profonde détresse

Forum infidélité, adultère, psychologie couple
thisistheend
Messages : 4
Inscription : 19 févr. 2018, 14:25

profonde détresse

Messagepar thisistheend » 19 févr. 2018, 14:45

Bonjour, si je me décide à écrire c'est que j'ai vraiment besoin de soulager toute cette souffrance...
Voilà, je suis avec mon mari depuis 19 ans... j'ai découvert sa première infidélité il y a 10 ans... à cette époque, j'étais très mal dans ma peau, je n'arrivais pas à perdre mes kilos de grossesse... je me suis arrogé toute la faute... il faut dire que je ne déborde pas de confiance en moi... j'ai été très mal pendant près de deux ans, mes enfants l'ont ressenti et cela a eu des répercussions sur eux... j'ai décidé de les protéger avant toute chose... j'ai repris ma vie en main, j'ai repris le sport, je me suis fait de nouveaux amis... j'avais presque pensé que c'était une page tournée... mais je suis toujours restée vigilante... et mon mari a recommencé... quand je dis recommencé, je ne sais même pas si cela s'est arrêté un jour... peut être a-t-il toujours été comme cela... mais comme je l'aime et que je lui faisais confiance je n'ai jamais prêter attention à ses activités... il travaille très loin de notre domicile et du coup a beaucoup de liberté au contraire de moi qui dois gérer toutes les contraintes du quotidien... j'avais remarqué qu'il avait changé, qu'il était de plus en plus avenant et très social... alors qu'auparavant,, il était réservé tout comme moi... Il a fait une demande de formation très lourde et je me suis engagée à tout gérer au quotidien pour le soulager le plus possible...Quand il est parti en voyage d'affaires l'an dernier, je suis tombé sur l'un des sms d'amour qu'il envoyait à sa maitresse... J'ai tout lâché... je ne pouvais plus garder cela pour moi... mais pour qu'il ne nie pas... je l'ai d'abord contacter elle... pour qu'il ne puisse pas se réfugier sous de faux fuyants... j'ai vécue une semaine atroce, je ne savais pas si mon mari me quitterait en revenant... Je crois qu'aujourd'hui, je regrette qu'il ne l'ait pas fait. Je suis incapable de le quitter car je l'aime trop mais... j'ai découvert qu'en plus de cette relation suivie, qu'il n'a pas voulu arrêter tout de suite... il était ensuite passé aux escorts girls qu'il contacte lorsqu'il part en formation. Il m'a ssuré que ce n'éta&it qu'un délire, comme un mec qui regarde des sites pornos mais que jamais il ne payerait pour cela... Je ne le coris pas... j'ai voulu aller voir son compte bancaire pour voir si des dépenses étranges étaient présentes mais il a chngé tous ses codes, tout comme ceux de ses deux téléphones portables, de son ordinateur... je n'ai accès à rien... ce n'est pas vraiment que j'ai envie de tout savoir dans les moindres détails... mais jue ne sais plus avec qui je vis... je crois que j'ai besoin d'une preuve qu'il continue pour pouvoir tourner la page... je n'arrive pas à la trouver... ma vie est un enfer... je passe mes journées à pleurer et je n'arrive plus à trouver goût à rien... j'ai sans doute besoin que l'on me secoue, que l'on me dise que je suis une idiote de continuer... que je n'ai pas besoin d'autres preuves ... que tout cela suffit... mais je suis perdue... mes deux garçons sont très sensibles... j'ai peur de les briser.... je ne sais vraiment plus quoi faire....

thisistheend
Messages : 4
Inscription : 19 févr. 2018, 14:25

Re: profonde détresse

Messagepar thisistheend » 19 févr. 2018, 15:30

Lorsque je me relis... je me rend compte.. outre des fautes de frappe et d'orthographe qui piquent un peu... que je n'ai donné qu'un version light de ce que je vis... je pense avoir tellement pris l'habitude de porter un masque au quotidien que je continue à le mettre ici... j'ai parlé d'une première liaison il y a une dizaine d'année mais mon mari était inscrit sur quatre ou cinq sites voués aux relations extra conjugale alors je suis tombée sur une note d'hôtel mais je me pense que je suis bien loin de la réalité. Nous avons vécu des années difficiles à cause des mes beaux parents qui n'habitaient pas ici et qui venaient s'installer chez nous durant toutes nos vacances... cela m'a aigrie, je ne les supportais plus et j'en voulais à mon mari de ne pas intervenir pour que l'on puisse avoir de l'intimité... c'est aussi moi qui ai décelé la maladie de dégénérescence neuronale de mon beau père... je suis longtemps passé pour la méchante et puis le reste de la famille a bien dû accepter de considérer la réalité en face... s'en ai encore suivi, un longue et douloureuse période d'accompagnement, puisqu'il sont revenus habiter à côté de chez nous quand mon beau père est devenu difficile à gérer seul... C'est à ce moment là que mon mari a découvert que son père avait dilapidé l'argent de sa famille, qu'il n'avait plus d'économies et que ma belle-mère ne pouvait pas le faire accepter en maison de soin pour des raisons financières alors qu'il était devenu violent et que les aides à domicile nous avaient été retiré... Mon beau père est décédé et mon mari a changé... comme si un compte à rebours s'amorçait pour lui... il n'arrêtait pas de parler de pente descendante et qu'on avait trouvé une ordonnance de neurologue, j'ai pensé qu'il avait consulté pour faire un check up... rendez-vous dont il ne m'avait pas parlé... lorsque j'ai évoqué le sujet avec lui, il a acquiescé, prétendant avoir fait des examens... je l'ai cru... naïve que j'étais... soulagée aussi... et puis, j'ai découvert un peu plus tard que cette neurologue était sa maitresse ... il n' a pas voulu en parler... ou moi... je ne sais plus vraiment, comme si mon esprit avait tenté de gommer les éléments les plus douloureux pour que je puisse passer le cap...

thisistheend
Messages : 4
Inscription : 19 févr. 2018, 14:25

Re: profonde détresse

Messagepar thisistheend » 19 févr. 2018, 15:38

mon mari ne veut pas me quitter... mais j'ignore si les raisons qui motivent sa présence sont liées à des sentiments - il assure en avoir... quand on mesure à ses actes, on a tendance à en douter... Je suis d'une nature plutôt entière, passionnée... je place très hauts des valeurs comme la fidélité ou la confiance... et je n'ai plus aucune confiance... je ne veux pas passer le reste de ma vie à fouiner des adresses mails... de toutes façons, il a créé des comptes annexes pour ses autres activités... j'ai aussi peur que ces changement ne soient les premiers signes de la maladie - ou alors je cherche d'autres excuses...
Parfois, lorsque la partie rationnelle considère la situation, je trouve mon comportement pitoyable : j'ai tout pour voir que c'est un imposteur... mais alors toute ma vie n'est qu'imposture... et je continue à le croire quand il dit qu'il ne veut pas partir, que toute sa vie est là....

Marisol
Messages : 119
Inscription : 29 déc. 2017, 20:20

Re: profonde détresse

Messagepar Marisol » 19 févr. 2018, 19:01

dur, dur en effet... Je te souhaite de pouvoir te mettre en marche pour sortir de cette situation d'une manière ou d'une autre... Peut être consulter un psy ensemble rapidement pour mettre les choses à plat et trouver une porte de sortie à cette situation... Tu ne peux rester ainsi...

PCA
Messages : 5
Inscription : 19 févr. 2018, 23:51

Re: profonde détresse

Messagepar PCA » 20 févr. 2018, 00:25

Peut être que ton mari a ce besoin de renouveau, il dit ne pas vouloir partir, rester avec toi, avec vos enfants peut être parce que c’est sa stabilité à lui, c’est une vie qu’il a créé avec toi et qui est solide et bien réelle. Il sait que tu seras toujours là, il sait que tu es son pilier. Et qu’il a et aura toujours une épaule solide vers qui se tourner.
Et cette vie à côté de renouveau qu’il s’est construit lui même est peut être pr lui quelque chose qui le maintient jeune, qu’il n’est pas seulement papa, mari, homme à travailler mais plutôt un jeune homme qui aime délirer et qui n’est pas conscient de la gravité et degré de ses actes et conséquences ... il a ce côté responsable et délirant en même temps peut être...
les hommes sont parfois incompréhensibles, les ultimatums les font « réveiller », devrais tu lui montrer que tu n’es pas une « femme acquise » ? Malgré ce mariage et les enfants tu pourrais le quitter ?
Parfois trop montrer ses sentiments et sa dépendance vis à vis de la personne en face nous nous prenons dans une espèce de spirale à laquelle il est difficile d’en sortir...
! Je ne suis pas psychologue !

thisistheend
Messages : 4
Inscription : 19 févr. 2018, 14:25

Re: profonde détresse

Messagepar thisistheend » 20 févr. 2018, 07:54

Merci de vos réponses...
J'avoue être totalement désemparée et comme je n'ai personne à qui parler, le poids porté devient insupportable... Mon mari ne supporte plus de me voir toujours triste, il dit qu'il faut que je tourne la page, que pour lui c'est un épisode terminé... mais cette période délicate correspond à sa formation très lourde qui lui prend toute son énergie... il n'a plus beaucoup de temps pour sa famille... Je lui ai proposé de partir, que je gérerai tout le temps qu'il finisse son mémoire et obtienne ses diplômes mais il m'a assuré que ce n'était pas ce qu'il voulait : je lui ai donné métaphoriquement les clefs pour partir mais il ne veut pas, il dit qu'il m'aime vraiment... mais qu'au final, nous n'avions pas résolu nos problèmes, que nous avons besoin de parler... mais je le trouve froid, distant, il ne fait aucun projet, à part pour lui et son avenir professionnel... Je me sens la maman confinée à la maison pour gérer les enfants, les études, les devoirs, l'orientation, l'entretien de la maison... Ma vie est dévorée par tout ce que je fais pour alléger sa tâche, pour qu'il puisse avoir du temps pour nous... mais ce temps il ne le prend pas... et mon mal être ne fait que s'accroître... j'ai de plus en plus de mal à dissimuler... le moindre geste, le moindre oubli - pas de petite attention pour la st valentin par exemple - m'atomise...Je ne m'imagine pas un seul instant vivre sans lui et en même temps, une rage et une colère me dévorent... Je pense être au bord de l'implosion... Je ne dors presque plus depuis plusieurs mois... et à la tristesse ainsi qu'à la colère vient se superposer l'irritabilité et une espèce de dégoût pour tout... Je suis en vacances mais je n'arrive plus à trouver l'énergie ou l'envie de faire des choses avec mes filles... Je me sens me replier sur moi même, sur mes doutes qui me strangulent et m'empêche d'avancer... Parfois, je me ressaisis, je me dit que si j'ai fait le choix de pardonner pour une multitude de raisons, je ne peux continuer à ressasser... mais c'est comme si j'vais besoin de me préparer au pire... je ne veux pas que la rupture me tombe dessus de façon inopinée - il faut dire qu'en parallèle, tous nos amis se sont séparés l'année dernière pour des raison identiques et que je me retrouve très seule, sans amies : elles sortent désormais entre filles et je n'ai plus ma place dans leur cercle puisque je suis encore mariée... Je n'ai pas envie de jouer un rôle de victime, mais ne rien pourvoir dire, jouer l'épouse exemplaire et entendre la famille admirer mon mari pour son courage de reprendre des études si pointues ...est devenu horripilant... J'ai envie de hurler que ce fils exemplaire est en fait une ordure, que la seule qui tient la route qui gère tout, c'est moi... mais je suis dans l'ombre... j'arrive alors à contrôler la colère, je me dis que cette épreuve va être une force pour notre couple, qu'il faut que je redevienne solide, battante... que je sois drôle, sexy... je soigne mon apparence... mais si mon mari pointe infailliblement les coups de moins bien... tout le reste est gommé... enfin, j'ai l'impression qu'il ne le voit pas....Il concède qu'effectivement qu'associer reconstruction d'un couple dans le contexte actuel - encore une fois sa formation - est délicat, qu'il est centré sur lui-même, sur le travail exigent qu'il doit rendre et qui réduit à néant les week end... mais j'ai peur qu'il ne s'agisse d'un échappatoire, une fuite dans le travail... Tout devait se terminer en juin, je m'étais fixée cette échéance pour voir si son comportement évoluait et qu'il avait plus de temps pour nous, mais voilà que la date de soutenance est repoussée à novembre... je vois de longs mois se dérouler devant moi avec mon existence en stand by... et puis, quand je considère le monde extérieur, un homme infidèle sur deux, une femme sur trois... je me dis à quoi bon.... le sexe en un clic : c'est devenu si facile, si simple.... je suis écoeurée

PCA
Messages : 5
Inscription : 19 févr. 2018, 23:51

Re: profonde détresse

Messagepar PCA » 20 févr. 2018, 22:01

Tu as peut être raison... tu n’es peut être pas la seule personne perdue dans ce mariage et que lui est aussi perdu. Cet acharnement pour ses études est là, parce qu’il veut réussir et aime ce qu’il fait mais ça peut aussi être effectivement un refuge. Une sorte de grotte où il se renferme car il n’est pas capable de voir que votre mariage bat de l’aile de par ses agissements.
Tu fais tous tes efforts de ton côté, tant au niveau famille, tant au niveau personnel mais tu n’as pas à porter les efforts de deux personnes. Ni à porter cette souffrance toute seule et à te l’affliger en même temps.
Peut être devrais-tu prendre plus de temps pour te retrouver avec toi même en premier lieu, laisser les enfants avc les grands parents ne serait-ce qu’un week-end ? Et puis ensuite voir ce que ça donne.
Tu aimes une personne qui me parait, d’après moi, presque invisible et qui se recentre seulement sur lui même et n’est pas pas capable de voir ton mal être et agir...
! Je ne suis pas psychologue !


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum infidélité »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités