Ne jamais grandir

Forum suicide
Noé-mie
Messages : 1
Inscription : 04 févr. 2018, 16:30

Ne jamais grandir

Messagepar Noé-mie » 04 févr. 2018, 17:05

Bonjour,bonjour...
J'ai 14 ans, bientôt 15 et je veux me suicider.
Quand on dit à quelqu'un que l'envie de se suicider nous est déjà venue, il imaginé systématiquement que l'on veut passer l'arme à gauche, dans l'unique but de trouver la paix éternelle, la solution à tous nos problèmes. Mais ce n'est pas mon but.

Pour tout vous expliquer, j'ai toujours vécu dans des conditions favorable à mon bonheur. J'ai passé 5 ans en Guyane, 5 ans à la Réunion. Mes parents m'ont fait voyager, ils m'ont aimés et m'ont toujours encouragés dans ce que j'entreprenais. Mais depuis que je suis revenue en France, à Montpellier, tout à changé. Et j'ai l'impression de perdre petit à petit tout ce que j'avais construit jusqu'à maintenant avec ma famille. Mes parents se disputent, mon frère a déjà tenté de frapper ma soeur ou de la tuer, et cerise sur le gâteau, je subit toutes les surprises que dame nature (qui est une connasse soit dit en passant) m'avait réservé. J'étais tellement bien, dans ma zone de confort, du plus haut de mes 8 ans que je n'avais aucune idée de ce qui allait m'arriver ensuite. Ma mère ne m'a jamais rien dit sur la puberté, sur l'amour, sur le sexe. J'ai été jetée dans le bain d'un jour à l'autre, sans aucune aide. Je suis aujourd'hui en 3e, dans le corps d'une adolescente de 14 ans et je suis complètement perdue. Il m'arrive de plus en plus souvent de pleurer le soir comme dans la journée, et de dire à voix basse :"je veux ma maman". Je me suis renseigné, et j'ai finalement compris: j'ai tous les symptômes du syndrome de Peter Pan. Je veux sans arrêt retourner en enfance. Je ne grandis pas psychologiquement, et à cause de ça, je perd petit à petit tous mes amis, qui me trouve trop enfantine. J'ai vraiment peur de grandir, de rentrer dans la vie active, de devoir affronter les dures étapes de la vie. Je me dit que si je me suicide, tout sera plus simple, et j'aurais tout le loisir de me refermer sur moi-même, dans mon petit monde, celui de l'haut delà... J'en ai assez de me sentir jugée, et de me sentir étrangère à cette planète. Je n'ai rien à faire ici, en 2018.

licornemagique
Messages : 765
Inscription : 08 juil. 2016, 21:36

Re: Ne jamais grandir

Messagepar licornemagique » 04 févr. 2018, 19:25

Noé-mie
J'ai envie de dire que vous navigué sur le courant de la vie et qu'il ne vous reste qu'a retrouver votre moitié pour vous compléter. (peut être que cette moitié est celle qui est dans l'ombre de maman)

"Ma mère ne m'a jamais rien dit sur la puberté, sur l'amour, sur le sexe. J'ai été jetée dans le bain d'un jour à l'autre, sans aucune aide."
- Vous parlez des règles?

On vous a toujours encouragé, cela n'est pas forcément une mauvaise chose, mais si elle vous était (devenue) essentiel, vous avez perdus un soutient qui vous rassurais.

Qu'est ce qu'il vous manque pour grandir "psychologiquement"?
Ce même encouragement qui vous a toujours été présent, celui qui vous aidais à avancer, ou bien est ce celui la qui vous maintenais "enfant".
Aujourd'hui dans le grand bain, il vous faut apprendre à nager "seule", mal-grès les peurs auquel l'on doit faire face.
:!: Je ne suis pas psychologue :!:

Katsushika
Messages : 1
Inscription : 31 janv. 2018, 23:19

Re: Ne jamais grandir

Messagepar Katsushika » 04 févr. 2018, 22:31

Coucou Noémie,

Je me retrouve énormément en toi dans ce message, même si nous ne vivons absolument pas la même chose. Je suis pas beaucoup plus âgée que toi, ma famille a toujours été très soudée, je suis la petite dernière, la petite préférée en quelque sortes parce que je suis l'unique fille qu'ils ont tant chercher à avoir. Mes parents ont toujours été derrière moi, à me surprotéger, à me pousser à faire ce que je souhaitais et à me faciliter quotidiennement la tâche. Comparé à mes frères, on ne m'a jamais obligée à faire mon lit, à nettoyer et débarrasser la table, et j'en passe. Une petite princesse. Déjà très jeune, j'ai commencé à être angoissé par le futur. À l'âge de 9 ans, j'avais peur de voir les années s'écroulées et d'être dans le monde du travail.
Mon moyen de fuir ses inquiétudes, c'est de m'être enfermée dans le monde de l'internet, chat, forum, jeux vidéos, vidéos, et j'en passe. Ça a duré un peu plus de quatre d'année. Franchement, ce n'était pas une bonne idée, lorsque je me suis réveillée de cette période, ma vie sociale était nulle. Encore maintenant, j'ai beaucoup de difficulté à être sociable avec les autres, et j'adore la solitude. Je me sens à des années lumières des autres, parce que pour moi aussi, je suis encore une enfant. Mes ami(e)s viennent régulièrement me demander des conseils en amour, mais par contre, je suis incapable en groupe, de parler avec eux sur les sujets "adultes" : amour, sexe, drogue, travail, maturité, etc... Je rigole lorsqu'ils sortent des sous entendus, mais je ne sais pas quoi dire, ce qui au fond de moi, me pousse à me faire sentir rejetée, même si ce n'est pas le cas. Ils m'acceptent tels que je suis.

Aujourd'hui, j'approche de ma majorité, et rien ne va. Moi aussi, l'idée de me suicider me vient quotidiennement... Les écoles dans ma filière sont chères et sont tous situées dans les grandes villes et je n'ai pas la possibilité de déménager. Par chance, l'école la plus proche de chez moi fait alternance. Mais il faut trouver l'entreprise (donc refaire une lettre de motivation, un cv), il faut que j'obtienne mon bac (et si possible, une mention) que je réussisse l'examen d'entrée. Mais aussi, que l'école m'accepte, que j'ai un entretien. Voir m'inscrire dans une agence d’intérim. Puis toute la paperasse qui va s'accumuler ensuite. Pour certains, ça à l'air d'être simple, sans prise de tête. Pour moi, et je suppose pour toi aussi, c'est comme si notre monde allait s'écrouler sous le poids de toutes ses responsabilités. Je veux fuir mon aussi, être recroquevillé dans mon cocon au chaud, là où personne ne m'embêtera et me ramènera à la dure réalité.
Hier, en soirée, on m'a proposé de devenir marraine, c'est basique, mais moi, directement, j'ai paniqué "Je suis trop jeune". Puis, c'est là que je me suis rappelée que dans quelques mois peut-être, j'aurai un salaire, et que je pourrai gâté ce nouveau petit être... C'est bizarre, mais ça me rend heureuse malgré mes craintes.

Je n'irai pas me suicider Noémie, parce que j'ai déjà essayé une fois. Voir le visage horrifié de ma mère m'a servi de leçon. Il m'a fallu plus de deux ans avant de trouver des raisons de vivre, mais je les ai trouvés. Si je deviens vraiment marraine, ce petit deviendra certainement une nouvelle raison de continuer à avancer dans cette forêt sombre, aux ronces piquantes. Tu ressentiras peut-être, une excitation au fond de toi, l'excitation de savoir qui tu seras dans le futur. J'ai peur, mais je ne partirai pas, je vais laisser le temps couler, le laisser défiler et je verrai les choses en temps voulu. Peut-être que tu te mets tout simplement trop la pression.

Un de mes amis est atteint du syndrome de Peter Pan, mais je te rassure, il est entouré, peut-être pas des masses, mais il l'es. Fait de ce syndrome une force, la force de faire rire et ramener les autres en enfance, être trop sérieux trop longtemps, ça bouffe. ;)
Quand je lis ton texte, je vois une fille qui écrit correctement à l'âge de 15 ans (je ne parle pas d'orthographe), et croit moi, ça n'est pas donné à tout le monde. Ça montre que tu es plus "mâture" (je n'aime pas ce mot) que tu ne le crois, apprends à avoir confiance en toi et à t'imposer. Si on t'aime pas, c'est pas ton problème. Ne change pas pour les autres et évolue à ta façon, dame nature n'est pas toujours très gentille, je l'admets, mais tu as pleins de petites astuces sur internet pour combattre les sales surprises ! Il me semble que le jus de citron sur les boutons d'acnés est efficace, les douleurs des règles pour certaines personnes, peuvent être contrés avec des bouillottes, après si ton corps évolue... Il faut un petit temps d'adaptation, mais petite taille ou grand taille, petite poitrine ou grande poitrine, ronde ou mince, franchement, te prends pas la tête, tu auras toujours quelqu'un qui t'aimeras ! :) On est 7 milliards sur terre, puis au pire c'est pas grave, au moins, y'aura personne qui se plaindra parce que tu ne lui as pas fait son câlin matinal ! Mon chat est mon unique amour, et je m'en porte très bien ^-^.

J'ai beaucoup trop écrit, j'espère que mon témoignage -parce que je vois pas ce que c'est d'autre- t'éclairas un peu, voir peut-être te sentir un peu moins seule.
Pour ta famille... Tu ne peux pas essayer de repartir en voyage avec eux ? Ça vous ré-unira peut-être de nouveau... :)
Tu as tout mon courage et toutes mes pensées ♥

Emilie Jolie
Messages : 1
Inscription : 09 mars 2018, 09:47

Re: Ne jamais grandir

Messagepar Emilie Jolie » 10 mars 2018, 18:28

Moi tu sais Noémie, à 12 ans, j'étais une vraie petite fille, dans les habits, le corps, la mentalité. 4 filles m'ont fait très mal à cause de ça. J'ai voulu alors rester une petite fille pour que tout redevienne comme avant. J'ai refusé mon corps changeant, je me suis réfugiés dans les études... Et puis, j'ai décidée de grandir, même si les contacts physiques me dégoûtent. Rester dans sa bulle est rassurant, je ne vais pas te juger pour ça, je l'ai fait. Mais crois moi, la vie ira t'y chercher... Si tu as besoin de soutien et d'aide, n'hésite pas à me contacter.
Bises


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum suicide »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité