Je doute de moi.

Forum confiance en soi, psychologue confiance en soi
val

Je doute de moi.

Messagepar val » 31 août 2010, 15:48

Bonjour à tous et à toutes!

Il y a bientôt deux ans, j ai rencontré quelqu'un de bien.
Peu de temps avant j ai du subir le suicide d'un ex petit ami, lequel s'est suicidé après m'avoir appelé.
J'ai tenté pendant quelques mois d'assumer les faits et de me reconstruire et j ai tout misé sur le travail, l'obtention de mon diplôme en parallèle à ma vie professionnelle.
J'ai toujours douté de moi dans ma relation avec les hommes, arrive un moment où je me demande pourquoi il est avec moi et je remets tout en cause par des violentes disputes.
Depuis deux ans passé avec cet homme que j'aime profondément, j'ai connu de profonds échecs personnels: la perte d'un travail suite à la crise immobilière alors que mon patron m'avait spécifié quelques mois plus tôt qu'il était content de mon travail et qu'il souhaitait me garder.
J'ai très mal vécu cet échec au début de notre relation, il a tenté tant bien que mal de contenir mes crises de doute.
Peu de temps après et après recherche, je suis partie de notre appartement commun où nous habitions ensemble depuis quelques mois pour un nouveau travail, nous vivions chacun de notre coté, cette expérience professionnelle a été horrible, je faisais consciencieusement mon travail mais ma patronne me harcelait, me balançait mon travail à la figure, me traitait de tous les noms, je n'ai jamais bronché et par lassitude et sans doute facilité, j'ai démissionné.
Je suis repartie vivre avec mon ami et la descente aux enfers à commencer, j'étais au chômage, dépendante et je me dégringolais face à lui alors qu'il faisait tout pour m'aider.
Il faut dire que je vivais dans les yeux des autres, je ne trouvais ma place qu en m occupant des autres, en ne pensant pas a moi, à mes propres projets.
Mon avenir je ne le concevais qu'avec lui.
Ma relation était souvent chaotique car mes parents me persuadaient qu'il m'éloignait d'eux, qu'il ne faisait aucun effort.
Je me sentais tiraillé, je culpabilisais par ce manque de dialogue car souvent ces disputes refroidissaient tout le monde.
Je suis fille unique et j'ai souvent beaucoup de mal à partager, j'ai besoin d avoir cette attention braquée sur moi.
Cela pourrit pas mal de mes relations.

Aujourd'hui il me dit qu'il est prêt à m'accompagner, me soutenir dans ma démarche d'aller voir quelqu'un.
Mais il me dit que je dois penser a moi, faire ma vie seule, prendre mes meubles et penser à vivre pour moi.
Je viens d'être immobilisée pour six jours suite à une entorse, il s'occupe bien de moi, me prends dans ses bras, m appelle pas des petits surnoms mais me dit que sa décision est ferme et que je dois d'abord régler ce qui ne va pas avec moi.
Je sais qu'il a raison mais je n'arriverai pas à avancer sans son amour et sans être sûr de lui prouver ma guérison et retenter l'expérience de la vie à deux.

Je m'en remets à vous! cela me fait déjà du bien de parler!

En vous remerciant par avance pour vos réponses.
Pendant quelques mois, je n'ai pas travaillé et j'ai préparé ma thèse de fin d'étude, l'épreuve a été douloureuse, je doutais de moi.
J'ai passé avec succès mes examens, mais toujours avec ces moments de panique, de colère inexplicable.
Ma branche professionnelle était touchée par la crise, mon diplôme était trop élevé, les employeurs me fermaient les portes.
J'étais souvent prostrée, ne sachant plus quoi faire.
Je voyais tout en noir et me dégringolais par rapport à mon ami, qui réussissait avec son peu de diplôme.
Avec mes échecs je me rendais compte que je le bloquais dans ces projets: nous ne pouvions pas acheter un appart par ex.
J'ai fait une dépression après l'obtention de ma thèse, la pression est tombée et je me suis dirigée vers les médecins qui mettaient cela sur le trop plein de stress.
J'ai tenté de remonter la pente avec mes proches, j ai trouvé du travail dans une autre branche, nous avons déménagé dans un bel appart avec mon ami.
Dans ce nouveau travail, j'avais la sensation de régresser, d'avoir fait toutes ces années d'étude pour rien, mais je travaillais sans compter et avec détermination et intérêt.
Au bout de deux mois, ma patronne m'a fait comprendre qu'elle ne voulait pas continuer avec moi car elle devait embaucher un commercial et non une juriste pour ce type de poste.
J'ai eu beaucoup de mal a remonter la pente, toujours avec cette sensation de décadence.
J'ai retrouvé un travail, il y a deux mois, mon ami devait rester dans notre appart commun, le temps que je fasse ma période d'essai et moi je me suis trouvée un appart meublé.
La distance me pesait, je la vivais mal, et à force de crises et de doutes, mon ami a jeté l'éponge.
Il me dit que je dois consulter, penser. Pourquoi je doute de moi?

Avatar de l’utilisateur
nicole dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 2861
Inscription : 07 sept. 2010, 11:20
Ville : La Clayette

Re: Je doute de moi.

Messagepar nicole dubreuil » 07 sept. 2010, 13:12

En effet, rencontrez un psy qui vous aidera à comprendre ce qui se passe en vous et vous accompagnera dans votre reprise de confiance en vous.
Et si vous entreprenez une psychothérapie, votre compagnon verra que vous vous prenez enfin en main dans la quête de votre propre désir, et il aura sans doute envie de re-dialoguer avec une personne sensible et qui fait des efforts pour devenir un peu plus mature.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum confiance en soi »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités