Je n'aime pas et ne supporte pas ma filleule...

Forum enfant
Avatar de l’utilisateur
Tartopom
Messages : 1
Inscription : 13 mai 2017, 22:04
Localisation : Normandie

Je n'aime pas et ne supporte pas ma filleule...

Messagepar Tartopom » 13 mai 2017, 23:31

Bonsoir tout le monde,

Je me doute que ce titre a dû en choquer plus d'un mais c'est là la triste vérité.
J'ai longtemps hésité et il m'a fallu du courage pour me décider à rédiger ce sujet. Je suis consciente que nous vivons dans une société où aimer les enfants est la norme et où les personnes qui ne partagent pas cet engouement pour les enfants ou qui simplement n'en veulent pas sont encore régulièrement pointées du doigt et c'est un fameux poids que je ressens sur mes épaules que de faire ce constat : je n'aime pas ma filleule. :|

Agée de 4 ans, elle est la fille unique d'un couple d'amis proches pour lesquels j'ai énormément d'affection. A la demande, j'avais pourtant précisé aux futurs parents que je n'étais pas spécialement à l'aise avec les enfants, que je n'avais pas énormément de patience mais ils étaient sûrs de leur choix. Du coup, touchée de leur proposition, par amitié et aussi un peu parce que refuser d'être parrain/marraine "ne se fait pas", j'ai accepté.

Alors qu'elle était toute petite, j'ai fait de mon mieux pour montrer de l'intérêt envers l'enfant malgré le fait que nous ne nous voyions pas beaucoup à cause de la distance. A l'époque, je me disais que mon malaise était sans doute dû à la peur que génère chez moi la fragilité des bébés : peur de mal faire, ne pas comprendre, etc. Mais je me rends malheureusement compte que les choses n'ont pas été en s'améliorant lorsque la petite a grandi, bien au contraire. A chaque rencontre, je me force à feindre de l'intérêt et de l'enthousiasme envers l'enfant mais cette gamine m'irrite au plus haut point : elle exige une attention quasi constante, est difficile, capricieuse, autoritaire (avec les autres enfants et même les adultes), plaintive, geignarde... Bref, pénible.

Et le pire, c'est que je sais que cette petite n'y peut pas vraiment grand-chose : fille unique, elle est vénérée par ses parents (la mère surtout) comme une déesse vivante à qui tout doit être sacrifié et dont le moindre geste doit être admiré avec béatitude. Surprotégée par sa mère, la petite est littéralement intouchable, on a toujours peur de dire ou de faire quelque chose par crainte de se prendre une lionne enragée sur le dos, cela n'aide vraiment pas à aller vers l'enfant qui, de toute façon, n'est pas du tout avenante en raison de son comportement.

J'aime mes amis, j'aime passer du temps avec eux mais rien qu'à l'idée de voir ma filleule, d'entendre les derniers exploits de ma filleule, de voir les dernières photos prises de ma filleule, de devoir observer avec une attention religieuse ma filleule colorier, danser, faire de la balançoire, jouer au ballon, faire des trucs de gosses super louches qu'elle est seule à comprendre, de devoir encore faire semblant, je n'arrive plus à apprécier les moments passés avec eux.

C'est vrai, j'ai énormément de mal avec leurs méthodes d'éducation, la mère est aux commandes en permanence, oscillant entre le culte de l'enfant-dieu et un laxisme aberrant suivi de colères aussi imprévues que virulentes. En somme, aucune mesure. Le père n'a que rarement le droit d'en placer une et, régulièrement, son autorité est violemment remise en cause par madame au profit de la gamine, en la présence de cette dernière ainsi que celle de l'entourage, nous y compris. Même chez moi, j'aurais bien peur de faire la moindre remarque à ma filleule si elle venait à faire une bêtise, c'est dire. Et puis, un détail qui pourrait paraître futile mais qui me gonfle royalement : voilà 4 ans que, dans la bouche de mon amie, je n'ai plus ni prénom ni surnom, je suis officiellement rebaptisée "marraine", ce qui m'agace prodigieusement, car cela me donne le sentiment d'avoir perdu mon identité d'amie au profit de mon statut de marraine. Or, je suis la marraine de sa fille, pas la sienne...

Pendant un temps, j'ai pensé que le problème venait essentiellement du fait que je ne suis pas à l'aise avec les enfants et qu'ils me tapent vite sur les nerfs mais je suis marraine d'une autre fillette et la situation n'est pas du tout la même : j'ai un vrai lien avec cette enfant, une complicité, il y a de la confiance entre elle et moi ainsi que de vrais sentiments. Pourtant, je ne la vois pas davantage et elle n'est pas plus gâtée que l'autre.

Je me sens très coupable de ce ressentiment grandissant et j'ai voulu plusieurs fois en parler à mes amis mais nous nous connaissons depuis très longtemps et je sais pertinemment que même en y mettant autant de délicatesse que possible, ils se vexeront, surtout mon amie, et nos liens s'en trouveront grandement affectés si pas rompus. Je pensais que notre amitié ne souffrirait pas de ce choix, qu'elle s'en trouverait peut-être même renforcée mais c'est bien l'inverse que je commence à ressentir...

Voilà. J'espère que mes propos ne vous paraîtront pas trop choquants et que certains d'entre vous pourront m'aider à faire la lumière sur ma situation, je vous souhaite une très bonne nuit.

Pom'

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12823
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je n'aime pas et ne supporte pas ma filleule...

Messagepar Dubreuil » 15 mai 2017, 08:26

Laissez tomber la filleule. Elle a tout ce qu'il lui faut sous la main pour être entourée et choyée, comprise ( je l'espère ) et aimée.
Occupez-vous de vous, vivez VOTRE vie sans culpabilité.
Nous ne sommes pas tenus d'aimer nos parents ( et eux leurs enfants , seul le respect est de mise.
L'amour vient en plus.
Alors à plus forte raison votre filleule...
URGENT. Lisez sur ce forum le post : " URGENT, C'EST LE TOURNANT DE MA VIE " pour que dans les réponses données vous puissiez déjà trouver un peu la vôtre, et/ou en COPIER une autre pour aider à votre tour un internaute, et que nous puissions en débattre TOUS ensemble. Merci.
Qualifications Dubreuil : - Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité. EMDR.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9310
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Je n'aime pas et ne supporte pas ma filleule...

Messagepar Jeannette » 15 mai 2017, 11:19

Cela a été dit sur ce forum à de multiples reprises. Et même si cela concernait des relations entre adultes, c'est vrai dans tous les cas : L'amour c'est une égalité, un partage, des élans, la confiance, la complicité, etc, c'est se sentir libre et heureux..

Tu le dis d'ailleurs toi-même : avec cette autre enfant, tu trouves de la complicité, de la confiance, ... et cela est justement la graine nécessaire.
Comment aimer une personne, quel que soit son âge, qui ne connait pas le partage et ne sait que recevoir, pour ne pas dire exiger ?
L'amour n'est pas un dû. Jamais. Il n'est ni programmé, ni pré-acquis. Pas plus entre adultes qu'entre un adulte et un enfant. Il est ce que l'on ressent dans une relation réciproquement satisfaisante.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

Luka75
Messages : 235
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: Je n'aime pas et ne supporte pas ma filleule...

Messagepar Luka75 » 16 mai 2017, 13:17

J'aime mes amis, j'aime passer du temps avec eux mais rien qu'à l'idée de voir ma filleule, d'entendre les derniers exploits de ma filleule, de voir les dernières photos prises de ma filleule, de devoir observer avec une attention religieuse ma filleule colorier, danser, faire de la balançoire, jouer au ballon, faire des trucs de gosses super louches qu'elle est seule à comprendre, de devoir encore faire semblant, je n'arrive plus à apprécier les moments passés avec eux.

C'est vrai, j'ai énormément de mal avec leurs méthodes d'éducation, la mère est aux commandes en permanence, oscillant entre le culte de l'enfant-dieu et un laxisme aberrant suivi de colères aussi imprévues que virulentes. En somme, aucune mesure. Le père n'a que rarement le droit d'en placer une et, régulièrement, son autorité est violemment remise en cause par madame au profit de la gamine, en la présence de cette dernière ainsi que celle de l'entourage, nous y compris. Même chez moi, j'aurais bien peur de faire la moindre remarque à ma filleule si elle venait à faire une bêtise, c'est dire. Et puis, un détail qui pourrait paraître futile mais qui me gonfle royalement : voilà 4 ans que, dans la bouche de mon amie, je n'ai plus ni prénom ni surnom, je suis officiellement rebaptisée "marraine", ce qui m'agace prodigieusement, car cela me donne le sentiment d'avoir perdu mon identité d'amie au profit de mon statut de marraine. Or, je suis la marraine de sa fille, pas la sienne...


En vous lisant, j'ai l'impression que vous avez compris que l'attitude de votre filleule est en fait le résultat de son éducation et de l'ambiance familiale. Alors est-ce que je me trompe en disant que ce qui vous gène le plus au fond ce n'est pas l'attitude de votre filleule mais plutôt l'attitudes des parents qui la mette sur un piédestal?

Quant à votre prénom, vous avez le droit de signifier à la jeune fille et ses parents que vous n'aimez pas être appelé "Marraine" et que vous souhaitez être appelé par votre prénom. C'est important, surtout si ça vous aide à retrouver votre identité.
Enfant du paradis recherche une escale


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum enfant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités