Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Forum caudaulisme et forum libertin
hellohello
Messages : 3
Inscription : 06 déc. 2015, 15:30

Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par hellohello »

Bonjour,

Je découvre ce forum après moultes recherches sur le fantasme de mon ami: la candaulisme. Par avance, désolé pour la longueur de ce message :D

Je précise que nous sommes gays, agés de 26 et 40 ans, ensemble depuis un peu plus d'un an.

J'ai beaucoup plus d'expérience sexuelle que lui. Ayant eu plusieurs relations longues, j'ai toujours été très ouvert d'esprit sexuellement parlant, et ai été très libéré dans ma vie de célibataire ( aventures d'un soir, trio..mais sans jamais rechercher de plans, ces histoires s'étant présenté à moi spontanément). Lui a eu des difficultés à s'assumer. Sa sexualité n'a jamais été très poussée ( peu de pénétrations) et peu d'histoires.

Dès nos premiers ébats, il m'a dit me voir comme son dieu du sexe. J'étais flatté. Il m'a demandé de lui raconter mes aventures et mes expériences. Etant très jaloux, je ne comprenais pas qu'il veuille en entendre le moindre mot. Il les a qualifié d'exploits, était fou de désir et, il me semblait, d'amour. A mon tour j'ai voulu connaître son histoire. Il m'a expliqué que son dernier ex, il y a 5 ans, s'était donné à un mec devant lui, et que bien leur histoire ait été anéantie et que le déroulement de l'acte ait été peu reluisant, il avait depuis développé une sexualité de voyeurisme, où il ne faisait que mater des baises type porno lors de plans trouvés sur internet.
Il m'a alors avoué qu'il aurait rêvé d'assister à mes ébats et qu'il rêverait de me voir en dieu du sexe absolu, sans lui pour me gêner, et pour s'offrir une véritable scène pornographique. Très choqué j'ai essayé de comprendre. Je me suis senti mal aimé, ne comprenant pas qu'il puisse m'aimer et vouloir ça de moi. Je suis de mon côté très jaloux.

Je l'ai laissé introduire sextoy, histoires coquines dans notre sexualité. Il m'a alors proposé de me chauffer sur des chats en me laissant draguer. Ca m'a plu. J'ai essayé de relativiser en me disant que tout le monde avait des fantasmes et que ce n'était pas lui qui prendrait du plaisir avec un autre. Mais j'ai vite noté qu'il était prêt à me donner dès qu'un mec me plaisait et me chauffait, que l'on soit excité ou pas. Mes mots tendres et petits gestes ne trouvaient qu'en réponse l'évocation du fantasme. J'ai stoppé net.

Depuis notre complicité s'est tarie, notre sexualité aussi. Je suis pourtant jeune, m'entretiens (contrairement à lui) et me donne à lui sans compter. Sexuellement comme émotionnellement parlant. Lui qui me disait combien il était chanceux de m'avoir trouvé et que je lui fasse une place dans ma vie, ne montre plus aucune ferveur envers moi. Je ne suis plus son dieu du sexe.
Je suis tombé sur des forums candaulistes. Je ne veux blesser personne, mais le fait est que ça m'a écoeuré. Je me suis senti sale, objetisé et manipulé. Je me suis dit qu'il était totalement pathologique. Après des interrogatoires à répétition il m'a avoué que souvent lorsque nous étions à deux dans nos moments intimes, il était obligé de penser à son fantasme et à moi dans des scènes de baises incroyables pour rester excité. Il me dit qu'il ne se sent pas à la hauteur, et qu'il a toujours vécu sa sexualité par procuration.

Je suis malade à l'idée que lorsque je lui offre mon intimité, il déconnecte totalement pour immiscer son fantasme. Je me sens sali, masturbateur. Il me parle de l'importance de la complicité sexuelle que nous avons toujours eu. Mais je n'y entends que mesonge et manipulation. Comme s'il retrouvait son ex à travers moi. Comme si je n'avais pas d'importance en tant qu'individu.
Je ne suis plus son dieu et suis malade de m'être livré dans tout mon être à lui, comme si j'avais été violé par un autre. J'ai toujours été repoussé par son passé "de plans" (que j'acceptais pourtant chez les autres), mais à présent je ne cesse d'y penser, et je sais à présent que réaliser ce fantasme ne le fera jamais disparaître, il n'ira que crescendo. Je me sens effroyablement trahi.

Il ne fait plus évocation de tout ceci sauf lorsque je le questionne. Mais le silence ne m'apaise pas, car le problème vient de moi: j'épprouve autant de dégoût pour lui que j'ai d'amour et de projets pour nous deux. Je voudrais le comprendre ou me rendre compte que je me suis trompé. Je ne suis pas manichéen mais pourtant je voudrais pouvoir lequel de ces deux personnages est rentré dans ma vie.

Je me sens effroyablement coupable de tout ceci. Je me sens presque pathologique de pas vouloir profiter de tout ceci et très vulnérable.

Aidez moi à le comprendre ou à le détester svp, je suis dans un tourbillon émotionnel difficilement vivable qui m'obsède totalement.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par Dubreuil »

Ce que vous avez vécu est vécu. Avec ce que vous étiez, ce que vous pouviez accepter. Il n'y a rien à regretter, car vous n'avez finalement rien donné de plus que vous ne vous le vouliez, et il ne vous a rien pris, ni volé.
L'autre ne nous ressemble pas, ce qu'on y cherche est notre propre leurre. Une image " aimable " de nous qui nous aidera à " nous aimer " un temps, pour soi et à travers lui. Mais l'amour n'est pas là.
L'important, c'est la valeur que l'on se donne, le respect que l'on s'accorde. Ce qui vous blesse, c'est peut-être simplement l'image que vous vous êtes donné à vous-même. Et qui ne correspond pas à votre véritable éthique et identité.
Vous vous êtes trahi vous même, pour quelques miettes d'égo, pour vous sentir aimé. Sans plus.
C'est une expérience de plus. Un travail personnel à accepter, à accomplir.
Vos propos sont ceux d'un être sensible, intelligent et évolué, le meilleur est à venir...........
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
hellohello
Messages : 3
Inscription : 06 déc. 2015, 15:30

Re: Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par hellohello »

Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Je pense qu'elle me donnera à réfléchir.

Je savais que je plaçais très haut l'idée du couple. J'ai tendance à beaucoup analyser le comportement des autres à mon égard. Dans mon couple également. Avec lui j'ai décidé d'être dans le lâcher prise ( différence d'âge, différence sociale, obstacles à la réalisation de mes projets de vie de couple..) et de suivre mes sentiments plutôt que ma tête. Disons que je me suis fait violence.
Il faut croire que malgré moi, mes projections ont déteint sur le portrait que je me faisais de mon compagnon.
Il est très gentil et me fait une vraie place dans sa vie, place que jamais personne n'a pu occuper.
Pour concilier l'homme que j'aime et perçoit, l'homme pris aux pièges de ses fantasmes dans son couple, j'ai eu besoin de me créer des schémas, auquel il a consciemment participé (Dieu du sexe, son dieu..). Je pense que c'est la dissonance entre la réalité du fantasme que je découvre et la façon dont notre intimité est perçue de son côté, et celle qu'il m'a dépeinte qui m'a blessé. L'accepter tel qu'il se présentait m'avait déjà demandé des efforts, et le fait qu'il ait déguisé la vérité, voire menti, est finalement ce qu'il y a de pire. Mais peut être ne lui ai je pas laisser le choix.

Suis-je anormal d'être à ce point touché qu'il ne soit pas avec moi dans nos moments intimes mais avec son fantasme? J'aimerais trouvé une explication à son fantasme, le comprendre à tout prix pour pouvoir y trouver une concordance avec celui avec je pense vivre. Comment peut-on tolérer de pas avoir l'exclusivité?
Il a l'air réellement l'air affecté par ma tristesse mais la seule précaution qu'il prend est de ne plus en parler. Ce fantasme étant en réalité persistant (obsessionnel), je crains de le voir un jour retourner au voyeurisme qui était le sien, retrouver les mecs qu'ils mattaient ( un d'entre eux l'a recontacté).

Le milieu gay est très libertin, voire à un rapport au sexe pathologique, consommateur. Je ne peux pas accepter que mon compagnon réponde à ces critères, et lui non plus. Néanmoins la tentation et la satisfaction pourrait être rapide et discrète pour lui. Ce qui me rassure c'est qu'en allant dans des clubs avec moi, il n'a jamais été excité par ce qu'il a vu. Mais je dissimule de moins en moins bien ma paranoia et mon manque de confiance en lui.
J'aimerais comprendre ce fantasme.
Merci encore.. :)
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par Dubreuil »

On ne " comprend pas " le fantasme.
Il est partie prenante de la personne.
Une fois réalisé il appelle un autre fantasme.
Documentez-vous sur Psychanalyse : processus du fantasme.
Avez-vous compris le vôtre ?
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
hellohello
Messages : 3
Inscription : 06 déc. 2015, 15:30

Re: Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par hellohello »

Pourtant il a déjà réalisé ce fantasme..avec un autre ( :x ). Autre qui lui as révélé l'avoir trompé à plusieurs reprises, et l'a quitté par sms après 6mois d'histoire. En prenant en compte la réalisation du fantasme, ça fait beaucoup pour une si courte relation. Pourtant il n'a pas été traumatisé puisqu'il veut remettre le couvert avec moi. Il considère que sa sexualité de voyeurisme ne rentre pas dans la ligne de compte du fantasme, puisqu'il faut que ce soit son compagnon qu'il observe. Et pas de nouveau fantasme à l'horizon.

Quant à moi c'est peut être triste mais je ne pense pas avoir de fantasme... J'avais le fantasme d'être à la fois pénétrant et pénétré. Et durant mes périodes de célibataire, deux opportunités se sont présentées très naturellement et sans qu'elles soient préparées ou recherchées. Pas de nouveau fantasme depuis cette histoire. J'aime être désiré et avoir l'impression "un dieu du sexe" ( de ce côté là mon ami m'a plutôt bien cerné). Assez banal en somme, d'autant plus lorsqu'on a été un adolescent plutôt soumis, refusant sa sexualité et en manque de confiance en soi. Et depuis, malgré une sexualité libérée et très satisfaisante, rien qui ne s'apparente à un fantasme.

Je suis passé par plusieurs phases autour de ce fantasme et ai fait des concessions, mais au plus le fantasme s'enkyste, au plus je le rejette. J'ai essayé de transformer ce fantasme, de lui en faire s'en créer à notre mesure, parfois en accentuant la culpabilité qu'il ressentait( Je ne suis pas un manipulateur, mais je reconnaît qu'après plusieurs sorties en clubs, je l'ai emmené dans des endroits infâmes qui nous rendu malade, et m'ont donné le droit de lui en vouloir).

Pensez vous que réaliser ce fantasme le chassera? En lisant les différents témoignages, j'ai eu l'impression que ce type de fantasme allait crescendo, à en être obsessionnel .. A présent dans notre intimité je suis passé de statut de dieu du sexe qui lui donnait des complexes et auprès de qui il devait assurer, au statut de véhicule de son fantasme.

Merci encore pour vos réponses. Elles m'ont donné à cœur de me relire et m'ont apaisé.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Le fantasme de mon copain me rend malade: le candaulisme.

Message par Dubreuil »

[quote="hellohello"]Pourtant il a déjà réalisé ce fantasme..avec un autre ( :x ).
Non, ce n'est pas cela un fantasme

Pourtant il n'a pas été traumatisé puisqu'il veut remettre le couvert avec moi
Parce que ce n'tait pas un fantasme

Il considère que sa sexualité de voyeurisme ne rentre pas dans la ligne de compte du fantasme,
Exactement.

Je suis passé par plusieurs phases autour de ce fantasme et ai fait des concessions, mais au plus le fantasme s'enkyste, au plus je le rejette. J'ai essayé de transformer ce fantasme, de lui en faire s'en créer à notre mesure, parfois en accentuant la culpabilité qu'il ressentait( Je ne suis pas un manipulateur, mais je reconnaît qu'après plusieurs sorties en clubs, je l'ai emmené dans des endroits infâmes qui nous rendu malade, et m'ont donné le droit de lui en vouloir).
Vous parlez de besoin, d'envie, de désir.... ce ne sont pas des fantasmes

Pensez vous que réaliser ce fantasme le chassera? En lisant les différents témoignages, j'ai eu l'impression que ce type de fantasme allait crescendo, à en être obsessionnel .. A présent dans notre intimité je suis passé de statut de dieu du sexe qui lui donnait des complexes et auprès de qui il devait assurer, au statut de véhicule de son fantasme.
Vous ne parlez toujours pas de fantasme

DOCUMENTEZ-VOUS SERIEUSEMENT et revenez nous voir.......
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum caudaulisme »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité