xénophobie et voile islamique

Forum interprétation des rêves
dire.pour.oublier
Messages : 161
Inscription : 24 juil. 2020, 17:48

xénophobie et voile islamique

Message par dire.pour.oublier »

Cette nuit j'ai fais ce rêve :

Il faisait nuit, et je me tenais sur la berge d'une rivière en compagnie d'une femme d'origine Iranienne et de religion musulmane.
En guise de voile, elle portait un bonnet de laine qui ne dissimulait qu'une partie de ses cheveux, mais qui symbolisait un compromis entre sa tradition religieuse et le monde Occidental dans lequel elle vivait.
Sa compagnie était agréable.
Elle me donnait le sentiment d'être instruite, membre ou militante d'une association ou d'une organisation humanitaire.

En face de nous, sur l'autre berge, nous observions deux Iraniennes qui suivaient un homme barbu avec une sorte de turban.
Elles portaient chacune une tenue colorée de vert qui les voilait strictement des cheveux aux pieds.
Elles s'apprêtaient à embarquer pour nous rejoindre en tant que réfugiées.
Notre berge symbolisait le monde Occidental.

J'exprimais alors ma surprise et mon inconfort de constater que ces deux femmes qui demandaient refuge en Occident afin de fuir l'oppression de leur pays, continuaient (continueraient) de porter des tenues religieuses plus strictes que la sienne.

Je ne me souviens pas de sa réponse, mais l'échange tourna au débat apaisé durant lequel je tentais d'expliquer et de comprendre la raison de cet inconfort que suscitait en moi ces tenues religieuses extrêmes que certaines femmes musulmanes continuent de vouloir porter en Occident.

Je constatais que la vue de ces femmes voilées m'inspirait une peur irrationnelle : "Elles me font peur. Elles m'inspire la mort."
La femme qui m'accompagnait ne comprenait pas ce sentiment, et évoquait la piste d'une forme de xénophobie (peur de l'autre, peur de la différence) dont la progression des partis politiques d’extrême droite en serait le symptôme sociétal.

Je confirmais que je ne devais pas être le seul en Occident à ressentir cette peur irrationnelle, mais qu'il devait y avoir quelque chose de plus profond qu'une simple xénophobie superficielle.
J'essayais alors d'analyser ce sentiment de peur confus plus en détail, et j'expliquais qu'en voyant ces femmes fièrement voilées de la tête aux pieds, j'avais l'impression de voir qu'un crime avait été commis et que le coupable, resté en liberté, se pavanait fièrement devant nous.

Elle ne comprenait pas.

Je développais alors en me remémorant d'avoir lu, il y a longtemps, un extrait d'une biographie de Mahomet, extrait qui racontait que Mahomet, en présence de son frère (ou ami), avait été "troublé" d’apercevoir la silhouette dénudée de sa belle-soeur (ou de la femme de son ami) à travers des rideaux, et que ce serait suite à cet incident qu'il aurait eu l'idée de décréter que les femmes se devaient de voiler leur impudicité. (Note : j'avais vraiment lu un extrait de biographie suite aux attentats contre Charlie, mais je ne me souviens plus de s'il s'agissait du frère, du beau frère, de la belle soeur, ou de l'ami etc).

J'expliquais qu'en conséquence, le port du voile ne visait pas à voiler l'impudicité de la femme, mais à voiler la faiblesse d'une poignée d'hommes incapables de maîtriser leurs plus bas instincts, incapables de se réformer de l'intérieur, incapables de dominer leur bête intérieure.

J'expliquais que demander à des femmes de se voiler équivalait à voiler des miroirs pour ne pas risquer de voir qu'on est sale et mal coiffé, qu'on ressemble plus à un animal qu'à un humain.

Du débat ressorti qu'on pouvait considérer que c’était un mal pour un bien, puisqu'on pouvait constater qu'en voilant toutes les femmes, cela permettait à "tous" les hommes de mieux se comporter.

Mais je rétorquais que c'était un hypocrisie lâche ; que cela permettait surtout à ces hommes-bêtes de légitimer et institutionnaliser leur bêtise en criminalisant, maltraitant et écrasant l’innocence de la féminité ; que cela empêchait les hommes-bêtes d'apprendre à se maîtriser, d'apprendre à dominer leur bête intérieure pour vraiment évoluer humainement, intellectuellement et spirituellement ; que cela rendait les femmes voilées injustement victimes et complices d'un "crime" qu'elles n'avaient pas commis ; que cela faisait des femmes jugées "impudiques" les miroirs de la bêtise d'une poignée d'hommes faibles, irresponsables, lâches, violents et hypocrites qui préfèrent accroître le confort et la dominance sociétale de leur bête-intérieure plutôt que de se remettre en question et de se réformer de l'intérieur pour évoluer ; et qu'au final, cela faisait du voile musulman un symbole de soumission à "la Bête" plutôt qu'à un Dieu.

Puis je me suis réveillé.
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 19370
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: xénophobie et voile islamique

Message par Dubreuil »

J'expliquais qu'en conséquence, le port du voile ne visait pas à voiler l'impudicité de la femme, mais à voiler la faiblesse d'une poignée d'hommes incapables de maîtriser leurs plus bas instincts, incapables de se réformer de l'intérieur, incapables de dominer leur bête intérieure.
*** Oui, je partage.

J'expliquais que demander à des femmes de se voiler équivalait à voiler des miroirs pour ne pas risquer de voir qu'on est sale et mal coiffé, qu'on ressemble plus à un animal qu'à un humain.¨
*** Oui, je partage.

Mais je rétorquais que c'était un hypocrisie lâche ; que cela permettait surtout à ces hommes-bêtes de légitimer et institutionnaliser leur bêtise en criminalisant, maltraitant et écrasant l’innocence de la féminité ; que cela empêchait les hommes-bêtes d'apprendre à se maîtriser, d'apprendre à dominer leur bête intérieure pour vraiment évoluer humainement, intellectuellement et spirituellement ; que cela rendait les femmes voilées injustement victimes et complices d'un "crime" qu'elles n'avaient pas commis ; que cela faisait des femmes jugées "impudiques" les miroirs de la bêtise d'une poignée d'hommes faibles, irresponsables, lâches, violents et hypocrites qui préfèrent accroître le confort et la dominance sociétale de leur bête-intérieure plutôt que de se remettre en question et de se réformer de l'intérieur pour évoluer ; et qu'au final, cela faisait du voile musulman un symbole de soumission à "la Bête" plutôt qu'à un Dieu.
*** Oui, je partage.

Puis je me suis réveillé.
*** Disons qu'heureusement, nous commençons à être beaucoup "d'éveillé(e)s"...
PSYCHOLOGUE CLINICIEN - ANALYSTE
Répondre

Revenir à « Interprétation des rêves »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 24 invités