groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Forum dépendance affective
Riribzh56
Messages : 19
Inscription : 16 juil. 2017, 15:51

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par Riribzh56 »

Bonjour RienNeSOpposeALaNuit,

Ravie d'apprendre tes avancées! Je pense que tu as raison d'entamer un programme complet pour guérir. Je me suis renseignée et les séances de groupe sont en même temps que mes cours de sophro. Je vais être coincée et ça m'embête de ne pas y aller. Nous sommes toutes conditionnées depuis l'enfance c'est certain. Il s'agit d'apprendre à l'accepter et de savoir vivre avec. Je pense avoir manqué d'amour et de confiance en moi, pas assez de valorisation. C'est pour cela que j'étais en attente dans mes relations en essayant de tout donner. Moi aussi, j'ai intégré le modèle parental. Force est de constater que notre société a bien changé et qu'il faut accepter d'autres schémas.
Ma motivation pour travailler sur moi reste intacte, je sais que le chemin est long.
Je prends note de ton bouquin.
Tes proches sont-ils au courant du travail que tu effectues sur toi?

Belle journée,

Gardons le cap ;-)
RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 35
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par RienNeSOpposeALaNuit »

Bonjour Riribzh56,

Force est de constater qu'il y a des jours avec et des jours sans...Des jours où j'ai l'impression d'avoir avancé et d'autres qui tendent à me montrer que tout ça n'est qu'un leurre. Les montagnes russes émotionnelles ! C'est usant nerveusement...En plus, la gestion des émotions n'est vraiment pas mon fort!:-)
J'ai eu ma mère hier en ligne après presque deux mois sans contact ni d'un côté, ni de l'autre. Conversation insipide basée sur météo et autres banalités pathétiques... J'ai réalisé à quel point c'était dur de m'affranchir de cette demande d'amour maternelle inassouvie, de m'émanciper de ces schémas parentaux tant ils semblent être inscrits en moi.
Bref, pas top au niveau du moral.
Mais, je suis tenace et je vais me ressaisir : ai-je le choix en même temps ?;-)
Pour répondre à ta question, seul mon entourage très proches est au courant pour ma psychothérapie : ma compagne, mes 2 soeurs, mon amie d'enfance.
Pour ce qui est des réunions DASA, je n'en ai parlé qu'à ma compagne qui me soutient dans toutes mes démarches et j'en avais touché deux mots à mon amie il y a quelques temps.
Je ne sais pas si parfois tu as cette sensation étrange de devoir continuer ta vie (vie au quotidien, boulot etc etc) alors que tu as entrepris ce travail sur toi qui te demande tant d'énergie, d'investissement sans que les autres ne puissent ne serait-ce que soupçonner tout ce qui peut se passer sous ta boîte cranienne !
J'espère que de ton côté tu es dans une phase positive et j'aime lire que ta motivation reste intacte !
Et...
Gardons le cap quoiqu'il arrive ;-)
À bientôt
RienNeSopposeAlaNuit
Riribzh56
Messages : 19
Inscription : 16 juil. 2017, 15:51

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par Riribzh56 »

Bonjour RienNeSOpposeALaNuit,

Quand tu parles de la gestion des émotions, c'est drôle car c'est exactement sur cela que je travaille avec ma psychothérapeute en ce moment. Je dois noter par écrit dans un carnet chaque jour "comment je me sens" et analyser pourquoi je suis comme ça. J'ai quelques ouvrages à lire également.
Je suis exactement comme toi, c'est difficile d'avoir une stabilité à ce niveau là. Je suis entière.
Pour ta relation avec ta mère, c'est un peu comme moi aussi. Je pense que j'attends trop d'elle, une relation de confiance où je peux évoquer mon intimité et avoir un vrai soutien. Je ne l'ai pas. Elle ne prend pas nécessairement de mes nouvelles et ce sont des conversations aussi banales. Mais c'est toutefois important de ne pas être dans le conflit et de maintenir le peu que l'on a. On n'est pas dans la tête des autres et on ne peut agir à leur place.
Il faut surtout que tu gardes en toi l'idée que ce travail mènera quelque part sans te mettre la pression d'atteindre le but au plus vite. Tu vas commencer petit à petit à voir des petits changements.
Pour moi, la gestion des émotions est à rude épreuve depuis la rentrée. Je l'active au niveau du travail. Suite à un gros conflit avec ma cheffe, je suis de retour dans son service mais pas sous sa responsabilité. Cela m'oblige à devoir composer avec, à gérer ce que je ne peux contrôler et à ne pas céder aux émotions. Un casse tête. Je m'attache trop au regard des autres.
C'est très bien d'en avoir parlé à tes proches. Mes parents savent que je vois quelqu'un mais pas forcément pour la raison qu'ils pensent. Ma soeur et mes amies proches sont au courant. Et chose étonnante, j'ai rencontré quelqu'un il y a 3 semaines et cela se passe bien. C'est aussi ce qui me motive à avancer car je ne veux pas reproduire des erreurs commises par le passé et faire évoluer cette relation positivement. Je suis moi-même avec lui et ça m'aide vraiment à vouloir mieux me connaître pour pouvoir être épanouie dans cette relation.
Ta compagne est un précieux soutien, c'est important.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Très belle journée, tout va bien se passer.
RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 35
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par RienNeSOpposeALaNuit »

Bonjour Riribzh56,

Semaine difficile ici car mes vieux démons m'ont rendu une petite visite option squattage. Je m'accroche et tente de gérer au mieux.
Je réalise qu'il y a beaucoup de choses que je peux comprendre intellectuellement mais les assimiler dans mes tripes est une tout autre affaire !
Mais, je veux me comprendre et évoluer.
Je commence tout juste à saisir que je dois, je me dois de me donner cette chance....
Je suis vraiment contente pour toi, pour ta rencontre et encore plus contente de lire que cela se passe bien et que "tu restes toi" ;-)
Tu es consciente et lucide à présent alors reste vigilante sans trop te mettre la pression non plus et le plus important : n'oublie pas de profiter !:-)
Dernière chose: merci de tes mots, tes encouragements et de ta bienveillance à mon égard...
À bientôt et. ..gardons le cap !
RienNeSopposeAlaNuit
uneevidence
Messages : 1
Inscription : 29 déc. 2017, 16:24

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par uneevidence »

Bonjour,
Je termine tout juste le tome 1 de "ces femmes qui aiment trop" de Robin Norwood.
Je me rends compte que mes relations amoureuses ne sont pas satisfaisantes et qu'il n'est pas question de rejeter la faute sur mon partenaire, même s'il a des torts. Il est plus question de réaliser que j'ai laissé des situations perdurées alors qu'elles ne me convenaient pas, qu'elles mettaient en péril ma santé physique et mentale, qu'elles remettaient en question des valeurs fondamentales à mes yeux.
Pourquoi ai je laissé cela arriver....je ne sais pas ou disons que c'est encore confus même si j'arrive un peu mieux à en dessiner les contours.
J'ai la sensation de faire partie de ces femmes qui ont été formatées dans leur enfance par l'attitude de parents instables dans leur couple.
J'aimerai pouvoir échanger avec certaines d'entre vous qui ont vécu ce parcours.
Je voudrai trouver un groupe de soutien sur la loire atlantique mais il ne semble pas qu'il n'y en ait pas pour le moment
A bientôt
Une évidence
RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 35
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par RienNeSOpposeALaNuit »

Bonjour UneEvidence,

À mon sens, tu as les grandes lignes. Tu te poses des questions sur ton mode de fonctionnement et c'est déjà un grand pas même si ce n'est que le premier :-)
Je ne sais pas si tu as un peu parcouru les messages qui ont été publiés sur ce post ou le forum DA en général, si tu t'y es retrouvée parfois voire souvent.
Toujours est-il que prendre conscience du formatage que l'on a subi inconsciemment me semble un passage obligé.
Je ne suis qu'au début de ce parcours dont tu parles mais je pense avoir un peu avancé depuis mon premier message ici il y a quelques mois. C'est dur, douloureux, pénible mais faisable tu sais..
Au plaisir d'échanger avec toi ici ou en MP si tu t'y sens plus à l'aise :-)
RienNeSopposeAlaNuit
vivresimple
Messages : 1
Inscription : 25 janv. 2018, 13:18

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par vivresimple »

Bonjour a toutes.
Finalmente le groupe de soutien a été créé ?
Je n’ai pas encore lu toutes les messages .je le ferai peu à peu et je reviendrai pour faire mon partage !
Je suis déjà contente en d’avoir trouvé ce forum !

Bonne 24h
RienNeSOpposeALaNuit
Messages : 35
Inscription : 11 juil. 2017, 10:48

Re: groupe de soutien pour les femmes qui aiment trop, pour les dépendantes affectives

Message par RienNeSOpposeALaNuit »

Au final, ce post est totalement déserté ! :o
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépendance affective »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités