Histoire étrange - Parler pour avancer

Forum violence, écoute et soutien psychologique, aide psychologique gratuite
zlaya
Messages : 2
Inscription : 02 mars 2021, 16:04

Histoire étrange - Parler pour avancer

Message par zlaya »

Juste besoin de raconter cette histoire pour me sentir mieux, Si possible reccueillir vos réactions sur les questions dont je me pose toujours, mais au moins en parler, me vider (désolée pour ceux qui me liront, ça sera très long) pour essayer de tourner la page et d'arrêter d'y penser.

J'ai rencontré au travail il y a presque 2ans un homme d'une trentaine d'années que je vais appeler X. Il était là pour un remplacement de quelques mois.
Il n'arrêtait pas de me regarder et me sourire mais n'a jamais osé me parler.
2/3semaines après qu'il ait quitté l'entreprise, je l'ai revu par hasard seule, en train de travailler dans le quartier où j'habitais. On a été surpris tout les 2, on s'est approché pour se saluer et se parler comme si on se connaissait depuis toujours mais on ne sait pas échanger les numéros.

Je ne savais rien de sa vie personnelle, juste qu'il suivait une formation en parallèle de son boulot. Il m'a fait comprendre qu'il galèrait, naturellement je lui ai proposé de l'aider sans qu'il s'imagine quoi que ce soit. Il m'a remercié, en me disant qu'il gardait cette option.
En revanche, X de moi, savait que j'habitais dans le quartier et que j'étais en couple puisqu'il nous a déjà vu ensemble.
Avec le copain d'ailleurs, ça battait de l'aile depuis un moment et cette rencontre n'a rien arrangé. Il était très jaloux que je parle à mon ancien collègue et me faisait de belles crises.

X a travaillé dans mon quartier pendant 2mois, presque tous les jours il me saluait au loin quand il n'avait pas le temps de me parler. Il a quitté son travail sans qu'on s'échange les numéros et adresses. Son remplaçant qu'il m'avait présenté est venu me voir 1semaine après son départ pour me dire que X lui avait parlé souvent de moi, et qu'il aimerait bien me connaître davantage. C'est comme ça que j'ai pu recupérer le numéro de X.

Les choses se sont ensuite passées très vite.
Le lendemain dans la soirée, X est venu chez moi (je vis seule). Il est resté 3h à me raconter sa vie, c'est plus lui qui parlait, moi j'étais plus réservée, je voulais d'abord le cerner avant de commencer à me dévoiler.
Il m'a expliqué son parcours, qu'il vivait actuellement en colocation avec quelqu'un où ça ne se passait pas très bien. Qu'il avait rompu sa relation et qu'il était aujourd'hui célibataire en me précisant que la prochaine, il prendrait bien le temps de ne plus refaire les mêmes erreurs car il a été beaucoup déçu. Il m'a reparlé de sa formation, si j'étais toujours OK pour l'aider.
C'est comme ça qu'on s'est revu 5jours plus tard, quand il m'a apporté ses dossiers.
C'est comme ça aussi où avec mon copain ça a dérapé peu de temps après. Il n'a pas supporté que je l'aide, il pensait que je le trompais, m'a insulté de tout les noms avant de lever la main sur moi.

Suite à ça j'ai quitté mon copain après presque 5ans de relation.
Dans la soirée X voulait me voir. Je lui ai expliqué le comportement de mon copain et que je venais de le quitter ; ça été la 1ere fois en 3semaines que je lui parlais de moi.
X s'est montré protecteur, le soir en me raccompagnant il m'a embrassé. Ca m'a perturbé car le matin même j'étais encore en couple.
Le lendemain on s'est revu, mais étrangement on s'est fait la bise, malgré tout on était très proche, il m'a d'ailleurs présenté son meilleur ami.
Le jour d'après, on s'est revu chez moi pour travailler sa formation. Il a bu plusieurs bières.
Au moment de repartir chez lui, je ne sais pas s'il était totalement conscient mais il était très calin, sensuel, il a fini par m'entrainer dans le lit, avant qu'on couche ensemble. Il a passé la nuit chez moi.
Je dois vous avouer que j'étais partagée entre le bien qu'il me faisait, l'oubli d'un instant du harcelement et menaces que me faisait vivre mon ex copain et le fait de faire ça si vite, ce n'était pas moi. Je n'ai eu qu'un seul homme dans ma vie et j'aime bien justement prendre mon temps, mais dans cette relation avec X, je n'ai pas su dire non. Je me suis choquée/surprise moi-même.

Visiblement lui aussi avait besoin de temps, on s'était dit de rester ensemble sans rien se promettre mais sans rien se cacher non plus en attendant de mieux se connaitre. Seulement voilà, cette histoire est tombée en pleine période de la grève des transports et X travaillait maintenant à 15min de chez moi et à 1h30 de chez lui. On était tout le temps collait ensemble et « naturellement » il est venu vivre à la maison.

Je me suis sentie très très heureuse avec lui mais de l'autre côté je savais que j'avais besoin de me « reconstruire » de ma précédente relation, dont la rupture était une dure épreuve (harcelement/menaces toujours présent).
Au bout d'une semaine de vie commune, X était perturbé par quelque chose. J'ai commencé à le cuisiner avant qu'il m'avoue qu'il avait fait une énorme betise dans sa vie dont sa famille ne savait rien.
Il m'a expliqué qu'il était marié depuis 4ans pour obtenir la nationalité française mais qu'il ne voyait plus « sa femme » depuis au moins 2ans, qu'il voulait divorcer depuis longtemps mais qu'il ne savait pas comment faire, car cette dernière (qui était pourtant recasée) le faisait galerer et habitait à 600km de lui/nous.
Au début je pensais qu'il me testait, mais en lui posant davantages de questions et en constatant l'émotion et les larmes qui remplissaient ses yeux, j'ai compris qu'il me disait vrai.
Il m'a dit qu'il préférait m'informer de son secret plutôt que je l'apprenne plus tard si jamais nous 2 ça fonctionnait bien et qu'il comprendrait si je voulais le quitter.

Dans une autre vie, j'aurai clairement quitté la personne, où attendu qu'elle divorce. Là, je ne sais pas si c'est le fait de la rupture difficile, le bien que X me procurait, que Mme était loin, mais j'ai accepté son secret en lui promettant que j'allais l'aider.
De ce secret, notre relation s'est solidifiée. Il m'a appris de nouvelles choses, m'a fait rencontré des gens qui étaient tous agréables avec moi. Il se sentait fier d'être à mes côtés et de me présenter aux autres et à sa famille. C'était un peu le jour et la nuit de ce que j'avais pu vivre avec le précédent.. Il ne cachait pas son téléphone et me montrait même les messages que son ex copine lui envoyait.

X a habité 1mois avec moi, tout s'est merveilleusement bien passé mise à part nos ex qui nous prenaient le chou.
Il ne savait pas encore s'il passerait les fêtes avec moi ou avec sa famille ; ce dont je comprenais parfaitement vu notre relation novice.
Le 24décembre au matin, il s'est comporté bizarrement, il était prévu qu'il parte voir sa famille dans la journée. Finalement quand son meilleur ami a téléphoné pour dire qu'il passait nous voir avant de prendre la route, X s'est depeche de se préparer pour ne pas louper son pote qui avait une voiture et qui pouvait le déposer chez lui.
Je n'ai pas compris sa phase d'être aussi pressé, ça m'a blessé mais je n'ai rien dit pour ne pas gâcher les fêtes.
J'esperais revoir X en fin de journée. Finalement, j'ai passé les fêtes seule.
Durant cette période, il se faisait désirer, il m'envoyait malgré tout des messages et me téléphoner, uniquement quand il était dehors.

J'ai vite trouvé ça étrange. J'ai voulu dans un premier temps l'inviter sur FB, il m'a refusé en me signalant pour ne plus que je puisse le contacter via le réseau. Ca été comme un poignard, j'ai compris qu'il avait quelque chose à cacher et j'ai alors pensé que sa colocation était peut-être avec son ex.

Il est venu en coup de vent fin décembre pour récupérer des affaires. Il savait que j'avais compris quelque chose mais il esquivait les conversations en me disant de ne surtout pas m'inquiéter, qu'il était juste stressé par sa formation qui arrivait à terme.
J'ai laissé quelques jours pour voir. On s'est revu début janvier. J'avais plusieurs choses à lui dire mais je souhaitais surtout une explication sur son comportement étrange.
Ce jour là, il était énervé quand je l'ai vu. Il n'a pas cherché à me cacher les choses, il m'a clairement dit que son ex lui mettait la pression, voulait se remettre avec lui et qu'elle avait même un projet mariage.
Je n'ai même pas eu le temps de lui poser mes doutes, qu'il m'a avoué après presqu'un mois et demi de relation, qu'il partageait l'appartement avec elle et que c'était pour ça que je n'avais jamais mis les pieds chez lui, comme je n'avais jamais de ses nouvelles quand il était là bas.
Il m'a précisé qu'il n'avait jamais couché avec elle car cette dernière étant musulmane attendait le mariage dont X ne voulait absolument pas entendre parler de ça ; ça aurait d'ailleurs été les raisons de leur rupture.
Il m'a raconté que son ex avait perdu son appartement 4/5mois auparavant, mais étant en couple depuis 3ans avec X, elle aurait voulu vivre avec. Il a accepté bien que leur couple était sous tension. Peu de temps avant de me revoir, ils se seraient séparés, X cherchait un autre logement, mais était embeté car son ex est une fille qui l'a beaucoup aidé et ne voulait pas la mettre dans le mal, vis à vis du loyer.

J'étais un peu spectique de son explication, je n'ai pas trop relevé. J'avais décidé de laisser le temps couler pour y voir plus clair, en attendant je me suis plus tournée sur le nous, de comment je voyais les choses. Il semblait trouver du réconfort dans mes mots en approuvant ma vision.
J'ai sans doute été naive ou un peu trop amoureuse, mais je croyais vraiment qu'il reviendrait vivre à la maison.
On se revoyait tous les jours (du matin au soir) et n'avait plus au moins, à me mentir quand il était sur le point d'arriver chez lui.

Il s'est mis dans une situation malsaine, en m'entrainant avec lui. J'avais l'impression d'être sa maitresse surtout quand je l'entendais mentir à son ex. Je l'ai vu perdu dans ses mensonges, épuisé dans les pressions que lui faisaient vivre « sa femme », son ex, et indirectement sa famille qui ignorait tout ça dont son but de vie était de rendre fier ses parents.
Pour lui, je pense que j'étais en quelque sorte la goutte de trop qui fallait gérer mais étrangement celle qui le maintenait à ne pas couler. Combien de fois il m'a repété, qu'il regrettait ne pas m'avoir connu plus tôt pour éviter tout le bordel de sa vie, combien de fois il m'a dit ému, qu'il avait confiance en moi, qu'il se sentait bien avec moi mais qu'il avait peur que ce bonheur termine par lui retomber dessus.

Je n'y suis pas allée par quatre chemins, je lui ai expliqué clairement que j'étais là pour le soutenir et l'aider mais qu'il fallait au moins qu'il fasse le nécessaire vis à vis de son ex, autrement je quitterai sa vie.
La balle était dans son camp.

Vers la fin du mois, je le voyais moins car il travaillait plus du côté de chez lui.
Je lui ai demandé s'il pouvait venir un jour précis, qu'il reste avec moi la journée, sans lui dire la raison. Sur le moment il a accepté. Le hasard a fait que ce jour là justement c'était l'anniversaire de son ex. Peine perdue ? En tout cas je serai plus fixée.
Le Jour-J X a travaillé toute la journée, il pensait passer le soir mais finalement était trop fatigué.. ou pas ? ; je ne le saurai pas.
Il m'a malgré tout téléphoné alors qu'il était chez lui, ça été la premiere fois d'ailleurs. Il a senti dans ma voix que ça n'allait pas, a cherché à savoir mais quand son ex s'est rapprochée, la fin de l'appel a sonné, il n'a rien su.
J'aurai voulu qu'il vienne ce soir là, qu'il passe la nuit avec moi, ressentir sa présence et ses bras autour de moi, pour m'aider à affronter l'opération de 3h que je devais subir le lendemain et dont je ne lui avais rien dit pour ne pas le perturber davantage. Tant pis pour moi.
Juste avant de rentrer au bloc, je lui avais envoyé un long texo pour l'informer et qu'il comprenne pourquoi je voulais qu'il vienne hier. Je lui ai également dit que j'étais bien avec lui mais qu'on pourrait être mieux.
Quand je suis sortie quelques heures plus tard, j'étais dans le gaz. Il n'a jamais autant cherché à me contacter que ce jour là. Je lui ai téléphoné, il avait rejoint son meilleur ami et était littéralement paniqué au bout du fil mais soulagé de m'entendre. Il m'a demandé de ne pas bouger, qu'il venait de suite me chercher.
C'est la première fois qu'une personne se déplaçait pour me récupérer à l'hopital.

Quand il est arrivé, il m'a demandé mille fois si j'allais bien. Ils étaient, avec son meilleur pote, un peu en colère contre moi de ne pas les prévenu plus tôt, « tu fais beaucoup pour moi, pour nous c'est la moindre des choses de t'accompagner quand tu as un tel rendez-vous ».
Je les ai mis en retard au travail, mais ils s'en fichaient. Le meilleur pote a proposé que lorsque j'irai mieux on se prenne 1semaine de vacances tout les 3 ; pour qu'ils me fassent visiter leur pays. Bizarrement, X n'était pas bien chaud, alors que c'était lui qui avait lancé cette idée 2mois avant.
Le soir X est venu à la maison, il a passé la nuit et même le week end avec moi qui s'est très bien passé.

La semaine qui arrivée était celle mon anniversaire, les jours qui l'ont précédé je ne l'ai pas vu.
Le Jour-J, j'avais pressenti qu'il ne viendrait pas, bien qu'il comptait les jours avant ma bougie en plus. Il travaillait dans la nuit, m'a envoyé un message avant de me telephoner à midi pour me dire que son 2e meilleur ami que je n'ai jamais vu, a eu un accident, était à l'hopital et qu'il courait là bas. Je lui ai proposé de l'accompagner, sachant que l'hopital était à côté de chez moi, mais il a refusé ; apparemment c'est l'ami qui ne voulait pas. Est-ce un mensonge pour ne pas qu'il vienne ? Avec le temps... j'aurai tendance à dire que oui, surtout avec ce qu'il va suivre.

Bientôt 1semaine sans l'avoir vu et 1mois que son manege avec son ex continuait. Ca m'a saoulé.
Je lui ai donné RV après son travail. Il m'a dit qu'il finissait à 18h, mais qu'il passait voir son pote qui a eu l'accident pour l'aider avant de me voir.
Comme il m'avait déjà fait mis un vent les jours précédents, je suis allée directement le chercher à son travail et là surprise, 18h et pas de X qui sort.
J'attends puis finis par l'appeler à 18h30. Il décroche, prend un ton énervé de m'etre pointée sur son lieu de travail en me disant qu'il est chez son pote et qu'il passera me voir après. J'insiste malgré tout pour le voir maintenant, il termine par me donner l'adresse où il se trouve.
Une fois sur place, je l'attends, il ne me fait pas monter ; son pote n'a t-il peut etre pas eu d'accident le jour de mon anniversaire ? Je me pose la question mais n'en saurai jamais rien.

Il descend, voit que je suis sous pression.
Il me demande timidement ce que je suis ici alors qu'il m'avait promis de passer après. Je m'excuse vis à vis de son pote mais que je ne serai longue.
Je commence par lui faire écouter un vocal que j'ai reçu le jour de mon anniversaire d'une amie, qui nous invite tout les 2 chez elle. Je lui demande ce qu'il en pense. Pas très chaud, il me dit pourquoi pas.
Je me lance alors dans cette conversation qu'il repousse depuis si longtemps, je lui demande qui est vraiment son ex pour lui, si elle me connait et si elle sait que je suis avec lui, s'il est toujours avec elle, et que si c'est le cas et qu'il l'aime vraiment alors pas de probleme je quitte sa vie.
Embeté, il tourne un peu autour du pot avant de me dire qu'il n'est plus avec elle, mais qu'il ne peut pas la « quitter » comme ça parce qu'il l'apprécie beaucoup et qu'elle a fait énormement de chose pour lui comme pour sa famille. Qu'il se sent le cul entre 2 chaises.
Je lui fais remarquer que cette situation est très malsaine pour nous 3.
Il le reconnaît, et me sort qu'il ne veut pas nous perdre toutes les 2, car on lui a apporté chacune du bien dans sa vie. Je lui explique que si cette fille l'aime comme moi je l'aime, il est évident qu'il en perdra au moins une. Il se met à pleurer dans la rue, à me dire qu'il est perdu dans cette vie, qu'il est épuisé, qu'il comprend mon point de vue mais qu'il aimerait qu'on en reparle après sa formation où son examen final est prévu la semaine prochaine.
Je respecte son choix, termine ma conversation en lui disant que s'il m'a vraiment choisi il faut qu'il parle à son ex et que pour le reste de ses problèmes je serai là pour lui. Il me serre fort, très fort dans ses bras, m'embrasse, puis je m'en vais.

Le soir à 23h, je reçois un message d'excuse de lui, il me propose par ailleurs si on peut se voir demain.
Le lendemain je l'appelle ;étonnée qu'il décroche, j'entends son ex de loin lui parler, il me dit qu'il a bu toute la nuit et qu'il est en train de mettre les choses aux claires avec son ex et qu'il me rappelera pour me fixer le RV.
A la suite de ça, il continuera malgré tout à vivre là bas.
2/3jours plus tard, après la fin de sa formation, il m'annonce qu'il doit partir dans son pays d'urgence car sa mère a besoin d'aide. Le matin de son départ il m'appelle stressé en me demandant de me mettre sur Whatsapp pour qu'il puisse me joindre la bas, je lui demande pourquoi pas sur Messenger/FB mais pas de réponses.

Quand son avion a décollé j'ai senti comme une forme d'adieu. Pourtant il m'a appelé plusieurs fois en visio, m'a présenté le reste de sa famille, m'a montré son pays que je revais tant de visiter avec lui.
15Jours plus tard, je partais également en voyage ; besoin de changer d'air, à ce moment je n'ai plus eu de nouvelles, il m'avait prévenu qu'internet passait mal, mais tout de même.
Puis est arrivé le confinement, j'ai du retourner en France, par chance, j'ai pu m'eclipser à la campagne. Toujours pas de nouvelles de X. Je ne savais pas s'il était toujours là bas où s'il était revenu en France mais j'étais inquiète vu le ravage que le covid faisait.
Après quasi 2mois sans nouvelles, je l'ai vu en ligne mais aucun message de sa part, j'ai alors pensé qu'il en avait profité pour tourner la page de notre histoire et changer de vie.

3Mois sans nouvelles, et 48h avant de repartir chez moi, je suis tombée sur une maison à vendre, l'idéal pour changer radicalement de vie, j'ai donc fait une offre qui a été accepté en laissant mes projets avec X s'envoler difficilement.
72h plus tard, je reçois un appel de X. Heureuse de voir son prénom s'afficher, j'ai malgré tout longuement hésité avant de décrocher.
Entendre sa voix a été un mélange de soulagement, de bonheur, de colère et déception. Ses premiers mots ont été « excuse moi, je n'ai pas pu t'appeler avant, je n'avais plus de crédit et internet ne passait pas. Je suis resté bloqué dans mon pays et suis revenu en France ce matin ».

Pas très convaincue de ses excuses, j'avais toujours de travers son manque de nouvelles quand je le voyais en ligne.
Je lui ai annoncé que j'avais acheté une maison à plusieurs centaines de kilomètres, et que je demenageais très prochainement.
Il y a eu un long blanc, il m'a demandé si j'étais sérieuse, la voix coupée, déçu et choqué.
La situation sanitaire étant toujours difficile, on ne se voyait pas pour autant, en revanche il m'appelait chaque jour, parfois plusieurs heures malgré que son ex était là.

Je l'ai revu officiellement, après 4mois et demi d'absence physique, le jour où je rendais mon appartement. Il avait tellement voulu être là, il m'avait même attendu plusieurs heures à la gare. On ne savait pas très bien si on devait se faire la bise ou s'embrasser, mais nos yeux pétillaient comme au premier jour. Il m'a invité à manger, m'a montré des photos avant qu'un silence s'installe. Il avait du mal à me regarder dans les yeux, alors il préférait me prendre dans ses bras, toujours plus fort, toujours plus longtemps, toujours plus douloureux pour le cœur.
Son meilleur ami nous a rejoint pour me dire au revoir. C'était un départ fort, riche en émotions.
Quand le train est parti, X m'a envoyé plusieurs messages, du même genre que lorsque notre relation a débuté.

Le lendemain de mon départ, je pensais que X allait m'oublier et que sa vie serait plus simple notamment avec son ex du fait que je ne sois plus présente.
L'effet inverse s'est produit, X m'appelait tous les jours, parfois il passait la journée avec moi au téléphone alors qu'il était au travail. J'étais devenue comme une confidente, une sœur pour lui, il semblait plus ouvert à me parler directement de sa vie, de son ex, de l'histoire de son mariage et celle de sa famille. Il avait besoin de parler, d'être écouté et d'être compris. Il me demandait régulièrement quand on pourrait se revoir, qu'il trouvait dommage que je ne sois plus là, que je lui manquais et qu'il regrettait notre histoire.
Notre histoire justement, qui n'a pas eu de fin proprement dite et dont nous en avons jamais reparlé.
Ce n'est qu'un mois après être partie, qu'on a finalement trouvé le courage d'en parler pour en conclure que c'est du gachis et que sans ce covid, les choses se seraient certainement déroulées différemment.

1mois et demi après avoir déménagé, j'ai pris 2/3jours pour notamment allée revoir X et son meilleur pote.
J'avais toujours des sentiments pour X, mais je le considerais désormais comme un ami, une personne que je ne voulais pas perdre. J'étais pressée de les revoir, le revoir, j'avais besoin de lui parler à cœur ouvert pour conclure définitivement notre relation passée qui restait douloureuse pour moi. J'avais pris la peine de lui écrire une lettre de 10pages pour lui raconter la manière dont j'ai vecu les choses, du 1er jour ou je l'ai vu à maintenant.

Je suis arrivée à 9h et devais recupérer ma chambre d'hotel à 14h.
X est venu me chercher seul, les retrouvailles étaient chaleureuses.
On a passé la matinée ensemble, il s'est dévoilé plus précisément sur les problèmes qu'il vivait actuellement. Il me disait être en embrouille avec son frere à cause de sa nouvelle copine, son histoire de divorce avançait petit à petit et concernant son ex il m'a détaillé tout ce dont elle avait fait pour lui et sa famille depuis 4ans, qu'il était toujours embeté car c'est une fille a qui il ne veut pas faire de mal mais avec qui il ne se voit pas vivre non plus.
De mon côté, j'attendais d'être dans un endroit plus calme pour lui parler et lui donner la lettre.

Vers 14h, X a tenu absolument monté avec moi dans ma chambre. Je voulais juste poser mes affaires puis redescendre pour voir le meilleur pote comme il était prévu, mais puisqu'il était venu avec moi, j'avais pensé de lui parler à ce moment.
A peine rentré dans la chambre, X a commencé à se mettre à l'aise, s'assoir sur le lit et retirer son t-shirt, faut dire qu'on avait marché toute la matinée en pleine canicule. Il m'a regardé avec insistance en me demandant de me mettre à l'aise, j'ai refusé en lui répondant que ça allait en lui tendant la lettre et une bière locale que je lui avais ramené. Bien que chaude, il s'est tapé la biere d'une traite. Un silence planait au dessus de nous, il m'a dit d'arreter de faire ma timide et de venir près de lui.

Je n'ai plus tout les détails mais je me rappelle qu'il a glissé ses mains sur mon corps avant de m'embrasser. Il était de plus en plus chaud et excité.
Il m'a retiré mon haut, m'a plaqué dans le lit. Je lui ai demandé ce qu'il faisait, je lui ai rappelé que je ne prenais plus la pilule depuis 1mois, qu'on était plus ensemble et que c'était mort pour qu'il se passe quoique ce soit entre nous.
Il n'a pas tendu compte de mes paroles, il m'a simplement dit « j'en ai envie, je le ferai, ne t'inquietes pas, ça va être bien, j'ai tout prévu, c'est pour rattraper le temps qu'on a perdu ».
Sa phrase m'a fait sorti de moi-même, je ne comprenais plus cet homme que j'avais en face de moi. Il a attrapé son sac tout en me maintenant, a sorti des préservatifs et du gel.
Il a enlevé son bas puis le mien. Il m'a demandé de lui mettre le préservatif, j'ai refusé en lui repetant que je ne voulais pas de relation. Je n'ai pas su me debattre pour partir, je l'ai rarement vu pour ne pas dire jamais si excité, il était tellement en soif de sexe, tellement plus costaud que moi, avec ses 20cm et 40kilos de plus.

Il a mis le préservatif, a tenté de rentrer, j'étais paniquée, je lui ai demandé s'il voulait un enfant (car avec mon ex je suis tombée enceinte à cause d'un préservatif qui a craqué), je réussissais encore à le faire sortir, il ressayait, s'impatientait, je lui ai répété que je ne prenais plus la pilule et que je ne voulais pas d'enfant. A ce moment son téléphone a sonné, je lui ai dit que c'était son ex, il s'est stoppé 2secondes avant de s'énerver en ignorant l'appel.
Il a arraché le préservatif, m'a retourné pour passer par derrière, à cet instant je me suis comme dédoublée je ressentais la douleur mais j'étais comme morte incapable de crier de pleurer, ça me faisait mal, je lui disais mais il prenait du plaisir c'était juste ce qu'il comptait pour lui.
Il m'a demandé d'en prendre autant que lui et qu'il allait s'occuper de mon bien, de moi après.
J'ai été remise sur le dos, il a remis un préservatif, je l'ai arraché en lui disant non, je crois qu'il a à nouveau essayé de rentrer avant de me dire « ce n'est pas grave je vais te finir avec mes doigts ». Il a été comme un bourrin ultime avec ses mains sur l'avant, jusqu'à ce que j'en saigne (pendant 3jours d'ailleurs) et qu'il arrive à l'extase et me demande de le terminer par une fellation et d'avaler le tout, en me bloquant la tête.
Quand il a éjaculé, il est redescendu d'un coup et est redevenu l'homme que je connaissais, il m'a pris dans ses bras puis m'a porté jusqu'à la douche qu'il a pris avec moi.

Il s'est montré d'une grande douceur sous la douche en me lavant et en se rassurant que je n'allais pas tomber enceinte.
Il s'est ensuité rhabillé, a pris le soin de ramasser les preservatifs et les emballages pour les mettre dans son sac, a rappelé son ex qui avait besoin de lui car sa mère était aux urgences.
Il m'a demandé de l'accompagner jusqu'à l'hopital et de l'attendre dans un parc voisin.
J'aurai pu à ce moment me rendre chez le médecin, au commissariat, appeler une amie pour m'aider ou même l'accompagner à l'hopital pour que son ex constate que j'étais bien avec lui mais je n'ai rien réussi, je n'étais plus moi-même, je ne prenais pas encore conscience de ce qu'il venait de me faire, bref j'ai été faible.

Je l'ai attendu 1h, puis il est venu me récupérer. Je croyais qu'on irait rejoindre le meilleur ami, finalement non, X m'a presenté un ami de longue date. Nous sommes restés tous les 3 ensemble jusque tard dans la soirée, il s'est comporté comme un roi avec moi au point d'en oublier presque sa phase de l'après midi. X m'a raccompagné à l'hotel vers minuit avant de rentrer chez lui malgré qu'il commençait le travail 5h plus tard.
Voulait-il rester avec moi le plus tard possible pour éviter que j'appelle la police ?

Le lendemain j'avais un rendez vous de fixer pour la journée.
X m'a envoyé un message au aurore pour m'informer qu'il avait lu ma longue lettre, il m'a répondu de manière très confus aux questions que je lui avais posé. Je ne lui ai pas répondu. A plusieurs reprises il a tenté de m'appeler et m'a envoyé des messages pour savoir si j'allais bien.
Je ne l'ai recontacté que le lendemain à 6h du matin.
De base il était prévu que je passe la journée avec mon meilleur ami que je connais depuis 10ans avant de repartir chez moi le soir.
Avec ce qu'il s'était passé avec X, j'ai pris peur de me retrouver seule avec un homme alors j'ai annulé.

J'avais une forme de rage en moi, je savais que ce jour-là serait la dernière fois que je verrai X en personne pour m'expliquer. J'ai donc quitté l'hotel à 7h après une nuit blanche, pour l'attraper directement sur son lieu de travail, de cette façon je savais qu'il ne pourrait pas se défiler.
8H ouverture du public, X était agent de sécurité dans un jardin.
Je l'ai observé un instant avant de m'approcher vers lui, déterminée à ce qu'il prenne ses responsabilités et qu'il assume ses actes.
Surpris de me voir, il a senti directement qu'il passerait une mauvaise journée. Il m'a sourit largement, me questionnant de ce que je faisais ici, si tôt.
Je me suis montrée froide, je lui ai répondu que j'avais besoin de lui parler une dernière fois de la lettre et de son acte avant de repartir.

X a très vite perdu ses moyens, il tentait de détendre l'atmostphere, en vain. Je l'ai assasiné de questions, repris toutes ses phrases, ses mots et incohérences de sa réponse à ma lettre afin qu'il me donne davantages d'explications.
Il n'était plus capable de s'exprimer clairement tellement que je l'avais pris de court.
J'ai monté son stress d'un cran en lui faisant croire que s'il n'était pas capable de me donner de réponses, j'irai les chercher ailleurs et notamment auprès de son ex.
Ma phrase l'a fait culpabiliser à mort mais l'a directement fait réagir. Il m'a menacé de ne pas mettre son ex dans notre histoire, de ne pas bousiller sa vie (à lui).

Il transpirait tellement qu'il s'énervait tout seul à essayer de trouver une issue de secours, il pleurait même devant ses collègues et les passants qui nous regardaient.
Puis il a laché prise, il m'a avoué qu'il s'était remis « de force avec son ex » que ce n'était pas de sa faute mais de la mienne car je l'avais abandonné lorsque je lui ai annoncé mon demenagement.
De cette déclaration, je lui ai alors demandé pourquoi il l'avait trompé en « couchant » avec moi avant-hier. Il n'a pas su me répondre, juste qu'il regrettait et qu'il avait du certainement avoir une pulsion.
Au cours de cette discussion j'ai appris entr'autres que son ex était une fille importante pour la réputation de X dans son propre pays et que c'était la raison pour laquelle il ne prenait pas la responsabilité de la quitter définitivement.
J'ai appris qu'apparemment avant qu'il parte d'urgence dans son pays, que son ex cherchait un autre logement pour couper les ponts avec X car ce dernier lui aurait dit qu'il m'aimait et souhaitait faire sa vie avec moi, sauf qu'entre temps il y a eu le covid et « ce malentendu »  lors de cet absence de nouvelles, et du fait X s'est remis avec elle pour « ne pas rester seul ».
Le meilleur ami est arrivé à ce moment pour simplement nous saluer, je crois qu'il a entendu une partie de la conversation. Il m'a demandé si tout allait bien, envers X par contre les rapports ont été très froid. Puis il est parti, pour qu'on termine notre discussion.

Dans l'après midi l'ambiance s'est apaisée.
La discussion était plus tournée sur sa relation entre lui et son ex. Il m'a sorti des choses horribles, que ça m'en faisait mal pour cette fille qui a pourtant été une des cause que notre histoire ne fonctionne pas. Je lui ai simplement donné mon point de vue sur les différentes tournures que pourrait prendre son histoire avec elle.
Il semblait prendre conscience qu'il devrait bientôt prendre ses responsabilités et qu'il était rattapé par ses mensonges. Il pleurait, se mordait les levres à sang, et se rentrer des morceaux de branches dans la peau.
Je suis partie peu de temps après pour le laisser terminer sa journée de travail en paix.
Lui était totalement perdu, moi j'étais plutôt contente d'avoir eu certaines de mes réponses, mais une partie de moi était ailleurs.
Je n'avais pas envie de rentrer chez moi, j'avais besoin de changer d'air, d'oublier ces 3jours qui auraient du être magnifiques et qui ont tourné au cauchemar.

J'ai erré dans la gare qui devait me ramener à la maison pendant plusieurs heures, j'ai attendu le dernier train avant de me décider de rentrer.
Le lendemain, X m'a reveille à 6h du matin, m'avait envoyé des sms 1h avant. Il avait cogité visiblement toute la nuit à la conversation que nous avions eu la veille.
Au téléphone, il a radicalement changé de ton avec moi, j'avais un homme lache, menaçant. Il culpabilisait énormément sur le fait que j'aille voir son ex. Il m'a collé une partie de ses erreurs sur mon dos, m'a dit qu'il s'était disputé avec son meilleur ami à cause de moi et que la femme enceinte de ce dernier voulait divorcée ; toujours à cause de moi paraît-il alors je ne l'ai jamais vu.
A ce jour, je n'ai toujours compris pourquoi X a voulu me faire culpabiliser sur cette histoire dont j'ignore si elle est vraie.
La suite de l'échange s'est faite par message, très peu respectueux de sa part.
Il ne comprenait pas que notre histoire désormais était derrière moi, que ce qu'il m'inquietait le plus aujourd'hui c'était son viol (je crois que je peux employer ce mot bien que ça me fait mal de le dire) dont je réalisais de plus en plus et dont l'angoisse d'être enceinte a commencé à me hanter l'esprit.
Je devais avoir mes règles 2semaines plus tard, et lui avait dit que si je les avais alors il n'entendrait plus jamais parler de moi, et qu'en attendant ce n'était plus la peine qu'il me parle.

X n'a plus essayé de me contacter.
J'ai finalement eu mes règles après ces 2semaines, les plus longues et stressantes de ma vie. Pourtant l'idée d'une grossesse a continué à me ronger, bien plus que ce viol lui-même au point de ne pas me rajouter un poids supplémentaire en portant plainte sans compter que je n'ai aucune preuve.
2 semaines plus tard, soit 1mois après ce rapport, j'ai fait un test pour me rassurer ; pas enceinte.
Logiquement j'aurai du passer à autre chose mais non, le moindre petit retard et c'était la panique et ce même 6mois après.
Maintenant je me dis que si je l'étais ça se verrait et comme je reste toujours une planche à pain et ai toujours eu mes règles, j'arrive à mieux me rassurer. Malgré tout je sais que je serai définitivement liberée de cette angoisse dans quelques mois, en espèrant ne pas la rabattre sur d'éventuelles maladies qu'il m'aurait transmis.

2mois après, sans aucune nouvelle de X, il a essayé de m'appeler une bonne dizaine de fois pendant 2/3jours.
Plutôt étonnée, j'ai fini betement par le rappeler mais suis tombée sur sa messagerie.

1 semaine plus tard, j'ai reçu un message d'un numéro que je ne connaissais pas.
Ca été le message le plus improbable que je puisse recevoir dans cette histoire. Il s'agissait de son ex qui m'expliquait que X lui avait donné mon numero et lui avait raconter toute notre histoire de AàZ et qu'elle l'avait du coup quitté. D'après la tournure de son message j'avais l'impression qu'elle croyait que j'étais toujours avec lui. En tout cas elle ne voulait plus en entendre parler, elle m'a dit avoir rendu son appartement (et donc X se retrouvait à la rue) et avoir demenagé à 800km afin de recommencer sa vie de 0 pour être heureuse et que me concernant elle ne voulait rien savoir.

Je lui ai simplement souhaité le meilleur dans sa vie future.
Mais je n'ai toujours pas compris à ce jour pourquoi X a pris cette initiative de bousiller sa relation avec elle qui semblait si importante et sa reputation alors que j'avais disparu de sa vie depuis plusieurs mois ? Qu'en pensez vous ?

Quelques jours après, X m'a envoyé un message où il me racontait qu'à cause de moi son ex l'avait quitté, qu'il regrettait de m'avoir rencontré, que depuis qu'il me connaissait il n'avait que des problèmes, que je lui ai bousillé toute sa vie et qu'il allait changer de numéro puis me bloquer sur FB pour être sur que je ne le nuise plus.
Message auquel je n'ai rien répondu.

Il y a environ 15jours, la veille de la saint valentin (soit 3mois plus tard après son message). J'ai vu que X m'avait débloqué et tourné autour de mon FB.
Je n'ai pas compris mais l'ai à mon tour bloqué.
Peut-être cherche-il à reprendre contact ? Dans quel but ?

De cette histoire avec lui dont finalement je n'ai jamais su le vrai du faux avec son ex ou même avec moi, je ne veux retenir que la période où l'on a vécu ensemble. Cette période était vraiment magique et j'en reste toujours nostalgique voire amoureuse ?
Bien que je n'oublie pas la suite des evenements.

Depuis le jour où il a abusé de moi, je suis devenue quelqu'un d'autre, je suis parfois très dur avec mon entourage alors que ce n'est pas justifié. J'ai perdu ma féminité, j'évite de me regarder et n'arrive plus à faire confiance aux gens ; notamment vis à vis des hommes même ceux que je connais depuis des mois/années et qui ne comprennent pas ce changement soudain car forcément je n'ai rien dit.
Je n'ai pour le moment pas la possibilité de rencontrer des professionnels/médecins pour m'aider, je tente malgré tout de travailler sur moi du mieux que je peux en essayant surtout de retrouver ma paix intérieure. J'ai l'impression d'être sur le bon chemin et d'avoir avancé, ne serait-ce déjà que d'avoir réussi à en parler presque totalement mais m'imaginer une éventuelle nouvelle vie de couple me terrorise encore. Je ne perds pas l'espoir.
Cerisier
Messages : 51
Inscription : 03 févr. 2021, 22:11

Re: Histoire étrange - Parler pour avancer

Message par Cerisier »

Bonsoir zlaya,

Après avoir lu votre (tragique) histoire, voici ce que je ressens, vous êtes tombée sur un prédateur sexuel sans remord, un hypocrite manipulateur mythomane.
Vous avez vécu un viol, vous devez porter plainte à la police. Vous devez vous rendre justice. Car ce malade risque de s'en prendre à d'autres. Essayez de contacter des associations qui auront l'expérience pour vous aider.

Il a profité de votre vulnérabilité et de votre gentillesse.

Prenez soin de vous pour vous reconstruire de cette terrible épreuve...
C'est vous la victime dans l'histoire et c'est normal que vous vous sentiez mal après tout ça, vous avez subi un traumatisme.

Vous avez tout mon soutien, entourez-vous surtout et parlez-en a des personnes qui pourront vous soutenir.
zlaya
Messages : 2
Inscription : 02 mars 2021, 16:04

Re: Histoire étrange - Parler pour avancer

Message par zlaya »

Bonsoir Cerisier et merci pour ta réponse.

Je viens aujourd'hui ici donner des nouvelles et continuer "ma thérapie".

Psychologiquement je vais de mieux en mieux. Je commence à oublier un peu plus cette histoire (bien que dans ce post j'en parlerai encore).
L'idée d'une éventuelle grossesse est maintenant derrière moi; grand soulagement.
Je reprends confiance en moi et surtout sors grandi comme jamais de cette histoire. J'ai l'impression d'être une autre.

Le déconfinement approche et je dois me rendre dans mon ancienne ville. J'appréhende un peu l'idée de certainement le revoir et/ou de repasser obligatoirement dans des endroits où je n'ai pas que de bons souvenirs avec lui.. Ca a beau être derrière moi, ça reste encore frais.
J'ai appris il y a quelques semaines, qu'il habitait toujours dans l'ancien appartement de son ex. Elle qui m'avait dit qu'elle l'avait rendu, j'avoue ne pas tout comprendre mais en vrai aujourd'hui je m'en fiche. Il peut s'etre remis avec elle, je la plains plus qu'autre chose et si c'est vraiment le cas elle n'a vraiment pas compris les leçons !
J'ai appris également, qu'il avait divorcé en janvier dernier. En remettant tout, bout à bout, peut-être voulait-il m'en faire part lorsqu'il rodait autour de mon Fb la veille de la St Valentin ?
Depuis en tout cas, il reste bloqué. J'ai été quelques semaines hanté par cette histoire en cherchant/voulant absolument une réponse/ une vérité le tout en hésitant fortement à le débloquer et le recontacter.
Finalement, j'ai tenu bon.
Il peut me dire ce qu'il veut, ou du moins me dire ce que je veux entendre, comment saurais-je qu'il me dit vraiment la vérité ? Lui qui m'a tellement menti depuis le début. J'ai décidé de changer de cap et de penser avant tout à moi, moi et mon bien être. Et puis à quoi bon de vouloir savoir? Je ne compte pas me remettre avec lui ou m'en faire un ami.

De cette histoire, je sais que je dois encore travailler sur moi-même pour m'en sortir définitivement.
Je reste toujours archi méfiante quand un homme (que je connais depuis longtemps et qui ne sait rien) me parle de ses sentiments envers moi. Dans le fond de moi-même j'aimerai y croire, me sens bien avec lui, avons les mêmes projets de vie mais je n'ose plus me lancer dans une relation de couple alors je fuis.
Ça reste encore trop tôt pour moi.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum violence »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité