Je vis en état d’alerte permanente

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Je n’ai pas su comment titrer de façon plus parlante ce post.
J'espère néanmoins ne pas créer de malentendus et me faire comprendre.

J’ai un système interne tellement fragile qu’il m’est impossible de ne pas être sur mes gardes en permanence.
J’analyse énormément. Je crois d’ailleurs procéder ainsi de façon machinale, comme un système de défense.
Ainsi, l’invisible a toujours été pour moi mille fois plus dangereux que le visible. J’ai toujours trouvé idiot d’avoir peur d’une personne prompte aux scandales alors qu’en parrallèle coexistent des gens d’une noirceur extrême empruntant un masque de pseudo gentillesse.

Je me suis toujours intérieurement insurgée qu’on prenne leur défense ou qu’on les qualifie de « gentil » parce qu’il n’y avait « rien ». Alors que dans le « rien » peut justement « tout » se trouver.

J’ai jusqu’à pas si longtemps pensé que le commun des mortels fonctionnait comme moi.
Je me suis aperçue que non. J’avais juste du mal à me dissocier. Je vis à contre sens de la vie, du lâcher prise.
« Voir » au-delà des évidences n’a à mon sens rien qui puisse se rapprocher du paranormal. C’est tout le contraire.
Et quand je ne suis pas sûre de ce que j’avance, je me tais.
C’est aussi très perturbant d’avoir cette disposition d'esprit car cela m’isole. Je peux être prise pour une folle ou dans le meilleur des cas pour une sorcière.

Il n’y a pas longtemps j’ai fait avouer a quelqu’un de proche une agression.
Heureusement que j’étais sûre de moi et qu’un écran d’ordinateur nous protégeait. Sinon, je n’aurais jamais jouer à « l’accoucheuse ».
Je n’ai pas les épaules pour être psychologue, même si ma finesse d’esprit a poussé certaines personnes à venir vers moi.

Je pense que mon attitude physique et le mouvement de mes yeux (ils balayent l’horizon en permanence - Je ne m’en rends absolument pas compte) amènent certains individus à me qualifier de « paranoïaque ».
En parlant du mouvement de mes yeux, une dame animant il y a dix ans un atelier ANPE m’avait demandé si j’étais « médium ».
Je ne me considère pas comme tel.
Elle avait fait une thèse sur la possession !

C’est édifiant !
Je pense qu’elle et moi sommes à fleur de peau.

C’est pour cette raison que j’avais vivement réagi aux remarques virulentes de la dame qui se trouvait derrière moi avec son fils lorsque j’achetais mon ticket à la gare.
Elle ne s’est pas non plus gênée pour me singer.
Je suis loin de penser qu’on « me veut du mal ». Ce n’est absolument pas fonder (à part si j’ai le malheur de retomber sur un MPN - Mais là dessus je me fais confiance, cela n’arrivera plus ).
J’attends juste parfois un simple « pardon ».
Ça ne coûte rien et on repart à zéro.

Quant à l’anecdote du supermarché, j’aurais simplement dû demander à la jeune femme si elle voulait une médaille pour avoir ramasser un article par terre. A l’instar de son compagnon qui venait lui aussi de remettre un paquet en rayon, il m’est des tas de fois arriver la même chose. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai fusillé un passant du regard.

Je ne souhaite pas de médaille ou de couronne.
Je ne suis en compétition qu’avec moi-même.
Ça, je l’ai appris adolescente.

Je ne cherche pas la comparaison, la concurrence ou à coller à autrui des intentions malveillantes à mon égard.

J’essaye simplement de m’adapter.


J’admirerais toujours les gens vivant dans le lâcher-prise.
J’en suis incapable.
Je dois sûrement au fond avoir une méconnaissance totale de mes limites et à fortiori de celles des autres.

Cordialement.
Minijeune
Messages : 1659
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Minijeune »

Je vous lis, puis il me vient souvent une question en tête. On dirait que vous cherchez à dire quelque chose, à dévoiler quelque chose... mais vous n'en dites pas assez pour qu'on comprenne qui vous prenez pour une personne mal saine. Ou quelle situation fait ressortir votre instinct?! Votre ressenti... dont vous parlez... cette impression que votre cerveau comprend peut-être plus vite... je suis personnellement aussi dans un feeling d'hypervigilence... je comprends les trucs rapidement. Et puisque je suis sensible et que je capte, et que mon esprit de déduction est assez fort normalement... bien j'ai souvent le feeling d'être un extraterrestre...
Alors votre sentiment qu'on va vous traiter de sorcière, je le comprends!

Mais vous devriez ouvrir sur le fond plutôt que sur la forme... non?!
Parce que sans ça, on ne peut pas comprendre ce que vous essayez de faire...
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

On doit se comprendre alors ;)

Vous voulez des exemples ?

J’en ai donné récemment avec des personnes hyper machiavéliques se donnant un air de gentilles personnes avec une facilité déconcertante. ;)
Je n’ai rien dit autour de moi (dans le milieu enseignant). J’ai sous-entendu seulement que parmi nous se trouvait des ordures (avec d’autres mots bien sûrs).
Ils passent pour des gens « bien » alors que je mets ma main à couper que c’est tout le contraire.

J’ai un tas d’autres situations dont je pourrais parler, dans la même veine.
Je crois que c’est le fait de ne pas me sentir comprise par rapport à cette intuition ou analyse qui me fait me sentir isolée.
Minijeune
Messages : 1659
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Minijeune »

Mais si vous n'en avez jamais parlé avec personne...
Comment savez-vous que les gens ne vous valideraient pas dans ce que vous pensez...
Vous pourriez être surprise!!

Ça me fait penser à une amie que j'avais quand j'étais au secondaire... (lycée). Ce n'était pas vraiment une amie. Elle.contrôlait tout le monde. Elle était une leader très négative et j'ai beaucoup souffert à cause d'elle. Il fallait tout le temps qu'elle rejette quelqu'un de notre gang de filles. Et quand elle nous ignorait, tout le monde la suivait parce qu'elle avait tellement de contrôle sur les gens... les gens en avaient peur.

À ma dernière année de lycée, juste avant notre bal de finissant, je lui ai dit que moi, je ne voulais pas être son amie... que même si elle allait surement mettre de la pression sur les autres pour ne pas qu'ils me parlent, bien j'allais tenir mon bout.

Ce qu'il s'est passé par la suite, je ne l'ai pas contrôlé...
Je ne l'avais pas prédit.
Mais c'est comme si les gens se sont rendus compte qu'ils n'étaient pas obligés d'être victimes d'elle...
Et ont un peu fait comme moi...
Je n'avais pas mis de pression à personne de me suivre... je n'ai pas fait comme elle... mais elle s'est ramassée plus seule que d'autres choses...

C'était triste dans un sens...
Mais en même temps, quand je me suis positionnée, j'ai tellement eu l'impression que je reprennais du contrôle sur ma vie. J'avais le droit de dire qu'il y avait des choses que je voulais pas accepter dans le comportement de quelqu'un...
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16239
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Dubreuil »

J'ai " l'intuition " que vous vous parlez, l'une à côté de l'autre, mais pas du tout dans la même " essence ". Et ce, depuis le début de vos échanges, y compris dans d'autres posts… Un effet miroir, mais déformant.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
CONSULTATIONS PAR INTERNET :
*** Pour bénéficier d'une thérapie en HYPNOSE HUMANISTE ( détails sur le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie ) voici les coordonnés d'une professionnelle compétente :
Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
Minijeune
Messages : 1659
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Minijeune »

Je ne suis pas certaine de comprendre...

Vous voulez dire qu'on ne se comprend sûrement pas?
Que nos réalités sont différentes alors on ne peut pas vraiment se mettre dans la peau de l'autre...?

On réagit chacune de nos côtés, pensant que ça pourrait faire référence à quelque chose dans notre vie, sans pour autant comprendre l'impact que ça peut avoir dans la vie de l'autre?

Pour être franche avec vous, je pense que la raison pour laquelle je réponds à ses posts... c'est que j'ai peur qu'elle parle de la perception qu'elle pourrait avoir de moi. Je n'y suis pas toujours allée avec le dos de la cuillère dans mes réponses sur d'autres posts... et j'ai senti quelque chose de défensif... mais c'est sûrement parce que j'essayais d'imposer, peut-être, mes réflexions... dans un moment possiblement de toute puissance, ou je me croyais vraiment lucide...

J'ai l'impression que ça lui arrive aussi, de vivre ces moments de pseudo lucidité... mais en sachant qu'il y a plein de choses qui peuvent venir induire une mauvaise perception de soi ou de l'autre... et dans ces moments, on cherche à être validée... surtout quand on se sent en danger d'une quelconque façon.

Je crois qu'il y a des choses qui font en sorte qu'on se ressemble sur certain point, mais que sur d'autres, on n'est pas du tout sur la même longueur d'ondes.

Bref...
J'ai eu peur que ce qu'elle allait répondre, c'était qu'elle pensait que c'était moi qui était mal intentionnée... ça fait longtemps que j'écris ici... et moi je sais que je n'ai pas de mauvaises intentions... et que je suis seulement quelqu'un en cheminement qui réagit parfois aux posts des autres... mais que cette réaction parle plus de moi que de l'autre... on dirait que j'ai eu peur qu'on me compare à mon père... puis c'est pour ça que je réagis... en disant que l'autre devrait parler... tout en sachant que si je réponds... je ne laisse pas vraiment la place à ce que l'autre s'exprime... et ça finit par tourner en rond.

Je dis ça parce que Tristana a écrit son premier post, qu'elle sentait qu'il y avait quelqu'un de malveillant et qu'elle était la seule à le voir, après que j'aille écrit un post pour qu'on puisse s'obstiner ailleurs que sur les posts des autres... de mon côté, quand je tombe dans une lutte d'idées, j'ai bien du mal à m'arrêter... et j'ai l'impression que je spam les posts des autres, et ça me dérange parce que je n'aime pas ça quand on agit comme ça avec moi...

Alors j'ai eu peur qu'elle soit en train de parler de moi... et que quelqu'un finisse par me dire que j'étais juste comme mes parents... donc j'ai réagi défensivement à ma manière...
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Minijeune a écrit :Mais si vous n'en avez jamais parlé avec personne...
Comment savez-vous que les gens ne vous valideraient pas dans ce que vous pensez...
Vous pourriez être surprise!!

Ça me fait penser à une amie que j'avais quand j'étais au secondaire... (lycée). Ce n'était pas vraiment une amie. Elle.contrôlait tout le monde. Elle était une leader très négative et j'ai beaucoup souffert à cause d'elle. Il fallait tout le temps qu'elle rejette quelqu'un de notre gang de filles. Et quand elle nous ignorait, tout le monde la suivait parce qu'elle avait tellement de contrôle sur les gens... les gens en avaient peur.

À ma dernière année de lycée, juste avant notre bal de finissant, je lui ai dit que moi, je ne voulais pas être son amie... que même si elle allait surement mettre de la pression sur les autres pour ne pas qu'ils me parlent, bien j'allais tenir mon bout.

Ce qu'il s'est passé par la suite, je ne l'ai pas contrôlé...
Je ne l'avais pas prédit.
Mais c'est comme si les gens se sont rendus compte qu'ils n'étaient pas obligés d'être victimes d'elle...
Et ont un peu fait comme moi...
Je n'avais pas mis de pression à personne de me suivre... je n'ai pas fait comme elle... mais elle s'est ramassée plus seule que d'autres choses...

C'était triste dans un sens...
Mais en même temps, quand je me suis positionnée, j'ai tellement eu l'impression que je reprennais du contrôle sur ma vie. J'avais le droit de dire qu'il y avait des choses que je voulais pas accepter dans le comportement de quelqu'un...
Je ne suis pas ce genre de personne contrôlante dont vous faites allusion ;)

Quant à mon exemple en effet je « n’en ai parlé à personne » puisque les autres les voient comme « gentils ».
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Dubreuil a écrit :J'ai " l'intuition " que vous vous parlez, l'une à côté de l'autre, mais pas du tout dans la même " essence ". Et ce, depuis le début de vos échanges, y compris dans d'autres posts… Un effet miroir, mais déformant.
Oui, vous visez juste !
Et moi qui ai toujours peur des malentendus on est peut-être en plein dedans !
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Minijeune a écrit :Je ne suis pas certaine de comprendre...

Vous voulez dire qu'on ne se comprend sûrement pas?
Que nos réalités sont différentes alors on ne peut pas vraiment se mettre dans la peau de l'autre...?

On réagit chacune de nos côtés, pensant que ça pourrait faire référence à quelque chose dans notre vie, sans pour autant comprendre l'impact que ça peut avoir dans la vie de l'autre?

Pour être franche avec vous, je pense que la raison pour laquelle je réponds à ses posts... c'est que j'ai peur qu'elle parle de la perception qu'elle pourrait avoir de moi. Je n'y suis pas toujours allée avec le dos de la cuillère dans mes réponses sur d'autres posts... et j'ai senti quelque chose de défensif... mais c'est sûrement parce que j'essayais d'imposer, peut-être, mes réflexions... dans un moment possiblement de toute puissance, ou je me croyais vraiment lucide...

J'ai l'impression que ça lui arrive aussi, de vivre ces moments de pseudo lucidité... mais en sachant qu'il y a plein de choses qui peuvent venir induire une mauvaise perception de soi ou de l'autre... et dans ces moments, on cherche à être validée... surtout quand on se sent en danger d'une quelconque façon.

Je crois qu'il y a des choses qui font en sorte qu'on se ressemble sur certain point, mais que sur d'autres, on n'est pas du tout sur la même longueur d'ondes.

Bref...
J'ai eu peur que ce qu'elle allait répondre, c'était qu'elle pensait que c'était moi qui était mal intentionnée... ça fait longtemps que j'écris ici... et moi je sais que je n'ai pas de mauvaises intentions... et que je suis seulement quelqu'un en cheminement qui réagit parfois aux posts des autres... mais que cette réaction parle plus de moi que de l'autre... on dirait que j'ai eu peur qu'on me compare à mon père... puis c'est pour ça que je réagis... en disant que l'autre devrait parler... tout en sachant que si je réponds... je ne laisse pas vraiment la place à ce que l'autre s'exprime... et ça finit par tourner en rond.

Je dis ça parce que Tristana a écrit son premier post, qu'elle sentait qu'il y avait quelqu'un de malveillant et qu'elle était la seule à le voir, après que j'aille écrit un post pour qu'on puisse s'obstiner ailleurs que sur les posts des autres... de mon côté, quand je tombe dans une lutte d'idées, j'ai bien du mal à m'arrêter... et j'ai l'impression que je spam les posts des autres, et ça me dérange parce que je n'aime pas ça quand on agit comme ça avec moi...

Alors j'ai eu peur qu'elle soit en train de parler de moi... et que quelqu'un finisse par me dire que j'étais juste comme mes parents... donc j'ai réagi défensivement à ma manière...

Oulala ! Mais je ne parle jamais de vous !
Et pourquoi pensez à ma place en disant que j’aurais vu de la « malveillance » dans mon premier post ? Il ne peut pas m’arriver grand chose ici.

Et qu’entendez-vous par le fait que je vivrais des moments de « pseudo-lucidités » ?

Là aussi, n’y voyez aucune offense mais je sais ce que je vis avec ma boussole intérieure : soit je suis sûre de moi au sujet d’une personne toxique et dans ce cas là je l’évite (j’ai bien vu qu’en parler aux autres, même de façon sous-entendue ne servait à rien - les gens ne s’attardent pas sur les détails et les personnes structurellement perverses et machiavéliques trouveront toujours une façon de se faire accepter par leurs pairs 99% du temps - sauf que tout est feint chez eux et je le vois ) soit je « valide » autrui, soit j’ai un quelconque doute et ne me prononce pas.
Je peux aussi tomber sur une personne toxique sans forcément qu’elle soit foncièrement malveillante. Et là j’ai justement plus de mal à m’en débarrasser.
Minijeune
Messages : 1659
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Minijeune »

J'ai juste répondu avec ce que moi je vivais...
Mes peurs à moi...
Ça ne veut pas dire que c'est forcément ça que vous ressentez ou que vous pensez.
Quand je parle de pseudo-lucidité... c'est plus que moi, je me rends compte qu'il y a des choses, qui comme tout le monde, peuvent être interprétées... nos perceptions peuvent nous jouer des tours... alors parfois on a l'impression d'être lucide... mais souvent, ça parle plus de soi que de la réalité... qui reste la réalité en soi... mais bon!!
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Harfang25 et 28 invités