éreutophobie solution

Forum éreutophobie, peur de rougir en public.
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13637
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: éreutophobie solution

Messagepar Dubreuil » 26 janv. 2019, 20:45

[quote="Dubreuil"]Les forums sont créés pour que les gens partagent entre eux et se soutiennent mutuellement non? alors si qqn veux bien me guider, m'écouter
Message par nadia3846 » 20 oct. 2018, 11:07

je n'en peut plus de me battre contre cette phobie qui fait surface à chaque fois que j'ouvre la bouche! J'ai vraiment tout essayé ! les sophrologues, psychologues, médecins..TOUT mais rien n'y fait ! "

*** Il fallait le dire que vous cherchiez un groupe " d'heureux-tophobes " pour pleurer ensemble sur vos symptômes !
Vous avez eu des réponses. Elles ne vous satisfont pas, parce que vous ne souhaitez pas aller voir un professionnel. Donc, à moins d'ouvrir un post de pleureurs( euses ) pour jouir de vos bénéfices secondaires; je ne vois pas trop ce que vous souhaitez !

Relisez encore les réponses, et donnez vos impressions sur ce qui est proposé. C'est cela qui vous sera intelligent et constructif !
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez contacter le PSY et lui faire un don du montant que vous souhaitez. Merci.

Gabriel888
Messages : 1
Inscription : 27 janv. 2019, 14:04

Re: éreutophobie solution

Messagepar Gabriel888 » 27 janv. 2019, 15:33

Bonjour à tous,

Je souhaite ici apporter le petit témoignage d'un éreutophobe qui s'en ai sorti.
Cette expérience est personnelle, je suis conscient que chaque cas est particulier, et je ne crois en rien avoir trouvé une solution miracle... au contraire ! Tant de facteurs entrent en jeux. Mais avec de la patience, du temps, du travail sur soi, sur son corps, il est possible de s'en sortir. S'il vous plait, gardez espoir ! Je me souviens de ma détresse il y a quelques années (oui, ça m'a prit quelques années pour dépasser ce syndrome, 5 ans environ), je me souviens de la douleur, de la peur d'être en société, etc, alors que je suis si sociable ! Bref, je vais faire de mon mieux pour expliquer comment je suis sorti de là :) Car encore une fois, c'est possible ! <3

Ce sur quoi j'aimerais insister, c'est qu'il ne faut pas voir la source du problème comme unique. Il s'agit d'un problème multi-factoriel, et il faut s'y attaquer avec patience, persévérance, et une pointe d'humour (je sais, c'est dur ;).
Il s'agit d'un mélange de dérèglement physique, mental, et émotionnel, et à la fin, c'est le corps qui crie au secours ! Alors écoutons-le, et changeons progressivement notre quotidien pour retrouver l'équilibre : )

Ci-dessous une liste des principaux facteurs qui contribuaient à mon éreutophobie, avec à chaque fois la manière dont j'ai traité le problème. Chacun est différent, donc cette liste ne sera probablement pas la même pour vous, de même pour les solutions. C'est une expérience personnelle. Ce qu'il faut garder à l'esprit là-dedans, c'est de prendre le temps (quelques mois, quelques années peut-être, mais ça vaut le coup !) de se connaître soi-même. De mon expérience aucun praticien / docteur n'a de solution définitive à vous apporter. Est-ce-que c'est long ? oui. Est-ce-que c'est compliqué ? oui. Mais est-ce-que c'est possible ? OUI ! Patience, persévérance, et amour.

Voici la fameuse liste :

- LE STRESS, bien entendu, le stress est un des premiers facteurs. Ce qui m'a longtemps laissé perplexe, c'est que je devenais très rouge, avec pleins de plaques, etc (vous connaissez le topo) dans des situations qui à priori était peu stressante, ou en tout cas dans lesquelles je ne ressentais qu'un léger stress. C'était d'autant plus frustrant ! Devenir pivoine alors qu'on demande seulement une baguette à la boulangère, il y a de quoi devenir dingue... Il y a bien sûr le léger stress d'anticipation du "je vais peut-être rougir". Oui, ce stress existe bien, mais dans mon cas il y avait aussi une sur-réaction du corps, ce qui m'amène à mon deuxième facteur,

- LA FLORE DIGESTIVE, j'ai mis très longtemps à comprendre cela. Au début j'ai juste remarqué que si je ne buvais plus de sodas industriels, mes plaques diminuaient au moins de moitié. J'ai donc commencé, progressivement, à noter ce que je buvais et mangeais et à observer comment mon corps ce comportait dans les 24-48h qui suivaient. C'est un exercice long et fastidieux, mais grâce à lui j'ai éliminé environ 80% de mes rougeurs ! Dans les aliments que je ne consomme plus, pour faire simple : produits contenant des conservateurs chimiques ou des colorants (aka presque tous les produits industrialisés), sodas, alcohol (un peu mais de manière occasionnelle et j'apprécie d'autant plus, je suis un amoureux du rum et cela a été dur à accepter, mais il y a bcp d'autres moyens de s'enivrer si vous aimez la fête!). Ces changements ont réduit presque totalement les réactions liées à la nourriture, et pour les rares fois où je pense important de ne pas avoir de rougeurs du tout (entretien d'embauche, rdv important, etc), j'utilise un comprimé de desloratadine qui contribue à les arrêter complètement.

- MA FORME PHYSIQUE, après le lycée, j'avais arrêté le sport et rétrospectivement je vois aujourd'hui que c'est à ce moment que les choses ont empiré. Je me suis depuis remis à la natation, et quand il fait trop froid pour aller à la piscine (brrrrr...) je fais simplement 30 à 60min de gym chez moi. J'ai retrouvé une forme du tonnerre, et en plus d'éliminer mes rougeurs je me retrouve avec un corps qui me plait et dans lequel je me sens bien !

- LE STRESS, part 2, j'ai oublié de vous donner mes solutions ! j'ai réglé le problème en me mettant à la méditation (j'ai commencé par un Vipassana, puis par 20 minutes de méditation quotidienne tous les matins avec Headspace), et aussi en procédant à des changements dans mon style de vie. Il y a eu des décisions difficiles, mais dont je suis tellement heureux aujourd'hui. Par exemple, je me suis rendu compte que je ne supportais pas de travailler dans un immeuble de bureau. L'open space, l'univers aseptisé, les costumes, etc... J'avais l'impression d'y être un acteur, un fantôme, bref j'y étais à côté de mes pompes. J'ai donc trouvé un moyen de continuer mon travail sans avoir à aller dans cet environnement qui était une grande source d'anxiété pour moi. Et ça a marché ! Aujourd'hui je suis bcp plus épanoui professionnellement et je gagne mieux ma vie. Je ne vous dis pas de poser votre démission demain, probablement ce qui était un facteur grave de stress pour moi vous fait sourire, tant mieux : ) Chacun est différent, l'essentiel est de prendre le temps de s'écouter et d'avoir le courage de faire les choix qui s'en suive. Vous verrez, l'univers sera vous féliciter !

- L'EQUILIBRE EMOTIONNEL, c'est le derniers points que j'ai identifié récemment et qui m'a permis de définitivement clôturer l'épisode éreutophobe de ma vie. C'est un aspect différent du stress, dans le sens où il est intrinsèquement lié à la relation qu'on entretient à soi et aux autres. Disons que le stress, dans ma catégorisation, c'est pour le cerveau, et l'équilibre émotionnel, c'est pour le coeur ! Ok, je sens que certains font la grimace, et moi aussi il y a quelques mois je n'aurais jamais écrit des choses si fleur bleu. Mais simplement, pouvez-vous répondre à cette question : "Est-ce-que vous vous aimez ?" Je ne parle pas d'orgueil, ni d'égo, mais est-ce-que vous êtes fondamentalement convaincu que vous vous méritez votre amour et celui des autres ? Si votre réponse n'est pas un OUI absolu, alors il y a ici de la marge de progression, et promis, ça vous aidera à régler votre problème, et bcp d'autres ! Dans les pistes possibles : yoga, beath work sessions, extatic dancing, love making, singing, and so many others !... Tout ce qui peut vous permettre de vous exprimer et de vous rapprocher de ce qui vous inspire et vous rend heureux <3

Voilà...
Encore une fois, cela n'est que mon humble expérience, mais si cela peut aider, ne serait-ce qu'un tant soit peu, j'en serai très heureux.
Mon éreutophobie et mes rougeurs ont aujourd'hui disparu à 99%. Et pour le 1% restant, j'accepte que personne n'est parfait : D
Oui, malgré le travail sur moi, il y a encore parfois des moments où je suis stressé ou anxieux. Heureusement ! Nous ne sommes pas des robots :)

Bonne chance à vous !
Amour amour amour,
g

Andréa L
Messages : 1
Inscription : 01 févr. 2019, 16:00

Re: éreutophobie solution

Messagepar Andréa L » 01 févr. 2019, 16:06

L14 a écrit :Oui évidemment que j'ai tout lu!
Je sais pertinament bien que je ne suis pas la seule à souffrir de cette maladie, que mon cas n'est qu'un cas parmis tant d'autres mais je suis littéralement épuisée psychologiquement..je n'en peut plus de me battre contre cette phobie qui fait surface à chaque fois que j'ouvre la bouche! J'ai vraiment tout essayé ! les sophrologues, psychologues, médecins..TOUT mais rien n'y fait ! De plus je suis étudiante et les scéances chez le psy + mes allés venu chez le medecins ne sont pas données ! Je suis actuellement sous antidépresseur et ma vie n'est pas une vie. A 18 ans, je suis une fille qui ne souris plus et qui se cache du monde extérieur, qui évite tout contact visuel par peur que qqn lise en moi comme dans un livre ouvert..j'ai s'en arrêt peur ! Peur de tout et surtout peur que mes rougissements me trahissent ! Rien que le mot "rougir" m'angoisse et me fait rougir au moment même où je le dit ! Mais où vas le monde ? Suis-je devenue folle ? J'ai peur d'un mot ! Je sais que tout ce que je dis peut sembler completement absurde mais j'ai vraiment besoin de me retrouver avec moi même et de me débarrasser de cette saloperie ! Les forums sont créés pour que les gens partagent entre eux et se soutiennent mutuellement non? alors si qqn veux bien me guider, m'écouter et aider les gens à ne plus avoir peur de cette phobie qu'ils se manifeste et nous aide svp !


Salut, j'ai 26 ans, je suis éreutophobe et j'ai moi aussi essayé beaucoup de choses (psy, groupes de paroles pour personnes timides mais pas ereutophobes...). Ça m'a permis d'aller mieux à certains moments, de comprendre certaines choses et d'avancer mine de rien mais là, je rechute. Du coup je propose aux personnes intéressées de se rencontrer pour en parler. Je pense que ça peut être une bonne solution. A force de s'entrainer de parler devant d'autres gens, de partager des conseils etc ça ne pourra qu'aller mieux. Qu'en penses-tu ? La proposition est ouverte pour tout le monde. L'objectif serait de se voir sur Paris, dans un lieu calme. N'hésitez pas à m'envoyer un message ;)


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum éreutophobie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité