accompagner un malade sans déprimer?

- Règlement à lire IMPÉRATIVEMENT avant de poster tout message.
- Informations sur la maintenance, l'aide et les évolutions du Forum et du Chat.
- Annonces des modérateurs: sanctions, effacements de fils...
bach
Messages : 1
Inscription : 11 févr. 2018, 10:50

accompagner un malade sans déprimer?

Messagepar bach » 11 févr. 2018, 11:33

Voilà les vacances et avec elles la réalité de mon quotidien: un compagnon très malade, qui souffre continuellement, dort dans le salon car il ne peut plus monter dans notre chambre, devient dépendant, perd sa vivacité d'esprit en même temps que sa mobilité, sans parler de son aspect physique qui se dégrade, refuse l'aide d'un fauteuil roulant et donc s'isole et ne sort plus de la maison; sans parler d'un caractère casanier et difficile qui a fait le ménage autour de nous. Je me sens seule, ma famille est éloignée, mes amis rares. Je me rends compte que je me raccroche à mon travail et à la venue de mon fils le week end. Alors quand les vacances arrivent et qu'en plus je sens notre fils s'éloigner ma vie me semble être dans l'impasse ; je m'octroie quelques respirations en allant passer quelques jours dans ma famille mais je culpabilise de laisser mon compagnon handicapé seul et m'inquiète de ne pouvoir plus le faire très longtemps.C'est mon quotidien depuis 5 ans mais c'est aussi le sien et je culpabilise aussi de m'apitoyer sur moi. La réalité de mon mal être du moment vient aussi de ma relation avec mon fils que je sens se distendre, la déception et la souffrance de le sentir s'éloigner affectivement. Cette autre culpabilité de lui demander d'être ma raison de vivre aujourd'hui comme il l'a été depuis toujours. La difficulté pour moi d'en trouver une autre que sa venue le WE et les repas que je lui prépare, les sms qu'il m'envoie trop rarement...Comment ne pas l'étouffer sous cette charge?

Revenir vers « Règlement et Informations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité