Quel rôle jouons-nous envers un proche bipolaire ?

Forum bipolaire, maniaco-dépressif
ad hominem
Messages : 1
Inscription : 11 févr. 2018, 00:11

Quel rôle jouons-nous envers un proche bipolaire ?

Messagepar ad hominem » 11 févr. 2018, 02:29

Bonjours/bonsoirs,

Personnes concernées

Proche : Garçon de 18 ans, diagnostiqué bipolaire. Étude à la maison avec peu de structure. en couple avec une fille depuis plus de six mois.
sera nommé "P"
Moi : Garçon de 18 ans, étudiant et employé. troubles émotionnel et "Alexithymique"


Exposition

Cela fait plus de 4 ans que je connais P et plus de 2 ans que l'on peut se considérer comme étant très proche. Nombreux on été les mois où il à mit de la distance entre nous deux et que cela n'a engendré aucune rancune. P à pour habitude de faire cela lorsque qu'il rentre dans ces phases Down, il "trie" ses proches et limites les interactions, préférant ce retrouver seul avec lui même.
habituellement, l’alternance entre ses phases ce faisaient sur un cycle régulier de 6. depuis qu'il étudie chez lui, sur un cycle de 3-4 mois. Et depuis qu'il est en couple, cela peut change du jour au lendemain mais peut rester stable une semaine.

Notre relation se résume à principalement partager nos passions, nous somme très complémentaire. j'aime les sciences, il aime les arts. j'aime l'écriture, il aime la dessin. à chaque fois que l'on bloque sur quelque chose, nous entraider s'avers être extrêmement efficace et instructif pour les deux partie.
Nous avons pour habitude de marcher à toutes heures du jour et de la nuit, discutant de tout et de rien. Nous partageons beaucoup d'idées et décidons parfois de travailler dessus afin de les rendre plus concrète. Mais cela n'a encore jamais aboutie à quoi que ce soit.

Je suis toujours partis du principe que dans la phrase "souffrir de trouble bipolaire" il y a le mot "souffrir". J'estime avoir fais de mon mieux pour ne pas lui reprocher son état et me suis tenu disponible 24/7.
Je n'avance que rarement sa bipolarité comme sujet de conversation. Mais lorsque lui le fait, il me parle qu'il voudrait que tout cela se stabilise, qu'il ne comprend pas pourquoi il m'ignore.
Sa copine et moi faisons partis des deux personnes avec qui il discute et partage le plus. cela me semble donc importante de savoir si nous lui somme bénéfique, ou au contraire, néfaste.

au niveau du traitement, se dernier ne semble pas lui convenir. ( plus un médoc servant à le shooter histoire de le rendre supportable pour sa famille ) Et lorsqu'il et en phase Up, il se sent si bien qu'il ne le prend plus.
ses parent ne semble pas comprendre ce qu'est la bipolarité et croient plutôt aux esprits malins. Ils ne lui sont donc pas d'une grande aident car ils nient en bloquent les causes et les conséquences.
Nous avons tout deux un dégoût et une répulsion pour les psy et autres personnes de ce corps de métier. Il est donc difficile de lui faire voir ces dernier pour trouver un traitement lui convenant mieux, ou juste pour qu'il discute de ses problème.


Question

Je souhaiterai savoir quel rôle je joue envers lui ainsi que celui que je devrais incarner.

puis-je lui venir en aide. Si oui comment ?

P est un personne pouvant ce montrer extrêmement motivé lorsque l'on parle de faire bouger les choses pour un mieux. Mais vu qu'il change très vite, il faut l'avoir sous la main durant ces phases et le forcer à aller consulter ?



Je vous remercie du temps que vous avez pris pour lire ceci.

detroit
Messages : 494
Inscription : 10 janv. 2013, 01:36

Re: Quel rôle jouons-nous envers un proche bipolaire ?

Messagepar detroit » 13 févr. 2018, 22:59

Bonjour,
pourquoi vouloir être dans un rôle ?
quel problème y a t'il ?
J''ai une amie bipo et, je n'ai aucun rôle à jouer, soyez vous même, pourquoi chercher midi à quatorze heures ?
laissez la medecine à la medecine.
Il y a une association c'est étoile bipolaire; si vous cherchez des réponses, vous pouvez les contacter


Revenir vers « Forum bipolaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités