Détresse TCA / Addiction / Restriction / Dépression

Forum adulte, aide psychologique gratuite
JoMarch
Messages : 1
Inscription : 29 févr. 2016, 17:28

Détresse TCA / Addiction / Restriction / Dépression

Messagepar JoMarch » 29 févr. 2016, 20:23

Bonjour,

J'ai 31 ans. J'ai une peur panique de (re)grossir. Je subis des crises de boulimie non vomitive / hyperphagie depuis quelques mois, et ces 3 dernières semaines les crises ont lieu tous les 2 jours.
Cette phase survient après des mois de régime restrictif voire anorexie mentale, toujours non vomitive. En 6 mois, j'ai perdu 10 kilos, dont une importante fonte musculaire. Malgré les tentatives de continuer l'entraînement, le corps ne suivait pas.

Aujourd'hui, Je tente de compenser les crises (5000 kl la crise...glaces, gâteaux, pain, pâtes, tout ce que je me suis interdit durant des mois...) avec du sport à jeun, de la restriction alimentaire le lendemain, des laxatifs. Les kilos ne se voient pas encore sur la balance, (le corps perd en eau avec les laxatifs, mais les cuisses, seins, fesses,.. prennent en volume)
Mais j'ai bien conscience qu'au bout d'un moment, les kilos et la graisse vont s'installer. Se voir. Me hanter. Me faire culpabiliser encore plus. Me faire me détester encore plus.

Mes problèmes affectifs / familiaux / financiers / professionnels y sont pour bcp dans mon trouble. Je suis brillante, intelligente, mais me saborde toute seule. M'interdis le plaisir, la réussite, emprunte les mauvais chemins.
Malgré un compagnon aimant et compréhensif, je suis très seule face à ce cercle infernal. Je suis donc suivie en CMP par une psychiatre, suis sous anti-dépresseurs depuis peu, et vais demander une prise en charge spécialisée dans les TCA en hp. Si j'ai le courage d'aller au bout...

Chaque chose me coûte. Chaque lever du lit, chaque trajet en transport. Je suis en arret de travail, en arret de formation, je comble le vide par la nourriture car la vie m'est insupportable.

Les après crises sont extrêment douloureuses (le fait de ne pas pouvoir vomir) sur le plan digestif, mais surtout sur le plan psy (on se dit "plus jamais, je re-controle, je remange 3 petits repas par jour protéines-legumes verts-fromage blanc- comme il n'y a pas si longtemps- mais le surlendemain ça revient. Comme une addiction. Comme un réconfort. Comme une obligation. Impossible de m’arrêter à satiété. De me satisfaire d'un repas "plaisir". C'est obligatoirement du gavage, jusqu'à l'ecoeurement, jusqu'à ne plus pouvoir marcher. (ou de la restriction sévère le lendemain).
Une échéance qui vient apaiser, durant quelques heures, une réalité à laquelle on ne veut plus faire face.
Mais le soulagement est de courte durée. La réalité revient vite, et elle est terrible. J'ai honte. Je suis faible. Je suis idiote. Je me fais du mal.
Mes envies suicidaires sont très fortes les soirs d'après crises.
Je me renseigne très souvent sur les doses létales médicamenteuses à avaler afin de ne pas rater ce geste, ou avoir de séquelles. Je n'ai pas encore franchi le cap.
Une "tentative" en 2009. Depuis quelques dépressions, traitements anti dépresseurs, angoisses.
Les troubles TCA sont donc un symptôme récent pour moi d'une dépression sévère, une façon d'appeler au secours, peut être une ultime fois...

Je connais les démarches à entreprendre pour me soigner, comme expliqué plus haut. J'aimerais partager ma peine, ma douleur, mon angoisse des kilos (je suis dans le domaine de la danse classique à haut niveau...), mes idées noires, et suis preneuse si trucs et astuces pour éviter de stocker trop vite (ou pouvoir vomir facilement, même si ce n'est guère une solution voire une fuite en avant..)

Merci,
JoMarch

Avatar de l’utilisateur
Georgy
Psychologue clinicien
Messages : 47
Inscription : 11 févr. 2016, 15:26
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Détresse TCA / Addiction / Restriction / Dépression

Messagepar Georgy » 02 mars 2016, 10:01

Bonjour,
Avais vous pensez à faire une cure sur la prise en charge au niveau alimentation que des cliniques spécialisés avec un programme d'éducation thérapeutique. Ça peut être une solution à envisager. N'est il pas possible dans votre cmp d'avoir également un suivi avec un psychologue pour avoir un autre temps de parole.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités