Rien ne vas plus à la maison

Forum enfant
jai20ans
Messages : 4
Inscription : 27 juil. 2018, 07:37

Rien ne vas plus à la maison

Messagepar jai20ans » 27 juil. 2018, 08:34

Bonjour à toutes et à tous je suis une jeune fille de 20ans et je voudrais un avis sur ma situation familiale que je ne comprend plus.

Commençons par expliquer un peu le contexte:
Je vie dans une grande maison depuis ma naissance avec mes parents mes deux petite sœur (jumelles) de 15ans et mes grands parents maternelle de 90ans.
Il y a toujours eu des tensions avec mon père qui est quelqu’un de violant et colérique. Nos prise de bec sont parfois allé très loin de son côté (insulte, et même jusqu’a en venir au main)
Ma mère est quelqu’un de très effacer qui subit énormément les tensions à la maison sans jamais rien dire.
J’ai de gros problème de sommeil depuis la petite enfance, j’ai dormi avec ma grand mère jusqu’a mes 16ans car mes parents ne supportait plus mes crises de panique en pleine nuit.

Cependant ces dernière année je ne comprend plus rien ! Je ne sais plus qui a raison. Je m’explique:
Depuis toujours mes parents on pris la fâcheuse manie de se décharger de leurs responsabilités sur moi quand ça devenais trop dure pour eux. Pendant mon enfance je me suis donc occuper de mes sœur activement (devoir, repas, coucher, etc..)
Mais depuis l’année dernière la pression deviens trop forte...
C’etait l’annee de la terminal et donc l’annee du bac (bac S qui plus est).
Mon père me répétait tous les jours sans faute je site: « pourquoi tu veux passer ton bac puisque de toute façon tu ne l’aura j’amais ! Tu ferais mieux d’aller travailler comme ça tu pourrais nous donner un peu d’argent » car ça ne lui suffisait visiblement pas que je sois entraîneur de gym a coter du lycée (je tient à préciser que j’ai commencer les petits boulot à 14ans du types aide au devoir pour les enfants, gardes d’enfants).
Puis ma grand mère a du être hospitalisé pour une opération de la hanche exactement la semaine de mon bac c’est donc moi qui est du allée la voir tout les jours après chaque épreuve pour m’occuper d’elle car les infirmières ne la lavaient pas, ne la changeaient pas et en plus ma grand mère ne voulais pas manger (autant vous dire que j’ai rater mon bac probablement pour d’autre raison également, mais je pense que ça a jouer en grande parti). Vous comprenez selon ma mère c’était à moi de le faire parce qu’elle travaillais et que même si mon père ne travaillait pas c’etait a moi de gérer ça.
Suite à ça début juillet mon petit amie m’a quitté j’ai donc fait une grosse dépression, je suis descendu à 48kilo pour 1,65 en moins d’un mois.
Mis juillet mes parents on décider de partir en vacances pendant un mois à peut près en Espagne (je n’etait Évidement pas inviter). Quelque jours avant leur dépars une dispute à éclater entre mes parents: assiettes qui vole, table retourné, coup dans les murs etc... Ma mère est donc parti de la maison nous laissant seul avec mon père en colère. Mon père s’en est donc pris à mes sœur puis à moi car je l’ai est défendu, selon lui tout était de ma faute il m’a donc insulter, rabaisser et il en venu au main il en même aller à me pousser dans les escalier (heureusement ma sœur m’a rattraper). Après ça j’ai appeler ma mère qui m’a dit que c’était normale que je méritais depuis longtemps des claques. Ne sachant plus quoi faire j’ai céder... vous comprenez tout est de ma faute.
Aillant admis que j’etait une fille indigne ils m’ont permis de les rejoindre en Espagne. Ça a été très dure mon père nous insultait a table dans les restaurant presque tout les jours. Puis nous avons vécu les attentats à Barcelone en directe live puisque nous étions sur Las Ramblas a 400m de toute cette foule écraser. J’ai du prendre en main la situation car une fois de plus c’etait De trop pour mes parents...
Après ça on est rentrer et mon grand père a commencer à avoir de lourds problème de santés (diabète, problème de circulation). Après plusieurs mois d’hospitalisation il a dû se faire amputé d’une jambes.
C’etait beaucoup trop pour moi d’autant plus que je travaillais à coter. J’ai donc tenter de me suicider en fin d’annee Dernière. J’ai été hospitalisé 5jours après ça mes parents on été « gentil » avec moi pendant 3semaines environ puis tout est redevenu comme avant.
Mon grand père est rentrer à la maison il y a un mois et j’ai catégoriquement refuser de m’en occuper. Du coup se sont les femmes de ménages qui lui font la toilette et les repas.

Hier tout a déraper ! Mes parents on décider de partir en Espagne 3 semaines sur un coup de tête. Je l’ai compris car il en parlais entre eux. J’ai donc essayer de parler à ma mère savoir si il y avait quelqu’un au mois d’aout pour S’occuper du grand père, si elle avait prévue à manger pour les chats et moi etc.. on a donc été faire les courses et elle m’as avouer que mon père lui avait poser un ultimatum : sois ils partaient, sois il l’a quittait. Ensuite elle m’a dit qu’il n’y aurait pas d’aide Soignante pendant le mois d’aout Et qu’on allait devoir se débrouiller avec ma grand mère (90ans je crois que je vais surtout me débrouiller seul) et même après lui avoir dit que je ne m’en sentait pas capable que c’etait Injuste cette situation, elle est parti, mon père et mes sœurs aussi ...
Voilà je ne sais plus quoi faire, plus quoi penser.

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 907
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar licornemagique » 27 juil. 2018, 18:26

Vous ne prévoyez pas de faire votre vie ailleurs? sans vos parents...
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

jai20ans
Messages : 4
Inscription : 27 juil. 2018, 07:37

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar jai20ans » 27 juil. 2018, 22:17

Si bien sûr mais ma situation actuelle ne me le permet pas j’aimerais repasser mon bac pour avoir l’opportunité de travailler dans quelque chose d’a peu près correcte.
Et de plus je culpabilise énormément par rapport à mes grands parents et mes sœurs, si je pars il n’y aura plus personne pour s’occuper d’eux.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar Dubreuil » 28 juil. 2018, 23:24

Voilà ce que vous vivez.. et vous devez demander de l'aide à une assistante sociale de votre quartier, en parler autour de vous, aller à la police porter plainte si c'est trop difficile à gérer. Vous êtes EXPLOITEE par vos parents. Et pour votre équilibre psychologique il faut que vous pensiez A PARTIR dès que possible.

La parentification de l’enfant est un processus interne à la vie familiale qui amène l'enfant ou l'adolescent à prendre des responsabilités plus importantes que ne le peut ( et le veut ) son âge et sa maturation psychologique ( psychique ). Ce qui le conduit inconsciemment à devenir un parent pour ses parents.
L’enfant va être sollicité au delà de ses compétences psychiques, tandis que le parent est dans la non reconnaissance de ce que l’enfant lui apporte.
Ce processus s’observe lorsque le parent est fragilisé, par ex : atteint d’une maladie, endeuillé, dépressif, malheureux, alcoolique., etc...
Le parent dépose chez l’enfant toutes ses angoisses, ce qui mobilise chez ce dernier toutes ses ressources pour le secourir. Progressivement il va devoir se positionner en adulte pour répondre aux besoins du parent adulte. C’est ce qu’on appelle la » parentification « .

C’est la façon dont l'enfant se positionne par rapport à son parent fragile qui crée une relation d’accaparement.
Face à la détresse de son parent, l'enfant va se donner pour mission de combler ou de réparer ses blessures. Le parent va alors le solliciter de façon consciente et/ou inconsciente afin d’obtenir de l’aide.
Le résultat de cette double dynamique est que l’enfant se retrouve peu à peu enfermé dans un lien de dépendance dont il n’arrive pas à s’extraire. La peur d’abandonner son père ou sa mère face à ce contexte de faiblesse le condamne à tenter d’assumer un rôle qui n’est pas le sien. La mission devient interminable et vaine et il se retrouve constamment confronté à l'adulte malheureux ou fragile.
Ce reflet de la figure parentale le revoit constamment à un sentiment d’impuissance et de culpabilité.
La perversité de ce mécanisme est renforcée par l’attitude de l’adulte, qui dénie ainsi la réalité de l’enfant avec la certitude que c'est normal, que c’est une marque de confiance, et qu'il " lui apprend la vie ".

Cette relation perverse entre parent et enfant, place l’enfant dans un double paradoxe : nier l’enfant qui est en lui, et endosser impérativement la responsabilité totale d'un adulte fragile jamais satisfait.
Impuissant et culpabilisé, il perd confiance en lui, et développe une mauvaise estime de soi. Cette situation va l’handicaper dans son accès à l’autonomie et le maintenir dans un lien toxique de dépendance affective.
A l’âge adulte, il sera souvent poussé vers un conjoint fragile. Il se sentira ainsi plus en confiance dans ce type de schéma relationnel où il retrouve la place, et la mission " de sauvetage " qu’il a toujours connue.

Ces enfants devenus les parents de leurs parents n'ont pas eu la possibilité de comprendre et de parler de leur propre souffrance à un adulte attentif, aimant, sécurisant.
Ils ont subi ( et subissent jusqu'au décès du parent ) une situation qui dans leur vie quotidienne les empêchent de faire leurs propres choix matériels et/ou affectifs, avec de grandes difficultés à exprimer leurs propres blessures, parce qu'elles ont été pendant trop longtemps niées, ce qui ne leur a pas permis de se reconnaitre comme " victimes " et dignes d'amour et d'intérêt de la part d'un tiers.
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

jai20ans
Messages : 4
Inscription : 27 juil. 2018, 07:37

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar jai20ans » 29 juil. 2018, 11:09

Merci infiniment d’avoir pris le temps de lire mon post et d’y avoir répondu avec temps d’explication je comprend beaucoup mieux se que je ressent et pourquoi !
En revanche je suis incapable d’aller voir une assistante social ou la police...même si je sais que ça serais mieux pour moi et mes sœur j’ai peur qu’on ne me crois pas qu’on me dise que j’exagère et qu’apres Il y est des représailles...
D’autant que depuis un peu plus d’un an mon père a « monté » mes sœur contre moi : elle ne me parle presque plus m’insulte et n’on aucun respect pour moi ou mes affaires. Et même si mon père a déjà été extrêmement violant avec elle (il a traîner ma sœur par les cheveux de la salle de bain à ça chambre), aujourd’hui il l’es favorise énormément: cadeau, attention, restaurant etc... Alors imaginez c’est ma parole contre eux 4!

Avatar de l’utilisateur
licornemagique
Messages : 907
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar licornemagique » 29 juil. 2018, 13:06

Alors imaginez c’est ma parole contre eux 4!
C'est bien pour cela qu'il faudrait trouver à partir, via l'assistante social ou autre... Vous ne vivez pas ensemble mais contre eux. Le reste n'en tient pas à votre responsabilité mais à celle de vos parents.
Ou peut être qu'en parler à la psy du lycée pourrait vous aider un peu à déclencher certaine chose?
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar Dubreuil » 29 juil. 2018, 17:19

Vous n'avez aucun adulte à qui vous confier ?
Imaginez que vous ne puissiez plus " leur venir en aide " si vous étiez malade, par ex, que feraient-t-ils ?
Vous êtes en danger moral, vous devez vous protéger.
Une assistante sociale pourra réfléchir avec vous au meilleur moyen d'aider " tout le monde " et également vous trouver un domicile hors de celui de vos parents. C'est très important pour votre avenir psychologique, et votre avenir tout court.
De quoi vivez-vous financièrement ? Qui paie les frais domestiques ?

Pour septembre 2018, trouvez le moyen de partir, non seulement de la maison où personne ne vous apprécie et où vous êtes méprisée, mais également de la région. Débrouillez-vous pour trouver un job, soit à l'étranger, soit loin de chez vous, pour être indépendante financièrement.

Bougez-vous !

Si vous ne faites rien, je ne vois pas l'intérêt d'être venue sur ce forum... Une aide par messages peut vous aider " à tenir ", mais reste sans résultat si vous n'y mettez pas du vôtre. Arrêtez de culpabiliser, et sauvez votre peau !
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar Dubreuil » 29 juil. 2018, 17:26

]
jai20ans a écrit :Si bien sûr mais ma situation actuelle ne me le permet pas j’aimerais repasser mon bac pour avoir l’opportunité de travailler dans quelque chose d’a peu près correcte.
Faites vos études ailleurs.

Et de plus je culpabilise énormément par rapport à mes grands parents et mes sœurs, si je pars il n’y aura plus personne pour s’occuper d’eux.

Vous n'êtes pas la mère de vos soeurs, ni le chef de famille. ARRËTEZ de jouer à Zorro ! Nul n'est irremplçable.
Les services sociaux sont là pour ça.

Vos parents sont des tortionnaires et des irresponsables.
Mais, si trouvez cela normal, et que vous estimez n'avoir besoin d'aucune aide, et que vous MERITEZ ce qui vous arrive, il n'y a en effet, plus rien à dire. C'est votre vie.
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

jai20ans
Messages : 4
Inscription : 27 juil. 2018, 07:37

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar jai20ans » 29 juil. 2018, 17:45

Merci à tous de vos réponse !
J’ai déjà un travaille à mi-temps dans un bowling depuis plus d’un mois (se qui me permet actuellement de tenir financièrement) et j’ai toujours eu des jobs pour me débrouiller.
Je compte partir de chez moi l’annee Prochaine quand j’aurais repasser mon bac mais pas avant ! Car si je pars cette année en septembre je n’aurais jamais l’opportunité de le repasser et je ne veux pas rester bloquer à faire des petits boulot à droite à gauche pour m’en sortir...
Je ne pensais pas et ne voyais pas que ma situation étais si grave et j’ai toujours du mal à le réalisé...
je vais voir une psychologue le 2 août pour qu’elle m’aide à trouver une solution viable le temps que je parte !
Merci infiniment à toutes et tous pour vos réponses, vous m’avez permis d’y voir plus clair !

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Rien ne vas plus à la maison

Messagepar Dubreuil » 29 juil. 2018, 19:13

je vais voir une psychologue le 2 août pour qu’elle m’aide à trouver une solution viable le temps que je parte !

Courage ! A bientôt de vos bonnes nouvelles...
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum enfant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités