(Re) découvrir sa sexualité

Forum viol, abus sexuel
javancedoucement
Messages : 4
Inscription : 04 févr. 2017, 16:30

(Re) découvrir sa sexualité

Messagepar javancedoucement » 04 févr. 2017, 16:32

Bonjour a tous
Malgré l’anonymat du forum c'est assez délicat d'exposer mon passé et mon intimité.
Je vais essayer d'être le plus claire possible.

J'ai subis des abus sexuels dans mon enfance, bien entendu cela à eu des répercutions sur mon comportement et mon incapacité de laisser un homme m'approcher par la suite.

A la suite d'un déclic, j'ai voulu reprendre ma vie en main, j'ai commence à perdre du poids, que j'ai pris à la suite de cet événement. Cette perte de poids à entraîné que des hommes ont commencé à s’intéresser à moi. Entre mon enfance et là, je n'ai jamais eu aucun contact physique avec un homme quel qu’il soit (même pas un bisou)


Pensant être prête j'ai commencé à me rapprocher d'un. Malheureusement au moment ou le sexe est entré en jeu, ça c'est très mal passé. J'ai fait un blocage et tout mon passé à refait surface.
Je me suis vu être déprimée et un vraie loque si l'on peut dire. Alors j'ai décidé d'aller faire une psychothérapie. Elle m'a aidé a remonter la pente et surtout faire face à mon passé. De ne plus me voilé la face. Ce qui a été une première victoire.

Depuis, j'ai rencontré un autre garçon, après quasiment un an a se tourner autour, on a engagé un flirt. Et après le sexe. Alors grâce à ma thérapie, je n'ai plus eu se blocage, mais je me retrouve dans un incapacité de gérer quelque chose de nouveau pour moi. Je ne vois toujours pas le sexe comme un plaisir, j'ai très maladroite avec une chose qui est nouvelle pour moi.

Je n'en ai jamais parlé aux deux hommes que j'ai laissé m'approcher. Et comme la société tourne maintenant bcp autour du sexe, je suppose que ces hommes étant déçus par mes "prestations" je n'ai plus de nouvelle. Meme si pour ces deux hommes j'ai voulu via un message leur faire comprendre que je voulais parler avec eux, et faire l'effort de parler de mon passé. Ils ne m'ont pas répondu.


Je me demande donc, pour les personnes qui ont vécu la même chose comment avez vous fait pour tenter d'avoir une sexualité"normal"? Vous avez réussit à en parler avant? Comment vos conjoints ont-ils réagit?
En parler avant me fait peur, je ne sais comment ils peuvent réagir. Je n'ai pas envie d'en parler à tous (le peu) d'homme que je vais rencontrer.

Ou c'est avec le temps, ca se débloque ?
Entre ma première expérience et la deuxième il y a eu du mieux, mais si je laisse les choses évoluer, j'aurai une sexualité "normal" au bout de combien de temps ?


Bien a vous

Miris
Messages : 216
Inscription : 05 janv. 2014, 20:24
Localisation : Pas trop loin de la mer

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar Miris » 04 févr. 2017, 17:44

Il faut du temps et de la confiance pour parler, il faut d'abord apprendre à se connaitre, à s'apprécier à vouloir faire un bout de chemin ensemble. Ensuite si celle relation est importante pour toi, alors je pense qu'il faut en parler, et expliquer sans rentrer dans les détails, que tu as envie de prendre ton temps, que c'est quelque chose d'un peu difficile.
Je ne sais pas s'il existe une sexualité normale, il existe une sexualité satisfaisante pour les deux partenaires, et c'est déjà pas mal. Il n'y a pas de recette, ni de durée pour ça, mais une découverte à deux.
Personnellement mon ex-conjoint a très bien réagit, même si nous ne sommes plus ensemble aujourd'hui, en partie pour des problèmes liés à la sexualité (pas les mêmes envies, ni le même appétit).

Avatar de l’utilisateur
corto maltese
Messages : 47
Inscription : 22 mai 2016, 00:05

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar corto maltese » 04 févr. 2017, 20:48

Bonjour,
un mal pour un bien : qu'attendre d'un homme qui ne vous recontacte pas suite à une première expérience sexuelle qui n'est pas à la hauteur de ses attentes ? En tant qu'homme, je pense que vous n'avez rien perdu en perdant ces gars-là, mais je comprends tout-à-fait votre déception, et vos inquiétudes.
Vos appréhensions sont normales et classiques dans votre situation. Quand on couche avec quelqu'un on est supposé être tel que l'on est vraiment, sans faux-semblant (c'est pourquoi ce n'est pas forcement si facile ).
Enfin, en ce qui concerne le fait de parler de votre traumatisme avec votre partenaire, il vous appartient de le faire si et quand vous le jugerez opportun, et rien ne vous oblige à tout dévoiler d'un coup. Si il vous aime et vous respecte, il comprendra. Et partez du principe que ce qui vous est arrivé n'enlève rien à votre charme, mais que cela fait aussi partie de vous, il faut l'accepter, mais ne pas laisser cette histoire tout emporter. Courage !
"I'll make you feel happy -and leave you to be- lost in mine" (By starlight, Smashing Pumpkins)

javancedoucement
Messages : 4
Inscription : 04 févr. 2017, 16:30

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar javancedoucement » 04 févr. 2017, 23:03

Miris a écrit :Il faut du temps et de la confiance pour parler, il faut d'abord apprendre à se connaitre, à s'apprécier à vouloir faire un bout de chemin ensemble. Ensuite si celle relation est importante pour toi, alors je pense qu'il faut en parler, et expliquer sans rentrer dans les détails, que tu as envie de prendre ton temps, que c'est quelque chose d'un peu difficile.
Je ne sais pas s'il existe une sexualité normale, il existe une sexualité satisfaisante pour les deux partenaires, et c'est déjà pas mal. Il n'y a pas de recette, ni de durée pour ça, mais une découverte à deux.
Personnellement mon ex-conjoint a très bien réagit, même si nous ne sommes plus ensemble aujourd'hui, en partie pour des problèmes liés à la sexualité (pas les mêmes envies, ni le même appétit).


Merci pour ton message, j'ai tellement de mal à faire confiance aux autres. C'est très compliqué.
Avoir une sexualité satisfaisante passe certes pas une découverte mutuelle. Mais comment faire quand moi je suis encore au stade de la découverte de ma sexualité?


corto maltese a écrit :Bonjour,
un mal pour un bien : qu'attendre d'un homme qui ne vous recontacte pas suite à une première expérience sexuelle qui n'est pas à la hauteur de ses attentes ? En tant qu'homme, je pense que vous n'avez rien perdu en perdant ces gars-là, mais je comprends tout-à-fait votre déception, et vos inquiétudes.
Vos appréhensions sont normales et classiques dans votre situation. Quand on couche avec quelqu'un on est supposé être tel que l'on est vraiment, sans faux-semblant (c'est pourquoi ce n'est pas forcement si facile ).
Enfin, en ce qui concerne le fait de parler de votre traumatisme avec votre partenaire, il vous appartient de le faire si et quand vous le jugerez opportun, et rien ne vous oblige à tout dévoiler d'un coup. Si il vous aime et vous respecte, il comprendra. Et partez du principe que ce qui vous est arrivé n'enlève rien à votre charme, mais que cela fait aussi partie de vous, il faut l'accepter, mais ne pas laisser cette histoire tout emporter. Courage !


Oui c'est un mal pour un bien.
Entre ces deux hommes j'ai suivi une thérapie. Alors aujourd’hui je vis mieux le fait de ne pas avoir de nouvelle.
Ma problématique, est le temps que le sexe ne soit plus un problème pour moi et devienne une source de plaisir, je serai forcement décevante si l'on peut dire pour les hommes. Je n'ai pas envie d'avoir X hommes pour arriver à ce stade. Et j'ai cette sensation de passer par la verbalisation de mon passé. Alors que je préfère le garder pour moi.

La thérapie que j'ai suivi, m'a permis oui d'accepter mon passé, mais de ne plus tout emporter comme vous le dites si bien.

Avatar de l’utilisateur
corto maltese
Messages : 47
Inscription : 22 mai 2016, 00:05

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar corto maltese » 04 févr. 2017, 23:30

Et bien, je dirais avant tout que pour ma part, le sexe est avant tout histoire d'émotion plus que de sensation. Il ne devrait pas y avoir de recherche de performance, ce n'est pas ça l'objet, selon moi.
Dans l'idéal, il ne faudrait rien précipiter, prendre son temps avant d'en arriver au sexe et même là, ne pas avoir peur de s'interrompre si on ne se sent pas bien. Mais dans notre société -j'ai pu le constater par moi-même- les braguettes (des filles et des gars) s'ouvrent plus vite que les coeurs si vous me permettez cette image. Moi-même je ne suis pas très à l 'aise avec tout ça.
Mais pour vous donnez de l'espoir, sachez que j'ai eu la chance de tenir dans mes bras une femme formidable qui, selon moi, avait sûrement un passé comparable au votre. Même si c'est elle qui a souhaité accélérer le passage à cette étape, elle avait une attitude étrange, détachée (ce qui est assez déroutant, je dois dire). Si j'avais le soucis que ce fut agréable pour elle, je me souciais peu d'un manque de "technique" de sa part. L'intérêt de la chose, c'est parce que c'était elle et pas une autre. C'est toute la différence entre "coucher" (profiter d'un corps) et "faire l'amour" (bénéficier de l'autre).
Un conseil que je puis vous donner pour vous aider à vous réconcilier avec votre corps, c'est de faire du sport. Pas tant pour le transformer que pour lui donner l'occasion de fonctionner à ses pleines capacités, ce qui fait beaucoup de bien au moral.
"I'll make you feel happy -and leave you to be- lost in mine" (By starlight, Smashing Pumpkins)

javancedoucement
Messages : 4
Inscription : 04 févr. 2017, 16:30

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar javancedoucement » 05 févr. 2017, 08:56

corto maltese a écrit :Et bien, je dirais avant tout que pour ma part, le sexe est avant tout histoire d'émotion plus que de sensation. Il ne devrait pas y avoir de recherche de performance, ce n'est pas ça l'objet, selon moi.
Dans l'idéal, il ne faudrait rien précipiter, prendre son temps avant d'en arriver au sexe et même là, ne pas avoir peur de s'interrompre si on ne se sent pas bien. Mais dans notre société -j'ai pu le constater par moi-même- les braguettes (des filles et des gars) s'ouvrent plus vite que les coeurs si vous me permettez cette image. Moi-même je ne suis pas très à l 'aise avec tout ça.
Mais pour vous donnez de l'espoir, sachez que j'ai eu la chance de tenir dans mes bras une femme formidable qui, selon moi, avait sûrement un passé comparable au votre. Même si c'est elle qui a souhaité accélérer le passage à cette étape, elle avait une attitude étrange, détachée (ce qui est assez déroutant, je dois dire). Si j'avais le soucis que ce fut agréable pour elle, je me souciais peu d'un manque de "technique" de sa part. L'intérêt de la chose, c'est parce que c'était elle et pas une autre. C'est toute la différence entre "coucher" (profiter d'un corps) et "faire l'amour" (bénéficier de l'autre).
Un conseil que je puis vous donner pour vous aider à vous réconcilier avec votre corps, c'est de faire du sport. Pas tant pour le transformer que pour lui donner l'occasion de fonctionner à ses pleines capacités, ce qui fait beaucoup de bien au moral.



C'est exactement cela le "problème" maintenant la société tourne bcp autour du sexe. J'ai déjà entendus plus d'une fois autour de moi, "tu as beau l'aimé, si on lit ça fonctionne pas le couple ne tient pas". Cette culture du sexe qui est le ciment d'un couple, ne me met pas forcement à l'aise.

Pour le sport, je ne peux que vous donner raison. J'avais prit du poids à la suite de ces événements, même si cet excès de poids me protégeait du regard des hommes (j'avais un IMC qui indiquait une obésité de classe 1) Je ne me sentais pas plus sereine. Il y a deux ans j'ai vraiment repris ma vie en main, j'ai perdu 20kg et fait une thérapie. Mais j'ai eu un autre problème a gérer. Avoir un corps plus standardisé, attire l’œil des hommes. Chose à laquelle je n'étais pas habituée. Pour en avoir parlé avec ma psy, ce fut un travail compliqué, de prendre conscience que le regard la des hommes n'est pas forcement malsain , que plaire n'est pas toujours lier au sexe.

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9195
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar Jeannette » 05 févr. 2017, 11:59

Je crois surtout qu'il y a plusieurs façons d'aborder la sexualité. Autant que de personnes, nous sommes d'accord. Mais réunis dans 2 familles essentiellement. Ceux et celles qui en font une finalité, et ceux et celles qui y voient un moyen d'expression des sentiments, une fois que les mots sont devenus insuffisants.
La société et les média prônent la première version... Peut être pour oublier leur frustration de ne pas connaitre la seconde.

Mais je crois que certaines personnes, dont tu es, sont "condamnées" à se réserver à la seconde... Pour leur plus grand bonheur je pense :D

Je vais rejoindre Corto Maltese : apprends à te connaître, à te réconcilier avec ton corps, à ne plus dépendre du regard des autres.
Et je suis sure que tu rencontreras un jour quelqu'un avec qui toutes ces questions ne se poseront même plus.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

javancedoucement
Messages : 4
Inscription : 04 févr. 2017, 16:30

Re: (Re) découvrir sa sexualité

Messagepar javancedoucement » 05 févr. 2017, 12:49

Jeannette a écrit :Je crois surtout qu'il y a plusieurs façons d'aborder la sexualité. Autant que de personnes, nous sommes d'accord. Mais réunis dans 2 familles essentiellement. Ceux et celles qui en font une finalité, et ceux et celles qui y voient un moyen d'expression des sentiments, une fois que les mots sont devenus insuffisants.
La société et les média prônent la première version... Peut être pour oublier leur frustration de ne pas connaitre la seconde.

Mais je crois que certaines personnes, dont tu es, sont "condamnées" à se réserver à la seconde... Pour leur plus grand bonheur je pense :D

Je vais rejoindre Corto Maltese : apprends à te connaître, à te réconcilier avec ton corps, à ne plus dépendre du regard des autres.
Et je suis sure que tu rencontreras un jour quelqu'un avec qui toutes ces questions ne se poseront même plus.



Merci bcp Jeannette pour ton message.
Oui je fais partis des personnes pour qui le sexe, n'est pas une fin en soi, c'est un continuité de la relation mais pas un but ultime. Après le bonheur un débat qui peut être passionnant. La quête du bonheur, l'envie d'être heureux ....


Je ne suis pas encore devenu aigris face à l'amour, méfiante, mais je pense oui que je trouverai quelqu'un qui m'apaisera.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum viol »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités