Que faire de ma vie ? foutue ?

Forum orientation scolaire, psychologie scolaire, psychologue scolaire
EnDifficulté
Messages : 1
Inscription : 31 juil. 2017, 04:57

Que faire de ma vie ? foutue ?

Messagepar EnDifficulté » 31 juil. 2017, 06:34

En ce moment j'ai 19 ans, et je suis pour ainsi dire bloqué.

comment j'en suis arrivé là ?

Tout jeune, j'en avais pas grand chose à faire des cours. En résumé rien ne m’intéressait (et comme on s'en doute, la situation est restée figée). Je me suis toujours laissé guidé par mes parents histoire d'avoir la paix et de pouvoir retourner à mes occupations (jeux vidéos/sortir). Et ... rien d'autre comme centre d'intérêts, vraiment rien, rien. Et tout souhait de bons parents et que son gamin fasse des études, de préférence des biens longues, à l'image de celles qu'ils ont faites. Bref, je coulais ou plutôt me laissait porter par une scolarité des plus tranquille, assurer la moyenne et passer le niveau supérieure ;).

Ainsi donc j'ai eu mon brevet oklm et les premières tensions sont venues lorsque mes parents m'ont +/- contraint à faire S. Tu veux avoir la paix ? --> fait S. Et la paix, je demandais que ça. Mais bon parallèlement j'avais décider en STMG avec les poto (histoire de prolonger la glande sans pour autant m'empêcher de faire prof de sport). Ce qui m'a valu un avis défavorable au 2sd trimestre pour S (mes vieux m'ont "obligé" à foutre ça en 1er voeux) et bien sur favorable pour le 2ème en STMG. Ils étaient pas très content, et moi aussi du coup *pragmatisme* une fois leurs menaces exécutées. Ils m'auraient fait redoubler la Seconde et englouti les divines grandes vacances si je passais pas (..) c'est pour dire. Bref, je me suis mis au travail, en même temps pas grand chose d'autre à faire pour sauver les meubles. du coup, je suis passé. Tout allait de nouveau bien, malgré la "tension des résultats'" histoire que j'ai mon BAC. J'ai tellement flippé que j'ai même eu TB, pour l’anecdote =P.

Et tant cette recherche de paix, que je m’intéressais pas trop à mon avenir. Je disais : "je fais médecine, foutez moi la paix". Et c'est exactement ce que les parents voulaient entendre. Ils m'y ont ainsi inscrit (je me suis occupé de rien, je n'ai même pas lu les modalités ni rien), trouvé un appartement sur place, des livres spécial PACES (comme j'ai même pas ouvert) ect .. Et après tout "médecine c'est peut-être pas si mal" leitmotiv que j'allais regretter. Donc j'ai laissé faire.

J'ai passé cette première année : c'est qu'une année, après on te foutra de nouveau la paix. J'ai raté médecine à une 20aine de place, un rien donc bon dans l'hypothèse ou je serais amener à redoublement c'est pas du tout impossible que je le décroche.

Bref, à l'heure ou j'écris, j'en reviens (19 ans ..). Un vrai foutoir, un acharnement au travail (8hj+) ... et des cours qui m’intéressaient pas. Surtout l'anatomie au second semestre. Lors du premier s'était classé 150ème, et j'ai fini 270ème avec le numérus clausus à 235, juste pour souligner à quel point j'en avais rien à foutre de la matière-pilier de médecine et les notes en conséquences.. et pour les années suivantes en questionnant ceux qui sont passer sont semblables. Le stress du concours en moins, et infinitésimalement plus de temps libre.

Le problème est assez bien introduit; je pense..
- des parents qui ont investis pas mal de thune dans cette première année et qui ne lâcheront pas l'affaire.
- et ... MOI qui hésite à redoubler. Ne pas redoubler se résume à perdre une année, à trahir la confiance et l'investissement de mes parents et pour au final devenir quoi ? J'avais donc pensé à faire staps et enchaîner avec prof de sport, un métier tranquille, pas de devoir à corriger avec le luxe d'être dehors (mais bon, m'être saoul à faire S pour au final faire quelque chose que j'aurais décroché avec STMG, l’emmerdement en moins --> on part sur un mauvais investissement). Alors que si je fais médecine, ça sera 6 ans à apprendre des cours qui ne m’intéressent pas (en même temps, comme dit, rien ne m'intéressait vraiment) avec comme unique motivation la thune. Dentaire ? regarder des dents toute la journée revient à pire que de faire médecine ou c'est simplement écouter les soucis ennuyeux des gens et apporter un remède concocté au par-coeur par plus de 6 ans d'études.
Et avec tout ça peut-être le regret futur de ne pas avoir quand même fait médecine, être à l'aise financièrement, des restos, des vacances.. prof c'est plus contraignant. Argument que mes parents m'ont bien fait remarqué. Et du coup, pas avoir fait S pour rien. Et si ils avaient pas tord ?

discuter sérieusement avec mes parents ? j'ai essayé de leur faire accepter mon redoublement, pour me recycler en staps. Leur réponse ? "tente encore une fois, t'en es à la moitié, après tu pourras toujours changer d'avis". En bref, c'est du non retour. Et quoi répondre ? "de toute façon j'ai la choix" :rire:
Leur forcer la main ? vu ce que j'ai pris en seconde, je sais pas à quoi m'attendre, si ce n'est que je perdrais des plumes.

Que faire donc ? Tenter la dernière ligne droite pour médecine ou quand même faire prof de sport.
après tout je sais même pas si prof ça me plaira, on se fait toujours des illusions et une fois engagé dans l'une ou l'autre voix, l'autre sera condamnée. Reprendre les études à 22 ans+ ? non merci, surtout que j'aime ne pas travailler.

Faire semblant de foirer PACES ? (même si c'est un peu a côté du sujet : je ne sais pas quoi faire), c'est quand même chaud à faire avaler, ils sont pas cons, j'ai fais 152 au premier semestre et j'ai fini 270+ au second et avec tout ça je leur ai répété que médecine ne m’intéressait pas. Ils ont bien capté et m'en ont d'ailleurs fait la remarque qu'ils me soupçonnent d'avoir un peu lâcher au second semestre.
On en revient donc à la trahison.

Que faire ? la réponse n'est pas évidente, je n'ai moi même pas trouvé de solution. Pour certains ça sera directement : go médecine, vu le nombre qui postulent et ceux qui l'obtiennent (...). Alors que pour d'autre ça sera fait ce qui te plait dans la vie. Et moi dans l'histoire je suis entre les deux.

pour APB (admission post bac), pour encore postulé, de mémoire la limite est fixée au 20 aout. Donc bon, si possible des réponses rapides quand même ^^

merci d'avoir lu ce roman ^^'

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 10961
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Que faire de ma vie ? foutue ?

Messagepar Dubreuil » 31 juil. 2017, 19:50

Faites un CAP dans ce qui vous intéresse.
Vous avez besoin de VIVRE.
Vous gagnerez de l'argent, et vous serez plus mature pour votre véritable choix professionnel !
Il y a des cinquantenaires qui rentrent en fac de médecine, alors.....
Bonjour, avant de poster votre message, ou par la suite, si vous souhaitez " des informations psys" déjà données sur ce forum, consultez URGENT,C'EST LE TOURNANT DE MA VIE, sur le forum. Ceci vous permettra également de bien cibler votre demande, et de me proposer d'autres réponses à donner sur d'autres sujets. Ce sera profitable pour tout le monde ! Merci... Bonne lecture.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum orientation scolaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité