Annuaire psychologue

Consultation psychologue : recherche d'un psychologue
Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 10486
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Annuaire

Messagepar Dubreuil » 04 juil. 2013, 20:27

Bon. Je parlais des rêves au delà de la personne. Des rêves de l'humanité, de l'essence de l'humain qui pousse l'Homme à rêver pour créer l'avenir. Voilà.

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9311
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Annuaire

Messagepar Jeannette » 04 juil. 2013, 22:54

Un "domaine" pour lequel j'ai les ressentis mais pour lesquels je n'ai pas encore les mots.
Ceux que j'ai ne seraient qu'emprunt à la mécanique, et seraient faux. Une histoire de brins qui, entremêlés, forment une corde. Ou autre du même genre.
La nuance est que je n'y vois pas un rêve, mais une réalité qui nous dépasse...

Mais trouver sa réalité, c'est trouver son langage, disait St Exupéry. Il me reste du travail vers ma réalité. Je passe la main en attendant d'avoir mon langage...
Et au passage, je viens de comprendre pourquoi j'aime tellement les mains. :lol:

Retour au point initial : ls618090, ton histoire n'a pas de fin. L'immobilisme n'existe pas, même l'Univers est en expansion. Si le problème demeure, il évolue. Que mets-tu après le 4 ?
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran

ls618090
Messages : 64
Inscription : 18 juin 2013, 16:49

Re: Annuaire

Messagepar ls618090 » 04 juil. 2013, 23:39

euh... après le 4... faut voir

(5) Je verrai bien une grande virée en voiture, genre road movie, histoire d'aller toucher in situ la réalité. Pour le modèle de voiture j'hésite. Il ne faut pas sombrer dans le romantisme (une décapotable) ni dans les grandes amitiés viriles (land-rover boueuse)
(6) sur la route le psy se souvient qu'il a d'autres patients, je le dépose dans une gare
(7) ...

ls618090
Messages : 64
Inscription : 18 juin 2013, 16:49

Re: Annuaire

Messagepar ls618090 » 04 juil. 2013, 23:50

Jeannette : c'est justement en désirant la vie que l'on fait disparaître la peur de la mort

Tout à fait d'accord même si je n'aurais pas su le formluer. Mais on peut désirer la vie tout en étant noir pessimiste. Et c'est là qu'on rejoint le rêve : un pessimiste qui rêve de bonheur est préférable à un optimiste qui rêve de croissance, d'expansion et de miracle économique. Enfin je crois.

Dans le genre pessimiste qui rêve, j'ai un goût profond pour Borges.

Mais là j'ai ma journée de travail dans les godasses. Je vais baisser le rideau sans faire de bruit.

Bonne nuit

Laurent

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 10486
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Re: Annuaire

Messagepar Dubreuil » 05 juil. 2013, 10:29

OK, je suis descendu(e) et j'ai pris un autre train.
Bonne virée.

Avatar de l’utilisateur
Jeannette
Messages : 9311
Inscription : 19 nov. 2010, 10:21
Localisation : Ailleurs

Re: Annuaire

Messagepar Jeannette » 05 juil. 2013, 13:28

ls618090 a écrit :Tout à fait d'accord même si je n'aurais pas su le formluer. Mais on peut désirer la vie tout en étant noir pessimiste. Et c'est là qu'on rejoint le rêve : un pessimiste qui rêve de bonheur est préférable à un optimiste qui rêve de croissance, d'expansion et de miracle économique. Enfin je crois.


Tout dépend de ta définition du pessimiste... Théoriquement, si j'ose dire, c'est un défaitiste qui ne voit que les côtés négatifs. Dans cette optique, ses rêves de bonheur assimilent ce bonheur à une utopie, quelque chose qu'il aimerait avoir mais sans croire réellement à son existence. C'est proche de la dépression. J'ai testé... Ce fut ma vie de ma naissance à il y a quelques années. Je rêvais de bonheur, mais n'y voyais qu'un St Graal. Quelque chose que l'on peut éventuellement apercevoir de loin mais que l'on ne peut jamais atteindre, comme Perceval dans les écrits de Chrétien de Troyes.

Tu ne m'en voudras pas de préférer un bonheur réaliste. En d'autres termes, ne pas nier la souffrance, la douleur. La combattre lorsque possible. Mais ne pas oublier que le bonheur existe aussi et que rien n'existe sans son contraire... En d'autres termes, tout vaut mieux que cesser d'exister. Même la mort. Et exister, c'est ressentir. Qu'il s'agisse de bonheur ou de souffrance. Et exister est un bonheur. Dans tous les cas.
Si quelque chose s’oppose à toi et te déchire, laisse croître, c’est que tu prends racine et que tu mues. A. de St Exupery - Citadelle
Il y a un moment où les mots s'usent. Et le silence commence à raconter. K. Gibran


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Recherche psychologue »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité