Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Forum enfant, comportement enfant
val8062
Messages : 4
Inscription : 05 janv. 2019, 11:41

Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar val8062 » 06 janv. 2019, 11:33

Bonjour
Je lance une bouteille à la mer car mon fils de 7 ans a des problèmes de comportement à l’ecole.
Je suis maman de 2 garçons un de 11 ans et un autre de 8 ans. Le premier est un petit garçon qui est toujours rentré dans le moule que ca soit avec nous qu’à l’ecole et le 2ème est tout son contraire. Il a toujours été comparé à son grand frère.
Mais les problèmes ont commencé réellement l’année dernière à son entrée au CP. Il a eu une institutrice très instable toujours absente donc confronté à beaucoup de remplaçants.
Voyant qu’il ne travaillait pas beaucoup nous avons essayé de rencontrer l’institutrice mais en vain. En janvier 2018, son institutrice titulaire s’est blessée et a eu un arrêt longue durée notre fils a donc eu une autre remplaçante mais qui cette fois a pris la classe en main.
Elle nous a tout de suite convoqué pour nous faire part du problème de comportement qui nuisait sur le travail de notre fils.
Seul il n’arrive pas à se concentrer il doit avoir un présence permanente pour lui rappeler les règles et l’encadrer. Par la même occasion elle a fait un dossier RASED et nous avons pris contact avec une psychomotricienne et une psychocologue.
Après 6 mois de suivi les spécialistes ont arrêté les séances et l’instit a continué de suivre notre enfant.
En septembre, l’ancienne institutrice était de retour dans son cours double. J’ai donc demandé à ce que mon fils ne soit plus avec cette personne.
Il a donc été mis dans une autre classe double avec 2 contractuels qui sont chacun a mis temps.
Nous avons mis peu de temps avant de nous apercevoir que notre fils avait de nouveau repris ses mauvaises habitudes. Chacun travaille de son côté sur 2 jours. Il n’y a pas d’interaction entre les 2 instit ce qui déstabilise totalement notre fils. Il ne comprend pas le mardi son 1er instit ne lui donne pas de devoir mais il doit prendre ses affaires pour le jeudi car le vendredi sa 2ème instit lui a donné des devoirs.
Nous avons donc demandé une entrevue avec chacun des instit et là je suis tombée de très haut.
Ils n’arrivaient pas à cadrer notre fils ils lui laissaient faire ce qu’il voulait (nous avons par contre sans arrêt des mots dans le’ cahier ) et surtout n’avaient pas été averti du passif de mon fils. J’ai demandé en vain un rdv avec la directrice sans réussite.
Je ne sais plus quoi faire. La directrice quand je la croise me dit qu’il est impossible de rencontrer un médecin scolaire ou un psychologue scolaire. Elle ne sait pas où en est le dossier RASED ça va faire un an quand même.
Et puis le goutte d’eau nous avons récupéré notre fils le dernier jour avec un énième mot dans le cahier qui nous disait que notre fils avait étranglé un camarade et notre fils qui niait.
Depuis 15 jours je n’en dors plus ou mal. J’ai peur que notre fils soit mis à l’ecart vu son comportement et qu’il rate sa scolarité. Nous avons bien vu qu’il était capable de se concentrer mais qu’il fallait qu’on l’aide.
Désolée du roman mais je suis totalement perdue. Pouvez vous me donner votre ressentie sur la situation.
Je vous remercie d’avoir été jusque la fin de mon article.
Bonne journée

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 909
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar licornemagique » 06 janv. 2019, 15:30

Le premier est un petit garçon qui est toujours rentré dans le moule que ca soit avec nous qu’à l’ecole et le 2ème est tout son contraire. Il a toujours été comparé à son grand frère.


Toujours été comparé? je ne comprend pas.

Cela pourrait être une hyperactivité, ou bien un comportement réactionnel, surtout si vous dite que cela à commencé en CP.
Mais a t-il déjà été en crèche ou bien en maternelle?
Y a t-il des choses ressortis par les professionnel qui ont encadré votre enfant pendant 6 mois?

Vous dite avoir 2 garçon mais vous donnez trois âges?
Seul il n’arrive pas à se concentrer il doit avoir un présence permanente pour lui rappeler les règles et l’encadrer.

Je pense que ça peut donner des pistes à suivre.

"Ils n’arrivaient pas à cadrer notre fils ils lui laissaient faire ce qu’il voulait"
Dans quel sens, qu'on t-il fait ou essayez, et que fait votre enfant?
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

val8062
Messages : 4
Inscription : 05 janv. 2019, 11:41

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar val8062 » 06 janv. 2019, 15:45

Merci pour votre réponse!

J’ai bien 2 garçons 11 et 7ans. ( ils auront 12 et 8 dans quelques jours d’où ma confusion.

Et oui mon 2ème à toujours était comparé. Le ‘c’est pas son frere’ je l’ai tous les ans a l’ecole et même dans ma famille.

Pour les spécialistes ils m’ont juste dit que mon fils avait des problèmes de concentration.

Quand je dis que ces instituteurs ne vont pas grand chose pour améliorer la situation. C’est surtout du au manque d’expérience. Un des instituteurs voulait le mettre dans le fond de la classe parce qu’il ne fait que se retourner et que dans le fond il ne se retournera pas.
Je ne veux surtout pas les braquer pour éviter qu’il le mette dans un coin.
Bref je suis perdue et j’ai peur pour la suite
Merci en tout cas

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 909
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar licornemagique » 06 janv. 2019, 17:00

Pour les spécialistes ils m’ont juste dit que mon fils avait des problèmes de concentration.

Et il n'ont pas proposé de moyen, d'outil pour aider votre enfant? N'ont-ils rien proposé aux professeurs aussi?

Dans le fond de la classe il ne se retourne pas, mais cela l'aide t-il à pouvoir se concentrer? (car sinon l'on pourrait croire que c'est juste un moyen de se débarrasser du "problème")

Si cela touche vraiment à l'attention, à la concentration, il existe des accessoires (vous pouvez en parler aux professeurs pour mettre cela en place).

Par exemple, des coussins qui se mette sur l'assise de sont siège de classe, des élastiques pour reposer les pieds, cela peut aussi être des accessoires sensoriel pour occuper les mains comme certain fidget, il y a aussi des petits bracelet lesté qui permette de rassurer par la présence du poids...
En réalité il y a beaucoup de chose que vous pouvez trouver comme cela, il faut surtout que cela convienne à votre enfant.
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13944
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar Dubreuil » 07 janv. 2019, 11:08

Pour les spécialistes ils m’ont juste dit que mon fils avait des problèmes de concentration.

Alors pourquoi a-t-il arrêté ses séances de psychomotricité ?
A-t-il eu un bilan orthoptiste ?

Le danger est qu'il n'ait plus aucune confiance en lui, qu'il soit sûr qu'il décevra toujours ses parents, et qu'il pense ne pas être à la " hauteur " de son frère. ( sénario normal ( ! )
Il est donc " blasé ", défaitiste, peut-être un tantinet dépressif.
Cela se traite naturellement et facilement avec un psy pour enfant. ( bien choisir de bouche à oreille )

Le moins " normal ", c'est qu'il se retrouve " stigmatisé" par tout ce mécontentement qui tourne autour de lui, qu'il commence déjà à mettre un pied dans les tests, etc.. et qu'il se croit ( naturellement ) malade.
Il va donc se conformer à l'avis général et calquer progressivement sa conduite sur " ce que l'on dit de lui ", donc : Ce que l'on veut de lui. Puisque c'est ainsi qu'il attire l'intérêt ( donc pour lui, l'amour ) de ses parents, et des enseigants.

Là encore, un petit tour chez un psy pour enfant ( en plus d'un suivi psychomoteur + orthoptiste ) et ( à mon sens ) votre petit bonhomme ira nettement mieux...
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.

val8062
Messages : 4
Inscription : 05 janv. 2019, 11:41

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar val8062 » 08 janv. 2019, 13:34

Merci beaucoup!

Ils ont arrêté les suivis car mon fils allait mieux. Pour ma part je pense qu’il est très intelligent et à vite compris que s’il se pliait aux règles elle arrêterait les séances. Comme elle lui avait dit.

Je voudrais que mon fils fasse des tests ou que les séances soient plus poussées.

Je pense qu’il faudrait l’observer à l’ecole pendant une journée.

Oui il se dévalorise beaucoup. En même temps il revient tous les jours avec un mot ou des couleurs de comportement négatives.

Les autres élèves profitent de son caractère ils savent qu’il s’enerve vite. Et donc il se fait punir.

J’ai pris contact avec l’inspecteur d’academie pour savoir ou en est le dossier RASED, il m’ont dit que le psychologue scolaire allait prendre contact avec moi et la directrice.
On verra ce que ça donne.
Merci pour votre aide.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13944
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar Dubreuil » 08 janv. 2019, 17:52

A-t-il eu un bilan orthoptiste ?
Il se peut " aussi " que ce soit un enfant " sur-doué ", non pas que ce soit une bonne ou une mauvaise chose ( ! ) mais cela va souvent de pair avec des troubles de la concentration, et des " troubles du comportement " dans le milieu scolaire. Là, ce serait interessant de savoir " où il en est ", pour savoir où l'aider, et peut-être mieux le respecter dans ses émotions et différences.
Etre institutrice est un métier difficile, et tout le monde ne peut pas y exceller. Il faut ( pêle-mêle ) beaucoup d'écoute, de patience, d'intuition, d'empathie, d'humilité, d'informations psychologiques, etc, etc... Il y a la pression de la hiérarchie et des parents. Mais il y aussi des abus, des déviances. Et les " nouvelles recrues " qui se présentent parfois " investies d'un savoir ", ordonnent, convoquent, mettent du " psy " à toutes les sauces, culpabilisent les parents et dégoutent à tout jamais l'enfant de son désir du " savoir ".
Pourtant ce n'est pas l'enfant qui " doit s'adapter à l'école, c'est l'école qui doit s'adapter à l'enfant.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13944
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar Dubreuil » 08 janv. 2019, 18:10

Exemple d'un post ancien de la part d'une maman…
Rien à voir peut-être… Juste à titre indicatif…..

" C'est en CE1 que les choses ont empirées lorsqu'il est tombé sur une institutrice épouvantable qui lui donnait sans cesse des punitions et points rouges et pour n'importe quelle raison (à titre d'exemple sur 35 semaines de classes il a eu 33 points rouges) C'était aussi aussi le cas pour les autres enfants de la classe. Ses copains me disaient qu'avec elle il suffisait d'éternuer pour avoir un point rouge. A plusieurs reprises nous avons été convoqués et elle nous a affirmé que notre fils avait un handicap et qu'il fallait le faire tester. Ce que nous avons fait, et la jeune orthophoniste que nous avons vu l'a diagnostiqué dyspraxique car il écrivait très mal. Je pense que sa phobie scolaire a commencé à cette époque. Il avait également des problèmes avec des garçons plus âgés de l'école qui l’embêtaient et nous avons été en parler au directeur de l'école. "

***La dyspraxie est un trouble psychomoteur. Je pense que vous avez lu en quoi et comment il se manifeste. C'est aussi " une façon d'appréhender le monde ", la constitution d'une personnalité qui ne changera pas au cours des année, mais reste toujours sensible et perceptive aux interventions thérapeutiques adaptées.
La dyspraxie est un dysfonctionnement cérébral touchant les gestes intentionnels.
Non décelée la dyspraxie est un trouble instrumental ( problème d’outil ) dans la planification des gestes, de l’espace, et de l’oculomotricité. L’enfant n’a pas de gestes efficaces car il ne mémorise pas les gestes de façon automatique. Toute la journée il doit faire des gestes intentionnels et la fatigue s’accroît parce que c’est difficile de constamment faire les choses comme si c’était la première fois.
La dyspraxie est liée la plupart du temps à des troubles visuels, allant de la simple myopie à la nécessité d'un bilan orthoptiste ( saccades imperceptible de la vision pénalisant l'ensemble des apprentissages scolaires d'un enfant ).
Notre vision permet d’explorer le monde qui nous entoure, d’évoluer dans l’espace, d’apprendre à lire et à écrire, et d’obtenir la bonne intégration des images envoyées à notre cerveau, pour utiliser sans encombre ses acquisitions scolaires et psychomotrices.
Un déficit de la stratégie de l’exploration visuelle peut détourner et accaparer la vigilance de l'enfant, diminuant ainsi ses capacités à écouter les informations ciblées pour comprendre une consigne ou un discours.
Normalement notre regard a une stratégie pour lire, trouver des informations. Nos yeux balayent en glissant sur une ligne dans le sens de la lecture, la ligne terminée ils vont automatiquement à la ligne suivante.
Nos yeux bougent pour voir l’information qui va suivre, ils font des saccades, autrement dit des sortes de petits bonds. Entre chaque bond nos yeux se reposent au bon endroit afin de continuer à lire.
La stratégie du regard dépend de la motricité conjuguée comportant les saccades oculaires, la fixation, et les poursuites oculaires.
Les fixations sont alors des arrêts qui permettent de séparer la vision du mot, ou du graphème ( la lettre écrite en plus petit). Leur durée varie selon la longueur du mot et suivant le nombre de fois où il a été vu ( plus il est vu et plus il sera reconnu rapidement ).
Les saccades permettent de séparer les mots ou les graphèmes entre les fixations, mais ne servent pas à analyser ce qui est vu.
Il y a plusieurs types de saccades :
Les saccades horizontales qui vont dans le sens de la lecture
Les saccades obliques qui permettent de retourner à la ligne
Les saccades de retour en arrière qui permettent de reprendre une bonne information.
Par ex, chez l’enfant présentant une dysgraphie, il n’y a pas de stratégie du regard, les saccades ne sont pas efficientes et il ne fixe pas correctement, l’enfant peut alors :
Sauter des mots
Sauter une ou des lignes
Se perdre dans la ligne
Relire le même mot
Répéter un morceau du mot
Commencer une ligne et finir sur une autre
Faire des confusions ou des inversions de sons ( dyslexie)

D'autre part, si présentant ce genre de symptômes votre petit garçon a été traumatisé par le comportement de son enseignante, cela a largement contribué à son désarroi, sa légitime certitude que personne ne pouvait le comprendre, malgré ses efforts désespéré à vouloir contenter les personnes qu'il aimait.

" Les années suivantes ont été plutôt calmes et il a eu besoin de lunettes et a beaucoup mieux écrit mais il avait un cheveu sur la langue et refusait d'apprendre ses poésies pour ne pas avoir à les réciter devant la classe car on se moquait de lui. Quand j'ai compris cela, j'ai pris RV chez une orthophoniste qui l'a bien aidé mais au contraire de l'autre n'a pas décelé de dispraxie du tout."
***Si le bilan psychomoteur avait décelé une dyspraxie, conforté par le bilan orthoptique, l'évidence était là. Et cette professionnelle n'était pas habilitée à cette éventuelle prise de pouvoir sur un diagnostic

" Le CM2 s'est plutôt bien passé sur le point scolaire mais sur le point personnel, son seul et unique grand-père est décédé d'une longue maladie. Notre fils a vécu la maladie et le décès de près car il habitait près de chez nous. Toute la famille en a souffert, particulièrement mon fils qui aimait beaucoup son papy. "
*** La mort d'un proche est un traumatisme pour chacun d'entre nous. En toute neutralité, pour ne pas être freinés, impactés par la douleur de l'autre, les enfant ont aussi besoin d'être écoutés et aidés dans leur propre raisonnement

" A l'entrée en 6 ème, il n'a pas retrouvé ses copains car tous les enfants ont été mélangés sur 7 classes de 6èmes. A nouveau il s'est retrouvé harcelé au collège. On lui versait de l'eau dans son plat à la cantine. Il retrouvait son sac de cours avec tous ses livres trempés dans les toilettes du collège et ce n'est que ce qu'il a bien voulu me dire... J'ai signalé cela au CPE, demandé qu'on surveille, qu'on l'aide, malgré tout son malaise a empiré. A cause de sa constipation chronique il refusait d'aller au cours de sport et manquait un jour sur deux."
*** Les responsables de cet harcèlement ont-ils été punis ?

" Il n'est bien que pendant les vacances quand il reste à la maison. Nous ne pouvons même par partir en vacances où que ce soit car il refuse net de quitter la maison."
*** Ce dernier point est alarmant, en ce sens qu'il a peut-être gardé en lui des sévices physiques dont il n'a jamais osé parler.

A ce jour il ne sort plus, même pour promener son chien, il ne suit aucun cours et fait ce qu'il veut de sa journée (télé, ordi, ds). Il ne voit plus aucun copain, alors qu'ils venaient avant régulièrement à la maison. Il est inscrit à un groupe de jeunes en phobie scolaire pour une heure par semaine mais ne veut pas y aller. Pour le CNED, l'éducateur nous le déconseille car cela l'isolerai encore plus et il n'aurait plus aucune chance de retourner au collège car il serait désinscrit d'office.
*** Au vu de vos nouveaux éléments et l'accumulation des chocs émotionnels, je ne parlerai pas de phobie comme premier élément déclencheur de son mal-être, en ce sens que la phobie se déclare sur un fait, une image, etc... ensuite TOTALEMENT occultés, mais d'un état post traumatique où votre enfant sait EXACTEMENT pourquoi il vit ce mal-être.
Il a des souvenir très précis dans une réalité insupportable, avec des symptômes tels que des troubles d’hyperactivation neurovégétative, troubles anxieux, épuisement physique, déni de reconnaissance, lutte contre une menace d’atteinte à son intégrité psychique, nécessité de distanciation des affects, froideur pathogène, hypervigilance / état de « qui vive », peur d’être agressé sans raison par autrui...

" Que faire ?"
En effet, privilégier un seul interlocuteur dans des entretiens plus axés sur l'atténuation des symptômes que sur leur survenue traumatique.
Parce que sur un fond de doute et de sensibilité personnelle ( croire depuis l'école ne pas correspondre à ce que les adultes attendent de lui ) il peut ressentir le retour logique de cette insuffisance comme une extrême culpabilité ( penser qu'il mérite finalement ce qui lui arrive et n'avoir plus ni goût ni désir d'aller mieux ) et n'accorder maintenant plus aucune confiance en l'autre ( professionnels et bonne volonté de l'entourage ).
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.

val8062
Messages : 4
Inscription : 05 janv. 2019, 11:41

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar val8062 » 09 janv. 2019, 09:39

Bonjour,

Merci pour ces conseils et pour le témoignage. Comme je vous le disais j’aimerai bien que notre fils effectue des test mais aucun des spécialites rencontrés ne nous l’a proposé.

Ensuite je reviens sur notre RDV avec la directrice et les 2 instit de mon fils.
Je suis très déçue. Déjà elle nous a bien fait comprendre qu’elle n’avait pas apprécié notre mail à l’inspecteur pour connaître l’avancé de dossier RASED.
Ensuite elle nous a tendu un rapport. Un prof G ou E est passé voir notre fils en juin. Le rapport daté du 8/06 préconisé aux parents de prendre rdv au CMP. Sauf que nous avons jamais vu et su cet entretien avant hier.
Tout ça pour dire qu’il ne fallait rien attendre d’un aide externe. Elle nous a proposé un PPRE avec des objectif a très court terme. D’abord il doit savoir s’organiser et ranger ses affaires.
Je trouve ça un peu léger. Mais je ne voulais pas refuser en bloc les propositions.
Les enseignants ont dit que notre fils était un bon élève mais ne savait pas contrôler ses émotions et que tout été décuplé.
Voilà où nous en sommes. J’attend un appel du psy scolaire qui devrait arriver en fin de semaine.
Merci encore de prendre le temps de me lire et de me donner vos conseils.
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13944
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Besoin d’aide. Problème comportement à l’ecole

Messagepar Dubreuil » 09 janv. 2019, 13:08

[quote="val8062"]Bonjour,

Merci pour ces conseils et pour le témoignage. Comme je vous le disais j’aimerai bien que notre fils effectue des test mais aucun des spécialites rencontrés ne nous l’a proposé.
*** Vous n'avez aucun besoin de leur ordonnance, dans la mesure où c'est vous réglerez les honoraires pour ensuite vous les faire rembourser.
C'est vous la maman, c'est vous seule qui êtes dans l'amour et l'intuition de ce qui peut être bon, et nécessaire, pour votre enfant.

Ensuite je reviens sur notre RDV avec la directrice et les 2 instit de mon fils.
Je suis très déçue. Déjà elle nous a bien fait comprendre qu’elle n’avait pas apprécié notre mail à l’inspecteur pour connaître l’avancé de dossier RASED.
Ensuite elle nous a tendu un rapport. Un prof G ou E est passé voir notre fils en juin. Le rapport daté du 8/06 préconisé aux parents de prendre rdv au CMP. Sauf que nous avons jamais vu et su cet entretien avant hier.
*** Voilà les ABUS DE POUVOIRS dont je parlais dans le précédent post.
C'est en effet très pervers et insupportable.
Ne vous laissez pas déstabiliser. Devant la loi vous avez tous les droits, c'est vous le tuteur légal de votre enfant

Tout ça pour dire qu’il ne fallait rien attendre d’un aide externe. Elle nous a proposé un PPRE avec des objectif a très court terme. D’abord il doit savoir s’organiser et ranger ses affaires.
*** Il doit " savoir", certes, mais avant tout : il doit pouvoir.
Et si il présente des troubles cognitifs il n'est en rien responsable de se retrouver " en échec " , d'où l'utilité urgente du bilan psychomoteur, orthoptiste, et psychologique.

Les enseignants ont dit que notre fils était un bon élève mais ne savait pas contrôler ses émotions et que tout été décuplé.
Voilà où nous en sommes. J’attend un appel du psy scolaire qui devrait arriver en fin de semaine.
*** Un psy scolaire est " du côté de l'école " et n'est pas formé à la psychologie clinique. Ne vous attendez pas forcément àun appui, ou des conseils pertinents dans le mieux être psy de votre garçon...
Tout cela est " un système " bien rôdé.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum comportement enfant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité