Je vis en état d’alerte permanente

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Oui il y a évidemment des choses qui peuvent être interprétées. Mais je sais faire la distinction. Je sais aussi que cette hypervigilence que je décris m’amène à percevoir des choses extrêmement fines.

A votre avis à quoi je peux reconnaître une personnalité perverse narcissique ?
C’est une foule de détails et quand je dis que l’invisible est mille fois plus dangereux que le visible c’est le processus que je mène instinctivement avec mon entourage professionnel. Si je ne suis pas sûre de moi je ne dis rien.

Donc non, ça ne parle pas de « moi », ni d’une quelconque projection.


Et croyez moi si vous voulez mais les Pervers Narcissique ont justement la capacité à se faire couvrir par les psys, les juges, leurs collègues et leurs proches. Les gens sont dupes et pas moi.
Pourtant je ne suis pas quelqu’un d’exceptionnel. On peut penser que je « catalogue » les gens alors que c’est juste que je vois clair.
Les gens ne prêtent pas attention aux détails et ne font pas de liens .
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16277
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Dubreuil »

Je pense que mon attitude physique et le mouvement de mes yeux (ils balayent l’horizon en permanence -
*** C'est la condition nécessaire pour la thérapie EMDR. Le " balayage " est celui que fait notre inconscient dans le rêve, pour " traiter " nos traumatismes.
C'est une façon inconsciente " de se mettre en contact " avec soi-même.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16277
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Dubreuil »

Dubreuil a écrit :J'ai " l'intuition " que vous vous parlez, l'une à côté de l'autre, mais pas du tout dans la même " essence ". Et ce, depuis le début de vos échanges, y compris dans d'autres posts… Un effet miroir, mais déformant.
*** Je voulais dire qu'un trait de votre système défensif est identique.
Vous avez l'une et l'autre connu des traumatismes et vous êtes sur " le qui-vive ", à l'affût d'une interprétation de vos paroles ou de vos pensées qui laisserait place, ne serait-ce qu'un tout petit peu, à une interprétation sauvage.
Vous ne supportez pas l'idée de n'être pas comprise de suite, et EXACTEMENT comme vous l'entendez.
Cette situation vous conduit à un état proche du doute intense, et peut être confondu avec un trait paranoïaque REACTIONNEL ( donc, non délirant ).
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Minijeune
Messages : 1662
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Minijeune »

Ça fait bien du sens tout ça!
Désolée Tristana.
Ce qui est étrange c'est que j'ai l'impression que même si on a des particularité similaires, on ne parle pas le même langage... on n'arrive pas à se comprendre... et on se frustre, l'une et l'autre...
En même temps, les deux, on trouve repère ici...

"Repère"...

Refuge aurait été le bon mot...
Bref!!
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Oui, ça fait sens ;)

« Trait paranoïaque réactionnel », je ne connaissais pas ! Mais je note.
Ce n’est pas que je ne « supporte pas » de ne pas être immédiatement comprise, je panique surtout à l’idée d’éventuels malentendus venant s’installer .
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16277
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Dubreuil »

C'est surtout de qui vous voulez vraiment être comprise ! Est-ce que cela vaut la peine de se " miner " l'esprit pour chaque interlocuteur ?
C'est peut-être petite fille que vous n'avez JAMAIS été entendue, et que vous le revendiquez aujourd'hui.
Des " mal-entendus " il y en a toujours avec son entourage. A nous de savoir si c'est très important d'être " transparente " ( dans les 2 sens du terme ! )
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Merci pour ces réflexions pertinentes ! ;)

Je réfléchis pourtant mais je n’avais jamais fait le rapprochement entre le mouvement de mes yeux et celui qu’ils font pendant le rêve.

Concernant le fait de ne pas avoir été entendue petite fille, j’ai le souvenir de mon père me disant souvent de me taire.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 16277
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Dubreuil »

je n’avais jamais fait le rapprochement entre le mouvement de mes yeux et celui qu’ils font pendant le rêve.
les enfants " autistes " ont aussi une façon " de regarder en l'air, ou ailleurs. Mais ce mouvement des yeux me fait penser à une grande réflexion, un souci de " bien tout comprendre " en toute intelligence éveillée. Pour bien tout comprendre ce que vous exigez de l'autre.

Concernant le fait de ne pas avoir été entendue petite fille, j’ai le souvenir de mon père me disant souvent de me taire.
*** D'où peut-être l'éxigence d'être absolument écoutée au plus juste de ce qui est maintenant trop tard à dire au mal entendant,qui ne voulait rien en savoir.
Qu'importe la teneur des propos, ce qui prime c'est être " présente " chez l'autre, parler, et ne pasdire n'importe quoi;
la parole est devenue très précieuse pour vous, le dénier, la tronquer, la changer est au rang de la " profanation ".
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse

*** Contact pour LA THERAPIE HUMANISTE par internet : Mme Glise Annabel : 06 61 80 53 18.
( Explications sur ce forum, dans le post " Urgent, c'est le tournant de ma vie " )
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Merci pour cette analyse pertinente ! ;)

Vous parlez des autistes et de leur air ailleurs.
C’est fort à propos car j’ai longtemps été (et le suis encore aujourd’hui un peu ) considérée comme « l'idiote du village ». J’ai toujours pensé que c’était à cause de mon air absent, même si je suis plus que présente.
Tristana—
Messages : 276
Inscription : 23 déc. 2019, 22:59

Re: Je vis en état d’alerte permanente

Message par Tristana— »

Le questionnement chez moi ne s’applique pas seulement à la communication verbale mais à tout ce qui a trait aux attitudes de mon interlocuteur, verbale ou non verbales, actes ou mots.
J’ai un gros souci de clarté. Et quand je ne valide pas et/ou ne comprend pas une attitude, je peux très vite m’énerver.
Parce que j’ai du mal à saisir le bien-fondé de telle ou telle action mais aussi car je ne cautionne pas certaines attitudes .
Je n’aime pas la perfidie ni les piques gratuites.
J’ai une très grande difficulté à me mettre à la place de l´autre dans ces deux exemples. Pour le premier ça peut être plus la forme que le fond le plus dérangeant. Car je n’ai que très peu de prise sur des remarques vicieuses. Je ne sais pas Quand répondre et surtout comment. Alors souvent j’accumule et j'explose.

Il m’est déjà arrivée d’avoir le droit à des remarques très blessantes de la part de proches, voulant plus ou moins dire que j’étais une moins que rien (c’est anecdotique, je ne vis pas cela tous les jours et je n’accuse personne en particulier d’avoir de mauvaises intentions. Je cite juste des moments de vie). C’était gratuit.
Et quand j’ai rapporté les faits à Une connaissance commune elle m’a dit
« T’es folle » (merci beaucoup - ça aussi je ne me le serais pas permis). C’était soit-disant une « vanne », il était comme « ça ». J’ai du mal à saisir l’humour dans la méchanceté.


J’ai une très grande vulnérabilité, d’où l’énergie extraordinaire dépensée pour analyser en permanence.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 37 invités