Trichotillomanie

Forum TOC (trouble obsessionnel compulsif)
Victory
Messages : 12
Inscription : 06 nov. 2013, 17:25

Trichotillomanie

Messagepar Victory » 13 nov. 2013, 13:32

Bonjour,

J'écris ce message ici en espérant trouver quelques pistes...

Je suis étudiante, et lorsque je suis en état d'anxiété et/ou d'ennui, j'éprouve un besoin irrépressible de m'arracher les cheveux. En y réfléchissant plus précisément, cela fait maintenant presque huit ans (depuis le collège) que j'ai pris cette mauvaise habitude de trichotillomanie... Je n'en ai jamais parlé à mon médecin, seule la coiffeuse l'a remarqué (des "trous" ne sont pas visibles, mais les longueurs inégales de certaines mèches et quelques questions bien placées lui ont permis de mettre un mot sur le souci). J'ai fait quelques recherches sur internet, et c'est assez flou... Le sujet prête souvent à rire et/ou n'est pas pris au sérieux. J'ai essayé d'arrêter seule plusieurs fois, en me forçant à ne pas y toucher, mais c'est très difficile. Ma dernière tactique en date a été d'investir dans de l'huile de ricin qui a des propriétés de stimulation de la pousse des cheveux, et de renouveler le "traitement" environ deux fois par semaine. vu que je prends soin de mes cheveux, ça limite un peu mon envie irrépressible de les arracher car je ne veux pas gâcher tout le travail en amont... Mais bon, ça ne résout pas le souci à la racine (des cheveux :lol: ).

Quelqu'un a déjà eu à faire face à cela ? Existe-t-il des solutions ? J'avoue que la Trichotillomanie est source de beaucoup de complexes, et je m'arrache les cheveux au sens propre comme au figuré (bon, ça suffit avec les blagues nulles ^^).

Bien à vous :roll:

Avatar de l’utilisateur
lyza
Messages : 2973
Inscription : 13 févr. 2013, 11:05

Re: Trichotillomanie

Messagepar lyza » 13 nov. 2013, 13:43

Bonjour,j'espère qu'un psy passera sur ton message
en attendant, je peux juste te parler de ce que j'ai vu (et non vécu)
une copine au collège s'arrachait et machouillait ses cheveux. Evidemment au départ, on en riait, elle aussi d'ailleurs. Ensuite, on lui a dit que c'était un peu dégoutant, elle en riait moins... Et puis un jour, elle a fini par les perdre par plaque.
Elle avait de gros soucis familiaux, elle "compensait" en s'arrachant les cheveux. Nous étions plutôt bien suivis dans notre école, donc les parents ont été prévenus et il leur a été demandé de faire suivre leur fille. Elle s'est absentée quelques temps, puis quand elle est revenue, elle s'était spontanément rasée la tête (elle avait de toute façon beaucoup de tonsures) et assumait sa nouvelle tête, et elle était bien plus radieuse

tout cela pour te dire que peut-être ce besoin cache autre chose, et que c'est cet autre chose qu'il faut creuser pour arrêter de t'arracher les cheveux. Que s'est-il passé il y a 8 ans quand tu as commencé ? Essaye d'y réfléchir, et peut-être que tu auras un début de piste...

bon courage en tout cas
Je ne suis personne

Victory
Messages : 12
Inscription : 06 nov. 2013, 17:25

Re: Trichotillomanie

Messagepar Victory » 13 nov. 2013, 15:07

Merci Lyza pour ta réponse rapide ;)
L'histoire de cette fille est assez touchante! Mais je n'en suis pas au stade des "plaques", et pas prête à me raser les cheveux non plus ( cela ne va qu'à Natalie Portman ^^)...

J'ai posté récemment un autre sujet dans "Psychologie adolescents", où je détaille un peu plus (cf post "trouver des solutions")

Au collège j'étais isolée et rejetée. J'ai beaucoup souffert des mots et du comportement des autres élèves à mon égard, et mes parents, trop occupés à se cracher l'un sur l'autre et à me poser en arbitre entre eux deux - séparation qui s'était déroulée environ 4 ans auparavant - n'ont réalisé que quelque chose clochait seulement en 3ème, quand j'ai du louper une semaine de cours car j'avais cessé de m'alimenter, que j'avais des vertiges, et que mon sommeil était tellement perturbé que parfois de rêvais de situations "probables" et que je les confondais avec la réalité, et que j'ai fini par hurler que je voulais mourir... J'ai laissé tout cela derrière moi et réussi à faire la paix avec cette période. Je suis même devenue amie avec certaines personnes qui fréquentaient ce collège en même temps que moi.
Même si le chapitre "lycée" s'est mieux déroulé (pas de harcèlement, ni d'insultes, même s'il y avait toujours des rumeurs qui courraient sur moi... bon en même temps j'étais assez spéciale et "excentrique", surtout au niveau vestimentaire), je ne me sentais pas mieux pour autant. Maintenant j'en suis à ma troisième année de fac.. Globalement, je pense aller mieux et avoir progressé, mais je traverse régulièrement des périodes "difficiles" avec grosse baisse de l'estime de soi etc.. Je viens tout juste de sortir d'une période du genre, grâce au pouvoir magique de l'auto-coup de pied aux fesses -et les amis bien sûr ;) -

Petite et pendant longtemps - de 5 à 12/13 ans - j'ai été une véritable tête à poux, et j'ai eu mille misères à m'en débarrasser définitivement. Est-ce que c'est aussi une explication possible à cette manie de toujours me triturer les cheveux et d'avoir l'impression que le cuir chevelu me démange ?
En réaction j'ai développé une petite addiction aux produits capillaires qui font du bien et mon cuir chevelu me remercie :mrgreen:

Enfin je me doute bien que cet arrachage compulsif reflète mon anxiété et mes angoisses, mais j'essaie de m'accrocher à une phrase de Daniel Pennac qui m'avait marquée et pouvait se résumer un peu de cette façon : "On veut toujours s'attaquer à la racine de ses problèmes, seulement parfois agir sur les conséquences plutôt que sur les origines aide à dénouer ce même problème". Mon objectif serait donc de cesser de m'arracher les cheveux, car en plus ils sont beaux, donc c'est vraiment dommage :|

Avatar de l’utilisateur
lyza
Messages : 2973
Inscription : 13 févr. 2013, 11:05

Re: Trichotillomanie

Messagepar lyza » 13 nov. 2013, 15:22

Moi je ne suis pas d'accord : si tu cesses de t'arracher les cheveux, tu feras autre chose. La conséquence n'est là que pour faire "camouflage". Un autre prendra sa place. Demain tu t'arracheras la peau, ou tu développeras divers TOC. Peu importe, mais tu compenseras autrement. Alors c'est bien le fond du problème qu'il faut traiter. Est-ce cette histoire de poux ? Ou bien tu crois avoir tout résolu de tes anciens problèmes, mais en réalité il en résulte, comme tu l'évoques, un manque de confiance en toi...
Je pense qu'en parler à un professionnel pourrait t'éclairer et t'aider vraiment à tout résoudre. Profondément et définitivement
Je ne suis personne

Victory
Messages : 12
Inscription : 06 nov. 2013, 17:25

Re: Trichotillomanie

Messagepar Victory » 14 nov. 2013, 13:42

La difficulté c'est que je suis actuellement en année Erasmus au pays de Galles. Si je suis couverte pour les soins "basiques", je ne pense pas que ma mutuelle va me soutenir pour aller voir un "spécialiste". Ici, c'est spécifique au pays de galles par rapport au reste du Royaume Uni, aller voir un médecin est gratuit tant que l'on reste un an sur le territoire. Seulement, il y a tellement de temps d'attente, qu'ils refusent de te recevoir si tu n'es pas "réellement" malade (une amie s'est faite refouler alors qu'elle avait un rhume qui trainait depuis trois semaines qui a tourné en sinusite). J'ai cherché un peu pour aller voir un psychologue, notamment au niveau médecine étudiante, et je crois que cela n'existe pas, ou alors c'est très bien caché !

En tout cas merci de tes réponses, elles m'encouragent Lyza =)

Avatar de l’utilisateur
lyza
Messages : 2973
Inscription : 13 févr. 2013, 11:05

Re: Trichotillomanie

Messagepar lyza » 14 nov. 2013, 13:48

Alors en attendant de rentrer, il faudrait mettre en place un mécanisme de protection de ta tête. Je ne connais pas ton look, mais il faudrait essayer de développer des astuces du style chapeau ou foulards, ou des coiffures complexes avec des tresses, des barrettes, des perles... Tout ce qui t'empêcherait de toucher à tes cheveux en somme. Evidemment, tu risques, comme je te l'ai dit, de passer à autre chose, mais disons que ça te permettrait de tenir l'année
j'ignore ce qu'on trouve aussi en terme de pharmacologie là où tu te trouves, mais je penses que tout ce qui est à base de plantes doit se faire, et pour t'apaiser un minimum, ce serait peut-être bien d'aller voir un pharmacien ; ou de demander à ta famille de t'envoyer des produits, sur les conseils d'un pharmacien français ou de ton médecin de famille ?
bon courage
Je ne suis personne

Victory
Messages : 12
Inscription : 06 nov. 2013, 17:25

Re: Trichotillomanie

Messagepar Victory » 14 nov. 2013, 17:33

Il commence à faire froid ici alors... bonnets !
Je fais régulièrement des bains d'huile de ricin pour faire pousser mes cheveux plus rapidement (efficacité prouvée). Alors alors quand ils sont tous huileux emballés de cellophane... je n'y touche pas !

Macgregord
Messages : 1
Inscription : 09 oct. 2014, 21:34

Re: Trichotillomanie

Messagepar Macgregord » 09 oct. 2014, 21:47

Je pense que uniquement cacher, envelopper, ou huiler les cheveux ce n'est pas de solution, car la personne fini par devenir de plus en plus anxieuse. De plus cela ne résout pas le problème. Je ne connait pas ton age, mais il y a des soins en dépendant de l'age ils ont plus ou moins bons résultats. En tout cas aller déjà voir un psychologue, psychanalyste ou juste un médecin , tant pour en parler, cela peut déjà aider, comme pour essayer de voir pourquoi et depuis quand tu as commencé a le faire. Je pense que de comprendre ou même essayer c'est un grand pas pour la guérison. Cela est mieux que de cacher les conséquences de la trichotillomanie. Qui est au jour d'aujourd'hui assez inconnue, même si elle touche beaucoup de personnes. Assumer la trichotillomanie, comprendre l'origine et d'avancer dans ce sens peut deja vous aider beaucoup.

Il existe des associations et des forums comme celui-ci, d'en parler avec d'autres personne qui l'ont aussi, et de pas t'isoler, cela est tres important tant pour vous comme pour votre entourage et les autres personnes qui coutoient la Trichotillomanie.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum TOC »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité