Mon baluchon

Pour parler de tout et de rien en dehors de la psychologie.
Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 08 juin 2018, 17:32

Bon matin!!

J'avais un rendez-vous avec ma psychiatre tôt ce matin. Ça m'a fait du bien quand même... je lui disais comment j'étais depuis un mois... je pense avoir dressé un portrait plutôt négatif... je ne sais pas pourquoi, c'est comme si je voulais mettre l'emphase sur le fait que je tenais bon mais que c'était quand même difficile... je lui disais que j'étais pas mal dysrégulée... que mon exploit avait de ne pas avoir visité l'urgence psychiatrique mais que ça aurait pu arriver... j'ai quand même nommé que je faisais beaucoup d'effort... j'ai parlé de mes épisodes de dissociation, du fait que je paranoyais souvent, que je devenais hypersensible aux stimuli extérieur quand ça n'allait pas... j'ai dit que je sentais que je faisais des progrès avec ma psychologue... j'ai nommé que j'avais utilisé plusieurs moyens pour ne pas "acting outer" comme d'avoir utilisé le local d'art. Elle a dit que c'était intéressant!! Elle disait que c'était mieux d'automutiler du papier que soi-même. Je suis bien d'accord!!

Elle m'a dit que j'avais passé ma phase de lune de miel... que je testais les liens, les relations... que j'allais possiblement chercher les relations privilégiées, les limites, les gains secondaires... je lui ai dit qu'une fille avait été mise dehors de la ressource parce qu'elle ne faisait plus rien... elle m'a nommé que c'était intéressant que je voye qu'on puisse se mettre en échec là-bas aussi... elle m'a dit qu'elle s'attendait presque que je mette tout en échec dans une passe... et qu'on saurait ce que ça voudrait dire à ce moment là... elle m'a nommé qu'elle s'attendait à ce que je sois dans ce genre de mode relationnel, à tester les liens, jusqu'à ce que l'intervenante psychosociale s'en aille... a la fin du mois de juillet... elle pense qu'à ce moment, je risque de décompenser un peu... mais elle m'a nommé qu'elle a l'impression qu'on va pouvoir travailler des choses au niveau de la regulation de mes émotions à partir de là... que sûrement que cet automne ça redeviendrait plus calme...

Ça va être un peu plus critique au mois de juillet... ma psychologue et ma psychiatre vont être en vacances en même temps... l'intervenante psychosociale va préparer son départ... en tout cas, une chose a la fois... en même temps, c'est bien beau de prevoir et d'essayer de se projeter dans l'avenir... il ne faut pas non plus bâtir des scénarios où je vais être complètement desorganisée et non fonctionnelle... ça n'arrivera peut-être pas!! J'ai l'impression que si les gens s'attendent de moi que je réagisse comme une tpl sévère... je vais réagir de la sorte!! Je suis plus forte que ça je crois!!

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 11 juin 2018, 02:31

Grosse fin de semaine bien occupée!!
Elle a peut-être commencé et terminé un peu dans la frustration et la tristesse... l'incompréhension plutôt! Elle a été belle quand même.

J'ai gardé mes petits cousins avec ma soeur hier soir et ce matin. Ils sont tellement cute!! J'ai eu beaucoup de plaisir avec ma soeur aussi... on a bien rigolé!! Une chance qu'on était deux parce que ce n'est pas reposant deux petits cocos de 2 et 4 ans!! On s'en est bien tiré!!

Puis cet après-midi, on faisait un premier voyage pour mon déménagement. On a déménagé tous mes meubles de chambre, de mon ancien appartement au chalet des amis à mes parents, qui étaient nos voisins quand on était jeune... en fait, tout mon enfance!! Ils sont vraiment gentils d'entreposer mes choses comme ça, gratuitement!

J'ai fini par souper chez mes parents... ce fut un peu tendu... en fait, je n'ai pas écrit depuis vendredi matin... il s'en est passé des trucs... comme le fait que je suis venue remettre l'équilibre dans la famille en jouant le.rôle d'adulte/intervenante auprès de ma mère vendredi... ça n'a pas été satisfaisant pour moi... j'ai encore une fois dépassé mes limites... je me suis ramassée super insécure... mais au moins, j'ai essayé d'éteindre les feux... mais ça m'a fait de la peine d'avoir dû refaire ça, comme toujours... j'ai ressenti le besoin de le faire parce que je savais que j'allais devoir communiquer avec eux... j'avais besoin d'aide pour mon déménagement... quoi que ma.mère ne m'aide pas à déménager à cause de son dos... mais bon!! J'ai fait ça un peu pour rétablir la paix... je savais que j'étais plus mature qu'elle... et bien plus capable de nommer les choses... alors je l'ai fait... j'aurais peut-être pas dû... en même temps, elle ne change pas plus si j'arrête de lui parler et que je prends mes distances... c'est toujours de ma faute quand même...

Je vous parle de cet appel téléphonique demain... peut-être que vous comprendrez.pourquoi je suis découragée... et je vous parlerai de samedi matin... puis du souper de famille ce soir... je sens que j'aurais envie de vous écrire tout ça ce soir mais je suis morte de fatigue alors ça ira à demain...!!

Bonne nuit

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 11 juin 2018, 17:32

Bon matin!!

J'ai tellement eu un sommeil agité... en fait, j'ai l'impression d'avoir rêvé toute la nuit à des trucs bizarres... ça se passait comme toujours sur deux tableaux... le réel et l'irréel qui était comme un film dans mon rêve, mais auquel je faisais parti... le réel se passait dans une école, mais une grosse école comme dans une église un peu... il y avait plusieurs marches à franchir avant d'arriver en haut... c'était comme un clocher d'église... l'irréel, c'était comme le film Victoria et Abdoul... un film que j'ai écouté avec des amis à chisasibi. J'avais aimé ce film quand même mais dans mon rêve, ce n'était pas agréable du tout...

Je ne sais pas ce qui me faisait tomber dans l'irréel... mais je sais que pour revenir dans le réel, je devais tomber... et en tombant, je m'évanouissais et je retombais dans le réel... c'est comme si j'avais conscience que je pouvais faire quelque chose quand j'en avais assez... mes parents et ma soeur étaient dans le réel... j'ai passé d'un tableau a l'autre plusieurs fois... il y a une fois où je n'arrivais plus à partir de l'irréel... je tombais dans les pommes mais c'est comme si j'étais prise dans le.néant entre les deux instances et que je ne savais plus de quel côté j'allais me réveiller... j'ai comme eu peur de rester prise là... mais finalement, je suis retombée dans le réel... j'avais un exposé oral à faire à l'école avec une clé usb... je n'avais pas eu le temps de le.faire au bon moment... je remettais mon travail en retard mais mes parents débarquaient et me disaient que je devais partir avec eux... on devait s'enfuir a san francisco car il était pour y avoir une attaque de nazis de l'Irak... il y avait des drapeaux Nazis partout... puis là je paniquais parce que je devais prendre l'avion, avec eux, sans dire rien a personne... juste m'en aller... et je n'avais pas mon passeport.... parce que pour vrai, je me le suis fait voler et je n'ai pas fait les démarches pour le ravoir encore... je paniquais... c'était comme si le réel était pire que l'irréel...

Je me suis réveillée tôt mais je m'étais couchée tôt aussi alors ma nuit fut quand même longue!!

Je vous avais dit que j'allais vous parler de l'appel que j'avais eu avec ma mère vendredi midi dernier... en fait, j'ai eu un élan dans lequel j'ai voulu réparer le "mal" que j'avais causé... j'étais un peu prise dans un dilemme... soit que j'allais prendre mes distances par rapport à ma famille... soit que j'allais tout régler... si je m'étais écoutée, vraiment là... j'aurais pris mes limites... en même temps, j'étais un peu prise car je me rends compte que j'entretiens une genre de relation de dépendance avec eux... mais au plan utilitaire... ce sont eux qui me paye la thérapie aux deux semaines... et je dois déménager mes trucs puis mon père m'aide énormément... alors devant tout ça, je sentais que je n'avais comme pas le choix de prendre le blâme et de retablir l'équilibre... en fait, j'aurais eu le choix... je pense juste que j'ai pilé sur mes principes parce que si j'avais pris mes distances, j'aurais un peu été dans le trouble... je crois que j'aurais pu me débrouiller... mais bon... monétairement, je suis encore dans une position de précarité... mon histoire d'aide sociale n'est pas encore réglée...un camion de déménagement c'est vraiment cher... puis ma psychologue aussi... en même temps, je ne sais pas jusqu'à quel point c'est positif dans mon cheminement que ce soit mes parents qui me payent ma thérapie... je me sens toujours un peu mal de parler d'eux et de comprendre des trucs qui me donnent envie de m'éloigner pour me protéger alors que c'est eux qui payent... si j'avais des sous, c'est sûr que je me le payerais... et je me.détacherais de mes parents du même coup... je pense que je vais devoir trouver une solution... c'est juste que j'ai peut-être trop de bénifices à rester dépendante... je ne sais pas trop...

Alors vendredi, j'ai appelé ma mère et j'ai pris le rôle de l'intervenante... en fait, j'avais l'impression d'être l'adulte et elle l'enfant. Je lui parlais beaucoup en reformulant, en expliquant la responsabilité de chacun de gérer ses besoins et ses émotions... de départager qu'est-ce qui appartenait à qui... on a parlé pendant une heure... je sentais un peu sa violence dans le fait qu'elle me disait qu'on lui avait reproché de m'avoir parlé lundi alors que finalement, on ne lui aurait peut-être pas demandé comme elle le prétendais... je pense que mon père et ma soeur lui.ont dit qu'ils n'étaient pas en accord sur la manière qu'elle avait fait les choses... elle réagit sur la.défensive dans ce temps là... elle dit qu'elle ne fera plus rien pour personne... elle revire sa colère contre les autres... c'est un peu difficile à supporter parce que c'est comme si on devenait responsable de tout ça du même coup!

Mais bon, dans cet appel, ma mère m'a dit que je l'avais attaqué et qu'elle n'était plus capable d'en prendre venant de ma part... elle appelle ça se faire attaquer quand je répète ce qu'elle me dit parce que ça ne fait pas de sens et c'est blessant... elle dit que je l'attaque quand je finis par lui dire que je ne veux plus jouer le rôle de la mère de ma.mère... elle dit que je dis du n'importe quoi... elle invalide comment je me sens...

Il a fallu que je l'aide à départager ce qui lui appartenait de ce qui ne lui appartenait pas... je devais lui dire que mes besoins mes comportements, mes émotions m'appartenaient... j'étais dans l'espoir qu'elle allait vouloir faire comme je faisais... comme si je lui montrais le chemin de comment il fallait se gérer dans la.vie... j'aurais aimé qu'elle comprenne que tout ne m'appartenait pas... qu'elle avait des responsabilités... même si elle n'était pas capable des voir...

Elle était remplie de contradiction... en fait, je crois que j'étais capable de comprendre bien des choses... elle m'a dit ne pas être capable de venir où j'habitais car elle avait peur de voir que j'habitais dans une ressource comme où son frère allait quand il était malade... il était schizoaffectif... ma mère avait peur de lui. Je me demande en fait si elle n'était pas jalouse de l'attention que sa mère lui portait alors qu'elle aurait aimé que sa mère prenne soin d'elle... elle m'a nommé qu'elle voulait qu'on aille une relation et qu'on se parle... mais elle ne peut rien entendre sur ma réalité ici... alors je lui ai nommé que c'était normal que je n'aille pas grand chose a lui dire si je ne pouvais pas lui parler de ma vie... ce que je vivais dans le.quotidien... ça c'est comme à toutes les fois où je me ramassais à l'hôpital... elle veut savoir où je suis mais elle ne veut pas rien entendre de l'hôpital... elle me demande de respecter ses limites et de les transgresser... puis c'est moi qui devient responsable si jamais je lui cause des dommages collatéraux comme elle me dit tout le temps... face à ces mots, je me sens tout le temps mal, coupable... me faire dire que je cause du tord, c'est difficile!!

Je l'ai aidé à voir les incongruences dans ce qu'elle me nommait... en espèrant qu'elle devienne un jour plus adéquate et que je puisse avoir une maman... que les rôles ne soient pas toujours tout croche comme ils le sont...

Il en reste que j'ai fini par me sentir vraiment coupable après ce quil s'était passé il y a une semaine... j'ai fini par vouloir tout réparer... essayer d'être assez gentille pour que je sente qu'ils m'aiment... je les ai appelé comme 3 fois vendredi en soirée... je les ai rappelé samedi matin, en les remerciant plus que pas assez pour tout ce quils faisaient pour moi... pour être certaine qu'ils me disent qir j'étais assez reconnaissante envers eux... et malgré ça, ils ont décidé samedi matin de faire quelque chose en famille... mes parents et ma soeur... et ils ne m'ont pas invité... j'ai eu beaucoup de peine... je les ai appelé pour leur dire comment je me sentais... ils m'ont dit qu'aucun des trois n'avait seulement pensé de m'inviter...

Dimanche soir, je suis allée souper chez mes parents justement après que mon père et ma soeur m'aient aidé à deménager... j'étais super anxieuse de voir ma mère... elle réagissait à moi... elle passait des commentaires sur comment j'étais assise parce que ça l'énervait alors que moi, j'étais juste bien... en fait, j'étais hypervigilente..
J'avais peur de faire quelque chose qui allait lui déplaire... et guesser what? Je lui deplaisais quand même!!

Alors pourquoi faire autant d'effort pour juste continuer à vivre dans un mirage...?!?

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 11 juin 2018, 18:34

J'étais en rencontre de suivi avec l'intervenante psychosociale tout à l'heure...
J'hésitais entre vouloir aller marcher avec elle ou lui parler de ma relation avec mes parents. J'avais envie un peu des deux... de me changer les idées ou de parler...

Je pensais que j'allais pleurer si je lui parlais... je me suis retenue...

Puis elle m'a proposé de lire un livre sur l'estime de soi et le fait d'être imparfait et de s'accepter comme ça... et j'avais envie de lui dire que j'ai un livre qui m'avait vraiment marqué et que j'avais aimé mais j'étais dans l'impossibilité totale d'avoir accès à ces informations dans ma cocologie... je savais que ça parlait d'enfant, que c'était comme par rapport au malheur... je savais que le nom de l'auteur commençait par A... mais j'étais vraiment incapable d'accéder à cette information dans mon cerveau... ça me fâchait parce que j'avais eu l'impression que ce livre parlait de moi quand je l'ai lu... et je n'étais pas capable de retrouver le titre. Néant.

Je l'ai trouvé en cherchant sur internet...
Le drame de l'enfant doué d'Alice Miller.
Je suis allée le dire a l'intervenante... c'était comme siii important pour moi!!

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 11 juin 2018, 22:16

Je le dis quand ça me fait de la peine...
Mais je dois le dire aussi quand ça me surprend.

En proposant à mes parents qu'ils parlent avec l'intervenante psychosociale, ils m'ont dit qu'ils viendraient à l'assemblée générale annuelle de la ressource où j'habite!! Ça va être la première fois que ma mère vient. Elle m'a dit que si jamais c'est trop pour elle, elle s'en irait... je pense que ça me ferait plus de peine qu'elle fasse ça qu'elle ne vienne pas... mais bon, au moins... ils ont un intérêt envers moi... une ouverture. Je leur ai dit que je trouvais ça vraiment chouette!!

Je voulais vous le partager!! :)

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 13 juin 2018, 06:13

Bonjour!!
Il est tard pour moi!! Presque minuit!!
Je me dis que de l'autre côté de l'Atlantique, vous allez bientôt vous réveiller pour commencer votre journée!! Je vous souhaite à tous une superbe journée!! :)

Je reviens d'un festival en ville où on célèbre les chansons et artistes francophones. Ça s'appelle les Francofolies!! J'ai un artiste québécois que j'adore. Un auteur compositeur interprète qui écrit véritablement de la poésie... pour vrai, j'aimerais tellement pouvoir avoir une discussion avec cet homme... il m'intrigue... ses textes m'intriguent... il doit avoir beaucoup souffert pour écrire ce qu'il écrit... il parle beaucoup de la santé mentale... comme un peu métaphorique!! C'est Daniel Bélanger!! Pour vrai, si vous avez la chance d'aller voir sur youtube ou autre, je vous le conseille fortement!! Bref!! C'était son show ce soir!! J'ai pu y aller avec ma soeur et des amis. Tout était au rendez-vous... pour vrai... la temperature était belle, il y avait beaucoup de monde, ça faisait beau quand la foule chantait, la musique était extra!! C'est vraiment un artiste que j'apprécie!! :)
Je suis une groupie ahahah!! Ma soeur riait de moi parce que j'étais super excitée, je sautais sur place au début de chaque toune!! Je disais: elle est super celle-là!! À chaque fois!! Je connaissais toutes les paroles!! J'étais intense mais heureuse!!

Mais bon!!!
Je vais me coucher parce que je suis fatiguée!!
J'écrirai plus demain!!

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 13 juin 2018, 17:27

Bon matin!!
Je me suis réveillée quand même tard à comparer à d'habitude!! Je viens de terminer ce que j'avais à faire pour la journée... mon lavage, mes tâches... j'ai donc le restant de la journée pour faire ce que j'ai envie de faire... pour profiter du soleil tant qu'il y en a parce qu'il annonce pas très beau pour les deux prochains jours!!

Je suis encore vraiment emballée suite au spectacle que je suis allée voir hier soir!! C'était tellement chouette!! Il y a une chanson qui fait parti de son nouveau cd que je ne connaissais pas... elle s'appelle Métamorphose... c'est vraiment intense!! Ça parle de quelqu'un qui veut se calmer... retrouver son calme... mais quand arrive le refrain, c'est comme presque du métal et il crie "mais dans ma tête, c'est impossible!!" Ahahah!! Ma soeur me disait qu'elle n'aimait pas ça... je dois avouer que c'est comme un nouveau registre... on l'entend peu comme ça d'habitude... mais j'ai vraiment aimé ça... je m'imaginais comme quand je fais des crises et que j'essaie de me calmer... chanter ça au lieu d'être en surcontrôle... pour que la colère sorte au lieu de la garder en dedans... ç m'a fait du bien d'entendre ça!! ;)

En tout cas!!
Hier j'ai eu des petites montées d'anxiété... et je n'avais pas le goût de manger... je me suis vraiment forcée pour me nourrir... je devrais observer dans quel contexte ça m'arrive normalement... ça veut sûrement dire quelque chose... exprimer quelque chose. Je suis très stressée à l'idée que ma mère va venir me visiter pour la première fois dans une semaine... j'ai peur de la voir paniquer et de devoir prendre soin d'elle... c'est vraiment générateur de stress pour moi. J'ai lu le post de Mme Dubreuil sur la parentification... ça me parle beaucoup!! Je sais que j'ai été parentifiée dès un très jeune âge... et que ça revient encore... c'est comme si c'était mon rôle au.point de vu systémique. Il en reste que je ne suis pas bien dans ce rôle mais je n'en fais rien... j'aimerais tabt avoir des parents adequats... je rêve qu'ils changent... qu'ils veuillent evoluer autant que moi je veux évoluer... mais je n'ai aucune emprise là dessus... je suis complètement impuissante... je n'y peux rien!! Il faut que je continue d'avancer, sans avoir le désir de montrer la.voie à ma mère... comme si j'espérais inconsciemment qu'elle voit ses possibilités à travers moi. Comme si je pourrais agir de modèle pour elle... mais ça ne fonctionne pas comme ça... ça me désole un peu!! Elle ne veut pas s'aider... j'aimerais qu'elle.s'aide pour qu'elle puisse enfin être là pour moi... comme une bonne maman... je ne veux pas faire mon deuil... je reste accrochée à l'idée que les choses peuvent changer... si moi je peux évoluer, tout le monde le peut... mais en même temps, il faut vouloir... et c'est difficile de s'arrêter et de regarder ce qui fait mal... pour vrai, faire du travail sur moi c'est douloureux... je me sens un peu egocentrique en parlant comme ça... mais j'aimerais tellement pouvoir gouter a cest quoi avoir une vraie maman... je me dis que si elle le.voulait... si elle était capable de se regarder aller... chose qu'elle ne fait pas... peut-être que les choses changeraient...

L'énergie que je passe à espérer l'inespérable au lieu de faire mon deuil... c'est un peu de l'énergie perdue mais je ne suis vraiment pas capable, pour le moment, de faire autrement!!

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 13 juin 2018, 23:03

Coucou!!

Je reviens écrire parce que je ne sais pas... je ne me sens pas bien physiquement... je sens que je vais être malade et ça me frustre... je ne sais pas si je somatise, je ne sais pas la part de psychologique qu'il y a dans mon mal.de ventre et mal de coeur... j'ai peut-être seulement la gastro... ou je suis peut-être seulement fatiguée... les deux derniers soirs, je me suis couchée à minuit au lieu de 21h00 comme d'habitude... petit changement à mon horaire de sommeil...

Je suis peut-être un peu stressée aussi...
Mais bon, tout ça veut dire que je dois prendre soin de moi... je vais prendre ça relaxe ce soir... je vais peut-être m'isoler un peu pour être sûr que je ne donnerai pas la gastro à tout le monde...

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 11276
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Messagepar Dubreuil » 14 juin 2018, 07:54

" mais j'aimerais tellement pouvoir gouter a cest quoi avoir une vraie maman... je me dis que si elle le.voulait... si elle était capable de se regarder aller... chose qu'elle ne fait pas... peut-être que les choses changeraient... "


Et si vous n'aviez pas eu de maman ? Si elle était décédée alors que vous étiez très jeune ?
Expert auprès des tribunaux - Rééducation psychomotrice - Scenario de santé C. Simonton contre le cancer et la maladie grave - Thérapie comportementale de JL. Moréno - Psychologie - Psychanalyse.
Aujourd'hui, partager mes connaissances et mon expérience, en les mettant à la disposition de tous, professionnels, étudiants, ou grand public.
http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr

Minijeune
Messages : 373
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 14 juin 2018, 14:29

Rapidement, dans ma tête, j'ai eu une réponse à cette question mais je me trouve méchante de l'avoir... je me juge de penser comme ça... parce que je ne souhaite aucunement la mort de ma mère...

Mais... je me suis répondue que ça aurait été moins pire si ma mère était décédée en jeune âge... j'aurais sûrement pu faire mon deuil plus facilement... j'aurais arrêté d'espérer... j'aurais pu me tourner vers une tante, ou je ne sais trop qui, pour avoir un semblant d'amour maternel sans me sentir tout le temps en conflit de loyauté... sans que ma mère pète des crises parce que je me ramassais très proche de quelqu'un d'autre...

C'est sûr que ça aurait été difficile... quand même!!
J'aurais eu de la peine, je n'aurais sûrement pas trop compris... je ne sais pas comment mon père aurait pris soin de nous...

Puis bon, juste comme ça... le pouvoir des mots...
J'aurais aimé pouvoir "goûter" à c'est quoi avoir une maman... encore un mot qui ramène au stade oral... à la bouche... je ne m'en sortirai pas!!!


Revenir vers « Espace détente »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité