une espece de toute puissance quand tout va bien, et un auto denigrement parfois assez profond . Je pense etre plutot quelqu'un de bien, avec mes contradictions, comme tout un chacun. J'ai besoin d'etre aimé, et que l'on me le fasse sentir. Si je fait une erreur par exemple je ne suis pas tranquille tant que je n'ai pas ete pardonné. Une experience en demi teinte de management me l'a bien fait comprendre, j'ai besoin de savoir que les gens m'aiment, a prori donc un certain déficit chronique d'amour propre dont la cause avait été a priori identifié il y 20 ans lors d'un episode depressif.
Si j'ecrit aujourd'hui sur ce forum, c'est que recemment j'ai eu un retour de memoire du passé ou je "tripotait" ma soeur, plus jeune que moi de 3 an 1/2 ( j'avais autour de 11-12 ans je pense)? Cela se resume a 3 souvenirs imprecis, regarder et toucher sous les draps l'entrejambe de ma soeur (plutot passive, dans mon souvenir, pas contrainte, sauf par l'ascendant naturel du grand frere j'imagine...) et mon pere qui me poursuis pour me gronder fortement et m'interdisant de le refaire mais sans nommer la chose, juste en me faisant comprendre qu'il savait ce que j'avais fait. Un fort sentiment de honte est lié a ce souvenir, evidemment. Cela n'a pas du durée (jours, semaines?), peut etre quelques fois mais c'est vraiment difficile pour moi d'etre sur car cela est vraiment flou. Pas de souvenir de ressenti sexuel "d'adulte" je veux dire pas de souvenirs de masturbation ou meme d'erection, juste la certitude qu'il valait mieux etre caché des adultes et une certaine excitation de la decouverte interdite?
Pour faire court, j'avais l'impression recemment que ma soeur m'évitait (en fait nous ne sommes pas spécialement proche, alors que nous l'etions etant enfants: cela du entre autre a une mere extremement possessive avec tous ces enfants, je me suis moi meme "éloigner" avec difficulté etant plus jeune).
Un jour de fatigue et peux etre de moral assez bas alors que ce sujet est revenu sur la table, j'ai soudainement imaginé que la raison de cette eloignement, c'était ces attouchements il y a 35 ans et qu'elle en avait peut etre meme parlé a son mari, d'ou leur eloignement .
Au final pas du tout, les raisons etait tout autres, j'en ai eu la certitude depuis, sans bien sur evoquer mes angoisses avec eux!
Malheureusement le mal etait fait dans ma tete, et ces images degoutantes mon donné un veritable coup de massue, avec des hauts le coeur. J'imagine en fait que j'ai visualisé ces images avec un regard d'adulte, ce qui est absolument immonde, au lieu de le voir comme des actes d'un enfant avec un autre enfant, meme plus jeune que lui ?
Ce souvenir etait plus ou moins present dans ma memoire, mais pas du tout teinté de cette horreur. Juste un malaise, pas de quoi etre fier evidemment.
Depuis la puissance de ces images c'est attenué, mais mon humeur oscille, parfois ca va , j'ai meme cru que cela allez passer, mais malheureusement cela est revenu cette semaine me travailler, et rationaliser n'y fait pas toujours quelque chose, parfois j'ai l'impression de glisser vers une depression (plus d'appetit, aucun entrain a faire des choses qui me plaise d'habitude, sommeil legerement perturbé en fin de nuit...).
Je suis assez hesitant sur la suite a donner a toute cette affaire, traitement chimique, psychotherapie, ou le temps finira par refermer ce tiroir? La douleur vient principalement que ces souvenirs ne ressemble bien evidemment pas a l'adulte que je suis!
Parler autour de moi, malheureusement, cela est impossible, ce genre de sujet vehicule trop de honte pour moi (et ne se justifie peut etre pas?), je ne survivrai pas a un jugement negatif de mon epouse, encore moins de mes enfants (inimmaginable) et ma soeur evidemment non, j'imagine le drame que cela pourrait etre pour elle de lui amener ce genre de choses!!! Cela serai a mon avis tres egoiste de faire cela.
Vu mon mode de fonctionnement basé sur le pardon de mes erreurs, je pense que mon soucis est peut etre lié a cette impossibilité de communiquer, donc je me sens completement bloqué, sans solutions.
Ce message me coute mais j'imagine que c'est le cas de tous ici, si cela peux m'aider tant mieux, sinon cela peux toujours aider d'autres dans le meme cas ?
Merci

Dimanod
Messages : 5
Inscription : 16 mai 2016, 18:49

Re: Souvenirs douloureux

Messagepar Dimanod » 23 mai 2016, 22:42

Depuis le post precedent, les phases d'angoisses ont baissées et se sont espacées. Je pense encore regulierement a cet "impression " de degout et cela me serre les entrailles mais en fait pour ce que j'en sais, je suis le seul a en souffrir, jusqu'a preuve du contraire.
On peux lire sur different forums que ce genre de "jeux" d'enfants arrive plus souvent que l'on peux le croire, et pas forcement avec un grand impact. Bref je ne sais pas trop quoi en penser. Je vais continuer a essayer d'etre un adulte correct puisque le plus important c'est d'etre dans le present?
Peut etre ce post n'est pas une si bonne idee finalement. Si un moderateur du forum pouvait le supprimer, je ny arrive pas depuis mon profil.
Merci

Dimanod
Messages : 5
Inscription : 16 mai 2016, 18:49

Re: Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Messagepar Dimanod » 25 mai 2016, 19:30

Je souhaitais supprimer ce post, mais je n'y arrive pas. Un moderateur peut il le faire pour moi? Mci

Dimanod
Messages : 5
Inscription : 16 mai 2016, 18:49

Re: Souvenirs douloureux

Messagepar Dimanod » 01 juin 2016, 18:59

re bonjour,
Toujours pas de réponse ou d'avis, mème succinct?
J'ai encore et toujours des angoisses par moments, je me force à bouger mais j'avoue une tristesse intérieur vraiment présente.
Peut être ce post n'est pas au bon endroit?
Ce que je crois comprendre en essayant de lire sur le net tous ce qui me semble pouvoir être une piste, c'est que cela tourne pas mal autour du fait de s'aimer (ou pas) soi même, savoir se pardonner (on est responsable que de ses actes, pas de la vie complète et des choix des autres), dédramatiser.
Le problème qui a déclenché chez moi cette violente crise d'angoisse, qui maintenant est sans doute un peu en train de glisser en dépression (légère je l’espère) c'est un ancien souvenir (déjà présent mais sans plus que la notion de "pas correct du tout" donné à un enfant (moi) par mon père de manière très vive, dans mon souvenir) associé à un tas de déduction assez flous et pas vraiment factuelles sur un développement personnel de ma sœur jugé "pas terrible" (alors que des tas d'autres facteurs viennent aisément expliquer ce fait, si il est avéré d'ailleurs, car il s'agit d'un jugement de ma part), d'ailleurs infirmé par elle (elle m’apprécie plutôt il semble et elle m'a avoué que (pour elle) l'origine de son peu d'amour propre venait d'un adulte très destructeur extérieur à la famille qui la dévalorisait énormément étant petite .
J'ai toujours eu un tempérament pas mal anxieux (c'est mon ressenti) et un besoin quasi permanent d’être apprécié/aimé/valorisé par mon entourage, ne supportant pas les conflits au point de m'en rendre malade (mes décisions pouvant parfois (cas rare heureusement) être orienté, juste pour éviter un conflit, en dépit de ce que je savais être juste). Ce trait de caractère, ainsi qu'une certaine émotivité à toujours été présent dans ma famille.
Pour résumer, je me suis profondément dévalorisé en "manipulant" un souvenir sur un sujet que je ressent comme particulièrement moche, et maintenant, j'ai beau rationaliser, j'ai beaucoup de mal à revenir à un état plus calme, ne sachant plus comment me dépêtrer de ces ruminations, de ce sentiment de tristesse et parfois par moment d'angoisse?
Medications, même légère, psychothérapie (laquelle?) ou patience, que me conseilleriez vous?
Si vous pensez que ce post ne mérite/nécessite pas de réponse, merci cette fois de le supprimer, je me sens un peu ridicule à m’épancher ainsi sans aucun retour .
Merci

akouma
Messages : 198
Inscription : 13 mai 2016, 13:28

Re: Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Messagepar akouma » 04 juin 2016, 14:59

Bonjour,
Il n y a rien de "ridicule" à parler de ce qui peut faire mal si ça vous permet de vous d'aller mieux.
Je ne suis pas psy et peut être que c'est un avis psy que vous attendez.
J'espère que vous n'allez pas vers une dépression m légère. Si un avis psy tarde, vous pouvez toujours trouver un CMP près de chez vous ou un autre site.
Sinon voyez avec votre médecin généraliste si vous le sentez à votre écoute.

Avatar de l’utilisateur
nanelda
Psychologue clinicien
Messages : 1732
Inscription : 10 juil. 2013, 13:49

Re: Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Messagepar nanelda » 05 juin 2016, 09:18

Bonjour,

Une psychothérapie d'orientation psychanalytique serait pertinente à engager dans votre situation, il me semble. Et vous vous rendrez compte que ce n'est pas ce souvenir en lui-même le souci mais ce qu'il vient recouvrir, et dire d'autres éléments de votre histoire.

Il serait aussi intéressant de réfléchir aux raisons qui font que tout ça vous revient en tête maintenant, que s'est-il passé? Le thérapeute pourra vous aider à approfondir ce point.

Cordialement.
Je peux m'entretenir avec vous par mail (10€ la réponse) ou par chat (20€ l'heure), je n'utilise ni Skype, ni le téléphone.
Contactez-moi par message privé pour convenir ensemble du jour et de l'heure du rendez-vous, merci de m'indiquer si nécessaire dans ce message votre pseudo sur le forum et un lien vers le(s) message(s) posté(s). Le paiement s'effectue au préalable via Paypal.
JE NE RÉPONDS PAS AUX MESSAGES PRIVES GRATUITEMENT.
Merci de votre compréhension.

Dimanod
Messages : 5
Inscription : 16 mai 2016, 18:49

Re: Souvenirs douloureux d'il y a 35 ans

Messagepar Dimanod » 12 juin 2016, 22:12

Merci pour vos deux reponses.
Effectivement une psy analytique je l'envisage, surtout que cela fait vraiment longtemps que j'ai des soucis reguliers d'amour propre et d'anxiété sur des sujets parfois idiots.
Cet episode est arrivé apres la reflexion de quelqu'un qui citait ma mere et qui disait " mais qu'est ce qui a bien pu arriver pour qu'elle soit ainsi" (en parlant de ma soeur ) et comme j'etait dans une phase anxieuse, j'ai cherché et creusé ce que pouvait etre ce quelque chose, et j'ai ressorti ca de ma memoire. Quand on cherche on trouve...alors que je suis persuadé que, Si il y a problème (ce qui reste a prouver en fait), le comportement ultra possessif de ma mere toutes ces années y est est surement pour une bonne part.
actuellement je travaille sur mon amour propre et l'anxiété, et pourquoi j'ai toujours ce besoin de ne pas décevoir les personnes qui compte pour moi.
je sens un mieux coté appetit et vie sociale meme si je me force encore pour faire des choses que j'aime faire habituellement.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum inceste »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités