Bouffées de chaleur angoisse

Forum angoisse, anxiété, stress, insomnie
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil Nicole
Psychologue clinicien
Messages : 794
Inscription : 14 mars 2010, 20:02

Re: Bouffées de chaleur angoisse

Messagepar Dubreuil Nicole » 22 mars 2010, 17:15

Bonjour à toutes et tous.
L'angoisse NE MENT PAS, elle dit toujours qu'il y a du réel, DE LA VERITE QUI VEUT SE DIRE.
Mais quand on vit une crise de panique, on est bien loin de penser qu'elle est liée à un traumatisme, ou des évènnements douloureux passés, et non résolus. Quand on est angoissé on ne se demande pas si nous avons en nous du réel qui cherche à se mettre en mots à travers le corps ! On perd ses repères, on a des malaises, on se sent devenir absent, on perd toute confiance, tout espoir, on croit que l'on va mourir.
Mais le fait d'être en proie à quelque chose qui d'un coup nous terrasse, c'est notre inconscient, que l'on pourrait dire brutalement " saturé " d'un traumatisme dont les répercussions sont quotidiennes, ou alors trop enfouies dans la mémoire pour nous en rappeller, c'est ce traumatisme qui veut venir à notre esprit, pour que nous puissions y re-venir, y penser, y travailler, l'atténuer, le comprendre, l'accepter.. nous en guérir.
Souvenir traumatisant, oublié ou pas. Que nous repoussons sans cesse par peur, négligence, septicisme.
Etre absent à soi-même, à ses émotions, ne pas prendre garde à ce qui nous a profondément blessé, ébranlé, tout cela se paie plus ou moins un jour par des maladies psychosomatiques, des crises de panique, d'angoisse...
L'absence à soi-même, c'est être absent à son propre désir manipulé par l'autre, qui nous vole nos repères, qui tue en nous l'espoir, celui d'en découvrir de nouveaux.
C'est ce manquement à nous-même qui nous empêche d'un coup de vivre, qui nous " tue".
C'est bien, parce que c'est une sonnette d'alarme pour aller mieux, être créatif, avoir envie de créer, aussi. Envie de vivre.
A plus..
Nicole Dubreuil. Psychologue Clinicienne.................. dans le désert ?

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil Nicole
Psychologue clinicien
Messages : 794
Inscription : 14 mars 2010, 20:02

Re: Bouffées de chaleur angoisse

Messagepar Dubreuil Nicole » 06 mai 2010, 09:25

Réponse à Yasmin
( qui sans doute ne reviendra plus sur ce site, mais.. )
Penser que l'on pourrait, malgré soi, être en capacité de faire du mal à autrui, jusqu'à " se " voir le torturer, le tuer, est tout simplement notre sadisme qui a franchi la barrière de notre censure et a pointé son nez dans notre réalité sans crier gare !
Nous sommes tous " sadiques " refoulés. ( je fais court ! ) Et nous avons tous appris à nos dépens, et par notre éducation que nous n'avons pas le droit de passer à l'acte dans l'extrême que nous souhaitons, dès que nous sommes frustrés, en colère, humiliés. Nous nous contenons. Et comme nous le pouvons !
Face à plus faible que nous, nos pulsions non contrôlables seraient d'exterminer ce qui nous met en danger de toute puissance : c'est à dire que paradoxalement, nous sentir fort devant le faible nous met en échec et dans l'incapacité de supporter notre supéririté, parce que justement.. il réveille notre sadisme.
( Est-ce que certains faisaient tant d'histoire en arrachant les pattes des petites sauterelles ? )
J'expliquerai mieux si quelqu'un est interessé.
Dans le rêve, la barrière de la censure est tombée, tout est possible et rien n'est moral. On fait tout et n'importe quoi. Mais le rêve est la réalisation du désir INCONSCIENT. Ce que dans la réalité nous avons immédiatement refoulé parce que c'était contraire à nos principes, notre éducation, à notre éthique, ou nous causer plus d'ennuis que d'agrément, n'est plus maîtrisé. Si dans la journée le petit garçon excédé par une injustice de son papa s'est dit : - Je veux qu'il meurt ! " Et ce n'est pas pour cela qu'il le veut vraiment ! Mais il pourra fort bien rêver que son papa meurt, et son désir sera réalisé à moindre frais. Nous sommes des milliards à " régler nos comptes" la nuit !
Ce petit garçon qui souhaitait dans sa colère que son papa meurt, a réalisé son désir dans l'inconscience du rêve. Sans plus.
Nous ne sommes pas sur-puissants et la pensée magique n'opère heureusement pas dans notre réalité. La femme de notre amant ne meurt pas sur le champ quand on voudrait le retenir contre nous !!
La pensée fulgurante du pouvoir que l'on a de tuer son conjoint ou son chat, est une tranquille petite jouissance sadique à se croire investi d'un pouvoir surnaturel, un relent de l'enfance. Tout comme s'imaginer qu'il va arriver quelque chose d'épouvantable à nos enfants, ou que c'est la fin du monde demain. ( alors là, c'est du super, super, super sadisme !!! )
Et ce qui fait peur, ce n'est pas l'acte en lui-même, mais la possibilité que notre pulsion nous fasse passer à l'acte malgré nous ! Mais là encore " Ca " ne marche pas comme cela !!
Donc, avaler des poisons pour retrouver la paix de son âme quand l'inconscient se dépatouille comme il peut pour gérer nos petites vengeances inconscientes, majorées par des images fantasmatiques qui ne sont jamais vraiment au point, c'est bien cher payer son équilibre mental.
MIEUX VAUT ALLER VOIR UN PSY POUR EN PARLER ET REVENIR A SON BON SENS, que de se laisser droguer pour rien. D'autant que du coup, les drogues, elles, donnent des hallucinations en brisant la vigilance ( censure ) !
A plus, si parler de cela vous intéresse.
Nicole Dubreuil
Analyste


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum angoisse »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités