Vide indescriptible (Depression d'un sociopathe possible ?)

Forum dépression atypique
psanton
Messages : 3
Inscription : 01 mars 2017, 20:36

Vide indescriptible (Depression d'un sociopathe possible ?)

Messagepar psanton » 12 janv. 2019, 23:52

Bonjour, c'est la première fois de toute ma vie que je décide de me confier, l'anonymat étant un avantage que je ne peux nier, et que dire tout ce que je pense à l'un de mes proches me parait difficilement faisable, étant donner que je ne ressens rien.. Vous imaginez bien la tronche qu'ils tireraient , alors je suis venu ici, laissez moi essayez de vous expliquer.

En gros toutes les émotions (La tristesse, La surprise, La peur, La joie, La haine, L’espoir, La colère) Je ne les ressens pas, je me contente de faire comme si je les possédais, et ça à toujours marcher. Je sais qu'on dirait un ado kikoo qui se croit psycho parce que c'est trop cool... mais ce n'est pas le cas.

J'ai regarder beaucoup d'articles, et j'ai fais quelques années de fac Psycho, et le résultat est sans appel, je manque clairement d'empathie, et on pourrait dire que mon cerveau (c'est à dire moi) a un fonctionnement antisocial. En gros je suis le méchant qui cassent les couilles aux protagonistes dans ton histoire préféré. Et à la fin je meurt seul dans mes idées. Et les gentils après font la fête, boivent, baizent, etc..

Je n'arrive pas à savoir si je dois me réjouir ou non de cette information, en fait ça ne me dérangeait pas tant que ça au début, je me pensais unique, prédateurs parmi les chassés, je ne peux nier que j'accorde une grande importance à mon ego, je manipule les autres sans scrupules, mais jamais gratuitement. L'objectif est toujours ma propre personne, mais quoi que je fasse généralement, je ne ressens rien, aucune fierté, ni même de regrets.

Mais au bout d'un moment je me suis bien rendu compte que continuer comme ça n'étais pas une solution, se servir des autres pour parvenir à ses fins me parut... trop facile ou quelque chose d'autre... C'est justement ça le problème, ce "quelque chose d'autre".

Je ne sais pas trop bien pourquoi, mais à partir de ce moment la, j'ai décider d'arrêter de voir les gens, j'ai du coup arrêter mes études, arrêter de voir mes bandes dans lesquels je traînait, je suis actuellement chez ma famille, je suis sans emploi, pas de petite amie, alors qu'auparavant...

Evidemment personne n'a compris ma réaction, et pour la première fois de ma vie, tout le monde m'envoya chier, vous pourriez vous dire que j'ai eu une réaction violente, ou triste, mais je vous rappelle que je ne ressens rien. Donc encore une fois, incompréhension de mes proches, et depuis la grande majorité des personnes que je connaissais me crachent sur la gueule, en disant que je finirai ma vie seul, car c'est peut être ce que je veux.

Je ne peux m’empêcher de penser à ça maintenant, car avouons le, je m'emmerde GRAVE. L'avantage avant, c'est que je m'amusais bien, tiens, un sentiment ??? Ou alors tout simplement que j'avais le contrôle ? En tout cas oui, je commence à "regretter" mes actions...

Et en même temps je les emmerdes, vous savez pourquoi ? Pas grand monde n'a vraiment voulu creuser, savoir qui j'étais, comment je pensais, il se contentait juste de croire mes conneries de comédiens, j'avais bon espoir qu'un jour, quelqu'un me comprendrait, quelque chose que je suis incapable de faire, mais ce n'est pas pour autant que je mérite d'être seul ou de mentir constamment. Je voulais une vrai relation, sans hypocrisie, et aussi que la personne soit mon miroir, pour que je puisse me comprendre mieux, et peut être essayer de comprendre les gens.

Je pensais avoir trouver la personne idéale, quelqu'un qui avait vécu avec un type de mon genre, je me suis dit que peut être elle me comprendrait...

(Je vous la fais courte pour aller à l'essentiel) Résultat : Une gifle, un regard plein de dégoût ou de peur je ne sais plus trop, et des insultes, mais vous savez c'est quoi le pire ? Encore une fois... je me suis senti.. bah j'ai rien senti, j'ai pas compris ça c'est clair, mais j'ai absolument pas réagi, c'est ce qui lui a fait le plus peur je crois, je me rappelle lui avoir dit : "Du coup si je comprends bien, tu veux pas parler c'est ça ?" Et c'est la qu'elle m'a rétorquer "Le problème des gens comme toi, c'est que personne ne peut et ne veut vous aider, car vous méritez juste de crever pour tout ce que vous faites aux autres"

Après cette phrase, j'ai directement compris qu'elle a eu une expérience très angoissante, au final cette personne ne pouvais effectivement pas m'aider, je l'ai remercié d'avoir pris de son temps, je suis parti, et je ne l'ai plus jamais revu.

Après avoir beaucoup réfléchi, je viens vous poser ces questions, pensez vous que je mérite de vivre comme tout le monde, d'avoir des relations, d'avoir des enfants ? Des gens autour de moi ? En sachant que je ne ressens rien ? Si oui comment faire ? Car je ne peux dépasser les limites physiques de mon hippocampe il semblerait, et peut être que j'aurais été une meilleur personne si mon cerveau fonctionnait différemment.
Mais ce n'est pas le cas, et savoir je ce que je veux réellement n'a jamais été aussi complexe. deuxième questions, pensez vous que quelque part au fond de moi, je suis en déprime car j'ai l'impression d'être "seul" ? Ou alors mon comportement naturel est il un frein pour les autres ? Derrière mon armure se cache peut être une vraie personne ? Je ne peux renier cette hypothèse, généralement l'erreur des sociopathes c'est de se croire parfait ou ultime, et volontairement je n'irai pas dans ce sens car je ne veux pas mourir seul. Même si je me pense extraordinaire au fond. Voyez ça comme une demande d'aide indirecte...

Merci aux courageux qui ont pu avoir la force de lire jusqu'au bout, désolé pour les fautes.

Bonne soirée/Journée

psanton
Messages : 3
Inscription : 01 mars 2017, 20:36

Re: Vide indescriptible (Depression d'un sociopathe possible ?)

Messagepar psanton » 13 janv. 2019, 00:25

PS : J'ai utiliser le terme sociopathe à tort... Je pense plus être un Psychopathe, j'ai eu une enfance normale bien que j'ai failli tuer mon beau-père qui me détestait, cela s'est régler en justice, j'ai plaider la folie mais bon bref

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 14014
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Vide indescriptible (Depression d'un sociopathe possible ?)

Messagepar Dubreuil » 13 janv. 2019, 11:47

et aussi que la personne soit mon miroir, pour que je puisse me comprendre mieux, et peut être essayer de comprendre les gens.
*** Bon, donc vous en êtes au stade du miroir ( regarder sur internet ) au moins c'est un bon début !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
Educatrice spécialisée - DE de psychomotricité - EMDR - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre le cancer et la maladie grave )
* Formatrice / Maîtresse de Stage / Conférencière.
* Auteure / Œuvres en écriture, et sculpture


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum dépression atypique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité