Mon baluchon

Pour parler de tout et de rien en dehors de la psychologie.
Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 05 déc. 2018, 20:12

Ça ne va pas...

Mon intervenante du programme et l'orienteur que j'ai.vu hier ont décidé qu'on mettait le programme sur la glace...

Elles disent que je ne vais pas assez bien pour faire ce genre de démarches!

Je sens que tout s'écroule...
Mon père...
Valérie...
L'arrêt du programme...
Les fêtes!

C'est intense.

J'ai pris un calmant.
Malgré ça j'ai terriblement mal dans mes mains.
J'ai peur de dissocier.
C'est trop.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12823
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Messagepar Dubreuil » 05 déc. 2018, 21:50

Mon avis ?
Je pense que " vous rendez trop de comptes " aux autres.
Et que cela leur donne " un pouvoir " ( entre autre celui de vous infantiliser )
URGENT. Lisez sur ce forum le post : " URGENT, C'EST LE TOURNANT DE MA VIE " pour que dans les réponses données vous puissiez déjà trouver un peu la vôtre, et/ou en COPIER une autre pour aider à votre tour un internaute, et que nous puissions en débattre TOUS ensemble. Merci.
Qualifications Dubreuil : - Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité. EMDR.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 12823
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Mon baluchon

Messagepar Dubreuil » 05 déc. 2018, 21:51

Dubreuil a écrit :Mon avis ?
Je pense que " vous rendez trop de comptes " aux autres.
Et que cela leur donne " un pouvoir " ( entre autre celui de vous infantiliser )

*** Pour justifier un salaire, et un prix de journée !
URGENT. Lisez sur ce forum le post : " URGENT, C'EST LE TOURNANT DE MA VIE " pour que dans les réponses données vous puissiez déjà trouver un peu la vôtre, et/ou en COPIER une autre pour aider à votre tour un internaute, et que nous puissions en débattre TOUS ensemble. Merci.
Qualifications Dubreuil : - Master 2 de Psychologie clinique - DE de pychomotricité. EMDR.
Interventions non rémunérées sur ce forum - Aucune consultation par mail, ni internet.

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 05 déc. 2018, 22:19

J'ai mal...
Mon coeur a mal en fait.
Mes trippes se tordent mais je suis capable de rester ici.
Je n'ai pas d'idées suicidaires.
Ça me fait étrange.
Est-ce que je peux arrêter d'avoir des idées suicidaires juste parce que je le décide. Parce que dans ma tête, je ne sais pas comment je vais faire pour tolérer. Je suis à l'écoute des trucs des gens... je me sens ouverte aux solutions... pourtant je suis en crise... mais la seule chose que je sais c'est que ça ne terminera pas par un acting out suicidaire de ma part... je me sens prête à livrer une bataille...

Pas contre moi mais avec moi.
En tout cas, je ne pourrais pas dire que je sens rien...
Je ne suis pas dissociée... je sens tout x 1000!!

Je sens mon coeur qui bat fort...
Je sens mon sang dans mes vaisseaux qui semblent trop petits... on dirait que c'est ça qui me fait mal... je pleure... je suis fatiguée... j'ai peur qu'il n'y ait jamais de bon moment pour faire ce cheminement, retourner à l'école et tout. J'ai peur de me mettre des bâtons dans les roues toute seule... j'ai peur de m'autosaboter à quelque part et de me rendre prisonnière de ce que je suis et comment je fonctionne.

Je vois tout comme une grosse montagne.
Le problème c'est que ce n'est peut-être pas si gros que ça... si je rationalise... ils ont mis ça sur la glace mais ils m'ont dit qu'ils me reprendraient en 2019 si j'en faisais la demande... alors tout n'est pas foutu... peut-être que oui, je vais avoir à dire à tout le monde que je suis en arrêt... et ça, c'est dur parce que j'ai vraiment du mal à terminer ce que je commence ces derniers temps... j'ai un sentiment de déception, mais aussi de honte... parce que je ne suis pas capable de rien construire de concret...
En même temps, quoi de plus concret que de se construire soi-même... c'est peut-être ça ma tâche. Peut-être que je vais trop vite...

L'idée aussi d'en faire autant...
D'être toujours super occupée...
Quand je pars sur un go, je suis difficilement arrêtable.
Il s'est peut-être passé ce qu'il devait se passer...
Je me mets en position de surnenage depuis des années... depuis le primaire je pense... avec l'école et les activités parascolaires... puis ensuite, quand j'ai commencé à garder... vers 12 ans... je travaillais super souvent dans mon voisinage... à partir de 13 ans, je n'ai plus eu d'été à moi... mes parents voulaient me montrer le sens du travail sûrement... mais les seuls moments où je me suis arrêtée dans ma.vie c'est quand je suis tombée malade... puis même encore... j'avais le profond sentiment de ne pas avoir le droit.

En quelque part, je pense que j'ai toujours souhaiter que mes parents me donnent le droit de m'arrêter, ou me mettent un STOP... par amour...
Alors là, est-ce la même chose...
Est-ce par bienveillance qu'on m'a dit stop...
Tu vas te brûler et ça va causer des effets complètement contraires à ce qu'on cherche finalement... ça serait contre productif?!

Alors j'ai besoin de temps pour reprendre le temps...
De me refaire une santé physique...
Je dors mal...
Je fais des mauvais rêves de glue dans ma bouche... qui grossit et grossit donc j'essaie de l'enlever alors que je suis en classe... je tente de me cacher mais plus de la sort de ma bouche, plus elle envahie mes cavités... et il y en a encore et encore... c'est dégueulasse! Ou je rêve que mes parents m'achètent des billets pour Walt Disney World et que je pleure ma vie parce que je suis déchirée entre mon envie d'y aller... parce que c'est comme mon petit paradis sur terre... et le fait de mettre mes limites... comme s'ils poussaient leur affaire au maximun... m'offrir quelque chose que je ne serais pas capable de refuser...

Je mange presque plus depuis la semaine passée...
Je n'ai plus d'appétit... je sais que j'ai maigri... je n'ai pas besoin de me peser... en quelque part, je voulais tellement rentrer dans mon costume de ballerine aujourd'hui à mon bénévolat du ballet Casse-Noisette... c'était comme un rêve pour moi de pouvoir enfiler un vraiment costume de ce ballet classique du temps des fêtes... j'avais 2 cm de trop de tour de taille... j'ai calculé ce matin avant de partir et je savais que j'allais rentrer dedans... alors je crois que c'est comme un mélange émotionnel... ne pas vouloir manger la nourriture qu'ils me donnent à la maison... un genre d'opposition... puis un désir de maigrir pour être mince comme les ballerines... en sachant très bien que ça me renforce dans mon trouble alimentaire... et qu'il s'agit d'un élément déclencheur comme ça pour me faire replonger dans l'enfer d'une crise anorexique...

Finalement... j'ai reçu le coup de fil en me rendant là-bas... que ce n'était pas moi qui allait prendre la décision finalement de mettre ça sur la glace mon programme ou non... comme que mon intervenante m'avait dit... je ne sais pas ce que j'aurais choisi de faire... mais je pense que ça aurait été beaucoup plus aidant pour moi que le stop provienne de moi... de ma décision...

Encore un besoin de contenance de l'extérieur...

Ça.me fait penser à un petit garçon de mon bénévolat.
Ça me marque ce qu'il s'est passé avec lui...
Un jeune hypersensible... un réfugié... de 4 ans... il vient d'Afrique, a été réfugié dans un quartier très dur de New-York et est arrivé au Québec depuis quelques semaines. Il a un trouble de l'attachement à mon avis... il est super intelligent. Il sait lire et écrire en 3 langues... parce qu'il n'a fait que regarder des livres avec sa maman pendant plus d'un an...

Il fait énormément de progrès...
Je pense que ce n'est pas pour rien que je suis portée à vouloir l'aider... il est très insécure... à la pratique du spectacle de Noël, on chantait petit papa Noël, assis, tranquille... j'étais assise en indien et il est venu s'asseoir sur moi. Je faisais des gestes pour la chanson, mais il a pris mes deux bras et il voulait que je le serre... que je le prenne... quand je refaisais les gestes et que j'arrêtais de le prendre, il reprenait mes bras et les reserraient sur lui... alors je l'ai comme bercé sur le rythme de la musique... il ne s'est pas desorganisé après... il était très calme... moi je pense que je me serais desorganisée à sa place...

Au vrai spectacle de Noël, au son de cette chanson, il est venu me trouver et il a refait la même chose... je lui donne souvent un toutou lourd pour qu'il s'apaise quand je suis dans son groupe... peut-être qu'il est un peu comme les autistes qui s'apaisent avec une veste lourde... il aime tout ce qui est sensoriel... comme mettre ses mains dans des bacs de macaronis pas cuits.

Petit coco de 4 ans ayant sûrement vécu des traumatismes à la tonne dans son pays d'origine... c'est touchant je trouve...

Sinon, j'ai réussi à parler à ma psychologue. Je la vois demain matin à 9h00. Je crois que je vais être capable de durer jusque là... ça risque de me faire du bien!!

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 06 déc. 2018, 01:29

Piégée...

Voilà comment je me sens.
Vous savez, Suzanne... une de mes intervenantes préférées... il y avait Mylène..
Puis il y avait Suzanne...
Mylène revient le 7 janvier.
J'ai hâte quand même!!

Suzanne travaille ce soir.
Et demain soir.
Elle m'avait annoncé qu'elle ne faisait pas ses quarts de travail de la fin de semaine jusqu'aux vacances de Noël... les changements d'horaire m'affectent beaucoup... surtout quand c'est intervenant avec qui j'ai un lien...
J'aime me rassurer en me disant que les gens en qui j'ai confiance vont être là la bonne journée, à la bonne heure... c'est rassurant pour moi.

Suzanne est venue me voir en commençant son quart de travail. Elle a su que j'ai eu une journée vraiment difficile. J'étais plutôt en crise pendant l'après-midi...
Quand elle m'a vu, je.me calmais devant mon casse-tête.

On a parlé d'une émission de danse qu'on écoutait les deux... c'était agréable, comme d'habitude.

Là, elle m'a dit qu'elle avait quelque chose à me montrer dans le.bureau des intervenants et qu'elle le montrerait à tout le monde ce soir. Alors je la suis. Elle me montre une cloche en verre avec un petit sapin de Noël dedans... puos un plat avec des bonbons. Elle me dit qu'elle.voulait bien commencer le temps des fêtes. Elle me dit tout bonnement qu'elle a sa date de retour de vacances...

Elle me.dit: "je pars le 20 décembre et je reviens.... le 9 mars!!!"
LE 9 MARS... WTF!!!

Comment je pouvais me préparer à ça!!
Elle part presque 3 mois...
Ça m'a comme tombé dessus...

Je sais qu'elle a le droit à sa vie.
Je sais qu'elle a le droit à ses vacances...
Mais j'ai été comme sous le choc.
Je me suis sentie vraiment en colère contre elle.
Mais je me suis mise à me traiter de conne dans sa face... j'ai reviré tout ça contre moi...
Mes yeux ont fixé un point... j'étais dans le néant...

J'ai senti que j'allais perdre le contrôle...
Ce n'est pas vraiment une bonne journée...
Mais je suis allée reprendre sur moi dans ma chambre.
Et je suis redescendue devant mon casse-tête.

J'ai réussi à avoir un rendez-vous demain avec ma psychologue. J'ai vraiment envie d'être capable de tenir le coup.

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 06 déc. 2018, 22:09

Bonjour,

Juste vous dire que j'ai vu ma psychologue ce matin.
Elle a été comme à son habitude avec moi...
Rassurante, neutre...

Elle m'a permis de voir que ce n'était peut-être pas si pire que ça... en fait, que je me sentais dans le vide en ce moment... plus de structure alors comment faire pour me sentir en sécurité... elle m'a dit que je n'avais peut-être pas besoin de la structure de ce programme pour apprendre à me connaître. Et que si j'avais été capable de passer à travers la journée d'hier, j'allais sûrement être capble de passer à travers toutes les prochaines journées.

J'ai essayé de parler avec mon intervenante ici.
J'avais besoin de savoir qu'on était là pour moi...
J'avais besoin qu'on sache que je faisais vraiment des efforts... et qu'on allait m'aider à me former un filet de sécurité ici....chose qui a été un peu précarisé...
Mon intervenante n'a pas vraiment été réceptive en me disant que je pouvais aller voir n'importe quel autre intervenant... qu'elle allait s'en allait dans 2 semaines... en fait, pour les vacances... puis ensuite c'est Mylène qui reprend son poste mais elle retournerait sur son poste à elle... du mardi au vendredi. Elle disait comme si je me mettais à dépendre de quelqu'un... quand en fait, j'essayais de nommer que j'avais juste besoin de support en ce moment... puis de le demander de la bonne façon plutôt que de passer par un acting out.

En tout cas, je ne sais pas si j'ai raison ou tord mais je ne sens comme ça...

Ma psychiatre m'a appelé sur l'heure du midi.
Elle n'était pas d'accord avec mon programme...
Elle m'a dit que je devrais fairr ce programme et le terminer. Elle m'a dit qu'elle allait leur parler, de mon fonctionnement et tout. Comment je réagis, comment il faut m'encourager... comment c'est bon que j'aille persévérer.

Je lui ai parlé de ce qu'il s'était passé avec mon père.
Elle m'a dit qu'elle comprenait mieux comment ça se passait dans ma famille... que j'étais bonne d'identifier que je me sentais mal à cause de ça... que je voyais que ce n'était pas sain... elle disait qu'elle comprennait que c'était dur pour moi. J'ai pu lui parler pendant 25 minutes. Elle a été très rassurante. Elle m'a dit que je pouvais sûrement aller au centre de crise si j'en éprouvais le besoin. Elle m'a demandé si j'avais des idées suicidaires. Je lui ai dit que j'étais correcte.

Je pleurais.
Mais je disais que ça allait!!
C'est différent! Je réagis différemment.
Je crois que c'est bon!

En tout cas!
Je vais survivre!

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 07 déc. 2018, 14:50

Bon matin!!

Je viens de me réveiller...
J'ai rêvé toute la nuit.
J'ai rêvé qu'on partait en road trip ma soeur et moi.
On finissait par aller dans un petit village où je sais que mon ancienne psychiatre habite. Je souhaitais pouvoir la croiser sur la plage. Puis elle était là...
J'ai pu lui parler dans mon rêve. Elle n'était pas comme à son habitude, un peu plus froide et bossy. Mais elle était là. On dirait que ça m'a fait du bien mais je me réveille avec un grand sentiment d'ennui par rapport à elle. Elle n'a pas toujours été adéquate... c'est elle qui m'avait appelé pour me dire qu'elle était enceinte l'hiver passé... ça m'avait vraiment perturbé... je n'avais pas trop compris pourquoi elle avait fait ça... c'était ma psychiatre après tout et elle sait que pour moi, les limites sont super importantes...

Ce matin, j'aurais comme envie de la voir, de lui parler.
C'était juste un rêve...
Et sûrement qu'elle représente une partie de moi en ce moment... c'est mon rêve alors je sais que tout est symbolique.

J'ai encore rêvé que j'avais vraiment envie de caca...
On dirait que c'est vraiment un terme récurent... ça et ma genre de pâte glue dans ma bouche... que j'essaie de sortir de ma bouche en tirant dessus... mais que c'est sans fin... là, j'étais à vélo dans ma ville et je voulais me rendre à une toilette... je pensais que je n'allais pas être capable de me rendre chez moi et que j'allais me chier dessus... mais là est apparu une rangé de toilettes publiques... dehors, près de la piste cyclable. J'étais comme soulagée... mais en ouvrant la porte, il y avait plein d'araignées, de toiles d'araignée et des bibittes... j'avais trop peur d'y aller alors j'étais encore prise avec mon problème de merde... :?

Pas vraiment agréable comme rêve.

En tout cas, je continue ma quête de la tolérance interne aujourd'hui. Ça fait deux jours de crise que je passe. Je me dis qu'un moment donné, ça va se calmer.

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 08 déc. 2018, 00:16

J'suis en crise d'anxiété...
On dirait que je ne vois pas le bout...
Je me demande qu'est-ce qui va faire descendre la tension... puis pour vrai, je ne sais pas ce que ça va être... c'est comme si je voyais les prochains jours, semaines, comme étant noirs... sans but précis...
Sans solution...

Plus on va approcher de Noël, plus mon stress va augmenter... et je me sens déjà saturée...

Je sais plus...

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 08 déc. 2018, 14:42

Bonjour,
Encore une autre journée et une autre nuit de passé.
Je me rends compte que je suis très résiliente!

Je fais ce que je peux.
J'ai juste peur un moment donné de n'être plus capable de rien... que ça crash.

Hier, j'ai finalement passé à travers ma crise dans ma crise... une crise d'anxiété intense dans une situation de crise qui perdure dans le temps.

J'ai peur un peu de ce qui s'en vient.
Mais bon, chaque chose en son temps.

J'ai encore rêvé cette nut.
Ça semble encore une fois assez symbolique.
Il y a une scène qui m'a marqué.
Je veux aller à mon cours de danse, il faut que je paye par chèque ma nouvelle session. La dame à l'accueil me demande plein de trucs à remplir pas rapport... je suis en retard à mon cours. J'ai du mal à m'organiser... déposer mon manteau dans le vestiaire... apporter le nécessaire dans le local de danse... je me rends compte que je n'ai pas les bons vêtements pour aller danser. Je porte une jupe ultra longue, qui touche presque le plancher. Je ne peux pas l'enlever car je n'ai pas mis mon maillot de danse en dessous... je me rends compte que je n'ai rien apporté pour mon cours... ce qui est étrange c'est que je porte une bombe sur la tête... vou savez, les casques d'équitation... puis là, la prof nous demande de faire un exercice. Il faut prendre une agrafeuse et brocher nos vêtements avec les vêtements d'une autre personne dans le cours. C'est une fille avec des pantalons multicolores qui reste... alors on s'attache ensemble... mais une fois que c'est fait, elle s'est mise à courir partout dans le local, sans arrêt... et je courais partout parce que je n'avais pas le choix de la suivre, on était attaché ensemble... et moi, ma jupe m'empêchait de faire les mouvements... les sauts surtout... c'est commesi mes jambes ne pouvaient pas s'espacer les unes des autres.

Je sais que ça doit vouloir dire plein de choses...
C'est juste que c'est épuisant à la longue...
C'est comme si même dans mon sommeil, je n'avais pas de répit!

Minijeune
Messages : 665
Inscription : 06 janv. 2014, 00:47

Re: Mon baluchon

Messagepar Minijeune » 08 déc. 2018, 23:17

Moment d'arrêt!!

Je ne veux pas me ramasser hospitalisée.
J'ai demandé de l'aide au centre de crise, comme ma psychiatre m'avait conseillé de faire.

J'espère que ce temps d'arrêt me permettra de reprendre mon souffle. C'est ça que ça peut faire...

Je ne sais pas ce que je pourrais faire concrètement pour faire baisser la tension... que juste laisser le temps faire les choses.

Je sais qu'il faut que je tolère...
Je sais qu'il faut que j'accepte des choses.
Est-ce le momentum??


Revenir vers « Espace détente »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités