Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 18 août 2018, 16:10

Bonjour,
Je me présente.
Je m'appelle Pamela.
J'ai dépassé la quarantaine.
Je vis en couple. J'ai 3 enfants dont 2 majeurs.
Je suis en constante dépression depuis aussi loin que je me souvienne.
J'ai eu des passages à l'acte. Essentiellement de l'automutilation surtout à l'adolescence mais elle était déjà présente depuis l'enfance. Pas de la même manière mais je précise parce que ça me paraît important.
J'ai également attenté à ma vie un certain nombre de fois. Même dans l'enfance, j'essayais de m'étouffer avec un oreiller (je précise que je faisais ça entre mes 3 et 5 ans ).
Bref, tout ça pour dire que je n'ai jamais été vraiment heureuse ou plutôt j'ai toujours souffert de manière extrême.
J'ai été suivie par des psy en tout genre et par intermittences (pas de suivi régulier ) depuis l'âge de 6 ans. À 6 ans, mes parents ont eu une sorte d'obligation de me faire suivre parce j'ai subi des abus sexuels par un de leurs amis. Je précise que je me souviens de certaines parties de ces abus mais que je perdais connaissance à chaque fois et donc je ne sais pas exactement ce qui se passait pendant que je dormais ou m'evanouissais .je me réveillais dans le lit de pervers.
Je dois aussi avouer que je ne savais pas ce que j'allais faire chez le premier psy, qui il était. Rien. Ma mère sonnait à la porte et me laissait là. J'avais peur de cet homme, de me retrouver seule avec lui mais comme il me faisait dessiner, je m'executais par peur et je ne me rappelle pas que nous ayons parlé ou quoi que ce soit.
Ensuite, comme nous avons quitté ce pays, je suis restée sans suivi jusqu'à mes 12 ans.
J'avais pourtant des signes que j'allais mal mais à part me faire taper lorsque j'avais une grosse crise de nerfs, mes parents n'avaient cure de mes autres symptômes visibles mais silencieux. Par exemple, je m'arrachais un à un les cheveux pendant que nous regardions la télé en famille et aussi, j'allais chercher un marteau et je me donnais des coups sur le front, dans le dos et sur le plexus solaire. Bref, ça passait comme totalement normal. Ma mère n'a même jamais essayé de m'empêcher (oui mon père s'était barré à l'époque marteau ).
À l'âge de 12 ans, c'est le collège qui s'est inquiété de mon état et j'ai été suivi par les services sociaux. J'ai été en suivi en milieu ouvert avec des rencontres avec des psychologues. Finalement, éducatrice EMO qui me suivait et qui était super avec moi, est partie en congé maternité et sa remplaçante qui n'était pas aussi investie à mon sujet qu'elle, m'a faite placer dans un centre psy. J'avais alors 15 ans
Je vous passe les années galère, la marginalisation qui s'en est suivie etc.
Je vais juste vous dire que j'ai erré de psy en psy. Cherchant à me faire aider par tous les moyens, allant frapper à plein de portes.
Je n'ai jamais trouvé l'aide adéquate.
Et me voilà.
Je ne me fais plus suivre depuis 2013 après être allée une énième fois chercher de l'aide (cette fois là c'était à l'anpaa )après qu'une psy spécialisée dans la victimologie m'aie larguée parce qu'elle commençait à travailler dans une institution et qu'elle ne pourrait plus s'occuper de ses patients en ville.
Depuis, je n'ose plus prendre de rendez vous.
Je n'ai plus confiance.
C'est pire. J'ai trop peur.
Peur d'être maltraitée par un thérapeute. De me faire crier dessus (oui ça m'est aussi arrivé avec une psychiatre en 2012 qui trouvait que je ne me secouais pas assez ) .
Peur d'être traitée avec mépris comme l'a fait la thérapeute de l'anpaa
Peur d'être trahie, abandonnée comme l'a fait la psychologue spécialiste en victimologie.
Mais voilà.
Mes problèmes sont toujours là.
Je les ai même aggravé puisqu'en 2013, me sentant indigne d'intérêt ,dans la mesestime totale de mon être, je me suis mise à boire de l'alcool au quotidien.
Et me voici.
Je vis dans un cercle de souffrances et je n'y arrive pas.
Je n'ai plus droit à une couverture sociale parce que je ne cotise plus.
Mon compagnon ne m'aide pas.
Il me semble même qu'il est en dépression lui aussi.
Que faire ?

Pardon d'avoir autant écrit. J'en ai gros sur le coeur et je ne sais pas par où commencer.

Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 20 août 2018, 18:42

:lol: ça me dit sujet le plus actif mais je n'ai aucun retour alors je me retourne toute seule ....

licornemagique
Messages : 875
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar licornemagique » 20 août 2018, 20:29

Pimpam a écrit ::lol: ça me dit sujet le plus actif mais je n'ai aucun retour alors je me retourne toute seule ....

:lol: Au moins vous avez de l'humour.
me sentant indigne d'intérêt

Qu'entendez vous par la?
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12093
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Dubreuil » 20 août 2018, 21:26

Il est terrible votre témoignage…
Avez-vous une question particulière où je puisse vous accompagner ?
Renseignements : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Qualifications : Psychologue clinicienne - Psychomotricienne
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
* Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 22 août 2018, 13:31

Merci à vous de m'avoir répondu.
J'avoue que je ne m'y attendais plus et j'ai été surprise en venant ici de trouver 2 réponsesMerci !
Pour répondre au sujet de l'humour, oui, je pense qu'il m'aide beaucoup à tenir, je suis capable d'auto dérision.
En ce qui concerne une question, je ne sais pas trop ce que je souhaite.
Je suis venue ici parce que je n'arrive pas à faire des démarches, tant au niveau suivi psychologique qu'au niveau administratif, je suis comme paralysée mentalement paralysée lorsqu'il s'agit de moi.
Je vous avoue que dimanche je me suis planté un couteau dans le bras et que lorsque j'ai repris mes esprits, j'ai réalisé et je suis allée pleurer mon désarroi sur Facebook.
Une de mes contacts m'a dit d'appeler le 15 ou le 18.
C'est une démarche impossible pour moi.
Je suis comme dépossédée de moi même. C'est comme si ma vie ne m'appartenait pas.
Donc une question serait peut être : par quoi commencer ?

Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 23 août 2018, 00:21

?
Je me suis sûrement mal exprimée :/

Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 24 août 2018, 18:38

Bonjour,
Je vous donne quelques nouvelles.
Il y a quelques jours j'ai réussi à terminer un dessin que j'avais commencé en mai (peut être avant ).
Hier, j'ai essayé de faire une séance de méditation guidée , écouteurs sur oreilles, je n'ai pas réussi alors qu'à une époque, il y a des années, la méditation me venait tellement naturellement :/ ça me désespère de me rendre compte qu'au lieu d'avancer je coule.
Aujourd'hui, j'ai fait un bracelet brésilien mais je ne sais pas comment je me suis débrouillée, j'ai coupé les fils trop courts. Du coup, il est raté et en plus, il est resté accroché à la poignet de porte sur laquelle je l'avais fixé pour pouvoir le réaliser. N'importe quoi, moi :lol: !
Sinon, je dois vous avouer que les retours me manquent.
Je suis consciente que je dois me prendre en charge toute seule mais c'est tellement difficile.
C'est difficile d'aller dehors. C'est difficile d'appeler un médecin parce que je ne sais pas si je pourrais honorer les rendez vous et les paiements des consultations.
C'est difficile parce que je ne sais pas si mon compagnon va encore vouloir déménager. Je n'arrive pas à trouver le courage parce qu'en plus de tout le reste, je me dis :"- à quoi bon ? Si je commence quelque chose pour arrêter de suite parce que nous quittons la région ? "
Bref, chaque fois que je pense avoir trouvé l'énergie de prendre une décision, tous les obstacles entre l'action et moi s'élèvent.
Je ne sais pas quoi faire, par où commencer.
S'il vous plaît, ne me laissez pas comme ça.
L'écho du silence a une résonance terrible pour moi.

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar perdue78 » 24 août 2018, 18:51

Pimpam a écrit :Bonjour,
Je vous donne quelques nouvelles.
Il y a quelques jours j'ai réussi à terminer un dessin que j'avais commencé en mai (peut être avant ).
Hier, j'ai essayé de faire une séance de méditation guidée , écouteurs sur oreilles, je n'ai pas réussi alors qu'à une époque, il y a des années, la méditation me venait tellement naturellement :/ ça me désespère de me rendre compte qu'au lieu d'avancer je coule.
Aujourd'hui, j'ai fait un bracelet brésilien mais je ne sais pas comment je me suis débrouillée, j'ai coupé les fils trop courts. Du coup, il est raté et en plus, il est resté accroché à la poignet de porte sur laquelle je l'avais fixé pour pouvoir le réaliser. N'importe quoi, moi !


Bonjour,
Non tu ne coules pas, tu avances car tu as agi et même si ce que tu entreprends rate, tu as tenté des choses !! C'est cela qui me saute aux yeux et c'est le plus important (que tu fasses et tente des choses) et je trouve également que tu as beaucoup d'humour.
Quant à la méditation, je n'y connais rien, mais si tu y parvenais avant, alors c'est que tu en es capable. Tu as juste oublié, cela va revenir. L'essentiel c'est que l'envie te sois revenue.

perdue78
Messages : 34
Inscription : 08 avr. 2018, 00:42

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar perdue78 » 24 août 2018, 18:57

pimpam, à part ton mari, as tu de la famille ou des amis autour de toi ? Et avec tes enfants comment cela se passe ?

Pimpam
Messages : 26
Inscription : 18 août 2018, 15:25

Re: Mon plus grand problème est que je manque de confiance. En moi et aux autres.

Messagepar Pimpam » 24 août 2018, 19:13

licornemagique a écrit :
Pimpam a écrit ::lol: ça me dit sujet le plus actif mais je n'ai aucun retour alors je me retourne toute seule ....

:lol: Au moins vous avez de l'humour.
me sentant indigne d'intérêt

Qu'entendez vous par la?


Bonjour et désolée, je viens juste de comprendre comment répondre directement aux personnes qui ont répondu à mon sujet.
Pour ce qui est de la question (au reste j'ai répondu en pensant que c'était le moyen de répondre ) , c'est long à raconter.
En fait, fin 2012, j'ai subi une agression de la part d'une personne que j'ai aidée. À partir de ce moment, j'ai commencé à perdre toute confiance en moi mais pas tout à fait aux autres.
Il se trouve que nous avons déménagé et mon compagnon a commencé à dormir tout seul pour soi disant ne pas me déranger (il se lève très tôt pour son travail ). Il se montrait agressif à mon égard. Un soir, je suis allée dans la chambre où il dormait pour y prendre un vêtement (nos vêtements étaient dans cette pièce ) .
Il était sensé dormir puisqu'il s'était couché déjà depuis un moment. Donc j'ai fait doucement pour ne pas le réveiller.
Sauf que non seulement il ne dormait pas mais il a sursauté et vite caché son portable sous l'oreiller.
Ça m'a laissé un malaise.
Du coup, le lendemain, j'ai consulté sur le site ses factures avec le détail des appels, qu'il pensait avoir masqués. Je n'ai eu qu'une toute petite manip à faire et voilà que les numéros étaient devant moi. Et le numéro qui apparaissait le plus souvent, était celui d'une amie, qui elle aussi était devenue extrêmement agressive avec moi et bon, je vais vous passer tous les détails mais juste il se passait des choses, surtout leur comportement à mon égard, que je ne comprenais vraiment pas et le fait de savoir qu'il se passait quelque chose entre eux, tout a trouvé une explication.
Et donc, désolée j'ai du mal à expliquer, je ne sais pas si vous allez comprendre parce qu'il y a tellement à dire, mais la chronologie des faits, comme tout s'est passé dans l'ordre, j'ai du mal à mettre de l'ordre. Bref, ça, pour moi, ça a été le coup de grâce. Pour moi, l'amie en question n'avait pas de temps et se montrait chaque fois extrêmement désagréable et pendant ce temps, elle et lui, il s'envoyaient des messages , s'appelaient des fois 12 fois par jour !
Alors que c'était mon amie à moi ! C'est moi qui faisait le lien entre eux et elle avait pratiquement coupé les ponts avec moi.
Alors, là, je me suis vraiment considérée comme la pire des merdes.
Par la suite, j'ai essayé d'appeler cette amie. La plupart du temps, elle ne me répondait même pas et lorsqu'elle m'a répondu ce n'était pas gentiment.
Bref


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités