La pensée de Wilhelm Reich

Centreaide est un forum de psychologie encadré par des psychologues en ligne (psychologue clinicien, psychologue scolaire, psychologue du travail, psychothérapeute, sexologue) et un chat psychologie. Il permet aussi de réaliser un entretien psychologique avec un psychologue en ligne.
Luka75
Messages : 214
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Luka75 » 29 sept. 2017, 17:13

Je suis en thérapie psychanalytique avec un thérapeute Reichien (se réclamant de Wilhelm Reich). Comme je suis très content du travail que nous accomplissons ensemble et que je m'intéresse énormément au champ de la psychologie / psychanalyse, j'ai commencé à lire les ouvrages de Wilhelm Reich. J'en ai lu 3 pour le moment, à savoir "La Fonction de l'Orgasme", "La Psychologie de Masse du Fascisme" et "Ecoute Petit Homme" et je suis très dubitatif, je ne m'y reconnais pas du tout. Je crée donc ce sujet pour échanger autour de la pensée de W. Reich.

Dans "La Fonction de l'Orgasme" reprend la théorie freudienne selon laquelle, tout névrose à une origine sexuelle. Mais il va même plus loin puisqu'au fil des pages et de ses différents ouvrages il affirme:

-Si une personne est névrosée, c'est parce qu'elle a un problème dans sa génialité.
-Si une personne à une psychose c'est parce qu'elle a un problème dans sa génialité.
-Si une personne à un cancer, des brûlures d'estomac et d'autres maladies c'est parce qu'elle a un problème dans sa génialité.
-Si une personne est fasciste c'est parce qu'elle a un problème dans sa génialité.

Cette façon de TOUT expliquer par la sexualité ne démontre t-elle pas un trouble obsessionnel?

Qu'en pensez-vous?
Enfant du paradis recherche une escale

Johnny
Messages : 293
Inscription : 10 mars 2017, 13:06

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Johnny » 29 sept. 2017, 19:14

Je suis d'accord mais je ne suis pas psy :)

Luka75
Messages : 214
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Luka75 » 29 sept. 2017, 20:12

Je voulais écrire "GENITALITE" le correcteur orthographique à encore frappé….

Par contre j'ai fait d'autres fautes et j'en suis désolé (peut-être dû à l'énervement que ces théories font naître en moi….)

Johnny a écrit :Je suis d'accord mais je ne suis pas psy :)


Bah ça n'empêche pas d'avoir quelque avis sur la question ;)….
Enfant du paradis recherche une escale

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 9980
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Dubreuil » 30 sept. 2017, 00:58

Wilhelm Reich fut tout comme Jung un protégé de Freud. Il était médecin et psychanalyste, et jusqu'à sa mort, il se dévoua presque entièrement à l'étude de l'orgone, une énergie cosmique qu'il prétendait avoir mise en évidence.
Souvent mêlé à des affaires de mœurs, les théories de Reich sur l'orgone ont été popularisées après sa mort par certains de ses disciples ou des entrepreneurs comme Don Croft. Ces théories n'ont cependant jamais pu être démontrées et sont considérés unanimement comme relevant de la pseudo-science dans les milieux scientifiques.

Wilhelm Reich s'intéressait particulièrement à la sexologie, et il avait fait de l'orgasme un de ses chevaux de bataille. Il est à l'origine du concept de « capacité orgastique » (capacité d'une personne à jouir sans entrave ni inhibition).
Reich pensait que de nombreux troubles de santé et même des problèmes de sociétés (comme le fascisme) provenaient de déséquilibres de l'orgasme à un niveau collectif. Et que les frustrations, les tensions émotionnelles et les souvenirs réprimés de l'enfance pouvaient s'accumuler dans l'organisme et avoir une influence sur son développement, par exemple, en entraînant diverses douleurs corporelles ou tics comportementaux. Ainsi, il attribuait le cancer de la mâchoire de Freud à sa cuirasse caractérielle plutôt qu'à sa dépendance au tabac.
Ses théories le poussèrent à développer une nouvelle forme de psychanalyse qu'il nomma végétothérapie, se basant sur des massages et des contacts exercés sur le corps de ses patients pour « casser » leur cuirasse caractérielle et provoquer en eux des vagues de plaisir libérateur que Reich nommait " le réflexe orgasme ".
En Autriche, au volant d'une camionnette aménagée, il allait dans les banlieues et quartiers pauvres pour réaliser des cours d'éducation sexuelle auprès des adolescents ou distribuer des contraceptifs aux femmes. Son idée était de prévenir les névroses d'origine sexuelle, plutôt que de devoir les traiter après coup comme le faisaient ses collègues psychanalystes.

Dans les années 30, ses propos concernant la sexualité des adolescents, ses prises de positions en faveur de l'avortement, ses méthodes de psychanalyse peu orthodoxes lui valurent de nombreuses attaques, aussi bien du Parti Communiste dont Reich était pourtant adhérent que des autorités nazies, et il fut rejeté par la communauté des psychanalystes.
En Norvège en 1934, IL poursuivit ses études en explorant ses théories sous l'angle de la biologie : il cherchait à mettre en évidence la nature bio-électrique de l'orgasme et de la libido.

Reich prétendit avoir découvert au cours de ses essais des formes lumineuses microscopiques dans divers milieux de culture, qu'il affirmait avoir également identifiées dans l'atmosphère en observant le ciel nocturne avec un télescope primitif. Il appela ces formes lumineuses des bions, des structures rudimentaires faisant selon lui le lien entre les êtres vivants et la matière inanimée.
Les affirmations de Reich sur les bions et le cancer furent très fortement critiquées par la communauté médicale, en Norvège et ailleurs dans le monde. Si le visa de Reich fut renouvelé par les autorités norvégiennes (essentiellement pour lui éviter d'avoir à retourner en Allemagne où l'attendait la Gestapo), il lui fut cependant interdit d'exercer la psychanalyse dans le pays.

A partir de cette découverte, Reich se voua corps et âme à l'étude de cette énergie, créant une nouvelle discipline qu'il nomma : orgonomie.
Il construisit des sortes de cages de Faraday pour examiner les vapeurs et lumières d'orgone produites lors de ses expérimentations sur des animaux de laboratoire. Il développa ensuite ce système en mettant au point des accumulateurs d'orgone : des sortes de grandes « boîtes » supposées concentrer l'orgone en leur intérieur et ainsi permettre la guérison de maladies telles que le cancer ou la schizophrénie.
En décembre 1940, Wilhelm Reich mit au point dans sa cave le premier accumulateur d'orgone à taille humaine et commença à en tester les effets sur des patients.

Wilhelm Reich eut l'occasion de rencontrer Albert Einstein et lui exposa ses théories sur l'orgone en lui laissant un petit accumulateur d'orgone. Einstein se prêta au jeu et réalisa une expérience consistant à mesurer la différence de température entre le milieu ambiant extérieur et l'intérieur de l'accumulateur ; selon les dires de Reich, la température devait être plus élevée à l'intérieur de l'accumulateur du fait des propriétés de l'objet. Einstein observa effectivement une différence de température, mais il l'attribua à un gradient de température naturel au sein de la pièce et dans une lettre de réponse de février 1941, il disait à Reich qu'il considérait le problème comme résolu.

Reich continua à envoyer régulièrement des lettres à Einstein pour le faire changer d'avis, avançant que d'autres tests réalisés avec des accumulateurs enroulés dans une couverture, placés dehors ou même enfouis dans le sol avaient bel et bien donné des résultats troublants. Albert Einstein ne répondit plus aux courriers de Reich, jusqu'à ce que ce dernier le menace de publier au grand jour leur correspondance. Einstein expliqua alors à Reich dans un dernier courrier qu'il ne pouvait pas lui accorder davantage de temps et il lui demanda de ne pas utiliser son nom pour faire la promotion de ses théories sur l'orgone.
Wilhelm Reich publia malgré tout la correspondance entretenue avec Albert Einstein en 1953, dans un livre nommé L'affaire Einstein. Reich resta persuadé qu'une conspiration était à l'oeuvre et qu'on avait forcé Einstein à se détourner de ses travaux sur l'orgone.

Quelques années après son installation aux Etats-Unis, la réputation sulfureuse de Reich recommença petit à petit à émerger : des rumeurs tenaces affirmaient qu'il avait été interné dans un asile psychiatrique ou qu'il pratiquait la médecine sans licence.
Reich perdit son emploi à la New School en mai 1941, après avoir affirmé dans un courrier au directeur de l'établissement qu'il avait réussi à sauver des patients du cancer au cours d'expérimentations avec ses accumulateurs à orgone.

En 1950, Wilhelm Reich lança l'expérimentation ORANUR (Orgonotic Anti-Nuclear Radiation) : il plaça dans un de ses accumulateurs une aiguille de radium isolée dans du plomb, l'objectif étant de déterminer si l'orgone pouvait compenser les effet délétères des radiations.
L'expérience fut un échec et certains assistants de Reich furent irradiés en raison du manque de précautions prises dans l'isolation de l'aiguille radioactive.

En 1951, Wilhelm Reich affirma avoir découvert une forme d'orgone qu'il nomma Deadly Orgone Radiation (« Radiations mortelles d'orgone » ou DOR), qui selon lui jouaient un rôle dans le climat. Reich mit au point un appareil nommé cloudbuster (« éclateur de nuages »), sorte de grande « antenne » capable de débloquer les flux d'orgone et de faire tomber la pluie.
La justice américaine émit le 19 mars 1954 une injonction ordonnant la destruction de tous les accumulateurs d'orgone et stoppant la publication de certains de ses livres.
L'injonction eut un effet dévastateur sur la santé mentale de Reich, qui sombra encore davantage dans la folie et la paranoïa.
Reich affirma voir des vaisseaux spatiaux (qu'il décrivait comme de grands cigares pourvus de fenêtres) voler au dessus d'Orgonon, laissant derrière eux des traînées noires de Deadly Orgone Radiation pour empoisonner l'atmosphère. Reich acquit la conviction que la Terre était attaquée par des forces extraterrestres (qu'il appelait Ea, pour « Énergies Alpha ») ; il passait ses nuits à scruter le ciel avec son téléscope à la recherche de vaisseaux ; lorsqu'il pensait en avoir trouvé un, il dirigeait vers lui une version modifiée du cloudbuster (nommée spacegun) pour en aspirer l'énergie. Dans son livre Contact avec l'espace (1956), Reich clamait ainsi avoir déjà abattu plusieurs aéronefs et empêché une invasion de la Terre à grande échelle.

Les écrits de Reich antérieurs aux années 30 et ses travaux (notamment ceux sur l'orgasme) sont encore étudiées de nos jours dans le cadre de la psychanalyse ou de la sexologie.
Si la végétothérapie n'est plus pratiquée que de façon anecdotique aujourd'hui, ses théories sur la cuirasse caractérielle ont donné naissance à diverses pratiques de « psychothérapie corporelle » comme la Gestalt-thérapie ou influencé d'autres disciplines comme l'intégration posturale de Jack Painter ou la thérapie du cri primal.
La vision libérée de la sexualité que défendait Wilhelm Reich eut une forte influence sur les travaux des intellectuels postérieurs et Reich est parfois considéré comme une des personnalités à l'origine de la révolution morale des années 60 et 70.

Lorsque Reich dévoila ses travaux sur les bions et leur influence sur le cancer, les médecins n'y trouvèrent aucun bion... mais de nombreuses bactéries staphylocoques quelconques provenant d'une contamination aérienne. !
Ce constat conduisit Kreyberg à affirmer dans la presse nationale que Reich s'y connaissait moins en anatomie et en bactériologie qu'un étudiant de 1ère année en médecine.
Reich semble avoir été peu précautionneux, comme le montre l'échec de l'expérimentation ORANUR. En outre, ses protocoles manquaient de rigueur, ne permettant pas d'écarter de nombreux biais expérimentaux comme Einstein l'avait lui-même observé en 1941. Reich procédait de façon hasardeuse, les défauts dans les protocoles de ses expériences le conduisant à obtenir des résultats dénués de sens mais qu'il s'évertuait à expliquer malgré tout par les propriétés magiques de l'orgone.

Au cours des dernières années de sa vie, Reich était devenu manifestement paranoïaque. Les travaux qu'il a publiés à partir des années 50 mettant en avant la théorie d'une invasion extraterrestre sont considérés comme farfelus et peu crédibles... y compris par les sympathisants de Reich, qui s'y réfèrent très peu.

A l'un des biographes de son père, le fils de Wilhelm Reich, Peter Reich dit à son sujet :
« C'était un scientifique du XIXème siècle ; il n'était pas un scientifique du XXème siècle. Il ne pratiquait pas la science telle que les scientifiques d'aujourd'hui le font. C'était un esprit du XIXème siècle qui s'est crashé dans l'amérique du XXème. Et boum ! »
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr

Luka75
Messages : 214
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Luka75 » 30 sept. 2017, 17:38

Je vous remercie pour votre message Mme Dubreuil. Il résume très bien les deux facettes de W. Reich.

J'aime l'approche Reichienne de la psychologie car j'ai l'impression qu'elle prend en compte toutes les dimensions de l'Homme: le langage (dialogue avec l'analyste), le corps (étude de la posture, exercices pour exprimer ses ressentis…), le spirituel (orgone), et enfin la dimension économique, sociale et politique.
Par contre une fois qu'on entre vraiment dans les thèses reichiennes et bien là je me sens extrêmement mal à l'aise…

En Norvège en 1934, IL poursuivit ses études en explorant ses théories sous l'angle de la biologie : il cherchait à mettre en évidence la nature bio-électrique de l'orgasme et de la libido.


En savez-vous plus sur ces recherches, car même dans "La Fonction de l'Orgasme", il parle très peu de cette nature bio-électrique?

Reich semble avoir été peu précautionneux, comme le montre l'échec de l'expérimentation ORANUR. En outre, ses protocoles manquaient de rigueur, ne permettant pas d'écarter de nombreux biais expérimentaux comme Einstein l'avait lui-même observé en 1941. Reich procédait de façon hasardeuse, les défauts dans les protocoles de ses expériences le conduisant à obtenir des résultats dénués de sens mais qu'il s'évertuait à expliquer malgré tout par les propriétés magiques de l'orgone.


Avez-vous des lectures ou des sites internet à me conseiller sur ce point?
Enfant du paradis recherche une escale

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 9980
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Dubreuil » 01 oct. 2017, 08:42

Luka75 a écrit :Par contre une fois qu'on entre vraiment dans les thèses reichiennes et bien là je me sens extrêmement mal à l'aise…
En savez-vous plus sur ces recherches, car même dans "La Fonction de l'Orgasme", il parle très peu de cette nature bio-électrique?

*** Peut-être parce qu'elles sont très subjectives et reposent sur une " exaltation jubilatoire " qui finalement n'appartient plus qu'à lui et le conduira en séjours psychiatriques.
Le génie et " la folie " se côtoient parfois.
Peut-être parce que cherchant en vous " votre propre voie " vous êtes très réceptif au monde de Reich, dans tout ce qui touche à la sensibilité émotionnelle et le monde perceptivo-sensoriel. Que vous avez peur ( à raison pour l'instant ) que cela porte préjudice à votre équilibre mental.
Peut-être parce que, ouvert progressivement à vous même dans votre thérapie vous êtes nécessairement influençable et fragilisé par le questionnement existentiel, et que les théories de Reich font écho en vous non pas à une lecture objective, mais au phénomène d'un inconscient subjugué par un autre inconscient, qui à la fois adhère aux rêves et fantasmes de l'autre, mais également veut rester sur ses gardes pour ne pas se laisser envahir par ce qu'il sait ne pas pouvoir maîtriser.
La parole de l'autre reste sa parole. Avec recul vous saurez prendre sans dommages chez Reich la part raisonnée ( et raisonnée ) qui vous appartient.

Avez-vous des lectures ou des sites internet à me conseiller sur ce point?

*** Je ne possède aucune culture sur Reich me permettant de vous conseiller. Vous avez toute latitude de chercher vous-même sur internet ce qui vous interroge.
L'important restant que vous restiez vigilant sur vos ressentis émotionnels. D'instinct nous savons ce qui est positif u négatif pour notre équilibre psychique. C'est cela que la thérapie nous apprend : reculer devant la séduction.
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr

Luka75
Messages : 214
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Luka75 » 05 oct. 2017, 17:34

Peut-être parce que cherchant en vous " votre propre voie " vous êtes très réceptif au monde de Reich, dans tout ce qui touche à la sensibilité émotionnelle et le monde perceptivo-sensoriel. Que vous avez peur ( à raison pour l'instant ) que cela porte préjudice à votre équilibre mental.


Non je ne pense pas que ce soit ça.
Il y a un certain nombre de choses énoncées par Reich avec lesquelles je suis en désaccord (comme par exemple que toute pathologie résulte d'un trouble d'ordre sexuel, ou bien que la crise d'épilepsie est un orgasme extra génital) et je crois que je n'ai tout simplement pas envie de travailler avec des gens qui perdent leur esprit critique et adhèrent à des théories sous prétexte que c'est W. Reich qui le dit...
Enfant du paradis recherche une escale

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 9980
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Dubreuil » 05 oct. 2017, 18:55

Luka75 a écrit :Je suis en thérapie psychanalytique avec un thérapeute Reichien (se réclamant de Wilhelm Reich). Comme je suis très content du travail que nous accomplissons ensemble quote]

quote]Il y a un certain nombre de choses énoncées par Reich avec lesquelles je suis en désaccord (comme par exemple que toute pathologie résulte d'un trouble d'ordre sexuel, ou bien que la crise d'épilepsie est un orgasme extra génital) et je crois que je n'ai tout simplement pas envie de travailler avec des gens qui perdent leur esprit critique et adhèrent à des théories sous prétexte que c'est W. Reich qui le dit...


*** En lisant vos propos je ne comprends pas trop votre ambivalence. Quel est l'objet de votre demande ?
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr

Luka75
Messages : 214
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: La pensée de Wilhelm Reich

Messagepar Luka75 » 05 oct. 2017, 19:28

En fait, j'ai simplement ouvert ce sujet pour faire découvrir la pensée de W. Reich dans ce qu'elle a de bien et de moins bien, et pour en discuter.
Enfant du paradis recherche une escale


Revenir vers « Le site Centreaide »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité