groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Forum dépendance affective
Riribzh56
Messages : 15
Inscription : 16 juil. 2017, 15:51

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Messagepar Riribzh56 » 05 août 2017, 12:06

Bonjour RienNeSOpposeALaNuit,

C'est difficile aussi pour moi en ce moment. Sentiment d'incompréhension et de décalage par rapport aux autres. Je dois gérer le problème seule et ce n'est pas évident car on doit affronter ses peurs et ses renvois vers le passé. Un peu de tristesse, de nostalgie mais malgré tout une vie d'y croire et de se dire que demain ira mieux. Je vois ma psychothérapeute dans quelques jours, ça m'aide et j'ai hâte. C'est comme une sécurité et cela me fait penser que je garde le cap.

Et toi comment vas-tu?

Courage et Force

RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 20
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Messagepar RienNeSOpposeALaNuit » 09 août 2017, 09:56

Bonjour Riribzh56,

Mon sentiment d'illégitimité me rattrape de plein fouet.
Je prends peu à peu conscience d'avoir été une enfant en constante recherche d'affection, une ado écorchée vive et une fille un peu trop généreuse (quitte à s'oublier, se perdre) qui voulait se faire aimer pour se sentir exister.
Résultat : à 40 ans, je me suis complètement effondrée de l'intérieur!
Quelque chose ne va pas dans mes fondations.
En psychothérapie, je tente de me "reconnecter" à la fillette que J'étais avec plus ou moins de succès. C'est douloureux, bouleversant aussi... Déstabilisant pour moi de faire le lien entre les souffrances, les peurs du passé qui semblent comme inscrites dans mon ADN et le présent. Se dire que tout est lié.

Il est difficile pour moi d'expliquer ce que je vis et traverse en entreprenant ce travail sur moi-même. L'impression de ne pas être réellement comprise malgré la bonne volonté de ma compagne ou de mon amie ( les deux seules personnes avec qui j'en parle ).
Malgré tout, je maintiens le cap, je tente de me projeter dans quelques mois en me rassurant et en me disant que les lignes vont bouger car, étant consciente à présent, il ne peut pas et il ne doit pas en être autrement.
On se rassure comme on peut ;-)

J'espère, de tout coeur, que tu te sens un peu mieux de ton côté. Je sais que tu vois ta psychothérapeute demain et que cela va "te faire du bien".
N'hésite pas à me contacter si besoin est car c'est aussi le but de ce forum et a fortiori de ce post.

Bon courage à toi et... malgré nos doutes et nos moments difficiles, nous gardons le cap et nous le savons...
Sincèrement,
RienNeSopposeAlaNuit.

Riribzh56
Messages : 15
Inscription : 16 juil. 2017, 15:51

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Messagepar Riribzh56 » 10 août 2017, 08:22

Bonjour RienNeSOpposeALaNuit ,

Je te rejoins aussi sur le sentiment d'illégitimité. C'est dur de regarder en arrière et de prendre conscience que toutes ces années nous n'étions pas pleinement en accord avec nous - même. Je tente petit à petit de m'éloigner de ma relation précédente. 1 mois sans contact et je n'ai pas craqué, ouf! Ce soir je vois ma psychothérapeute, j'ai hâte. Comme un besoin. Pour moi, la période est très difficile au travail; je suis en conflit avec ma cheffe. J'ai demandé un changement de service au 1er septembre. C'est drôle, c'est comme si finalement je faisais le ménage intégral dans ma vie; que j'essayais de mettre à jour le logiciel en le nettoyant pour l'optimiser. Avant, je subissais maintenant j'agis.
Gardons le cap COMME tu dis. Le chemin est long, il faut aussi savoir se contenter des petites victoires. Déjà la prise de conscience du problème !!! C'est énorme pour nous. Belle journée,

RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 20
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Messagepar RienNeSOpposeALaNuit » 11 août 2017, 11:22

Bonjour Riribzh56,

As-tu, comme moi, l'impression de déployer une énergie folle pour tenter de comprendre, démonter les mécanismes et surtout tenter de ne pas retomber dans nos travers ?
En psychothérapie, j'ai réalisé, non sans effroi, que je reproduisais de façon totalement inconsciente certains schémas parentaux...Ce que l'on a connu forme le référentiel et le mien est complètement biaisé..
Alors, une fois identifiés, comment faire autrement ?
Certains mécanismes de défense ont la peau dure!
Se poser les vraies et bonnes questions.

Je dois dépasser tout ce qui m'a conditionnée et, pour cela, je sais que je dois descendre dans mes propres profondeurs.
Je dois revoir COMPLÈTEMENT mon fonctionnement de base et j'ai toutes les peines du monde à appliquer ce que je sais que je devrai faire..
En mode régression- stagnation ou pas..

Et toi comment vas-tu ? Je suis ravie de lire que tu agis à présent au lieu de subir (je n'en suis pas encore à ce stade) et surtout, je n'ose imaginer ce que cela t'a coûté de "tenir" tout un mois alors BRAVO !!! Tu sais, comme moi, que c'est une victoire.
Gardons le cap !
RienNeSopposeAlaNuit.

Riribzh56
Messages : 15
Inscription : 16 juil. 2017, 15:51

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Messagepar Riribzh56 » 12 août 2017, 11:29

Bonjour RienNeSOpposeALaNuit,

Je partage ton sentiment de déploiement d'une énergie folle pour dénouer les liens. Je suis épuisée moralement et sur tous les fronts. Sur les schémas parentaux c'est drôle car c'est ce qu'on a évoqué avec ma psychothérapeute la denière fois. La thématique était le travail. On est remonté loin sur les peurs transmises par mes parents pendant l'enfance et qui aujourd'hui se brisent. Evidemment, c'est un travail assez long à faire sur soi. Ce qui me fait comprendre que je me bats c'est mon sentiment d'être en ce moment très impulsive avec les autres. Une envie folle de changement sur tous les plans et mon caractère qui se dévoile enfin vraiment.
Je pense au regard de tes écrits, que tu as conscience de ton formatage. Maintenant, il ne faut pas te mettre la pression. C'est comme si on a envie que tout rentre dans l'ordre très rapidement pour aller mieux; malheureusement, les cicatrices sont profondes et il faut du temps pour réparer.

Mes insomnies ont repris cette semaine, c'est une bataille permanente. Il y a des rechutes mais ça va je garde en tête que je suis sur le bon chemin.

Ma prochaine séance avec la psychothérapeute est en septembre. Cela me paraît tellement long. . . je vais prendre quelques jours de vacances fin de semaine prochaine et pour la première fois de ma vie je vais partir seule!


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum dépendance affective »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités