Question sur la garde alternée

Forum famille recomposée
Loic575
Messages : 1
Inscription : 08 nov. 2018, 15:31

Question sur la garde alternée

Messagepar Loic575 » 08 nov. 2018, 15:34

Bonjour,

Je m'excuse pour le paver mais je suis obligé pour que vous compreniez tout.
Je vais vous raconter mon histoire pour que vous puissiez mieux me répondre après avoir tous les éléments.

J'ai rencontré mon ex femme en 2011, mon fils est né en 2013. Je précise qu'à la base il est né par "accident", j'avoue au départ je voulais qu'elle avorte mais elle m'a dit tu fais ce que tu veux mais moi je le garde. Étant responsable et assumant j'ai décidé alors moi aussi de le garder et nous l'avons élevé ensemble SANS AUCUN REGRET jusqu'à notre séparation 1er janvier 2017 puis divorce début 2018.


Nous avons convenu d'une garde partagée avec échange le dimanche soir dans des conditions sereines.

Je précise que je suis quelqu'un qui ne cherche pas le conflit et j'ai eu tendance à tout lui céder pour la paix des ménages. J'étais seul, elle m'avait quitté pour un autre homme. Au début, madame me donnait mon fils beaucoup plus que ce que j'avais le droit genre tous les samedi soir etc pour qu'elle puisse sortir avec son nouveau concubin, j'ai jamais rien eu contre car j'aime mon fils et je fais plein de choses avec lui, il m'arrive de me priver pour lui mettre des sous de côté.


Étant fonctionnaire à 100 mètres de mon lieu de travail je finis tous les jours à 17h30 et je ne travaille pas le lundi. Mon ex femme qui habite dans la même ville, travaille à 30 km, fini à 19h15 et rentre pour 19h40 tous les jours. Elle ne travaille pas le mercredi, son conjoint qui est pharmacien aussi a les même horaires.


Résultat : Pendant ma semaine, elle venait le chercher le mardi soir et me le rendais le mercredi soir.

Pendant sa semaine, j'allais le chercher TOUS LES JOURS à l'école et le gardait jusque 19h40 douché et nourri en pyjama. J'osais rien dire car j'avais l'impression d'abandonner mon fils sinon mais quelque part je savais bien que je n'arriverai pas à refaire ma vie en restant la nounou de mon ex femme.


Un jour j'ai rencontré une femme, le 21 juin 2017 après 6 mois de séparation. Elle a une fille qui a 2 mois de plus que mon fils. Au début tout se passait bien mais petit à petit, ma nouvelle compagne supportait de moins en moins mon ex et reciproquement ! Il faut dire avec le recul que j'ai laissé trop faire, mon ex me demandait sans cesse des nouvelles du petit par sms (quand il s'est levé, ce qu'il a mangé, il est au lit ? vous allez ou ?) elle appelait tous les jours voulait plein de photos, en gros elle voulait connaitre les moindres détails de notre vie quand j'avais notre filset le pire c'est que mon fils n'était qu'une pièce du puzzle, on se racontait absolument tout (avec le recul je me rends compte que c'était une grosse erreur), entrait dans la maison lorsqu'elle ramenait mon fils et je laissais faire... L'erreur que j'ai fait c'est du coup par mimétisme de faire pareil... et donc de la conforter. A tel point que lorsque ma nouvelle compagne m'a dit qu'elle n'en pouvait plus qu'elle voulait faire sa vie avec moi et pas avec elle, j'ai continué à correspondre en cachette. Au début c'était pour avoir des nouvelles de mon fils puis peu à peu c'était surtout pour lui répondre car elle s'inquiétait quand je ne donnais pas de nouvelles (une fois elle est venu et a sonné et est entré parce que je n'avais pas dit que j'avais récupéré le petit à l'école un soir alors qu'on était mardi en plein dans ma semaine). Lorsque j'ai voulu prendre de la distance et lui expliquer que je voulais refaire ma vie, qu'on était divorcé et qu'il fallait arrêter d'échanger autant, ça s'est transformé en chantage : Si j'ai pas de nouvelles jte préviens je dis toute la vérité à ta copine elle mérite pas que tu lui mentes... Du coup je me suis senti coincé.
Les relations entre ma copine et mon ex femme ont commencé à devenir hyper tendu, mon ex femme n'arrêtait pas de dire, ta copine est taré etc elle détruit notre famille...


Un jour on était parti en vacance en sardaigne et mon ex m'a mi la pression : je te préviens si j'ai aucune nouvelle ou aucune photo je débarque en avion. J'ai envoyé toutes les photos de vacances à mon ex. Je me suis senti tellement mal d'avoir dévoilé notre vie à une femme qui ne fait plus partie de la mienne que j'en ai pleuré toutes les vacances.(j'ai menti en pleine gueule à ma compagne pendant 1an). En rentrant j'ai dit à ma compagne que je la quittait sans aucune explication car dans ma tête je me sentais incapable de lui dire la vérité. J'ai tout avoué pour soulagé ma conscience. Elle a voulu me quitter mais m'a laissé une chance en m'ouvrant les yeux et en me faisant décrocher du téléphone. Elle m'a "désintoxiqué" de mon ex en m'expliquant que j'avais pas de compte à lui rendre qu'on avait notre vie de famille et qu'elle était pas obligé de connaitre tous les détails du coup mon ex ne pouvait plus me faire chanter et je me suis senti LIBRE (le bonheur de ne plus stresser de ne pas avoir son téléphone sur soi pour dire à son ex que son fils va bien etc.... Quand mon ex a appri que je me suis remi avec elle, elle n'a plus voulu me rendre mon fils car elle disait qu'elle avait peur pour mon fils car ma compagne était folle etc qu'elle mettait des barrière entre elle et son fils... On a eu une discussion posée avec mon ex à 3 pour la rassurer et lui faire comprendre qu'on voulait juste notre vie et que mon fils restera le sien. On lui a expliqué qu'on lui enlèvera jamais son fils mais que fallait respecter les semaines (elle nous demandais souvent mon samedi pour voir sa famille...) et qu'il fallait qu'elle prenne ses responsabilités et d'arrêter de se reposer sur moi (je précise que dès que j'avais un rdvz pendant sa semaine ou que je voulais être tranquille j'avais droit à du chantage affectif comme quoi je m'occupe pas de mon fils et qu'un jour il saura tout...), mais que bien sur je pouvais toujours garder notre fils de temps en temps que je n'étais pas fermé.


Elle a été dans le déni et quémandais des photos, si il a bien été à l'école etc... Au bout d'une semaine alors que c'était ma semaine, elle m'a appelé 16 fois m'a traité de connard sans couille par ce que je ne donnais pas de nouvelle de son fils depuis 3 jours. Je suis venu chercher mon fils à l'école pendant ma semaine le lundi à 16h avec ma compagne. Elle était là en transe, elle voulait récupérer le gosse et m'a dit que tant qu'on aurai pas de discussion tous les 2 sans elle elle ne me le rendrait pas... on lui a expliqué que ça s'appelait de l'enlèvement d'enfant et qu'elle pouvait perdre la garde, elle a paniqué a poussé ma compagne qui est tombée par terre devant le gamin à l'école bref l'horreur. J'ai calmé le jeu je lui ai dit vient on va devant la maison on va parler, notre fils va jouer dans le jardin et après tu va t'expliquer avec ma compagne.


On lui a expliqué que je voulais refaire ma vie de mon coté, qu'on était divorcé qu'il fallait qu'elle l'accepte et qu'on pouvait plus continuer comme avant. On a même été sympa, je lui ai dit si tu te sens seul, tu peux prendre le gamin ce soir même si c'est ma semaine, ce qu'elle a fait. Elle était comme un camé et nous disait je veux juste 3 sms par jour et 2 photos, elle se rendait pas compte je crois... et disait que ma compagne ne pouvait pas comprendre que nous 3 c'était fusionnel... Le soir elle nous envoie un sms en disant qu'elle s'excuse mais que on lui avait bien foutu la honte à l'école...

Une semaine plus tard (entre temps elle demandait des nouvelles mais comme je me contentais de dire seulement que le ptit allait bien, ça lui a pas plu) je lui récupère le gamin le lundi soir. A 19h40 elle vient en mode furax : Desormais on fera chacun sa semaine tu l'aura plus pendant ma semaine, toi la salope ta rien à dire t'es pas sa mère et elle s'est barré. Du coup je lui ai bien précisé que elle ne l'aura plus mes mercredi et il est maintenant chez mes parents. Le soir je vois un pavet PUBLIC sur son Facebook avec la photo d'elle et de mon fils et une citation de laurence boccolini (excusez de l'orthographe) qui dit en gros que rien ne se mettra en travers d'elle et de son fils et qu'elle éliminera tous les obstacles, bref on a flippé.

Suite à cela et à chaque fois qu'on se croisait il y avait clash, je ne lui adresse plus la parole physiquement.

Depuis nous fonctionnons par carnet de liaison du vendredi au vendredi. Je l'ai bloqué sur mon téléphone car j'étais harcelé de SMS mais elle peut toujours m'appeller et m'envoyer des mails en cas d'urgence.
Oui on a changé non officiellement, l'école fait tampon pour le passage de bras pour pas que l'on se voit. j'ai émi la volonté qu'elle ne raccompagne pas le petit devant ma porte car il a 5 ans il peut faire 8 metres tout seul... ce cas s'applique quand c'est les vacances, je le dépose sur le trottoir je lui fais un calin, un bisous et je le regarde remonter l'allée de la maison de sa mère jusqu'à la porte sans l'accompagné. Il n'a plus qu'à marcher dans l'allée pour rentrer chez sa mère (je surveille qu'il rentre bien évidemment). SAUF QUE la mère s'obstine, elle se plante exprès devant le trottoir bras croisé avec un air de molosse, dit que il fut un temps je n'étais pas le monstre qui jette son gosse sur le trottoir et blablabla. Alors bien sur elle en a le droit elle est chez elle mais c'est pas vraiment fait pour apaiser la tension.
Je vous assure que j'essaye de couper les ponts avec elle et de ne garder que le carnet de liaison pour parler des problèmes de notre enfant. On a réussi à instaurer que tous les lundi entre 19h et 20 h le petit peut appeler son autre parent. Mais avec ses conflits lorsque c'est l'ex belle mère qui le garde, ça se passe mal. Elle le met sous haut parleur, écoute tout, le petit galère à m'entendre et l'autre ne fait rien pour l'aider. C'est encore arriver le jour de son anniversaire et là j'ai vu ROUGE je lui ai dit par sms que si elle était pas capable de mettre son fils au calme pour qu'il ait une discussion correcte avec son père le jour de son anniversaire en l'aidant sans le mettre en même temps devant la tv etc pour qu'il soit distrait, je pouvais faire pareil aussi. S'en ai suivi des torrents de sms de sa part avec des reproches sans queue ni tête que lorsqu'il l'appelle, ça ne dure que 5 min (alors que je laisse parler autant qu'il veut et ça dure bien 10-15 minutes desfois et un enfant de 5 ans parfois ne fait pas durer la conversation). J'avoue c'est puéril mais j'ai toujours aidé mon fils a tenir le téléphone correctement sans écouter et sans qu'il soit distrait par quelque chose pour qu'il soit concentré sur l'appel.


Je précise que le plus drôle c'est qu'elle a dit chacun sa semaine mais que le lundi elle m'a enlevé la possibilité de le voir pour le faire garder par ... ma tante... . Quand je lui ai dit que ça me dérangeait qu'elle s'accrochait encore à ma famille elle s'est obstinée et à même poussé le vis à utiliser ma tante pour faire appeler le petit pour qu'elle soit débarrassé de le faire. Certe elle a le droit de fréquenter qui elle veut mais pour couper les ponts ca reste difficile du coup car ma tante lui raconte tout et elle adore les histoires croustillantes. De plus mon ex continue ses calomnies sur ma compagne et du coup ma tante a tendance à la croire plutôt que nous et ça m'a fait beaucoup de mal ! J'estime que dans la famille on se sert les coudes.

Elle est tellement accroché à son ex belle famille qu'aujourdhui alors que c'est sa semaine de garde, elle fete l'anniversaire du gamin au cocoparc (trucs gonflables tobbogan etc..) en invitant les enfants de ma soeur (qui a accepté) pour bien faire comprendre que c'est moi qui pose problème alors qu'on les invite déjà samedi quand je le récupère... Je sais pas, moi ça me viendrait pas à l'idée d'inviter mon ex belle soeur avec ses enfants, ils me détestent tous. Oui je sais ce que vous allez dire, si ma soeur a accepté c'est qu'elle le veut bien et elle fréquente qui elle veut mais suite à tout cela, c'est humain ça me saoule un peu.


Voilà où on en est, j'avais besoin de vider mon sac, j'ai le coeur lourd je suis à bout elle nous rend fou.


J'ai décidé avec mon ex-femme de réecrire ma convention Garde alternée pour mettre au point les nouvelles modalités qu'on applique depuis 6 mois. ça en est à un tel point que le jour de la rentrée pose problème, je peux plus la croiser car elle cherche toujours le malaise et je veux pas ça devant mon fils. Du coup j'ai rédigé au JAF la révision d'un commun accord mais j'ai rajouté une sous section avec les points qui nécessite sa médiation. J'ai demandé à ce que l'enfant soit accompagné le jour de la rentrée par le pair ou la mère selon année pair ou impair pour éviter que le gamin ressente un malaise sur conseil de mon avocat. Alors que elle bien évidemment ne voit pas le problème et les deux parents peuvent y assister... Compte tenu de la situation je préfère éviter un malaise sur une journée déjà stressante pour un enfant.


Avec tout ça, mon avocat m'a déjà dit que je risque rien car je manque à aucun devoir auprès de mon fils et que je suis même en position de force car mon ex a des horaires de fou et que sa famille habite loin alors que mon fils a tout ses repaires familliaux chez moi. et qu'il fallait que je garde les sms (même si elle se pose toujours en victime). Malgré ça j'ai peur de perdre ma garde alternée... j'ai peur qu'elle dise que nos conflits perturbe le petit et qu'elle demande la garde exclusive.

Je précise que j'ai gardé la maison, j'habite à 50 mètre de l'école et que mon fils a toujours connu cette maison. il est heureux, bien qu'il est 5 ans je lui demande si il est heureux il me répond oui, je lui demande si il aime bien etre chez papa et maman il me répond qu'il adore aller aux 2 maisons. Qu'il s'en fiche que papa et maman "se dispute car ils s'aiment plus et ils habitent plus dans la même maison". Les relations avec ma compagne sont superbes, il joue avec et joue avec la ptite comme cul et chemise. On leur a bien fait comprendre que les enfants respectent les rêgles et ordres des 2 parents. Ca en fait tiquer certains mais j'estime qu'on peut pas avoir une cohérence familiale et éducative si on n'éduque pas son beau fils ou belle fille sous prétexte qu'on est pas son parent.


Je précise qu'on communique par carnet donc la 0 communication n'existe pas et elle peut appeler en cas d'urgence absolue et nous continuons par le biais de ce carnet a faire des choix commun quand aux lunettes, santé, école etc... Je suis obligé d'en arriver là pour qu'elle nous foute la paix. Je ne lui adresse plus la parole et ne souhaite plus la croiser à moins d'y être obligé pour éviter que l'on se dispute devant le gamin mais elle essaye de me pousser à la faute.

Dans ma tête j'ai peur de perdre mon fils alors que mon seul crime c'est de vouloir écarter mon ex femme de ma vie... Je sais j'ai fais aussi des erreurs et j'ai pas toujours été blanc non plus.

Je vous en supplie dites moi ce que vous en pensez.

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum famille recomposée »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités