dépression chronique étouffement

Forum dépression chronique
mus0101
Messages : 3
Inscription : 03 nov. 2016, 13:25

dépression chronique étouffement

Messagepar mus0101 » 03 nov. 2016, 13:30

Bonjour,
Mon problème a commencé depuis 2 ans, lorsque nous avons été coincé (moi et ma femme) dans un ascenseur . apres cet incident le problème s'aggrave : peur d'avion , transport commun , même les invitation où il y a trop de monde ..... .
hier je me suis réveillé à 1h du matin avec une sensation d’étouffement , je cherche un peu d'aire , j'avais l'impression que je vais mourir alors que j 'était chez moi , dans ma chambre à couché .

Maintenant j'ai très très peur de ce scénario ,
Je me demande des questions :

- est ce que c'était le vrai étouffement ?
- est ce que je vais mourir c'est ceci dure longtemps?
- est ce que le faite de prendre des souffles d'aspiration peut me débarrassé de cette sensation ?

aidez moi svp

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12701
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar Dubreuil » 03 nov. 2016, 18:28

Mangez peu le soir
Dormez avec un oreiller
Voyez un médecin pour l'apnée du sommeil
Voyez un psy comportementaliste pour mettre en place un protocole
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
" La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie." Jacques Lacan

mus0101
Messages : 3
Inscription : 03 nov. 2016, 13:25

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar mus0101 » 03 nov. 2016, 20:51

Merci beaucoup
Je suis allé chez mon psy. Il m'a ordonné de prendre 2 comprimés de escitalopram.
Je sais que je sais .
Svp. Je veux savoir si l étouffement c juste une impression... et que je n'ai pas le problème d'insuffisance respiratoire.
Merci encore

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12701
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar Dubreuil » 04 nov. 2016, 00:33

DUBREUIL a écrit :Mangez peu le soir
Dormez avec un oreiller
Voyez un médecin pour l'apnée du sommeil
Voyez un psy comportementaliste pour mettre en place un protocole


Ma foi, si vous souhaitez rentrer dans la dépendance... c'est un psychiatre votre psy. Je vous parlais d'un psy comportementaliste, pas des médicaments.
Un psy clinicien aussi...

Votre médicament peut agir la nuit sur votre respiration, par ex :
Effets secondaires de l'Escitalopran
Comme toutes les substances psychotropes, l'escitalopram n'est pas sans effets secondaires, variables en intensité.
anxiété ;
agitation ;
rêves anormaux ;
congestion nasale ;
sécheresse de la bouche (xérostomie) ;
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
" La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie." Jacques Lacan

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12701
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar Dubreuil » 04 nov. 2016, 00:34

Je pense que vous connaissez le processus phobique ?
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
" La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie." Jacques Lacan

mus0101
Messages : 3
Inscription : 03 nov. 2016, 13:25

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar mus0101 » 05 nov. 2016, 15:46

Salut.
Non je les connais pas
Merci beacoup

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12701
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar Dubreuil » 06 nov. 2016, 00:55

[quote="mus0101"]Bonjour,
Mon problème a commencé depuis 2 ans, lorsque nous avons été coincé (moi et ma femme) dans un ascenseur . apres cet incident le problème s'aggrave : peur d'avion , transport commun , même les invitation où il y a trop de monde ..... .
hier je me suis réveillé à 1h du matin avec une sensation d’étouffement , je cherche un peu d'aire , j'avais l'impression que je vais mourir alors que j 'était chez moi , dans ma chambre à couché .

C'est cela LA PHOBIE
Qualifications : Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité
Spécialisations : Psychothérapeute en Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Psychothérapeute en psychodrame de J.L. Moréno.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.
" La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie." Jacques Lacan

bjdoe
Messages : 5
Inscription : 14 mars 2017, 13:56

Re: dépression chronique étouffement

Messagepar bjdoe » 09 avr. 2017, 12:34

Bonjour,

Les crises d'angoisse, ça me connaît. J'en ai fait durant des années et j'en fait encore mais moins souvent. Je suis suivie psychologiquement et j'ai un traitement médical. J'ai réussi petit à petit à affronter des situations qui m'étaient insupportables il y a quelques années.

Bien entendu, l'évitement n'est pas une solution et j'en ai bien conscience. Vous devez aussi en avoir conscience. La meilleure façon de ne pas avoir peur, c'est d'affronter sa peur. Bien entendu petit à petit, dans la limite du possible, se donner des objectifs réalistes et se faire aider (médicaments, psychologue ou psychiatre, hypnose pour certains). Je ne dis pas que c'est facile (1 coup on avance et un coup on recule mais reculer ne veut pas dire que c'est négatif, essayer d'analyser pourquoi cette fois-ci cela n'a pas marché et faire en sorte que la prochaine fois cela ne se reproduise pas) et cela peut prendre du temps. Des fois, les angoisses reviennent mais je connais les signes et j'arrive à mieux gérer.

Moi, quand cela m'arrive, maintenant la nuit (c'est à ces moments que les angoisses resurgissent et que l'on ressasse) : réveil en sursaut, sueurs chaudes et froidres, coeur qui s'emballe avec l'impression de mort imminente, impression que toute mon énergie est aspirée, sensation d'étouffement, soit spasmes gastriques (ne sait jamais si cela va remonter ou si mes intestins vont lâcher), j'ai trouvé, mais cela n'engage que moi, cette solution : m'isoler pour essayer de reprendre le contrôle (souvent aux WC) et je compte (de 10 en 10 ou de 20 en 20 etc), j'augmente la difficulté. Au début, c'est n'importe quoi mais petit à petit et avec effort, ma concentration revient et je reprend le contrôle. Les fois où je n'y arrive pas, je me fait mal : je ne me casse pas un bras bien sûr, je me pince dans des parties sensibles (intérieur des cuisses, derrière les genoux, le cou, etc) pour que mon corps, mon cerveau se focalise sur cette douleur et non plus sur mon angoisse et ces répercussions physiques. Petit à petit, je m'apaise.

Je sais que cela a l'air complètement dingue mais aujourd'hui, j'arrive à affronter certaines situations qui m'étaient impossible il y a encore quelques années et j'espère aller plus loin et que ce ne soit qu'un mauvais souvenir. Juste pour dire qu'il est possible de gérer.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum dépression chronique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité