Pourquoi ?

Void
Messages : 1
Inscription : 14 nov. 2018, 18:32

Pourquoi ?

Messagepar Void » 14 nov. 2018, 18:44

Bonjour, voilà 15 ans maintenant que je mène ma piètre existence ( je sais il y a un forum pour les adolescents, mais moins de personnes le lisent et je n'ai pas spécialement envie de discuter avec des gens de mon âge), je suis maintenant "dans un état dépressif" mais pas à cause d'un décès, d'une relation amoureuse ou quoi que ce soit, simplement parceque je ne comprends pas... Pourquoi. Pourquoi l'univers, pourquoi les bactéries, pourquoi des espèces qui s'entretuent pour leur survie , pourquoi elles veulent survivre, pourquoi travailler... Plus j'y pense, et plus je suis dans l'incompréhension totale, de plus, je n'ai goût à rien .Je me dis sans cesse que je ne suis qu'un des 7 milliards d'humains habitant sur une des centaines de milliards de planètes, elles mêmes dans une des centaines de milliards de galaxies de l'univers... Alors... Pourquoi ? À travers ce poste, je voudrais simplement que l'on partage nos expériences et nos points de vue, à chacun. Inutile d'essayer de me sortir de cet" état dépressif" , c'est trop compliqué et je ne saurais pas vous l'expliquer ici. Dans tous les cas , je vous remercie d'avoir lu jusque là, et j'espère avoir vos opinions.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13889
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Pourquoi ?

Messagepar Dubreuil » 16 nov. 2018, 13:21

Faites de la philo.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.

Cocop
Messages : 3
Inscription : 24 févr. 2019, 01:57

Re: Pourquoi ?

Messagepar Cocop » 15 mars 2019, 04:20

Salut, je comprend ce que tu ressent je me demande les mêmes choses et je comprend pas le principe de la vie, du coup j'essaye de comprendre et de me faire réfléchir la dessus et en même temps je me suis rendu compte à travers ça que c'était aussi beaucoup la peur du lâcher prise, du coup j'essaye de travailler sur ça même si ça bouge pas xD et j'essaye de me dire que même si je trouve pas vraiment de sens à tout ça ce que je peux faire c'est de me creer des moments positifs qui me font du bien au moral et de me dire dans ces moments positifs stop m'est ton cerveau sur pause (ce que je n'arrive pas à faire xD) et profite du moment sans essayé de le comprendre et à force j'y arrive un petit peu à essayer de moins penser à tout ça et à me concentrer sur ce moment positif qui fait du bien au moral, du coup je sais pas si c'est ça que tu attendais comme réponse xD et j'espère que ça t'aideras un peu :)

Endevenir
Messages : 37
Inscription : 13 févr. 2019, 23:43

Re: Pourquoi ?

Messagepar Endevenir » 15 mars 2019, 11:22

Dubreuil a écrit :Faites de la philo.


Si je peux me permettre, j'aimerais apporter une nuance à votre conseil. Pour avoir moi-même entamé des études de philo après des années d'incompréhension de la finalité de l'existence et, par conséquent, de mépris pour celle-ci et donc de dépression (et de déni de celle-ci), mon opinion est la suivante : le questionnement philosophique est bénéfique s'il est fait dans un esprit de curiosité positive de la vie, sans quoi les désillusions qu'il engendre peuvent être extrêmement déstabilisantes s'il on est pas par ailleurs soutenu psychologiquement.

Avant d'envisager la philo, j'ai vu une psychologue chez qui j'ai commencé à vider mon sac, parmi les pistes de réflexion et d'action qu'elle m'a suggérées figurait la méditation, je m'y suis donc formée (en groupe, au sein d'une organisation reconnue, animé par une psy spécialisée dans les ruminations mentales) et ça a donné lieu à un éveil de conscience, assez spectaculaire dans l'après-coup, je me suis crue sortie d'affaire. Je suis venue à la philo par la suite, malgré la mise en garde de l'animatrice au cours d'une séance. Sa mise garde était générale et spontanée, je n'avais pas mentionné mon intérêt pour la philo, mais elle avait dans un autre groupe un étudiant en philo. Elle a simplement mentionné que cette matière pouvait remettre en route un questionnement incessant potentiellement néfaste, la méditation portant quant à elle sur l'expérience intérieure immédiate.

Avec le recul, je me rends compte que j'aurais dû accompagner d'une part la méditation et d'autre part mes études de philo de consultations psy pour consolider mon moi en parallèle. La méditation libère de beaucoup d'entraves du quotidien, mais ne guérit pas tout et ce parcours philo a ensuite été très éprouvant émotionnellement. Il faut pouvoir apprécier justement sa propre existence et être un minimum convaincu de sa place dans le monde pour entamer un questionnement philosophique, car étudier la philo pour trouver des réponses est vain, c'est surtout utile pour développer son esprit critique et adopter un mode de réflexion analytique au-delà de soi-même. Descartes le dit dailleurs dans ses méditations métaphysiques, adopter la méthode du doute hyperbolique (remettre absolument toutes ses convictions en question) doit être fait une fois au cours d'une vie, mais ne peut être fait que si on a une base solide (la certitude absolue que l'existence n'est pas vaine en soi). Si cette base est fragile, c'est tout l'être qui est en danger. On risque de rester dans de la théorie hors sol, terriblement exigeante et se trouver en décalage permanent par incapacité à l'appliquer (le vouloir à chaque instant est par ailleurs utopique, on reste humain).

Alors oui, de mon côté, la dépression s'est installée suite à des expériences traumatiques (importante perte de repères à l'âge de 10 ans, agravée à 17 ans alors que je remontais la pente par qqun qui, jugeant que ça n'avait pas suffit à me défaire de certains préjugés à trouvé malin de me vaire valser à nouveau et me laisser en plan), mais puisque Void mentionne un état dépressif et n'avoir goût à rien, je me dis que mon retour d'expérience peut peut-être servir.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13889
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Pourquoi ?

Messagepar Dubreuil » 17 mars 2019, 23:50

À travers ce poste, je voudrais simplement que l'on partage nos expériences et nos points de vue, à chacun. Inutile d'essayer de me sortir de cet" état dépressif" , c'est trop compliqué et je ne saurais pas vous l'expliquer ici. Dans tous les cas , je vous remercie d'avoir lu jusque là, et j'espère avoir vos opinions.
*** Ma réponse concernant la philo était " volontairement légère " au vu de la demande ci-dessus mentionnant justement un " certain rejet " de la psychologie. ( ou goût pour l'intrigue mélo )

En raccourci, on dit communément que " la psycho sert à vivre, et la philo à bien mourir " ! ( ya plus qu'à choisir )
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.

Endevenir
Messages : 37
Inscription : 13 févr. 2019, 23:43

Re: Pourquoi ?

Messagepar Endevenir » 20 mars 2019, 14:10

En raccourci, on dit communément que " la psycho sert à vivre, et la philo à bien mourir " ! ( ya plus qu'à choisir )


:D Ca ferait un bon sujet de dissert...

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13889
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Pourquoi ?

Messagepar Dubreuil » 22 mars 2019, 09:48

Philosopher, c’est comprendre et accepter la mort et ne plus y penser.
Le philosophe est celui qui convertit son regard sur la mort en la considérant comme un impensé. Soyons donc vivants, travaillons à notre joie de vivre, et la pensée de la mort ne viendra qu’au moment fatal !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum problème émotionnel »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité