Ma psy me lâche

Forum adulte, aide psychologique gratuite
Norah25
Messages : 16
Inscription : 16 mai 2016, 23:01

Ma psy me lâche

Message par Norah25 »

. Bonjour,

Je viens écrire sur ce forum pour déposer ma colère d'avoir été "lâchée" par ma psy cet après-midi, par téléphone.
Elle m'a expliqué ses raisons et me renvoie vers d'autres psys. Au moins, elle, elle pourra dormir sur ses deux oreilles cette nuit!
Je trouve ça honteux de le faire via ce moyen, vivant en ce moment une période délicate émotionnellement.
Je comprends et j'entends bien qu'un psy puisse se trouver limité face à un patient mais il me semble qu'il faut tenir en compte aussi les différents schémas d'abandon de rejet qui régissent encore les relations de son patient et de sa sensibilité. Ce qui est mon cas.

Ce qui rompt fameusement la confiance que je plaçais en la profession. Comment être certaine que je ne vais pas être chiante avec mes problèmes, ma détresse ? Comment pouvoir lâcher prise de nouveau? Comment faire confiance de nouveau?
Je suis profondément triste et déçue.
Minijeune
Messages : 1524
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Ma psy me lâche

Message par Minijeune »

Bonjour,

Vous nous exposez pas en détails les raisons pour lesquelles vous avez l'impression que votre psy "vous lâche"...
Mais pour vrai, on peut le voir comme un abandon... Ou comme le fait qu'elle vous considère vraiment si elle pense qu'elle n'est plus la personne qui peut vous aider à travers les périodes que vous passez.

Cela étant dit, ça ne serait pas non plus ma première pensée ou mes premiers ressentis face à une nouvelle de ce genre.
Je me sentirais abandonnée, mise de côté...
Peut-être même trahie.
Ayant moi aussi des problèmes avec l'attachement et sachant qu'un sentiment d'abandon peut me créer bien des souffrances, parce que ça vient réactiver quelque chose en moi.

Il en reste qu'une fois que la poussière serait retombée, je pourrais essayer de comprendre pourquoi elle en est venue à cette conclusion.
Quand on est thérapeute, j'imagine qu'on doit souvent se remettre en question et se positionner sur des trucs importants... Comme la notion de transfert et de contre-transfert... Comme sur nos limites personnelles... Mais aussi professionnelles...

Si elle ne se sent pas apte à continuer, et qu'elle est en mesure de mettre une limite, c'est qu'elle croit que vous allez sûrement plus avancer avec un autre thérapeute.
J'aimerais mieux que ma psychologue me dise ça... Que de savoir que je l'ai payé pendant x semaines... Alors que cliniquement, il n'y avait plus de possibilité d'avancement. C'est beaucoup plus éthique pour un professionnel et beaucoup plus concluant pour le client.

Vous avez le choix de vivre ça comme un rejet, ou comme, au contraire, une preuve de considération de votre personne...
Et une preuve qu'elle n'abusera pas de vous, en continuant de vous faire payer pour un service qui ne vous rend pas service.

Mais cela n'enlève pas les émotions que vous devez vivre... Qui ont leur raison d'être aussi.
Parfois, essayer de changer notre mode de pensée nous permet de voir la situation d'un oeil un peu moins dramatique.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15800
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ma psy me lâche

Message par Dubreuil »

Vous nous exposez pas en détails les raisons pour lesquelles vous avez l'impression que votre psy "vous lâche"..
Minijeune a raison, c'est indispensable d'en savoir la raison.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Norah25
Messages : 16
Inscription : 16 mai 2016, 23:01

Re: Ma psy me lâche

Message par Norah25 »

Minijeune a écrit :Bonjour,

Vous nous exposez pas en détails les raisons pour lesquelles vous avez l'impression que votre psy "vous lâche"...
Mais pour vrai, on peut le voir comme un abandon... Ou comme le fait qu'elle vous considère vraiment si elle pense qu'elle n'est plus la personne qui peut vous aider à travers les périodes que vous passez.

Cela étant dit, ça ne serait pas non plus ma première pensée ou mes premiers ressentis face à une nouvelle de ce genre.
Je me sentirais abandonnée, mise de côté...
Peut-être même trahie.
Ayant moi aussi des problèmes avec l'attachement et sachant qu'un sentiment d'abandon peut me créer bien des souffrances, parce que ça vient réactiver quelque chose en moi.

Il en reste qu'une fois que la poussière serait retombée, je pourrais essayer de comprendre pourquoi elle en est venue à cette conclusion.
Quand on est thérapeute, j'imagine qu'on doit souvent se remettre en question et se positionner sur des trucs importants... Comme la notion de transfert et de contre-transfert... Comme sur nos limites personnelles... Mais aussi professionnelles...

Si elle ne se sent pas apte à continuer, et qu'elle est en mesure de mettre une limite, c'est qu'elle croit que vous allez sûrement plus avancer avec un autre thérapeute.
J'aimerais mieux que ma psychologue me dise ça... Que de savoir que je l'ai payé pendant x semaines... Alors que cliniquement, il n'y avait plus de possibilité d'avancement. C'est beaucoup plus éthique pour un professionnel et beaucoup plus concluant pour le client.

Vous avez le choix de vivre ça comme un rejet, ou comme, au contraire, une preuve de considération de votre personne...
Et une preuve qu'elle n'abusera pas de vous, en continuant de vous faire payer pour un service qui ne vous rend pas service.

Mais cela n'enlève pas les émotions que vous devez vivre... Qui ont leur raison d'être aussi.
Parfois, essayer de changer notre mode de pensée nous permet de voir la situation d'un oeil un peu moins dramatique.
Bonjour,

Merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Ma psy m'a simplement dit par téléphone qu'elle souhaitait terminer la thérapie parce qu'elle n'avait pas les outils nécessaires pour m'aider à guérir de mes traumatismes. Voilà. Pas moyen de clôturer la thérapie de façon douce, en se revoyant une ou deux fois. Non. Je reçois cette info comme une gifle, alors que je vis des moments difficiles pour l'instant. Je ressens aussi une énorme culpabilité de ne pas avoir pris en compte les signes qui auraient pu me montrer qu'elle voulait me lâcher depuis plusieurs séances. J'estime quand on est psy que la moindre des choses quand on se sent démuni face à un patient, c'est de le faire sans rouvrir une blessure psychique/narcissique.
Norah25
Messages : 16
Inscription : 16 mai 2016, 23:01

Re: Ma psy me lâche

Message par Norah25 »

Dubreuil a écrit :Vous nous exposez pas en détails les raisons pour lesquelles vous avez l'impression que votre psy "vous lâche"..
Minijeune a raison, c'est indispensable d'en savoir la raison.
Bonjour,

Merci pour votre réponse. Je pense avoir donné la raison principale dans ma réponse à Minijeune. Elle s'est sentie démunie lors de notre dernière séance, avait même déjà suggéré de mettre fin à la thérapie. J'étais très mal émotionnellement et je n'avais plus espoir en rien. Je trouve qu'elle n'avait pas le droit de me laisser en plan, de cette manière. Elle n'a fait que réactiver mes peurs anciennes et mes schémas au lieu de me laisser le temps de digérer et de ne pas le prendre contre moi. J'ai vraiment une grande appréhension de retourner chez une psy, de peur de susciter encore du rejet, de peur de faire encore trop confiance, de peur de me plaindre de trop ou de nd pas être assez à la hauteur. Je ne suis vraiment pas d'accord avec la façon dont elle a agi.
Minijeune
Messages : 1524
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Ma psy me lâche

Message par Minijeune »

Je vous lis... et ça me fait vraiment penser à moi, il y a quelques années de ça.

Vous semblez très en réaction à la situation...
Et, même après quelques jours, vous semblez dans la même intensité. Je comprends les blessures d'abandon... je comprends la crainte, et les émotions en montagnes russes... la colère... essayer de rendre l'autre responsable de la décision... se dire que l'autre savait à quel point la limite pouvait nous faire souffrir... mais cette souffrance personnelle nous appartient... c'est là qu'il faut faire la distinction... on en est responsable. Ce n'est pas parce qu'on consulte que l'autre en devient responsable...

Les psychologues, dans leur mandat, doivent essayer d'aider la personne... en quoi est-ce que ça vous aidait vraiment d'aller la voir?... on dirait que je me revois, face à des traumatismes, dire à ma psychologue que je veux mettre fin à mes jours... que je n'ai plus d'espoir, que je m'automutile... dans l'attente d'une certaine réaction et d'un désir de fantaisie de réparation... qu'elle arriverait et me sauverait la vie... mais devant mon manque de motivation... ma détresse, mais aussi devant le fait que j'utilisais mes séances pour partager la violence que je me faisais, sans vouloir me prendre en charge... sans vouloir en changer quoique ce soit en fait... bien j'ai une psychologue qui a mis fin à la thérapie aussi... elle est venue mettre une limite... et de toute manière, je n'avançais pas... je perdais mon temps, je lui faisais perdre le sien.

Je pense maintenant, et je vous jure que je n'aurais pas dit ça il y a 5 ans, que parfois, la bienveillance des gens n'est pas dans le même sens que ce qu'on perçoit comme étant bienveillant! Parfois, des situations qui nous ramène à nos blessures sont bienveillantes...

Un autre exemple... quand ma psychiatre décidait de ne pas m'hospitaliser ou de me sortir de l'hôpital... alors que ce n'était pas ce que je voulais... mon dieu que je pouvais faire des crises... intérieurement, je sentais qu'elle m'abandonnait vraiment... ça faisait mal... et je réagissais aussi... un peu comme vous en ce moment... mais avec du recul, je sais qu'elle a fait ce qu'elle devait au point de vu clinique. C'était la seule manière de me sortir d'un cercle vicieux de prise en charge... et c'est grâce à ça que j'ai évolué... je serais encore un cas grave de TPL institutionnalisé... si on ne m'avait pas mis de limite...

Si elle avait déjà parlé avec vous du fait qu'elle pouvait mettre fin à la thérapie... pourquoi en êtes-vous si surprise? Et qu'est-ce que ça aurait changé qu'elle vous laisse 2 ou 3 séances... ça aurait sûrement ravivé les mêmes émotions... mais ça vous aurait donné l'opportunité de tomber dans les acting out... devant elle... pour sûrement lui faire ressentir votre colère, votre tristesse, votre sentiment d'abandon! Non?!
Minijeune
Messages : 1524
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Ma psy me lâche

Message par Minijeune »

J'ai ici projeté beaucoup de moi et de mes expériences... mais c'est ce à quoi ça faisait référence dans ma tête!!
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15800
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ma psy me lâche

Message par Dubreuil »

[quote="Minijeune"]
Il en reste qu'une fois que la poussière serait retombée, je pourrais essayer de comprendre pourquoi elle en est venue à cette conclusion.
*** Il n'y a rien à comprendre. Cette femme n'est pas thérapeute, mais si elle a été ainsi avec vous, il le sera avec d'autres, malheureusement.

Quand on est thérapeute, j'imagine qu'on doit souvent se remettre en question et se positionner sur des trucs importants... Comme la notion de transfert et de contre-transfert…
*** Elle connaissait son propre transfert pour voues, et comme elle n'a jamais fait de psychanalyse, ou au moins sa propre thérapie, elle ignorait la notion de contre-transfert, et si elle l'avait expérimentée et comprise, vous auriez continué avec elle.

Comme sur nos limites personnelles... Mais aussi professionnelles…
*** Sauf que si on ne connait pas ses limites personnelles, on est incapable d'en avoir professionnellement en qualité de psy.

Si elle ne se sent pas apte à continuer, et qu'elle est en mesure de mettre une limite, c'est qu'elle croit que vous allez sûrement plus avancer avec un autre thérapeute.
*** Votre grandeur d'âme vous perdra ! Si cela avait été vrai, elle aurait eu " la politesse " de dire aurevoir à sa patiente, en lui donnant l'adresse d'un autre thérapeute.

C'est beaucoup plus éthique pour un professionnel et beaucoup plus concluant pour le client.
*** Elle n'est pas psy, elle n'en a donc pas l'éthique.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15800
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ma psy me lâche

Message par Dubreuil »

[quote="Minijeune"]Je

Les psychologues, dans leur mandat, doivent essayer d'aider la personne…
*** Non, le psychologue " n'aide pas ". il accompagne le patient dans la recherche de sa personnalité, donc de son désir.
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 15800
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Ma psy me lâche

Message par Dubreuil »

Vous ne devriez pas trop vous en faire, cette femme n'était pas une professionnelle. Du moins elle n'avait aucune formation analytique. Si elle était restée votre thérapeute vous n'auriez non seulement pas évolué, mais elle vous aurait entrainé soit dans sa toute puissance, soit dans un état dépressif.
Et si elle n'avait pas eu la décence d'avouer son incompétence, vous en seriez encore à stagner dans un leurre.
Maintenant il importe que vous cessiez de vous en vouloir et de vous lamenter et que vous trouviez un(e) VRAI(E) Thérapeute !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL :
DE de psychomotricité - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse
*** Pas de consultation via internet, ni d'appel téléphonique, ni de mail. Merci de votre compréhension.
Répondre

Revenir à « Forum adulte »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Endevenir et 27 invités