IVG

Forum avortement et IVG
black-angel
Messages : 2
Inscription : 25 avr. 2015, 21:54

IVG

Messagepar black-angel » 25 avr. 2015, 22:31

Bonsoir ,

Ce soir, un peu plus que les autres, j'ai besoin de parler. J'ai besoin que l'on me dise que je ne suis pas un monstre et que j'ai fait le bon choix ... Aujourd'hui, j'ai 21 ans et cela fait maintenant 1 an et demi que j'ai pris la décision d'interrompre ma grossesse, car je n'avais aucun revenu financier, nul part où aller et que mon compagnon et moi étaient dans une mauvaise passe. Je n'avais rien pour rendre heureux ce petit bout, je n'étais pas sûre de lui donner un papa et surtout, je n'aurais pas su lui apporter ce dont il avait besoin. Je n'aurais surtout pas su aller au magasin avec mon enfant et lui interdire de prendre un jouet pour cause de moyen ... Avant de prendre cette décision, j'ai pensé à beaucoup de choses, tout en passant pas l'idée de l'adoption. Personnellement, je n'aurais jamais su donner ma chaire à des inconnus, car cette enfant grandira dans les questions et la souffrance en se demandant pourquoi ses propres parents l'ont abandonné. Au fond de moi, je n'avais pas trop envie d'avorter, mais je n'aurais jamais fait ce choix pour me rendre heureuse moi et moi seule car croyez le ou non, mon enfant ne l'aurait pas du tout été. Alors oui, ce soir un peu plus que les autres soirs, j'ai besoin de parler, car je culpabilise depuis 1 an et demi pour avoir enlevé la vie de cet enfant qui n'avait rien demandé. Et que j'ai pleuré des litres en voyant sur Facebook une photo d'un embryon de deux mois dans les mains d'une personne pour soit disant "sensibiliser les femmes contre l'avortement" et en lisant des atrocités dans les commentaires ... Je me sens horrible, aidez-moi.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 11933
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: IVG

Messagepar Dubreuil » 26 avr. 2015, 01:00

[quote="black-angel"]

- Commencez d'abord par cesser de regarder les stupidités perverses étalées sur facebook.
Continuez à réfléchir, à penser et à agir EN VOTRE NOM. Tout ce que vous ferez sera juste et bon, parce que vous l'aurez souhaité du plus profond de votre coeur, juste et bon.
Il n'y a pas de hasard, ni pour les foetus qui nous quittent et les enfants qui nous restent.
Il faut être humbles et savoir que la vie nous dépasse infiniment, et qu'un acte posé fut-il le plus douloureux à toujours sa raison d'être.
Personne ne peut se mettre à la place de quelqu'un d'autre. Chacun EST LIBRE de ses choix intimes, et ils sont respectables, et doivent être respectés.
Un choix d'avortement se fait parce que nous ne pouvons faire qu'avec ce que l'on est et ce que l'on a au moment où on le fait.
Et nous en sommes tous là. POUR TOUT.
En général ce sont les hommes ( en France ) qui ont commencé à faire les lois. Ce sont surtout les hommes qui parlent de l'avortement à la place des femmes. Et ils n'ont aucune possibilité d'être à la place d'une femme, de penser, de souffrir, de vivre, d'enfanter et de concevoir comme une femme.
Et c'est ( heureusement ) une femme qui a parlé au nom des femmes pour dire que leur corps leur appartenait, et leur décision d'IVG aussi.

Quand on voit comment certains hommes respectent leur propre semence, la vie qu'ils portent en eux, ce qu'ils en font.. et comment ils respectent LEUR ENFANT mis au monde par des femmes qui pour la plupart ont eu tort de les aimer en les croyant sincères, on ne peut que mépriser leurs états d'âme et leur sensiblerie scandaleusement mal placée.

Tout est affaire de croyance(s) Et le jugement moral est affaire de croyance.
Personne n'a le droit de vous " donner son avis " parce que personne ne le peut. Vous avez fait le bon choix parce que au moment où vous l'avez fait vous l'avez fait en votre âme et conscience parce que vous n'aviez justement pas d'autre choix.

Vous parlez d'un foetus. Mais la maman qui abandonne son enfant après sa naissance n'est non plus un monstre, c'est bien au contraire un acte de courage, elle sait qu'elle ne pourra l'assumer et lui souhaite d'être heureux sans elle. Et l'enfant le sera. Le géniteur n'est pas un père ni la génitrice une mère, si le souhait de l'être n'est pas là, ne peut pas être là.*
Par ex : quel avenir pour un enfant qui vient au monde par le viol ? Comment se comportera la mère avec lui ?

Vous avez fait ce que vous avez jugé bon, alors c'est un bon choix.
La culpabilité qui en découle est normale, et nécessaire pour ne pas sombrer dans un trouble mental.
Cependant, si elle est trop forte allez en parler à un psy de votre ville ou région qui vous accompagnera a être sûre de vos choix et de vos valeurs.
Bien à vous.
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Expert auprès des tribunaux - Rééducation psychomotrice - Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - EMDR - Thérapie comportementale de JL. Moréno - Psychologie - Psychanalyse.
PS : ATTENTION, sur ce forum je vous propose simplement des " interprétations, des pistes de réflexion ", en AUCUN CAS une psychothérapie en ligne ( qui serait alors, comme beaucoup sur internet sauf cas particulier, impersonnelle, payante, et surtout hors éthique psy ).

black-angel
Messages : 2
Inscription : 25 avr. 2015, 21:54

Re: IVG

Messagepar black-angel » 30 avr. 2015, 10:46

Code : Tout sélectionner

Merci beaucoup Madame Dubreuil pour votre réponse rapide !


Pour les horreurs de Facebook, je l'ai vue malgré moi, car ce sont plusieurs partages qui sont remontés jusqu'à moi ... Je ne savais pas à quoi ressemblait un embryon de 2 mois et je ne voulais pas le savoir, car c'est à cette période que j'ai appris que j'étais enceinte.
Pour les horreurs de Facebook, je l'ai vue malgré moi, car ce sont plusieurs partages qui sont remontés jusqu'à moi ... Je suis une personne hyper sensible et j'ai vraiment du mal à faire partir ces images de ma tête.
Dans la salle d'attente, j'ai vu des femmes très à l'aise avec ça et qui avait l'air de ne pas s'en faire plus que ça, alors je me suis demandé si c'était normal de me faire autant de mauvais sangs pour une chose qui est "sans importance" pour d'autre.
Au fond de moi, je sais que j'ai fait le bon choix et une autre part me dit que non ... J'ai sur chaque épaule un diable et un ange qui se dispute Dans la salle d'attente, j'ai vu des femmes très à l'aise avec ça et qui avait l'air de ne pas s'en faire plus que ça, alors je me suis demandé si c'était normal de me faire autant de mauvais sangs pour une chose qui est "sans importance" pour d'autre..
Vous avez raison, personne ne peut se mettre à la place d'une autre personne ! Votre réponse m'a apporté beaucoup de réponses, de réflexions et surtout du réconfort, je vous en remercie fortement ! Je compte consulter un psy très prochainement et aller de l'avant lorsque le courage sera là.

Je vous souhaite de passer une agréable journée et encore merci !!


Revenir vers « Forum avortement »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité