La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Forum ado
Jistrun
Messages : 2
Inscription : 05 juil. 2018, 01:19

La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Jistrun » 05 juil. 2018, 01:31

Jai 16 ans. Jai tout perdu : ma passion, la plongee, ma copine et j'ai découvert un problème cardiaque. Je ne pense plus qu'à une chose : en finir. Je ne vois pas d'autres issues, mes parents ne comprennent pas. Je m'automutile mais je n'ose pas en parler, même à ma psy.

Merci,
Paul

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Dubreuil » 05 juil. 2018, 09:13

Voici ce que pense un(e) psy, devant la douleur de son patient :

Extrait d'un livre :
" - Je prends en charge votre souffrance, je mets en réalité ce que vous ne pouvez nommer, et qui doit être formulé. Pour vous, je reconnais votre douleur et je la parle. Je la parle pour qu'elle sorte de vous, pour que vous l'entendiez hors de vous. Cette parole est trop lourde pour vous, il vous semble qu'elle est si violente dans sa souffrance et sa haine, qu'à travers vous elle détruit l'autre.
Il rassemble son souffle, force sa voix :
- Oui.
Elle se met devant lui :
- Mais vous ne me faites aucun mal, je suis vivante et nous sommes unis, parce que séparés."
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Dubreuil » 05 juil. 2018, 09:16

( autre passage )

- En séance, qu'est-ce qui se passe dans l’esprit du thérapeute quand son patient lui parle de ses peurs, de ce qu'il ressent ?
- Il continue à repérer ses propres réactions et sentiments pour éviter de perturber le travail de son patient. Il reste en disposition d’écoute et de neutralité pour être en mesure de ressentir des affects, visualiser des images, prononcer des paroles qui ne sont pas les siennes, mais en lien avec le ressenti, les fantasmes, ou les pensées irreprésentables du patient.
- Irreprésentables, parce que le patient ne peut pas se les représenter en mots ou en images, tellement ça été violent.
- Oui.
- C’est pour ça que vous m’avez dit que nous étions unis parce que séparés. Sans en être atteinte vous pouvez dire et traduire à ma place les images et les mots terribles que j’ai en moi.
- Tenter de dire, ou de traduire. Et vous le proposer.
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12806
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Dubreuil » 05 juil. 2018, 09:31

Jistrun a écrit :Jai 16 ans. Jai tout perdu : ma passion, la plongee, ma copine et j'ai découvert un problème cardiaque. Je ne pense plus qu'à une chose : en finir. Je ne vois pas d'autres issues, mes parents ne comprennent pas. Je m'automutile mais je n'ose pas en parler, même à ma psy. Merci, Paul


Il me semble important de reprendre point par point.

Pourquoi, et comment avez-vous perdu votre passion ?
Pourquoi, et comment avez-vous perdu votre copine ?
Quel est exactement le diagnostic de vos investigations cardiaques ?

L'automutilation est une façon " économique " de gérer votre angoisse. La faire " sortir " dans une souffrance " présente, visible et vive ", pour qu'elle surpasse momentanément votre souffrance morale qui manque de mots, de temps, ou/et d'écoute émotionnelle de la part de ceux que vous aimez, ou bienveillante et neutre de la part d'un professionnel.
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Jistrun
Messages : 2
Inscription : 05 juil. 2018, 01:19

Re: La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Jistrun » 06 juil. 2018, 00:13

Dubreuil a écrit :
Jistrun a écrit :Jai 16 ans. Jai tout perdu : ma passion, la plongee, ma copine et j'ai découvert un problème cardiaque. Je ne pense plus qu'à une chose : en finir. Je ne vois pas d'autres issues, mes parents ne comprennent pas. Je m'automutile mais je n'ose pas en parler, même à ma psy. Merci, Paul


Il me semble important de reprendre point par point.

Pourquoi, et comment avez-vous perdu votre passion ?
Pourquoi, et comment avez-vous perdu votre copine ?
Quel est exactement le diagnostic de vos investigations cardiaques ?

L'automutilation est une façon " économique " de gérer votre angoisse. La faire " sortir " dans une souffrance " présente, visible et vive ", pour qu'elle surpasse momentanément votre souffrance morale qui manque de mots, de temps, ou/et d'écoute émotionnelle de la part de ceux que vous aimez, ou bienveillante et neutre de la part d'un professionnel.


Je ne peux en parler ouvertement sur ce formum, comment faire ?

Solidarité
Messages : 7
Inscription : 03 juil. 2018, 12:07

Re: La vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vit pas comme un rêve

Messagepar Solidarité » 06 juil. 2018, 12:38

Envoyez un message privé au psychologue.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum ado »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités