Au bord du vide

Forum phobie sociale
aur&li
Messages : 2
Inscription : 29 déc. 2018, 13:33

Au bord du vide

Message par aur&li »

Bonjour à tous ceux qui lirons ce message,

J'ai besoin d'aide, j'espère pouvoir en trouver ici. Je souffre de phobie sociale sévère et du trouble de la personnalité évitante. J'ai 36 ans et je traine ça, je pense, depuis ma naissance. Je n'ai malheureusement pas eu la chance de naitre dans une famille soucieuse du bien être mental de son enfant et de sa fratrie. J'ai été catalogué de timide, de coincé et aujourd'hui de snob, de personne suffisante car je reste à l'écart en toutes circonstances. Aujourd'hui, je me demande comment j'ai fait pour traverser toutes ces années avec ce fardeau. Bon, il y a eu de la casse. A 28 ans je suis tombée dans l'anorexie mentale et la dépression.
J'ai un compagnon, une petite fille de 2 ans, j'occupe un job alimentaire (le même depuis presque 20 ans) je suis incapable d'en changer car je ne me sens pas capable d'être compétente ailleurs. Je traine une rage et une colère depuis plusieurs mois. Je déteste tout et tout le monde (y compris moi). Je ne supporte plus mes parents. Je ne supporte plus la famille de mon compagnon. Je n'ai aucun ami. La seule qui habite loin, je l'ai laissé tomber. Mes collègues de boulot, j'en ai marre. J'ai l'impression d'être une extra-terrestre, je n'arrive pas à me faire comprendre. Je n'arrive pas à parler, je ne veux plus sortir de chez moi. Je me sens seule paumée perdue. C'est très dur de tout expliquer en quelques mots. J'en ai marre d'entendre les autres me dirent que je suis trop ci, pas assez ça. Je me sens injustement jugé mais je suis incapable de répliquer. Je ne sais pas me défendre. Mes parents m'ont élevé comme ça : la vie c'est de la merde, on en chie tout le temps, les autres sont bien plus importants que toi, tu dois faire passer les autres avant toi, les autres ont toujours raison et toi toujours tort, tu es incapable de faire quoi que ce soit sans nous, tous les choix que tu fais sont mauvais, tu ne dois jamais contredire les autres, tu es moche (oui oui), tes envies, ton plaisir ne comptent pas, tu dois te faire discrète, ne pas déranger les autres de fondre dans la masse (ne te fais pas remarquer). Soit transparente et vide.... Je ne sais plus quoi faire avec tout ça. J'ai 36 ans et j'arrive pas à me défaire de ça. Je n'arrive pas à trouver de l'aide. J'ai été hospitalisé, j'ai eu des suivis psy mais rien n'y fait. Je voudrais tellement être bien. Pouvoir me construire une ves avec des gens qui compteraient réellement pour moi et pour qui je compterai aussi. Pouvoir être moi me connaître vraiment et assumer ce que je suis. Donner à ma fille une mère calme, apaisée, aimée, aimante, sereine et souriante.

Aurélie
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15836
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Au bord du vide

Message par Dubreuil »

j'ai eu des suivis psy mais rien n'y fait.
Quels suivis ?
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
aur&li
Messages : 2
Inscription : 29 déc. 2018, 13:33

Re: Au bord du vide

Message par aur&li »

J'ai été hospitalisée dans une clinique spécialisée dans les TCAlimentaires pendant 7 mois : un psychiatre coordonnait les soins. Pendant cette période j'ai eu quelques entretiens avec une psychologue avec qui le courant ne passait pas. Soins surtout orientés autour du trouble alimentaire et thérapie comportementale et cognitive. A ma sortie, j'ai revu quelques temps ce psychiatre en cabinet (surtout renouvellement d'ordonnance:venlafaxine) puis j'ai repris ma vie sans suivi. Je suis retombée dans mon trouble alimentaire et refait une hospit de 2 mois. Je ne supportais pas la vie en communauté et j'ai demandé à sortir pour passer en hopital de jour. Même suivi avec le psychiatre, participation a des ateliers tels que sophro, estime de soi, diététique et quelques rendez-vous avec une psychologue, enfin des psychologues (beaucoup de turn-over) et, du coup, aucun travail n'a vraiment commencé avec eux. En tout, j'ai été en arrêt de travail pendant 2 ans et demi (entre 29 et 31 ans). Pendant cette période, j'ai rencontré mon compagnon actuel et j'ai réussi a gardé la tête hors de l'eau pendant un moment (je passe par des phases où je vais à peu près bien et d'autres ou ça ne va pas du tout). Je suis tombée enceinte, j'ai eu ma puce. la grossesse s'est très bien passée mais après la naissance, j'ai eu de grosses angoisses. Peur de ma fille, de ne pas arriver à gérer, de ne pas arriver à la rendre heureuse, d'être nocive pour elle... Je devais gérer seule, enfin juste avec mon compagnon car nos familles respectives habitent loin et nous n'avions pas de connaissances. J'ai très mal vécu le déménagement qui a suivi (je venais d'acheter un appartement et, à cause de mon compagnon, nous avons du partir). Quand je suis arrivée dans ma ville actuelle, j'ai demandé à un médecin généraliste de me redonner des antidépresseurs et j'ai commencé un suivi avec une psychologue mais ça n'a pas fonctionné non plus. Actuellement, je n'ai plus de traitement ni de suivi psy
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum phobie sociale »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités