Epuisement pro? Tout se mélange dans ma tête

Forum psychologue, étude de psychologie, emploi et métier de psychologue
Xysaw
Messages : 1
Inscription : 13 déc. 2018, 18:11

Epuisement pro? Tout se mélange dans ma tête

Messagepar Xysaw » 13 déc. 2018, 18:44

Bonjour,

J’ai 28 ans, je suis infirmière depuis 6 ans.
Il y a 3ans, on m’a diagnostiqué une sclérose en plaque, au même moment je changeais de travail, le service dans lequel je travaillais ne me convenait plus, je voulais offrir plus de temps à mes patients. J’ai donc changer de travail et déménagé malgré ma SEP, cela ne m’a pas empêché d’avancer. A peine changer de travail, j’ai fait une formation pour me spécialiser. Cette formation a été très exigeante avec une pression très importante.
J’ai réussi ma formation il y a un an.

Début d’année, une collègue désagréable me faisait constamment des reproches, valables ou non, au point où j’etais incapable de répondre à ses attaques. Je ne suis pas du genre à me laisser faire, mais chaque fois que je l’a voyait j’en étais paralysé d’avance. Cela s’est calmé, grâce à un planning chanceux qui me faisait moins la croiser.
Quelques mois plus tard, j’ai postulé à un mi-temps pour être formatrice pour les infirmières en formation spécialisante. Je n’ai pas été retenue. Quelque temps après j’ai postulé à un mi-temps d’infirmière clinicienne. Après m’avoir fait passé deux entretiens avec la direction, mes responsables m’ont convoqués dans leur bureau pour me féliciter et m’annoncer que je n’étais pas retenue...
Il y a un peu plus d’un mois, je me suis fait insultée devant patient et famille par une collègue, qui passait ses nerfs sur moi. J’en ai référé à mes responsables qui n’ont absolument rien fait. Plusieurs collègues me soutiennent, mais il ne se passe rien.

Depuis environ 2 semaines, je me sens mal chaque jour avant de partir au travail, j’en ai la gorge serré, les larmes aux yeux. J’ai du mal à supporter certains patients agités. Je suis épuisée, je me sens vide après 12h de travail. J’ai les larmes aux yeux pour un rien, je suis irritable.
Je me sens soulagée dès que je suis en repos, je me sens bien avec mes proches à la maison à condition d’avoir l’esprit occupé.
Mon mari m’a conseillé de faire une pause, mais je suis plutôt butée et je ne veux pas paraître faible. Cette semaine en arrivant au travail, j’ai pleuré devant une collègue,j’ai alors pris conscience pendant une fraction de seconde que quelque chose n’allait pas.

Depuis tout ce bouscule dans ma tête, que se passe-t-il? Je ne veux pas être faible, ça ne peut pas m’arriver à moi à 28ans, que vont penser les gens?, est ce que je fais semblant?, ce n’est pas un motif valable pour aller chez le médecin?
Par moment, je suis un rien plus lucide et je me dis que ça fait trois ans, suite à l’annonce de ma SEP, que je fais tout pour montrer au gens que la maladie ne m’empêchera pas d’avancer. J’ai enchaîné beaucoup de choses avec beaucoup de stress et de pression. Je suis très exigeante envers moi-même. Est-ce le trop plein?

Qu’en pensez-vous

Avatar de l’utilisateur
Dubreuil
Psychologue clinicien
Messages : 13949
Inscription : 03 août 2012, 17:28

Consultation privée

Re: Epuisement pro? Tout se mélange dans ma tête

Messagepar Dubreuil » 14 déc. 2018, 01:15

Par moment, je suis un rien plus lucide et je me dis que ça fait trois ans, suite à l’annonce de ma SEP, que je fais tout pour montrer au gens que la maladie ne m’empêchera pas d’avancer.
***Pourquoi voulez-vous prouver cela aux gens ?
Quelqu'un qui" s'en sort ", c'est très gênant ! Il doit rester à sa place de " malade ", il doit souffrir… Vous ne vous rendez pas compte que c'est insupportable d'avoir " un héros " en face de soi, qui quelque part nous dit d'arrêter de nous plaindre, qu'il y a pire ? Mais c'est même une insulte, on se sent en danger, il va valoir " travailler " sur soi... on ne peut plus vivre tranquille, on risque d'être comparé au Zorro de service et on ne fera pas le poids, ben, il faut avoir sa peau, c'est tout !

J’ai enchaîné beaucoup de choses avec beaucoup de stress et de pression. Je suis très exigeante envers moi-même. Est-ce le trop plein?
*** Vous faites comme vous voulez, avec ce que vous êtes, mais ne croyez pas que le commun se tourne vers les personnes intègres et courageuses ! Quelqu'un " de bien ", ou/et quelqu'un qui se surpasse, ou qui lutte, ou " qui en veut " , qui ne veut pas se laisser abattre, c'est très gênant ! On a envie de le remettre à sa place…. le voir à terre, là où il devrait être. La plupart veulent " sa peau ".
Pensez-vous que ce soit exagéré ?

Il y a toute sorte de perversion, elles sont toutes insidieuses et ne s'attaquent pas aux faibles ( trop facile ) mais aux personnes sensibles, intelligentes. Aux belles personnes.
Vous subissez un harcèlement moral. Et la perversion ne reste pas en place, elle s'infiltre, et suit la personne comme une ombre.
Vous n'êtes pas incompétente, vous " gênez " !
" Je me sens soulagée dès que je suis en repos, je me sens bien avec mes proches à la maison à condition d’avoir l’esprit occupé."
Vous êtes en burn-out.

je suis plutôt butée et je ne veux pas paraître faible.
*** C'est là qu'il faut revoir votre copie ! Vraiment.



Qu’en pensez-vous
Qualifications professionnelles de DUBREUIL : - Master 2 de Psychopathologie clinique - DU de psychanalyse - DE de psychomotricité - EMDR - Groupes de psychodrame de Moréno - Méthode Simonton ( contre contre le cancer et la maladie grave )
Consultation privée ", signifie que vous pouvez faire un don au PSY, du montant que vous souhaitez. Merci.


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Forum psychologue »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité