Dépendance affective amitié

Forum dépendance affective
Lulu14
Messages : 2
Inscription : 09 nov. 2013, 01:53

Dépendance affective amitié

Message par Lulu14 »

Bonjour,

Je souhaiterai partager la situation dans laquelle je me trouve actuellement et trouver du soutien.

Je crois que ma meilleure amie est dépendante affective en amitié. J'ai fais quelques recherches sur le sujet et ils décrivent totalement sa personnalité.

L'histoire est un peu longue mais pour la comprendre, je pense qu'il faut bien que je résume tout.

Alors pour commencer, je suis fille unique, (j'ai toujours rêvé de pouvoir avoir un frère ou une soeur et de connaître cet amour fraternel mais ça ne m'a pas non plus empêcher de grandir et de m'épanouir...).
J'ai eu des amies et même des meilleures amies lorsque j'étais enfant et adolescentes. Puis je me suis retrouvée sans amies.

Cependant, j'ai réussi mes études, j'ai un emploi, un conjoint avec lequel nous construisons une maison, j'ai toujours mes parents... Je ressentais juste le manque d'une meilleure amie.

Puis, un jour, j'ai rencontré une personne avec laquelle je me suis rapidement attachée et j'ai trouvé en elle une meilleure amie... J'étais tellement heureuse de me faire une amie que j'ai foncé tête baisser, sans me rendre compte.

Elle est fille unique mais ne supporte pas cette situation et elle pense avoir trouvé en moi la grande sœur qu'elle a toujours voulu avoir, elle idéalise totalement cette relation de sœur. Et comme je suis fille unique, elle sait que je sais ce que c'est que le manque et l'absence d'une soeur, elle me dit souvent "si nous avions grandi ensemble, etc..."

Cela fait 7 mois que nous nous connaissons. Lorsque je passe des moments avec elle, tout se passe bien et j'avoue que ça me fait du bien. Malheureusement, dés que je ne suis plus avec elle, elle me bombarde de SMS tout au long de la journée, me raconte les moindre détails de sa vie et me confie en règle générale qu'elle ne va pas bien!!
Elle ne cesse de me demander si je l'aime, elle pense souvent que je suis avec elle que par intérêt. Elle me demande sans arrêt ce que je lui trouve et me dis tout le temps que tout le monde l'a toujours abandonné et que je ferais pareil aussi.
Si je ne répond pas à ses questions ou à ses volontés (c'est-à-dire que je ne suis pas dispo pour la voir), elle me dit aussitôt "je sers à rien, je suis nulle, je ne compte pas pour toi...." et voilà, je dois à nouveau la rassurer mais en vain.... Je passe énormément de temps à la rassurer... en vain, tout tourne autour de son mal être et je suis usée, épuisée de tout ça... Elle ne cesse de me répéter la même chose par rapport à son mal être. Elle dramatise également des situations sans gravités, ses réactions sont excessives.
Lorsque je suis avec mon conjoint et qu'il se passe quelque chose d'important entre nous, elle va envoyer un sms "dramatique". Par exemple, le jour où nous avons signé l'acte de vente de notre terrain, elle a envoyé "mon chien va se faire opérer d'urgence", alors qu'il ne s'agit pas du tout d'une urgence ni d'une grave opération (il fallait juste enlever un épillet dans la patte de son chien!!). Une autre fois, elle m'a envoyé "je crois que je deviens anorexique".... etc...
Et la situation se dégrade de plus en plus, cette semaine, elle m’a envoyé par exemple des sms avec des photos d'elle enfermée dans sa salle de bain et un ciseau à côté d'elle. Comment ne pas réagir face à ça? Je sais qu'il s'agit d'une forme de chantage pour que je vienne la voir (alors que je passe déjà beaucoup de temps avec elle, que je la vois plusieurs fois dans la semaine au détriment de mon conjoint! Ou de rendez-vous ). J’essaie de ne pas céder mais c'est extrêmement compliqué car ses réactions me font peur.
Elle est tellement en recherche d'amour que dés que je ne peux pas être là pour elle, cela veut dire que je ne l'aime pas. Le moindre de mes faux pas ou de mes paroles sont sujets à interprétation.
Parfois, lorsque je tente de la rassurer et que ça ne va pas dans son sens, elle me dit des choses méchantes puis elle revient en s'excusant et en répétant toujours la même chose "je suis nulle, je sers à rien,..." et elle m’envoie des photos de son bras sur lequel elle s'est scarifié "je t'aime".
Elle réussi énormément à me faire culpabiliser...
Parallèlement, elle me fait des cadeaux (mais je sais que ses cadeaux ne servent qu'à m'acheter et conserver mon amitié).

Mon conjoint ne la supporte pas et en a ral le bol que je passe mon temps à la rassurer... Notre vie de couple en pâtit... Mon entourage voit bien que je me sens mal actuellement. Tout le monde me dis de me protéger, de faire attention.

Voilà, je sais que l'entourage ne peut pas faire grand chose face à une personne dépendante affective. Je sais aussi que peu importe ce que je ferai ou dirai, ce ne sera jamais assez, elle ne sera jamais satisfaite. Le fait d'avoir lu des articles, m'a un peu aidé (surtout au niveau de la culpabilité) mais je continue de souffrir.

Mais si j'écris aujourd'hui, c'est pour trouver du soutien, un peu d'aide face à cette situation. Je sais que je dois réagir pour me protéger face à cette personne car elle me détruit (il n'y a pas d'autres mots) et pour sauvegarder ma vie de couple (mon conjoint me soutien beaucoup mais combien de temps va-t-il supporter tout ça encore?). Je sais que mon erreur est d'avoir foncé tête baissé et de lui avoir trop donné dés le début. Je ne recherche pas forcement de solution car je sais que c'est à moi d'agir, mais j'ai peur. Je sais que je dois soit couper cette relation soit réussir à prendre de la distance. Mais ses réactions me font peur. Mais je suis à bout, je suis épuisée, je me sens piégée et je n'arrête pas de pleurer. J'ai envie de crier au secours.
Et pensez vous que je dois lui dire que je suppose qu'elle souffre de dépendance affective?

Je recherche également des témoignages de personnes ayant dans leur entourage des personnes dépendantes affectives.

Je vous remercie beaucoup pour vos réponses.
AVA31
Messages : 22
Inscription : 07 nov. 2013, 09:12

Re: Dépendance affective amitié

Message par AVA31 »

Bonjour,

Voilà le plus simple est de lui dire clairement que tu ne veux plus la voir. POINT. Sans explication aucune. Tu ne l'a voit plus c'est tout. Tu ne réponds pas à ses SMS, si elle vient chez toi tu lui expliques que tu ne veux plus rien avoir à faire avec elle et que tu n'es pas responsable de sa vie, elle doit bien avoir des parents.

Coupes complètement et si elle te menace tu porteras plainte pour harcèlement. Voilà. C'est ce que je ferais moi. Biz Ava
France
Messages : 544
Inscription : 26 juin 2013, 02:47

Re: Dépendance affective amitié

Message par France »

C'est clair qu'il faut couper cette relation car cela va trop loin. vous allez vous faire tout bouffer et cela ne sera pas assez.
Il ne faut pas la rassurer et vous justifiez. Vous entrez dans son jeu, Vous allez vous sentir coupable mais il va falloir soutenir cet état pour briser le cercle vicieux dans lequel vous êtes embarqué...elle joue sur votre culpabilité de façon très habile et pour ne pas ressentir cette culpabilité vous vous justifiez. Vous cherchiez une amie mais elle n'agit pas comme une amie. Il faut comme votre entourage vous le dit vous protéger et mettre des limites à son envahissement. une vrai amie respecte , elle n'en fait rien. on comprend pourquoi tout le monde l'a laisse tomber. C'est un service à lui rendre.

Aller vous chercher le support d'un psychologue car ce que vous vivez-la est très difficile et c'est comme un labyrinthe, parfois c'est pas évident à démêler les différents chemins dans lesquels elle vous entraînent et fini par vous faire douter et tout cela pour avoir votre attention sans relâche.
faites attention et donnez des nouvelles
Lulu14
Messages : 2
Inscription : 09 nov. 2013, 01:53

Re: Dépendance affective amitié

Message par Lulu14 »

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Voici quelques nouvelles.

Pour des raisons personnelles, je ne peux pas mettre un terme à cette relation, j'ai décidé de prendre de la distance et de me protéger de ses manipulation (affective et au suicide). J'ai quelqu'un dans mon entourage qui est psychologue. J'en ai pas mal discuté avec cette personne qui m'a conseillé d'utiliser la technique du brouillard ainsi que le disque rayé afin de me protéger de ses manipulations. Et il faut bien sûr que je ne me justifie plus. J'avoue que la technique du brouillard fonctionne et la déstabilise. Par contre, j'avoue que j'ai encore des difficultés pour ne pas me justifier mais petit à petit, j'y arrive.
Je me suis pas mal renseignée sur le fonctionnement de la personne dépendante affective et sur la manipulation. Ces lectures m'ont beaucoup aidé, je culpabilise beaucoup moins car je commence à comprendre son fonctionnement de plus en plus (sans non plus prétendre être une experte mais ses comportements deviennent prévisibles, de ce fait il est facile pour moi de contre manipuler).

Cela étant, elle a bien remarqué que je prenais de la distance. Elle me l'a bien fait remarquer lors de ce que j'appelle des "crises". Elle me disait qu'elle n'était importante pour personne et que je prenais de la distance, que j'envoyais moins de sms...(elle tentait bien sûr de me faire culpabiliser). De ce fait je lui réponds que c'est "la routine". Puis, elle continue sur le fait qu'elle n'est importante pour personne, qu'elle est nulle, qu'elle ne voit qu'une solution : se suicider (sachant que parallèlement son conjoint venait de lui avouer qu'il avait songé à la tromper d'où la crise). Mais au lieu de passé mon temps à la rassurer comme j'aurai pu le faire, je lui ai répondu par des phrases courtes et floues "se sont tes impressions, c'est ce que tu penses". et chaque fois, je lui ai répondu par ce genre de phrases et elle a fini pas changer de sujet très soudainement.
Le lendemain, elle ne m'a pas envoyé de sms et m'a fait remarquer que c'est "la routine" (elle a cru me punir en ne m'envoyant pas de sms alors qu'au contraire, ça m'arrangeais). D'habitude, je me serais justifiée en expliquant que ce n'est pas ce que je voulais dire mais je lui ai simplement répondu "en effet, c'est la routine". (car, il n'y a pas de juste milieu avec elle : soit on s’envoie des sms tout au long de la journée (ce qui n'est pas possible bien sûr) soit on s'en envoie pas du tout! Alors qu'on pourrait simplement s'en envoyer de temps à autre!). Ensuite, elle m'a dit qu'elle ne me dirai plus du tout de belles choses, qu'elle en a marre de donner car ça ne mène nul part et qu'elle allait faire ressortir ses mauvais côtés. De ce fait, je lui ai répondu "tu fais comme tu veux". Et elle a donc changé de sujet. Et au final, elle n'a pas du tout montré son côté mauvais.... Bref...
Et au lieu de la rassurer, parfois je "valide" seulement ce qu'elle me dit avec des phrases courtes du genre "je comprends, je sais ce que c'est, c'est normal de ressentir ça"... ça semble la satisfaire puisqu'elle insiste moins sur ce qui ne va pas.

J'ai réussi à refuser à la voir plusieurs fois et pour le moment, ça se passe beaucoup mieux. Cela étant, je reste consciente qu'elle a un trouble de la personnalité et que la seule chose qui pourrait l'aider serait de voir un psychologue (malheureusement elle aime pas les psychologues et elle a un fonctionnement très rigide, enfermée dans le "je suis nulle" et les autres ont tous les torts puisqu'ils me laissent tomber). Pour l'instant, je ne fais que me protéger et ça fonctionne. Petit à petit il y a moins de sms... (bon c'est pas gagné et ça va prendre du temps mais pour l'instant je vois un peu de changement et ça fait du bien).
Je sais aussi être présente lorsqu'elle a vraiment des soucis : par exemple son grand père a été hospitalisé. Dans cette situation, il était normal que je sois présente pour la rassurer mais lorsqu'elle tente ses manipulations et qu'elle entre dans sa pensée "je suis nulle, je sers à rien, tu ne m'aime pas" j’utilise la méthode du brouillard au lieu de passer mon temps à la rassurer.
Je reste vigilante sur ce que je peux lui dire et sur ses tentatives de manipulations pour ne plus me faire avoir. Par exemple, j'ai eu le malheur de lui dire que j'avais une semaine de vacances en décembre et du coup, elle a pris ses vacances en même temps pour qu'on puisse se voir!!!! (maintenant, je ne lui donne plus ces infos!).

Voilà, je sais aussi qu'un jour ou l'autre, cette relation prendra fin mais je suis trop gentille et je n'ai pas envie de couper les ponts du jour au lendemain. Mais pour l'instant, je prends seulement mes distances et je me protège de ses manipulations. Pour l'instant ça fonctionne et j'avoue avoir à nouveau du plaisir à la revoir quand on passe du temps ensemble.

Merci pour vos conseils, ça me permet de me rassurer et de moins culpabiliser face à ses comportements.
Andy
Messages : 89
Inscription : 16 sept. 2012, 22:44

Re: Dépendance affective amitié

Message par Andy »

Bonjour,

quelle dépense d' énergie pour cette "amitié" !!!!!!! (c' est ça l' amitié ?...)
Vous avez un mari en or, essayez un peu de consacrer autant de temps et
d énergie à vous-même, votre mari, vos enfants, votre maison...histoire
de voir ce que ça donne. Et aussi, posez-vous cette question: pourquoi êtes-
vous si gentille? Est-ce bien de la "gentillesse"?
Quant à cette "amie", malheureusement pour elle, sa vie a fait d' elle plus
une "killeuse" qu' autre chose, fuyez. Par compassion, recommandez-lui de
trouver un solide thérapeute, mais vous, épargnez vous.

L' amour, l' amitié peuvent rendre aveugle; vous êtes aveuglée là, ouvrez les yeux.
Et par la même occasion, pourquoi pas un peu d' introspection...

Cordialement.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Forum dépendance affective »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités