Les chaînes de la honte

Forum enfant
Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 907
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Les chaînes de la honte

Messagepar licornemagique » 13 oct. 2018, 22:33

De quel droit je pense.


J'aime penser réfléchir et imaginer, que serais-je sans ça. L'art m'inspire, comme toute chose, car le monde me rappelle à l'art et la penser, c'est se qui me laisse imaginer.
Le problème c'est que la plupart du temps, si ce n'est presque tout le temps, peut importe se que je crois avoir imaginer ou penser, les choses existent déjà, je les retrouves ailleurs constamment, je me dit donc, je n'est rien inventé, que sais-je vraiment, rien. A cela je n'arrive donc pas à donner quelconque valeur à se que je puis dire ou faire.

Si se que je crois avoir penser ou créer existe déjà, à qui cela appartient-il, comment puis-je dire que je l'ais moi inventé. A qui de droit sont les choses. Cela me donne l'impression de mentir, et en même temps je pense que cela appartient à tout le monde, par opposition aux droits d'auteurs.

De plus, le monde qui nous imprègne, comment savoir réellement si ce que l'on croit avoir inventé l'est réellement, ou si l'on à simplement reproduit ou été influencé par des choses que l'on a oublié. Finalement que sais-je, est-ce bien ma vérité ou me suis-je approprié celle d'un autre.

Comment puis-je me donner le droit de dire que j'ai inventé une chose par moi même si finalement celle-ci existe ailleurs. Et de plus, de tout se que je ne sais pas, puis-je ne jamais rien inventé ou savoir.
Je ne fait qu'être et reproduire l'expression logique du monde.

J'aime beaucoup m'inspirer et il y a un site qui fait tout mon bonheur et j'aime recopier ou essayer de refaire, mais ainsi, je me dit encore plus que je n'est aucun mérite.
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Les chaînes de la honte

Messagepar Dubreuil » 14 oct. 2018, 07:49

Il y a une conscience collective. Il y a une préscience personnelle et collective. Nous n'inventons jamais rien, car si nous l'inventons c'est que cela était déjà présent dans les gènes et l'esprit de l'Homme. Par ex : les incas nous ont laissé des dessins " d'hommes volants ", et nous avons depuis des années trouvé le moyen de " voler " individuellement avec de petits appareils propulseurs personnels. - Ils évoquaient la présence " de la même personne " dans différents lieux à la fois, et nous avo ns les hologrammes, ainsi que le maniement d'internet pour voir une personne à des milliers de kms. Elle est bien là et pourtant ailleurs, etc... Nous n'inventons rien, nous " retrouvons " progressivement ce qui EST ( était ) déjà, et nous le restituons à la mesure de notre intelligence et de notre entendement présent. Dans plusieurs siècles, nos prochaines découvertes révéleront ce que nous savons déjà mais qui n'est pas encore monté à notre conscience. Nous sommes le TOUT de notre existence terrestre, et nous savons TOUT, de nous, sur nous, et sur LES monde. Et notre univers est un éternel recommencement, tout comme sans doute ce qui se passe ailleurs dans d'autres galaxies. Nous n'inventerons jamais que ce que nous savons déjà.
Quand la terre se retournera à nouveau sous le poids des eaux ( ily a des coquillages et des vestiges marins au sommet des montagnes ) nous recommencerons le cheminement humain déjà parcouru, etc...
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Les chaînes de la honte

Messagepar Dubreuil » 14 oct. 2018, 08:54

« Passé ou régressé, qui peut donner sens à l'univers, le rapt grossier du présent fuit vers l'avenir, notre condition humaine est peut-être antérieure à ce que nous étions demain », 2ème mouvement de « Menkalinan ».
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Les chaînes de la honte

Messagepar Dubreuil » 14 oct. 2018, 08:56

les Saintes Ecritures ( bible ) : - « Ce qui a été est ce qui sera, ce qui fut fait se fera ».
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 907
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Les chaînes de la honte

Messagepar licornemagique » 16 oct. 2018, 22:53

Nous n'inventons rien, nous " retrouvons " progressivement ce qui EST ( était ) déjà, et nous le restituons à la mesure de notre intelligence et de notre entendement présent


Vous avez bien cerné ce qu'il y avait derrière ma question et exprimer finalement bien certaine de mes pensés, j'avais peur de m'être mal exprimé.

Je pensais qu'a travers une certaine logique de se qui nous compose (nous et notre monde), l'être ne peut faire plus que les limites de la nature. Surtout si "rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme".
A cela, tout serait déjà la, les choses ne font que prendre forme par les aspirations de la nature (humaine).
Je dirait aussi qu'a toute époque définis, les gens comme moi qui on cette impression, sont surement pris du caractère influent de cette même époque. J'entends par la que, par cette forme de conscience collective qui s’exprimerait par le fait que nous ayons "tous" les connaissances du présent dans lequelle nous somme, cela induit par notre adaptation, un certain développement de pensé qui fait que notre définition du normal d'aujourd'hui n'est pas celui d'hier.
Que chaque époque se laisse diriger d'aspiration par l'influence de se qui la motive, se qui fait donc que les pensés général se tourne plus dans un sens que dans un autre, et donc que tout se que l'on croit imaginer existe déjà puisque, par le caractère humain "semblable" de chacun, l'on s'amène bien souvent les uns les autres à répondre et trouver les même réponses. Ce qui pourrait donc expliquer cette sensation que tout se que je pense ou imagine existe déjà.
Pour finir je pourrait dire que se qui n'est pas encore serait se qui n'a pas d'intérêt.
:!: Je ne suis pas psychologue :!:


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum enfant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités