Manque de confiance en moi et grande timidité

Forum timidité
Shandrile
Messages : 35
Inscription : 06 mai 2012, 02:26

Manque de confiance en moi et grande timidité

Messagepar Shandrile » 12 mai 2014, 03:52

Bonjour tous le monde , je viens écrire ici afin de trouver des oreilles attentives et de la compréhension et non comme je le vis au quotidien de l'incompréhension voir du mépris ... Etant enfant et ce jusqu'au lycée , ce que l'on pouvait lire en premier sur mes bulletins scolaires c'était que j'étais beaucoup trop timide , en effet même si je ne comprenais pas quelque chose je n'ai jamais osé le dire par peur de paraître idiote aux yeux des autres , que se soit de mes "camarades" ou du prof lui même et d'être cataloguée pour le reste de l'année , à la fac , je me souviens , lorsque je devais passer devant toute la classe pour un exposé , je sentais toutes ses paires d'yeux posés sur moi et inévitablement dans ma tête , je ne pouvais penser autre chose que : "ils vont me trouver idiote , se moquer de moi , se dire que je suis moche en plus de ça etc..." du coup débit de parole accéléré pour en finir au plus vite , larmes montant aux yeux de façon incontrôlable , sueur me coulant des aisselles , sensation d'oppression au niveau du cœur et battements accélérés comme si je venais de courir , jambes tremblantes et tête baissée pour ne pas voir les personnes fassent à moi ; ceci m'a d'ailleurs valu de la part d'un examinateur au rattrapage à l'oral un instant où il m'a laissé me calmer car , je me suis mise à pleurer mais impossible de me calmer . En maternelle , lorsque nous faisions des sorties scolaires , je ne lâchais pas la main de la maitresse et restais collée à elle malgré la présence d'une très bonne copine , au collège en 6e je me suis faite embêtée (voir peut-être harcelée) par un garçon de ma classe en dessin (il me touchait les seins car oui à 10 ans et demis j'avais déjà de la poitrine et j'étais la seule de ma classe et voulais mettre sa main dans ma culotte) et bien vous allez surement me trouver idiote mais je n'ai jamais rien dis que se soit au prof ou bien à ma famille et j'ai gardé ça pour moi (je tiens à préciser qu'il y avait une autre fille à la même table que nous qui aurait pu me servir de témoin si j'avais dis quelque chose).

Dans le cadre familiale ma grand-mère n'a jamais compris pourquoi , je refusais d'aller chercher le pain "comme le le font la plupart des autres enfants de ton âge voyons !" à l'âge de 9ans , dans ma tête c'était , je vais me faire enlever, on va me voir , me regarder hors je refuse qu'on me regarde , je n'aime pas ça que des personnes inconnues me regardent. Il faut du coup expliquer un peu le contexte familiale dans lequel j'ai grandis : une mère qui m'a eu à l'âge de 36 ans en 1980 ce qui pour l'époque était vieux pour un premier enfant avec un homme qui ne voulait pas entendre parler d'une nouvelle paternité car en plein divorce à cause de son alcoolisme qui faisait qu'il battait sa femme , du coup ma mère lui a "gentiment" dit qu'elle refusait catégoriquement qu'il me reconnaisse et qu'il vienne me voir ; bref cette même mère n'a jamais coupé le cordon d'avec la sienne et donc on s'est retrouvé à vivre à 3 générations sous le même toit (le grand-père , lui , était décédé depuis belle lurette , dans les années 60 , ayant 36 ans d'écart avec ma grand-mère) ; je ne vais pas retranscrire à nouveau en détails comment on été ma relation vis à vis de ma mère : vous trouverez un post que j'avais écris il y a de ça un bout de temps déjà : viewtopic.php?f=717&t=6521&hilit=shandrile mais disons qu'en dehors du cadre : mère / grand-mère maternelle / parrain et marraine de ma mère que j'appelais papi et mamie et qui étaient déjà à la 60 aines quand je suis née , je ne voyais presque personne d'autre .
Lorsque nous partions en vacances garder la maison du cousin de ma mère quand lui et sa famille partait en vacances aussi , s'il y avait les enfants du voisinage dehors , je n'aimais pas passer devant les fenêtres car je ne voulais pas qu'ils me voient , du coup je faisais un détour dans la grande maison pour éviter ces fenêtres .

A mes 18 ans j'ai pris pour la 1ere fois un bus toute seule avec la peur au ventre , j'ai mis longtemps avant de faire des démarches par moi même genre aller chercher des papiers , j'envoyais toujours la fausse mamie me les chercher et pareil pour des coups de téléphone , il fallait que se soit elle qui les passent .

Aujourd'hui , ce qui est bizarre c'est que je n'ai pas de mal à entamer la conversation avec certaines personnes mais il faut que ça vienne de moi , que je sois donc celle qui aborde en 1er (donc si l'on peut dire en position de force) , sinon à nouveau sensation de fort malaise comme par exemple lors d'entretient d'embauche , je n'arrive pas à regarder la personne , j'ai inévitablement le regard fuyant et de nouveaux ces sensations physique (sueur , larmes etc...) et psychologique ( la personne va me trouver idiote , toute façon je suis nulle donc ça sert à rien , vite il faut que ça se termine , je veux sortir de là , j'étouffe etc...) car je suis en position de faiblesse , face au jugement et ça n'est pas moi qui ai le contrôle de la situation donc je panique . Cela me dessert au plus haut point car je suis au chômage depuis longtemps maintenant et mon conjoint n'arrive pas à comprendre pourquoi je ne travaille pas car je pourrais rencontrer d'autres personnes (en plus de rapporter de l'argent bien entendu ^^) , j'ai beau lui expliquer que j'ai peur , que rencontrer d'autres personnes ne m'intéresse pas du tout (car oui je préfère être seule , fille unique jouer seule déjà ne me posait aucun soucis et nouer de nouvelles relations amicales , cela va peut-être vous choquer mais je n'en vois pas du tout l'intérêt ; j'ai eu des amies , oui , mais une fois sortie du cadre de leur vie , je n'ai plus existé alors qu'on s'entendais très bien , que je les ai invité plus d'une fois ; bref tout ce petit monde m'a fortement déçue et je me suis sentie presque trahie et je me suis dis que le proverbe "loin des yeux , loin du cœur" se valait aussi en amitié) et aussi , c'est triste à dire mais que je ne vois pas dans quoi je serais capable de travailler car rien ne m'intéresse (les seules choses dans lesquels j'aurais rêvé travailler sont archéologie ou astronome) et j'avoue que ceci me laisse perplexe aussi : pourquoi rien ne m'intéresse (même moi) en dehors de l'Histoire , de l'astronomie , de la lecture , des jeux vidéo et de la télé ? Je ne suis bien qu'entre mes 4 murs si l'on peut dire , je m'y sens en totale sécurité et lorsque je sors , je ne flâne pas , je vais droit au but pestant justement contre ses gens qui eux flânent et m'empêchent d'atteindre mon but rapidement car ils marchent trop lentement (pourquoi dois-je le faire rapidement ? Car je n'ai qu'une hâte c'est de retourner chez moi , entre mes 4 murs , là où je serais loin d'éventuels regards , là où je respire) . Bref mon conjoint ne me comprend pas et pour lui, la timidité c'est facile à vaincre " Bah oui quoi , moi aussi je suis timide , mais regarde moi au moins j'ai un boulot" / "Faut passer outre" etc... mais ce qu'il n'arrive pas à comprendre c'est que serte il est peut-être timide , mais certainement pas autant que moi !

Pour conclure , je me sens incomprise , jugée (c'est une grosse faignante etc...) et ça ne m'aide pas du tout , ça ne fait qu'empirer les choses .

Valentine2
Messages : 52
Inscription : 19 mars 2014, 19:49

Re: Manque de confiance en moi et grande timidité

Messagepar Valentine2 » 29 sept. 2014, 18:40

Le meilleur remède que je connaisse pour vaincre la timidité, et de faire un peu de théâtre. Ca t'apprend à t'exprimer devant les autres, à être sûr de toi, et à parler en public. Je connais beaucoup de filles qui ont fait du théâtre parce quelles avaient des problèmes de timidité, et moi-même j'en fais. Après, je ne sais pas si ça te tentes, mais je sais que c'est un excellent remède contre la timidité.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum timidité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités