Je suis dépendant affectif

Forum dépendance affective
Luka75
Messages : 239
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Luka75 »

J'ai beaucoup réfléchi et je suis sur le point de franchir une étape importante.

J'aimerais donc reprendre les choses point par point.
- Tu continues à mélanger le fait d'aimer, qui est un ressenti, un bien être, un sentiment, une envie de s'offrir soi-même, etc. avec les actes liés à certaines activités et relations humaines, qui n'ont rien à voir avec de l'amour même si, lorsqu'on aime, cela aide à être "heureux" de les pratiquer...
Non je ne mélange pas mais je trouve cette démarche contradictoire.
Donc selon toi le parent ne DOIT pas forcément donner de l'amour à son enfant, mais il DOIT lui transmettre certaines valeurs: le respect de soi et des autres, de l'écoute ect…
Mais en quoi donner certaines valeurs à son enfant est plus important que de lui donner de l'amour?
De plus s'il DOIT lui transmettre certaines valeurs, cela signifie que le parent n'a plus le choix. Or quoi qu'il se passe, le parent n'est-il pas libre…?
Enfant du paradis recherche une escale
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9280
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Jeannette »

On ne peut pas donner de l'amour si on ne l'éprouve pas. Et impossible de faire semblant...
D'autant que l'amour ne se donne pas... Si on éprouve de l'amour pour son enfant, on ne le donne pas, mais l'enfant le ressent.
L'amour est une joie, un plaisir, une force, ... Il se partage, il se montre, mais il ne se donne pas. L'amour est un sentiment.
Le sourire est un bon exemple : entre un sourire "forcé" et un sourire de joie, sincère, la différence est astronomique.

Le reste, ce sont des actes de soin ou d'éducation, des règles de vie, etc. Et ce n'est pas de l'amour. Mais si on ne le fait pas, il y a maltraitance... Et c'est punissable, moralement si ce n'est légalement.

Et pour mieux te répondre : qu'appelles-tu amour, que les parents devraient donner aux enfants ?
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran
Patouche
Messages : 706
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Patouche »

Si les parents étaient "punis" quand ils ne transmettent pas certaines valeurs, ne donnent pas de respect, de soi et des autres, de l'écoute ect ... 9 parents sur 10 devraient être punis ... tout le monde presque serait en prison :)

A ma connaissance, la maltraitance est l'inverse: ce n'est pas de ne pas faire quelque chose (personne ne va être puni de n'avoir pas appris à son enfant le respect de soi), c'est faire quelque chose de "mal, et seuls sont punis les actes relativement lourds. Entre la MALtraitance reconnue et punie, et la vraie BIENtraitance, qui serait souhaitable (il n'y aurait presque plus que des gens heureux), il y a un monde et une immense échelle de variantes, avec des parents plus ou moins dans le respect, l'écoute, etc.

Personne ne DOIT rien faire. Par contre, il y a des choses qu'on DOIT ne PAS faire. Enfin, parce que dans notre société, ce sont des choses qui sont réprouvées, en contradiction avec les valeurs fondamentales, et qui sont punies. Mais encore, c'est un jugement partial et social.

Oui, effectivement, j'insiste aussi sur cette définition: qu'est-ce que l'amour, concrètement, selon ton point de vue à toi ?

Et pourquoi ce si grand besoin de déterminer ce que les parents DOIVENT ou ne DOIVENT PAS faire ? Pour mieux juger ?
Parce que si on ne juge pas, pourquoi se soucier de qu'ils doivent ou non faire ?
Luka75
Messages : 239
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Luka75 »

Jeannette a écrit :On ne peut pas donner de l'amour si on ne l'éprouve pas. Et impossible de faire semblant...
D'autant que l'amour ne se donne pas... Si on éprouve de l'amour pour son enfant, on ne le donne pas, mais l'enfant le ressent.
L'amour est une joie, un plaisir, une force, ... Il se partage, il se montre, mais il ne se donne pas. L'amour est un sentiment.
Le sourire est un bon exemple : entre un sourire "forcé" et un sourire de joie, sincère, la différence est astronomique.

Le reste, ce sont des actes de soin ou d'éducation, des règles de vie, etc. Et ce n'est pas de l'amour. Mais si on ne le fait pas, il y a maltraitance... Et c'est punissable, moralement si ce n'est légalement.

Et pour mieux te répondre : qu'appelles-tu amour, que les parents devraient donner aux enfants ?
Ok. Parons donc du postulat qu'il est possible de transmettre des valeurs à un enfant sans l'aimer.

Tu apprends donc à ton enfant à être poli, généreux, partageur…

Par contre penses-tu qu'une mère (et plus généralement un parent) qui n'aime pas son enfant puisse:

-Le tenir contre elle lors de sa naissance (instants primordiaux dans la vie d'un bébé on le sait aujourd'hui)
-Le tenir contre elle pour lui donner la tétée ou le biberon
-Lui faire un bisou avant qu'il aille dormir lorsqu'il en éprouve le besoin ou l'envie.
-Lui faire un câlin lorsqu'il en a besoin ou 'envie.
-Lui tenir la main pour aller à l'école
-L'encourager face à une difficulté qu'il à du mal à surmonter ou parce qu'il a réussi un truc ect…

Tu as dit à très juste titre que si on donner à un enfant un amour qui n'est pas sincère il le ressent. Mais un enfant qui n'est pas aimé le ressentira tout autant.

Finalement, ton enfant il est peut-être poli, respectueux des autre et tout ça, mais il aura une carence affective car il ne se sera jamais senti aimé par ses parent. Et comment veux-tu qu'un enfant qui n'a pas été aimé par ses parents puisse s'aimer soi-même? Tu auras beau lui répéter qu'il doit s'aimer lui-même, il y a de grande chance que cela ne fasse pas sens pour lui. Or le manque d'amour de soi et de la part de ses parents est au coeur de la dépendance affective!! Et puis je me mets à la place de cet enfant et un matin je te demande sans prévenir "Maman, pourquoi tu m'aimes pas?" Et je te dirais aussi "Tu as essayé de me donner des valeurs mais tu ne m'as jamais aimé alors va te faire f***** avec tes valeurs"
Enfin je terminerais par une citation de Silvie Tenembaum dans son livre "Vaincre La Dépendance Affective": « L'enfant a besoin d'un amour inconditionnel de la part de ses parents » (p.135)

Donc personnellement je ne pense pas que ton postulat soit vrai.
Enfant du paradis recherche une escale
Patouche
Messages : 706
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Patouche »

Pourquoi ne réponds-tu pas à la question: c'est quoi l'amour pour toi ?
Tout ce discours pour moi n'a aucun sens, puisqu'on ne sait toujours pas de quoi on parle
Luka75
Messages : 239
Inscription : 09 févr. 2013, 19:01

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Luka75 »

Patouche a écrit :Pourquoi ne réponds-tu pas à la question: c'est quoi l'amour pour toi ?
Tout ce discours pour moi n'a aucun sens, puisqu'on ne sait toujours pas de quoi on parle
Il me semble que je t'ai déjà répondu il y a quelques messages et dans ma dernière réponse j'en donne encore des exemple: mes câlins, les bisous, les encouragements, partager des choses avec l'autre…
Après mes lectures, je dirais que le véritable amour c'est d'aimer l'autre comme il est sans vouloir le changer.
Et puis je pense que l'amour parental est là pour fournir une assise à l'enfant pour lui permettre de grandir et de trouver sa voie...
Enfant du paradis recherche une escale
JibiLight
Messages : 279
Inscription : 06 nov. 2015, 10:55

Re: Je suis dépendant affectif

Message par JibiLight »

De mon point de vu, les parents ne devraient avoir d'enfants que s'ils sont prêt à aimer la personne qui viendra faire partie de leur vie. Donc ils ont à être prêt pour cela.

Bien des parents font des enfants pour les vampiriser, sans parvenir à les aimer.
Patouche
Messages : 706
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Patouche »

On est dans la vraie vie là ...
Apprécier l'autre tel qu'il est ... si tous les parents en étaient capables, ça réglerait les problèmes de surpopulation, carrément !
Patouche
Messages : 706
Inscription : 29 nov. 2015, 07:11

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Patouche »

Ce que j'entends dans tes messages, c'est "si mes parents m'avaient aimé, je serais heureux aujourd'hui"
Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9280
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Je suis dépendant affectif

Message par Jeannette »

Erwan78 a écrit : Par contre penses-tu qu'une mère (et plus généralement un parent) qui n'aime pas son enfant puisse:
...
non, une mère qui n'aime pas son enfant ne pourra pas faire tout cela sincèrement, l'enfant le ressentira, et subira une carence. C'est vrai.
ceci étant, crois-tu que cet amour soit suffisant pour que l'enfant soit heureux ? Malheureusement, rendre un enfant heureux et, surtout, en faire un adulte heureux, c'est loin d'être aussi simple et cela ne se résume pas à "aimer".
Certains enfants élevés par des nounous professionnelles et sans amour sont, au final, des adultes bien plus heureux que d'autres enfants élevés par une mère aimant mais croulant sous les incapacités autres.

Détrompe toi sur un point : un enfant qui n'a pas été aimé par ses parents peut parfaitement apprendre à s'aimer malgré tout. Soit parce qu'il aura eu la chance d'être aimé par d'autres (d'autres adultes de son entourage, un enseignant, autre, parfois même par un animal...) soit parce qu'il aura la capacité à "réécrire" une partie de son histoire en psychanalyse, soit parce qu'il apprendra à avoir confiance en lui-même et à s'estimer par ailleurs, etc. Ce sera moins facile. Mais pas impossible.

Et surtout, crois-tu que aimer soit un choix ? On ne décide pas d'aimer. On constate un jour que l'on aime. Et c'est totalement différent.
Je décide de payer mes impots, je décide de traverser la rue, je décide d'éduquer mon enfant du mieux que j'en suis capable... Oui.
Mais l'aimer ? Comment pourrais décider de l'aimer ? On ne commande pas les sentiments.
On ne DOIT faire que quelque chose que l'on peut décider de faire. Et on ne peut décider d'aimer.

Alors oui :
pour qu'un enfant soit heureux et devienne un adulte heureux et équilibré, il est préférable qu'il ait grandi auprès de parents aimants, mais c'est une condition qui n'est ni strictement nécessaire, ni suffisante.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépendance affective »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités