Collègues immatures

Forum relation au travail, forum travail
Bluemiliefox
Messages : 4
Inscription : 09 mars 2017, 14:33

Collègues immatures

Messagepar Bluemiliefox » 09 mars 2017, 15:05

Bonjour à tous,
Je me présente Bluemiliefox 23 ans, je suis une femme et je travaille dans une grande enseigne de supermarché.
Je fais appel à vous car depuis quelques temps le travail est assez "limite" à supporter. Quand j'ai commencé à travailler j'étais une jeune fille joyeuse toujours prêt e à aider les autres, mes qualités se voyaient et on me pardonnait volontiers mon franc parler. J ai connu des événements graves dans ma vie privée par la suite ce qui fait qu'en arrivant au boulot je n avais plus le sourire ni de patience pour la bêtise très affirmée de certaines personnes.
Je ne disais rien de méchant, simplement je n'étais pas enjouée. Certaines personnes on vu que je pleurais parfois. Je n'ai pas honte d'exprimer mes émotions, si je suis heureuse je ris si je suis malheureuse je pleure, naturellement.
Certaines personnes ont commencé à penser du mal de moi (peu m'importe leur avis), à me remettre en question, bref, certains s'ennuient tellement qu'ils n'ont que ça à faire de pourrir la vie des autres en leur inventant une vie qu'ils n'ont pas ou bien de prendre pour une offense personnelle qu'on ne dise que «bonjour» et qu'on ne réponde pas quand ils demandent «ca va?».
J'aimerai vraiment que les gens fassent preuve de maturité et prennent leur part, je suis fatiguée d'être toujours l'élément moteur, qui souris la première, qui affirme ses opinions la première, qui accepte les changements quand il y a une nouvelle tâche à apprendre ou un nouveau poste qui se crée. Tout le monde râle, traine des pieds, « c est pas a moi de le faire», « je vais pas sourire à quelqu'un qui souris pas» (ben oui ce serait bête d'egayer la journée de quelqu'un qui va mal...).
D'habitude je me dis que je m'en fiche et que je trace ma route ce qui a pour effet beaucoup de jalousie, et le fait qu'on voie que j'ai des problèmes en génère encore plus (etre quelqu'un qui va mal c est surement mieux pour faire son interressant.. hum hum).
Je commençais petit à petit à remonter de cette galère quand l adjointe de mon chef m a prise a parti (elle m a posé une question, j ai répondu, elle ne m a pas cru comme toujours en fait elle seule doit toujours avoir raison, quelqu'un lui a toujours donné l info en premier, alors... pourquoi demander? C est donc très pervers). Je lui ai dit sur un ton usé que si je lui disait c était vrai et que si elle avait vu de ses propres yeux elle le saurait. Je lui demande tu as vérifié? Oui ou non? Incapable de repondre elle a fini par aller chouiner au chef et a d autres employés que je lui parlait mal et que je parlais mal à «tout le monde». Il est vrai que je peux parfois etre abrupte car je remet vite en place les gens qui veulent essayer de se glorifier auprès de moi alors qu'ils n'ont fait que leur boulot et encore en trainant des pieds et ralant, ceux qui essaient de me faire dire ce que je ne dis pas juste pour faire des histoires et s occuper bref... on se croirait dans une téléréalité, les gens stupides qui creent des situations stupides, et les autres encore plus stupides que ca interesse et qui regardent...
Elle a tenté de lancer ce sujet lors d un briefing donc avec toute l equipe, j ai dit si vous voulez on en parle mais pas comme ca, seuls le chef elle et moi. J ai dit je ne suis pas au tribunal les autres ne sont pas concerné. Elle a protesté mais heureusement le chef ne l a pas écoutée... ouf! S en est suivi une conversation d une heure où madame essayait de demontrer qu elle etait irréprochable et parfaite et que j étais la méchante a qui on ne sait pas comment il faut s adresser. J ai essayé de mettre au point qu elle avait besoin d infantiliser les gens pour se faire obeir et que moi j allais mal en ce moment, donc qu il allait falloir qu elle fasse preuve d un peu de jugeotte et qu elle n attende pas toujours que je sois joyeuse pour se comporter normalement, on nage en plein delire, si tu fais pas ça je ne vois pas pourquoi je le ferais. Si moi j attendais toujours qu il y ai des gens bosseurs pour etre bosseuse, souriants pour sourire... etc, rien n y a fait même le chef trouvait ça compliqué... compliqué de se dire «je fais ça même si untel ne le fais pas car moi je trouve ça bien»...

Je suis larguée, a part montrer l'exemple je vois pas quoi faire, cette fille est persuadée d avoir été la plus forte alors qu elle a juste une fois de plus démontré son incompétence et son incapacité à prendre des initiatives et mon chef met tout sur le dos de mes problèmes extérieurs et de ma tristesse apparente, comme si le problème ne pouvait venir que de moi.
Tout ce que je peux faire c'est essayer de faire attention à ne pas être vexante, mais je suis entourée de gens qui s'offusquent pour n importe quoi...
Quelle attitude adopter dans un milieu pareil, sachant que pour l instant je ne peux pas aller ailleurs?
J essaie de me dire que tot ou tard j irais de l avant tandis que eux seront toujours là à se taper dessus et n auront pas évolué mais même ça ça semble les rendre fous de rage, ils aimeraient m entraîner dans le bourbier avec eux...
Le sentiment que j ai c est que tout ceux qui ont déjà été bêtes ou méchants avec moi cherchent n importe quel moyen pour se dire que si j ai mal c est que je l ai mérité parce que ca leur evite de se dire «j ai sûrement participé à son calvaire».

Je suis preneuse de tous vos conseils merci par avance :)

Johnny
Messages : 65
Inscription : 10 mars 2017, 13:06

Re: Collègues immatures

Messagepar Johnny » 10 mars 2017, 13:32

Je vois là une personne très mature et très consciente dans un milieu ou les gens le sont beaucoup moins. Puisque tu n'es visiblement pas encore à ta place, et encore un peu contrainte de rester, c'est peut être pour que tu apprennes quelque chose, par exemple le détachement.

Bluemiliefox
Messages : 4
Inscription : 09 mars 2017, 14:33

Re: Collègues immatures

Messagepar Bluemiliefox » 10 mars 2017, 19:56

Le détachement je le pratique déjà 24h/24 je suis lente à la colère même pour les gens idiots même avec les gens méchants.
Le vrai soucis c'est la méchanceté qui est quasi permanente. Ma patience a ses limites, ce qui est communément accepté pour tout le monde a savoir la patience limitée et normal de se tromper bizarrement ne l'est pas pour moi. Si j'écoutais certains je devrais être plus ceci, moins cela... j'ai pour coutume d'ignorer tout ça au possible mais là c'est vraiment constamment. Je ne peux pas supporter ça à l'infini... et j'ai le sentiment que c'est à tous les niveaux. Famille, coloc... chacun me fait son caca nerveux sur la vie en essayant de me coller l'étiquette de responsable, il leur suffirait de s'affirmer et de faire des choix, moi je n'ai pas cette chance mais certains l'ont, ils n'agissent jamais soit par feignantise soit par peur de la critique... bref ils voient le monde tels qu ils sont, logique.

Donc le détachement oui c est sur, mais ça ne suffit jamais. Ces gens ne supportent pas que je reste discrète sur ma vie tout en exprimant mes émotions avec sincérité. Ils ne supportent pas de ne pas faire partie de l histoire, de ne pas être le centre du monde... et moi je fatigue de leur bêtise, vraiment.
Quand j essaie de mettre fermement une limite c est que je n ai pas d'humour, quand je ne dis rien pour ne pas envenimer c est que je suis lunatique, et quand je remet carrément quelqu un qui a été trop loin à sa place je suis agressive... enfin bon n importe quoi, pourquoi les gens s intéressent a ça? Ils devront bien comprendre tôt ou tard que s'ils trouvent des problèmes c'est qu'ils les ont activement cherchés. Je peux me maîtriser un temps pour toute chose, ou bien tout le temps pour une ou deux choses, mais pas tout le temps pour tout...
Moi aussi je suis une humaine quoi ^^"

Et quand je parviens à sourire et à reprendre le dessus je suis une menteuse car j'ai souris alors que j'étais censée être mal.

Et se détacher... ok, mais que faire quand c'est le boss qui se met à y accorder de l'importance ?

IndecisChronique
Messages : 1
Inscription : 16 mars 2017, 19:44

Re: Collègues immatures

Messagepar IndecisChronique » 16 mars 2017, 20:48

Salut, je bosse dans une usine en tant que tech. 23 ans aussi (découverte du travail et des relations au travail !). Ben de mon PDV tu peux pas faire grand chose. Je connais un collègue très franc et qui de mon PDV est rarement à côté de la plaque dans ses jugements. On a une hiérarchie commune à partir d'un certain échelon et je sais qu'il est pas trop aimé car trop brut de pomme. Moi je pense que certaines personnes veulent pas entendre et voir la vérité, car ben au fond ils savent qu'ils font du caca. Ils préfèrent les gens qui rentrent dans le moule et la ferment. Par contre la galère c'est la hiérarchie, c vrai que si tu l'as à dos ben elle peut faire la pluie et le beau temps. Après tu peux pas vraiment aider les gens si ils veulent pas s'aider eux mêmes. Franchement je t'admires de réussi à rester toi même et de remettre les gens à leur place quand il le faut. Après dans le pire des cas, ben je dirais change de boite (facile à dire moins a faire, surtt si tes intérêts n'y sont pas !). Pour ma part je pense que l'effet de groupe c'est naze et que même si c'est rageant ben si tu es la seule à avoir raison mais que tu as tt le monde à dos tu auras tjs tort...
Bon courage à toi !

Bluemiliefox
Messages : 4
Inscription : 09 mars 2017, 14:33

Re: Collègues immatures

Messagepar Bluemiliefox » 24 mars 2017, 17:11

Merci pour cette réponse, j en suis arrivée a la même conclusion et tout ceux a qui j en parle me disent: barres toi de là avant que ça devienne insupportable, bon ça l est déjà mais pas le choix. Dès que je pourrais je tenterais autre chose, ça devrait plus tarder.
Dur... je préfère avoir raison toute seule que tort avec tout le monde, mais si il n y a personne pour le voir ça rend tout plus difficile. Même les plus robustes ont besoin d amis ;) en ce moment les geneurs sont en vacances et ca se passe super bien, dommage que ca soit bientot finit, ça me faisait des vacances aussi! Pour le moment j ai choisit de simplement faire comme si ils n existaient pas, bi bonjour ni m*rde, mais je déteste faire ça, ça revient à expliciter de l'hostilité alors que mon but c est juste de me protéger des gens néfastes, mais force est de constater qu on vit bien mieux sans eux! C est affreux de dire ça mais bon...

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 8889
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs
Contact :

Re: Collègues immatures

Messagepar Jeannette » 24 mars 2017, 17:15

les ignorer, c'est aussi une façon simple de s'en protéger... Et qui a l'intérêt de ne faire de mal à personne. Sauf à eux, peut être, mais c'est leur problème ;)
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

Bluemiliefox
Messages : 4
Inscription : 09 mars 2017, 14:33

Re: Collègues immatures

Messagepar Bluemiliefox » 26 mars 2017, 15:31

Oui c est sur... puis je me demande s'il ne vaut mieux pas une indifférence sincère a un bonjour un peu forcé... Si les gens sont assez idiots pour le prendre encore comme un affront ben je peux rien pour eux au pire :roll: mais j ai pas envie de participer à la «cour de récré», c est pas dans mes convictions.
Qu on s aime ou qu on se déteste, on peut être poli quand même :x la le soucis c est plutôt que dire bonjour est un prétexte au conflit... sérieux rien qu en l écrivant j ai envie de rire, c est si débile ._. Dans peter pan a un moment mouche dit bonjour au capitaine crochet, et crochet lui répond : et pourquoi ce jour serait-il bon hein monsieur mouche? :twisted: »
Ça me fait tellement penser à ça x')


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum relation au travail »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité