flashback

Forum violence, écoute et soutien psychologique, aide psychologique gratuite
Sierae
Messages : 5
Inscription : 15 mai 2018, 17:56

flashback

Messagepar Sierae » 15 mai 2018, 18:02

Bonjour,

j'ai été violé il y a 10 ans par un ami de mes parents. J'avais occulté l’événement, jusqu'à l'été dernier. J'ai des flashback qui me sont revenus, et d'autres symptômes aussi.
Mais, contrairement à ce que je lis sur internet, les flashbacks lorsqu'ils me reviennent ne me font pas mal, juste une sensation de mal être quelques temps, mais j'ai comme l'impression d'être indifférent face à eux, d'être comme si j'étais spectateur de la scène qui se produisait. Je sais que ça peut paraître étrange, je souffre d'avoir été violé, mais, les flashbacks, je les vois, mais je reste stoïque, comme si je regardais d'un œil extérieur.
J'aurais aimé savoir si cela été normal.

Merci

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12316
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: flashback

Messagepar Dubreuil » 15 mai 2018, 20:19

Votre inconscient fait bien son boulot, il vous distancie du traumatisme et sans doute du reste de votre vie ou/et de vos émotions. Cela peut durer, ou d'une seul coup se transformer en troubles psychosomatiques ou dépression. Aller voir un psy pendant que ça va, pour éviter. ( EMDR )
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
*** « l’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre » Jacques Lacan. ( Séminaire 24 )
C'est à dire : L'amour, c'est donner quelque chose que l'on a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.

Sierae
Messages : 5
Inscription : 15 mai 2018, 17:56

Re: flashback

Messagepar Sierae » 21 mai 2018, 10:56

Merci, je vais prendre RDV dans ce cas. Pourquoi l'inconscient réagit comme cela ?
Depuis 3 mois, je suis en permanence en colère, contre la société et moi meme alors qu'avant je n'étais pas du tout comme ça, au contraire. Cela a un lien ?

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12316
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: flashback

Messagepar Dubreuil » 21 mai 2018, 11:40

Quelque chose s'est passé dans votre vie, ( vu, entendu, pensé, etc... ) qui a " frôlé " votre traumatisme, et a réveillé votre angoisse ( colère ).
Je vous donne ci-dessous des exemples ( pris dans un bouquin ) qui vont vous permettre de mieux comprendre.
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
*** « l’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre » Jacques Lacan. ( Séminaire 24 )
C'est à dire : L'amour, c'est donner quelque chose que l'on a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12316
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: flashback

Messagepar Dubreuil » 21 mai 2018, 11:59

- Au cours de l’existence, quand la maturation psychique de la victime est dans l’incapacité d’intégrer la scène traumatique, elle refuse d’y revenir par le souvenir. Elle tente alors d’oublier les faits, elle déplace son angoisse sur une chose prise comme support dans sa réalité plus ou moins subjective, des objets, des animaux vivants ou fantasmatiques, des monstres, des personnages réels ou imaginaires, comme le démon.

- Et quand il apprend ses leçons, le petit Adam les oublient aussitôt, parce que toute son énergie psychique est tournée vers la nécessité d’occulter son traumatisme. Pour survivre il doit chasser de son esprit l'impact psychologique, et du même coup oublier toutes les autres choses, bonnes ou mauvaises entourant cette période critique. Mais une émotion négative ne peut rester à une place fixe, et pas plus il ne retient l’urine, pas plus le petit Adam ne retient ce que l'on tente de lui apprendre. Séduit, déjà « gâté », c'est-à-dire corrompu par la perversion de l'adulte, il est terrorisé par le réel et n'arrive pas à gérer son imaginaire.

- Quand on en revient de l'oubli de sa vie, de l'oubli de nous-mêmes, que les larmes ont pu laver la dérision, l'ironie d'une mémoire attentive à nous éviter nos souvenirs, souvenirs qui pourtant justement parlés nous auraient sauvé... quand on répare cette erreur qui nous a enlevé au vivant, cette confusion fatale à notre entendement, inconsciemment faite à nous-mêmes par nous-mêmes, quand on en parle, quand on en revient, quand on la comprend...
- Alors on est vivant !

- Les traumatismes les plus graves sont parfois les plus silencieux, ils peuvent resurgir brutalement plusieurs années après leur impact dramatique.

- Il se peut que votre cerveau réintègre des connections neuronales dérégulées par vos traumatismes passés, que vous retrouviez progressivement le sens de vos émotion

- « L’inconscient travaille parfois très dur pour effacer le traumatisme. Au prix de constructions complexes il s’attache à inhiber les pulsions qui en ravivent le souvenir, à tuer le désir qui pourrait le remettre en scène, et interdire la capacité au plaisir, afin de s’assurer qu’il n’a pu exister dans la scène traumatique. D’autres, plus violemment encore, vont chercher à punir ce corps, ce sexe, odieusement coupables, et éteindre leurs désirs dans des attitudes d’autodestruction. »

- Tous les troubles psychiques liés à la guerre, la maltraitance sexuelle, ou autres violences physiques et mentales infligés à l’enfant ou l’adulte, sont des mécanismes de sauvegarde psychologiques et neurobiologiques. Chez la personne qui a subi le traumatisme ils déconnectent son circuit de réponse au stress, ce qui entraîne la dissociation de l’événement dans une sorte d’anesthésie affective et physique.

- Et quand il apprend ses leçons, le petit Adam les oublient aussitôt, parce que toute son énergie psychique est tournée vers la nécessité d’occulter son traumatisme. Pour survivre il doit chasser de son esprit l'impact psychologique, et du même coup oublier toutes les autres choses, bonnes ou mauvaises entourant cette période critique. Mais une émotion négative ne peut rester à une place fixe, et pas plus il ne retient l’urine, pas plus le petit Adam ne retient ce que l'on tente de lui apprendre. Séduit, déjà « gâté », c'est-à-dire corrompu par la perversion de l'adulte, il est terrorisé par le réel et n'arrive pas à gérer son imaginaire.

- De nos traumatismes passés, notre inconscient ne nous propose que ce qui nous est supportable, pendant un temps plus ou moins long nous avons l’illusion d'être dissocié de nous-même, de ne pas nous rappeler, de ne pas être atteint par l’impact du passé.
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
*** « l’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre » Jacques Lacan. ( Séminaire 24 )
C'est à dire : L'amour, c'est donner quelque chose que l'on a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.

Sierae
Messages : 5
Inscription : 15 mai 2018, 17:56

Re: flashback

Messagepar Sierae » 21 mai 2018, 12:04

Merci, c'est plus clair en effet

Sierae
Messages : 5
Inscription : 15 mai 2018, 17:56

Re: flashback

Messagepar Sierae » 24 mai 2018, 11:16

Certains jours je me dis que je suis dingue, que j'invente ces faux souvenirs, que rien n'est jamais arrivé et d'autres fois, je pense l'inverse.
Aujourd'hui, je suis dans la phase qu'est ce que ca t'apporte de te mettre ce genre d'idees en tête, alors qu'il n'y a probablement rien eu. C'est vrai, je me demande ce que je recherche réellement dans tout ca

Sierae
Messages : 5
Inscription : 15 mai 2018, 17:56

Re: flashback

Messagepar Sierae » 05 juin 2018, 18:11

Dubreuil, est il possible de vous contacter en MP. Une question me prend la tête depuis quelques temps

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12316
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: flashback

Messagepar Dubreuil » 05 juin 2018, 23:13

psy.dubreuil at gmail.com
édition de la modération : remplacer " at " par @
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
*** « l’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre » Jacques Lacan. ( Séminaire 24 )
C'est à dire : L'amour, c'est donner quelque chose que l'on a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum violence »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité